• Accueil
  • > Libre débat
  • > Comment le régime algérien fait-il pour se maintenir si longtemps dans un pays comme l’Algérie?

Comment le régime algérien fait-il pour se maintenir si longtemps dans un pays comme l’Algérie?

boutef.jpgEt bien tout simplement le régime s’investit «intelligemment» non pas pour apporter des solutions aux problèmes auxquels les Algériennes et les Algériens sont confrontés, mais pour confronter les Algériennes et les Algériens à ces problèmes  préfabriqués par lui-même.
 
Il est clair que le problème politique véritable aujourd’hui, c’est comment chasser ces dictateurs du pouvoir afin que le peuple algérien se libère de cette véritable catastrophe qui empoisonne notre quotidien.
 
Il est aussi clair que la solution ne peut parvenir que de la véritable opposition politique au régime, d’une intelligence critique porteuse de la volonté de changement, qui dans son comportement, dans sa pratique quotidienne avec leurs forces de pensée et leur engagement sont sensés inventer une manière différente d’entendre, de définir et de pratiquer la politique et le politique, et nos intellectuelles doivent témoigner de la respiration quotidienne qui sont notre véritables dignité commune.


 La démission ne sert que ce régime antidémocratique et les forces du changement en l’occurrence, les associations pour le bien commun, les personnes engagées, les dignités têtues, les êtres de bon sens, les courages quotidiens, les consciences blessées, les illuminés et rêveurs, les fous que tout le monde écoute et même les rages soudaines des bonnes volontés doivent s’exprimer et lutter avec force et détermination contre cette MACHIAVELISATION du régime qui tente tous pour tous pour se maintenir au détriment d’un peuple qui souffre  et qui a soif de démocratie.
 
Car seuls les yeux toujours éveillés de ces sentinelles de toute démocratie moderne sont le garant d’un changement véritable et surtout qui permettent de comprendre comment le régime fait-il pour garder le pouvoir indéfiniment !!!
 
Mohand Tahar Mohammedi

Commentaires

  1. wistiti dit :

    Un gouvernement « qui n’a rien à faire »

    La tradition du football veuille que la dame coupe soit remise par le président de la République. La tradition veuille également que le président de la République accède à la deuxième mi-temps aux tribunes officielles du stade qui abrite le match. Le président Bouteflika a, cependant, brisé cette tradition depuis qu’il ait pris les règnes du pouvoir et assisté à tous les matchs de la finale qu’à vécu l’Algérie depuis le début jusqu’à la fin.
    Jusque là, le président de la République aurait montré son attachement au football, ce qui l’a fait distinguer de tous les présidents du monde dans les cérémonies de la finale de la coupe. Cependant, que le président ainsi que les membres du Gouvernement, en plus du deuxième homme de l’Etat, (président du Sénat), assistent à deux matchs consécutifs…soit de la moitié de journée jusqu’à 20/00h, donne l’impression aux étrangers que notre gouvernement est « oisif » et n’a rien à faire et que son sort en dépend de l’équipe qui gagnera la coupe.
    Si cela aurait arrivé dans un pays qui exporte les footballeurs aux plus grands clubs du monde tels que le Brésil ou dans quelques pays africains dans les toutes dernières années, on aurait compris la situation, cependant, ce qui n’est pas possible à comprendre c’est que le football dans ces pays soit devenu une source économique stratégique tels que le pétrole chez nous. Cependant, les responsables du football chez nous ont échoué à préparer le stade du 5 juillet pour abriter la final de la coupe et échoué aussi à former une seule équipe algérienne capable d’affronter les équipes de nos voisins, sans parler de la coupe du monde dont on ne croit plus à la possibilité de nous qualifier, et ce même, avant le début de la compétition.
    Pour camoufler tous ces échecs, les responsables du football algérien affirment à l’unanimité qu’ils sont capables de recevoir le président de la République à Blida, en attendant de l’accueillir à Alger et qu’ils sont capables aussi de l’accueillir dans les tribunes officielles pendant toute une journée de pleine chaleur sans qu’il n’y ait d’incident et sans qu’il ne soit témoin de scènes de violence, du même genre qu’on regarde dans tous les stades du pays dans des matchs pas trop décisifs.
    Si c’est le président qui a décidé de remettre personnellement les deux coupes militaire et civile aux équipes gagnantes, ce qui est sûr, c’est qu’il a derrière tout ça un message à passer aux citoyens, sur le rythme de « Armée et peuple avec Bouteflika ». Toutefois, les années d’indépendance nous ont prouvé que nous avons besoin de travail et pas d’apparences et d0e slogans. ELKHABAR

  2. wistiti dit :

    POUR EN FINIR AVEC CE REGIME UNE UNION COMPLETE DOIT SE FAIRE ENTRE LE FFS ET LE FIS

  3. Mohand Tahar dit :

    Bravo ammisaid pour cette analyse.

  4. hasheikoum dit :

    la recette et simple état policier verrouillage des institutions ,corruption et clochardisation de la société soutenue par l’armée et la police politique sont les fondamentaux de ce régime !
    mais maintenant ce régime a du pain sur la planche avec la démographie et ces mots sociaux et leurs système et devenue ingérable même eux on du mal a si retrouvée
    a l’avenir il y a deux solution soit l’algérie va vers une démocratie ou vers un clash sans précédent le colmatage politique n’a plus lieu d’êtres!

  5. Amaghar Azzamni a dit dit :

    Le pouvoir algérien actuel ne partira jamais tant que le peuple et en particulier les intellectuels agiront en spectateurs et non acteurs de la société civile.
    Nous l’avons dit et redit, que la desertion du champ politique de la part de la population , laisse toute lattitude au régime de renforcer sa présence aux renes de l’Etat algérien et donc profiter entierement de toutes les richesses du pays sans etre inquiété outre mesure.
    Le peuple et surtout les intelectuels ont abdiqué en bloc créant un vide en défense.Ceux qui attaquent marquent des buts et s’en sortent toujours les seuls vainqueurs.

  6. Amaghar Azzamni a dit dit :

    On a dit et redit! On a parlé longuement du laisser-aller des algériens , de leur placidité , de leur je m’en foutisme …….Alors quoi dire maintenant ? Na3ya dhayane anssassoum kane akhir !!!!

  7. Anonyme dit :

    A wistiti qui demande que le FFS et le FIS s’unissent !!!!!

    Il ne manquerait que ça… ou alors chez toi, en arabie-musulmanie… car chez nous en Kabylie, JAMAIS une religion n’entrera dans le champs politique JAMAIS !

  8. Anonyme dit :

    Toujoiurs à wistiti :

    Non non, parle pour toi… nous les Kabyles ont a la JSK une équipe digne du BRESIL, elle a perdu de sa valeur avec son président HANNACHI un kabyle de service à la botte de bouteftef… et quelque chose me fait rire : c’est que la Jeunesse Sportive de KABYLIE participe et avait gagné même une fois la coupe ARABE, c’est fou non !!! des Kabyles qui jouent à des manifestatins Arabes !!!

    Et il faut le savoir, la coupe arabe est le seul événement sportif RACISTE au monde car il ny’a pas de coupe SLAVE, ni de coupe SCANDINAVE

    Bled mickey va !

  9. OMAR dit :

    le probleme mon frere ce n’est pas un probleme de la religion bien au contraire si ce gouvernement mafieux (hatée) sait ce que c’est la religion
    le probleme aujourd’hui concerne tous les algeriens il faut une mobilisation solide pour réagir à cette dictature qui continue à noircir notre sociéte en restera enfermer sur soie meme auqu’une frantiere ouverte et le gouvernement mafieux envoie leur proches pour des grandes etudes à l’etranger et meme pour le sejour dans les grands palace et à la télé ils nous prenent pour des abrouties

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER