• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 24 mai 2009

Archive pour le 24 mai, 2009

APN, ou Agora des Pourris Nourris

Par Sadeg Nassim 

Mes amis, l’appât du profit a trouvé hameçon 

Après ces années d’épreuves on n’a pas retenu la leçon  

Pourtant, on nous a souvent fredonné la même chanson

Celle qui nous berne et celle qui prend notre dignité comme rançon.                             

 ……………………  

Mes amis, les chants des sirènes sont de retour

Avec ces airs stridents qui captivent nos vautours  

Car la voix  de l’argent a composé un disc à mille tours

Qui  fera danser ces forçats sur des draps en velours     

………………………  

Mes amis, ils chanteront sous les projecteurs de notre misère

Qui, à force de s’enflammer, télescopera des larves austères       

Elles calcineront ces corps sans âme et sans caractères 

De leurs étincelles, on trouvera le chemin vers d’autres faussaires.  

 ……………………….. 

Mes amis, notre pays est assoiffé de bravoure et de courage  

On a plus le temps ni le droit  de gober d’autres outrages

Une autre vie nous attend avec ses délices et feuillages

Le changement est en nous, le reste est une éternité de mirages.      

Député algérien en mai 2009, une espèce nuisible et qui coute cher

dput.jpgQuelqu’un pourrait-il me dire à quoi sert un député algérien.

En dehors du fait que:

- Il est bien payé (je ne sais pas combien tant des chiffres astronomiques ont été publiés mais quelqu’un pourrait me renseigner)

-  Qu’il a droit à des privilèges : voiture, logement, divers crédits pour acheter un terrain, la facilité pour obtenir un permis de construire…avoir de l’influence pour…intervenir

-  Qu’il a le droit de ne pas faire la chaîne avec les citoyens

- Qu’il voyage en mission «parlementaire» ou en accompagnant des délégations officielles, surtout s’il est chef de groupe parlementaire ou Président de commission.

-  Et d’autres avantages que je ne connais pas et que vous pourriez me signaler

-  Qu’il fait semblant d’écouter les ministres raconter n’importe quoi,  et même parfois qu’il ose les critiquer

-  Qu’il bénéficie de l’immunité parlementaire qui l’autorise à frapper un policier dans un aéroport

-  qu’il se permet même de demander une enquête sur la campagne de boycott du FFS (quelle tristesse)

Sinon est ce qu’il est indispensable au fonctionnement des Institutions ?

Est-ce qu’il lui arrive de faire des lois ?

Est-ce qu’il est capable de résister aux injonctions de qui vous savez ?

Peut-être qu’un jour le président de la République daignera rendre visite à leur auguste  assemblée

Et puis c’est la même chose pour les sénateurs en dehors du fait que les uns et les autres sont sortis d’élections trafiquées avec 15% de votants

Et si on leur disait de retourner à la maison ou d’aller exercer leur métier (s’ils ont en un évidemment, ce qui n’est pas sur) ? Ne serait ce pas une oeuvre de salubrité publique ?

Par David Lemac

Sept ans de prison pour l’ex-maire de Oued Zitoune (El Tarf)

prison.gifL’ex-maire de la commune d’Oued Zitoune dans la wilaya d’El-Tarf a été condamné mercredi dernier à 7 ans de prison ferme et 50.000 DA d’amende. Le mis en cause, suite à une plainte de l’APC de Oued Zitoune, a été placé en détention préventive par le tribunal de Bouhadjar sous les chefs d’inculpation de faux et usage de faux dans des délibérations officielles, dilapidation de deniers publics, passe-droits, octroi d’avantages injustifiés entre autres.

Algérie: La servilité n’a pas de limite

bektache.jpgC’est comme les voleurs, MADHLOULINE, comme on dit chez nous. Voila un prototype des Kabyles ignares et imbéciles qui veulent encore plus. Ils jouent le jeu malsain de ceux non content de leur situation confinée  dans la traîtrise, veulent montrer encore qu’il leur reste un pouvoir maléfique à utiliser pour faire enfoncer encore plus leurs voisins et les compatriotes dans la gabegie. Quel délit a commis le FFS en appelant au boycott, un délit de lèse majesté ?

Eh bien oui, car pour les Algériens, il n’y a pas de roi incontestable…Lorsque les Algériens ont dit non à la France, il y avait bien des Algériens qui disaient ne pas comprendre pourquoi les Kabyles se battent contre la France, tout comme il y avait des traitres qui se sont détournés de l’intérêt supérieur de leur peuple pour une croûte de pain et un habit de soldat… Ceux qui ont vécu cette période ne s’étonnent pas que leurs semblables pullulent en Algérie.

Il y a deux raisons majeures à cela.  1 Des harkis sont devenus des chefs incontestés de l’Algérie indépendante et 2 et pour faire passer le fait 1, on encourage, les trabendistes, les idiots, les ignares et les voleurs à s’accaparer tout sachant qu’ils répondent au doigt et à l’oeil aux premiers. L’homme qu’il faut à la place qu’il faut a un sens inique à tous ceux qui dirigent et ceux qui en bénéficient … la honte ils ne connaissent pas. Alors ce que dit ce tête de veau ce n’est pas important…
Par Mohand

Photo: Madjid Bektache, député de Béjaia

Algérie: Rendez justice au nom du peuple

justic.jpgPour le moment, on ne peut pas parler de justice avec une loi mère du pays bafouée et que le droit n’est pas garanti et la séparation des pouvoirs  n’est pas déterminée. Ce qui se passe aujourd’hui est une véritable tragédie quand on voit des procès digne des procès de la préhistoire, des juges payés par l’exécutif avec un «parlement» qui est censé faire la loi et contrôler l’exécutif se trouve asservi et composé que des gens qui ne représentent que l’injustice.   

En réalité la justice est là pour faire le bien et non le mal. Dans une  démocratie saine, le juge doit avoir le pouvoir et la force de mordre la main qu’il béni, car la justice ne doit pas seulement faire, mais également, de manière manifeste et sans aucun doute, à voir à faire.

Le pouvoir judiciaire doit s’imposer à l’exécutif, et notre élite judiciaire devrait mesurer toute la portée de ses missions et ses responsabilités dans la société, en veillant sur l’harmonie et l’équilibre de la société, à travers des procès équitables qui puissent garantir l’équilibre de la société et  la délicate mission de l’institution judiciaire d’être à l’écoute de tous  les justiciables.  L’objectif est de promouvoir une justice équilibrée et  équitable  afin de faire des citoyens des acteurs essentiels de la démocratie, plutôt que des éléments passifs qui regardent l’histoire se faire, se dérouler  devant eux.

Le peuple algérien exige une «justice INDEPENDANTE» qui ne soit pas à la solde des tenants du pouvoir ou des clans mafieux pour être au cœur de notre société et devenir elle aussi un vrai pouvoir au même rang des pouvoirs constitutifs de l’État en l’occurrence le Gouvernement, le Parlement. Il faut lui porter la même considération institutionnelle, car la justice se doit de recevoir un contrôle permanent de celui au nom duquel elle agit, c’est-à-dire le peuple pour garantir leur indépendance et assurer leurs respect.

Rendre le pouvoir au peuple et justice au nom du peuple sont les conditions pour asseoir  une véritable démocratie avec une réelle justice indépendante .

Par Mohand Tahar MOHAMMEDI.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER