• Accueil
  • > Libre débat
  • > Député algérien en mai 2009, une espèce nuisible et qui coute cher

Député algérien en mai 2009, une espèce nuisible et qui coute cher

dput.jpgQuelqu’un pourrait-il me dire à quoi sert un député algérien.

En dehors du fait que:

- Il est bien payé (je ne sais pas combien tant des chiffres astronomiques ont été publiés mais quelqu’un pourrait me renseigner)

-  Qu’il a droit à des privilèges : voiture, logement, divers crédits pour acheter un terrain, la facilité pour obtenir un permis de construire…avoir de l’influence pour…intervenir

-  Qu’il a le droit de ne pas faire la chaîne avec les citoyens

- Qu’il voyage en mission «parlementaire» ou en accompagnant des délégations officielles, surtout s’il est chef de groupe parlementaire ou Président de commission.

-  Et d’autres avantages que je ne connais pas et que vous pourriez me signaler

-  Qu’il fait semblant d’écouter les ministres raconter n’importe quoi,  et même parfois qu’il ose les critiquer

-  Qu’il bénéficie de l’immunité parlementaire qui l’autorise à frapper un policier dans un aéroport

-  qu’il se permet même de demander une enquête sur la campagne de boycott du FFS (quelle tristesse)

Sinon est ce qu’il est indispensable au fonctionnement des Institutions ?

Est-ce qu’il lui arrive de faire des lois ?

Est-ce qu’il est capable de résister aux injonctions de qui vous savez ?

Peut-être qu’un jour le président de la République daignera rendre visite à leur auguste  assemblée

Et puis c’est la même chose pour les sénateurs en dehors du fait que les uns et les autres sont sortis d’élections trafiquées avec 15% de votants

Et si on leur disait de retourner à la maison ou d’aller exercer leur métier (s’ils ont en un évidemment, ce qui n’est pas sur) ? Ne serait ce pas une oeuvre de salubrité publique ?

Par David Lemac

Commentaires

  1. Sniper dit :

    En plus des avantages mentionnés dans cet article, être député en Algérie sert à une chose très importante ; c’est un rang, lorsqu’il est atteint, l’Algérien ne se fait plus rappeler de sa condition animale en se faisant traiter de « H’mar » (comme le député du MSP) par un policier ou par un autre agent de sécurité sans que celui-ci perdre sa place. Un député peut se permettre même une petite correction sur place pour le policier indélicat qui oublie sans propre rang. Voilà pourquoi les « militants » de la base s’entretuent à mort pour devenir députés…

  2. H-L se moque des députés dit :

    Papa, quand je serai grand, je veux applaudir !

    Par Hakim Laâlam
    Email : laalamh@yahoo.fr

    Interrogé par les journalistes à l’occasion du lancement de RASD Télé, son directeur à affirmé : «Notre modèle, c’est l’ENTV.»

    C’est foutu !

    C’est le moment que j’apprécie le plus à l’APN. Le seul moment de vérité vraie. Et nous devrions le vivre demain lundi. Ouyahia va répondre aux «questions » des députés, ensuite, ces mêmes députés vont se lever pour l’applaudir. Voilà ! C’est ce moment qu’il ne faut rater sous aucun prétexte. Il est unique dans les annales des prestations de services rémunérées. C’est le moment le plus chèrement rétribué sur l’échelle mondiale des salaires. Pour une minute d’acclamations, parfois même moins, les nanas et les mecs qui applaudissent vont toucher 30 millions. Pas la peine de chercher ! Même chez Microsoft, même chez IBM, même à la City, dans les rangs des plus célèbres traders, il n’y a pas salaire aussi fabuleux pour si peu de boulot. 30 millions pour taper ses deux mains l’une contre l’autre, c’est le job rêvé. Mais, un job qui n’est pas à la portée du premier venu. Tenez, hier, par exemple, j’étais au journal. Mon patron venait d’arriver dans le bureau, un gobelet de café à la main. Il m’a dit bonjour, m’a demandé si ça allait et s’est inquiété de la santé des enfants. Je l’ai laissé terminer sa phrase, ensuite, je me suis levé et je l’ai applaudi à tout rompre. Frénétiquement. Puis, curieux de savoir si mes applaudissements avaient eu de l’effet, je suis allé dans le bureau du directeur financier afin d’y vérifier le total porté sur ma dernière fiche de paie. Et là, déception cruelle. Rien n’avait bougé. Je vous l’avais dit, tous les applaudissements ne valent pas 30 millions. Et je comprends mieux le sourire radieux des députés lorsqu’ils applaudissent. Ils savent, eux, qu’ils travaillent à la sueur de leurs mains. Ils savent, eux, que les légères brûlures des paumes ne sont rien devant la rétribution. Avec 30 millions, khouya, tu peux t’acheter les meilleures crèmes antiirritation et les meilleurs baumes apaisants du marché ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
    H. L.

    http://www.tacervellesarrete.blogspot.com

  3. Ammisaid dit :

    Le meilleur métier est celui qui consiste à faire un prêt de quelques millions d’euro et de ne pas les rembourser. Pour cela, il suffit d’une petite signature ou d’un X si tu es un illettré. Et, que dire de celui qui a la chance de rencontrer un général ? Des métiers moins pénibles et nettement mieux rémunérés qu’un député, il y a encore, il suffit de savoir trouver un général, un ministre, un puissant…et, le reste est un jeu d’enfant.

  4. Anti-Mak-bis dit :

    @Anti-Mak: c’est pas bien d’insulter, mais tu as raison. Ces Makistes tapent vraiment sur les nerfs. Ils veulent une kabylie autonome, mais sans la majorité de sa population qui est musulmane. Etonnant, non?

  5. Anonyme dit :

    Des questionnements trés importants !!

  6. amghar azzamni a dit dit :

    La fonction du député algérien se définit en deux ou trois mots :
    -Sommeil de l’injuste en cours de pleiniere.
    -Retrai de son chéque de fin de mois.
    -L’art de lever la main bien haute pour approbation de textes pondus!

  7. Omar dit :

    Débat autour du plan d’action du gouvernement
    Des altercations violentes entre députés

    La séance de l’Assemblée populaire nationale, tenue avant-hier, consacrée au débat du plan d’action du gouvernement, a été perturbée par des altercations violentes, déclenchées entre les députés des partis de la coalition présidentielle, et Mme. Laila Hadj Arab, la députée représentant le parti du Rassemblent pour la Culture et la Démocratie, au cours de son intervention en langue amazighe.

    Les députés appartenant aux partis de la coalition ont provoqué une grande anarchie au sein de l’hémicycle, suite aux altercations violentes avec les autres députés représentant le RCD; les députés de la coalition ont tapé sur les tables durant un bon moment, en signe de protestation contre l’intervention de la députée du RCD, en langue amazighe. En conséquence, le Président de l’APN, M. Abdelaziz Ziari, a décidé d’interrompre la parole à la députée, en lui ordonnant de poursuivre en langue arabe, sous prétexte que la langue amazighe n’est pas comprise par l’ensemble des députés présents. Mais, par la suite, il demandé aux députés représentant les deux partis composant la coalition présidentielle, en l’occurrence, le HMS, et le FLN, de permettre à la députée d’enchaîner en langue amazighe, à condition que l’interprétation vers l’arabe soit assurée.

    ans une déclaration à El Khabar, la députée du RCD a indiqué que la conduite adoptée par les députés des partis de la coalition démontre les mauvaises intentions et la politisation de la langue amazighe, par le régime et ses représentants au sein du Parlement et du gouvernement, « du moment que la langue amazighe est reconnue par la Constitution, qui pourrait, alors, interdire aux députés siégeant au Parlement de s’exprimer en langue amazighe, et ce, dans le but de permettre aux populations kabyles de suivre le débat autour du plan d’action du Gouvernement, soumis au Parlement récemment.

    De sa part, l’autre député du RDC, M. Noureddine Ait Hamouda, a exhorté le Gouvernement à clarifier la situation juridique des ex-chefs terroristes. Durant la même occasion, ce dernier a évoqué la question de la constitutionnalisation des symboles de la Guerre de libération, en accusant le régime d’assassiner et de déporter certains piliers de la Guerre de libération, à l’exemple de Krim Belkacem, et Moufdi Zakaria.

    Le Premier Ministre, M. Ahmed Ouyahia, devra répondre, aujourd’hui, aux préoccupations exprimées par les députés, au cours débats consacrés au plan d’action du gouvernement.

    25-05-2009
    Par A. Lahianai/ Traduit par R.K______________________________________________________________
    http://www.elkhabar.com/quotidienFrEn/lire.php?idc=103&ida=158206

  8. Taous dit :

    Cher modérateur, pourquoi ma contribution d’hier a-t-elle été supprimée ?
    Je la repasse, avec votre permission s’entend.

    Taous 25 mai, 2009 | 14:01:

    Ce qui me gène, et me gênera toujours, c’est cette focalisation sur les avantages et privilèges des uns et des autres.

    Et j’ai déjà eu à m’exprimer sur le sujet à maintes reprises. Peu m’importe qui gagne quoi car ce n’est pas l’essentiel. Ce qui compte c’est le combat politique et les valeurs que l’on défend.

    Que l’on attaque les députés sur leur absentéisme par exemple, leur impénitent bni oui ouisme… et autres travers, et Dieu sait qu’ils sont nombreux. Mais gardons nous de généraliser et de jeter le bébé avec l’eau du bain…

    Après tout, il doit bien se trouver quelques députés honnêtes et patriotes, même s’ils sont une espèce en voie de disparition.

    Et puis, rappelons-nous le séisme en Grande-Bretagne sur les notes de frais des députés de Sa gracieuse majesté.
    Alors, pas un pour racheter l’autre ?

  9. Anti-DRS-RCD dit :

    @Omar:
    Le député du RCD, Ait Hamouda, est semble-t-il impliqué dans l’assassinat de Matoub, donc il n’a aucune crédibilité, tout comme Sadi.
    ——————————————
    « COLONEL ALI » (MOUVEMENT ALGERIEN DES OFFICIERS LIBRES)

    - Il fallait mettre la région à feu et à sang, il fallait mobiliser la région. Quels que soient les moyens.

    Toujours selon Ali, pour mobiliser la Kabylie, les généraux auraient fait appel à leur homme de confiance dans la région, Norredine Ait Hamouda, le chef des milices anti-islamistes de Kabylie.

    - COL ALI : Hamouda saute sur l’occasion… La mobilisation c’est mon affaire, je sais comment faire bouger la région. 18″00

    Selon notre officier déserteur, c’est lors d’une réunion en présence d’Hamouda, que la décision aurait été prise d’exécuter Matoub.

    Si Matoub n’était pas dispo, ils auraient tué Ferhat Mehani, sinon, ils auraient tué Menguelet ou Idir. Une personnalité kabyle.

    L’accusation est grave, nous contactons Hamouda

    PAR TELEPHONE NORREDINE AIT HAMOUDA (DEPUTE RCD DE TIZI-OUZOU)

    - S/T : « Je savais que vous alliez m’appeler!

    - Ah, bon, comment vous le saviez?

    - Eh bien, vos services travaillent chez nous et les nôtres, ils travaillent chez vous, qu’est-ce que vous croyez?

    A Hamouda, nous parlons des accusations du colonel Ali.

    - Le bonhomme qui a écrit cela, cette fameuse réunion, bon, je ne me souviens plus où j’étais. Bon, bref, à supposer qu’on l’ai tenue, donc il était avec nous?

    - ou alors il a écouté des enregistrements?

    - Ah, parce qu’en plus, il y avait des enregistrements? vraiment, les flics français sont forts, hein?

    - vous vous en souvenez, de cette réunion, ou pas?

    - arrêtez vos conneries, vraiment, vous êtes mal barré avec moi ».

    Etrange coup de fil.

    Qui est vraiment Hamouda? au printemps 98, une équipe de l’agence CAPA l’avait filmé dans son fief kabyle. Chef de milice, Hamouda est puissant. Dans sa région, il a même le pouvoir de remplacer les gendarmes officiellement chargés de surveiller les journalistes français.

    « LE VRAI JOURNAL » 26/4/98

    Chef paramilitaire, Hamouda est aussi député du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, un petit parti kabyle que Matoub avait critiqué publiquement.

    Sur son dernier album, il dénonçait notamment les « laquais serviles d’un régime dictatorial », une attaque qui, selon les proches de Matoub, visait les dirigeants du RCD.

    Sur un de ses cahiers que nous avons pu consulter, le chanteur avait même écrit des textes encore plus violents, véritables brûlot qu’il s’apprêtait à chanter sur scène.

    Hamouda a-t-il tué Matoub ? certainement pas. En revanche, tel un rouage du complot, on le retrouve très impliqué dans les évènements qui précèdent et qui suivent l’assassinat du chanteur.

    Ainsi, avec le RCD, il a joué un rôle déterminant pour faire revenir Matoub en Algérie quelques jours avant son assassinat.

    Fin 1997, Hamouda avait en effet proposé à Nadia, l’épouse de Matoub, de lui obtenir un visa pour la France. Mais au lieu de lancer les démarches, il avait étrangement conservé son passeport pendant plus de 7 mois. Furieux, Matoub avait du revenir en Algérie pour demander des comptes au RCD…

    NADIA MATOUB (VEUVE DE LOUNES MATOUB)

    - Ce qui était choquant, c’est qu’il ne pouvait même plus les avoir au téléphone. il appelait Saadi, il ne l’obtenait pas. Matoub était bloqué avec moi.

    Bloqué en Algérie, Matoub va tomber dans l’embuscade mortelle.

    Dans les minutes qui suivent l’assassinat, c’est Hamouda, toujours lui, qui appelle Malika, la sœur de Matoub, et les médias pour mettre l’attentat sur le dos des GIA.

    25/6/98

    Tout le monde répète la version communiquée par Hamouda, député RCD de Tizi-Ouzou…

    En quelques jours, grâce aux interventions d’Hamouda, la France est convaincue que les assassins de Matoub, ce sont les islamistes. Hamouda est content, il recontacte Malika pour la féliciter d’avoir propagé la version officielle sur France 3.

    Malika MATOUB (SŒUR DE LOUNES MATOUB):

    - « Lors de la discussion, il m’a dit, de toute façon, ton intervention lors de l’assassinat a été appréciée à un haut niveau militaire et quand tu vas rentrer en Algérie, je vais te les présenter. Moi, j’ai dit: je ne mange pas de ce pain là, Lounes n’a jamais été proche d’eux. Là, il m’a donné une tape sur l’épaule et il m’a dit: « dans tes interventions, arrête de parler du pouvoir… »

    Si Hamouda s’inquiète, c’est qu’en Kabylie, une partie de la population continue à accuser le pouvoir. Dans sa chambre de l’hôpital de Tizi-Ouzou, Nadia, la jeune épouse de Matoub qui échappe par miracle à l’attentat commence elle aussi à exprimer des doutes. Début juillet, elle se confie à la mère de Lounès Matoub.

    Na Aldjia (MERE DE LOUNES MATOUB):

    - Elle m’a dit: « c’est des gens de l’état, mais ne le répète pas, sinon, ils viendront m’achever ici, à l’hôpital »

    Dans les jours qui suivent ces confidences, la police va voir Nadia à l’hôpital. Officiellement, il s’agit de recueillir sa version de l’attentat mais quand elle signe sa déposition, une phrase a été rajoutée.

    - NADIA: Lorsqu’ils sont revenus pour que je signe le PV, il y avait un tiret, une conclusion qui disait que c’était le GIA.
    ——————————————
    lien:
    http://www.algeria-watch.org/farticle/matoub/matoubfilm.htm

  10. amghar azzamni a dit dit :

    A TAOUS Notre amie,

    Je voudrais juste l’alerter et lui transmettre mon avis sur le Député algérien grosso modo:
    1-Il ne me viendrait jamais à l’idée que le député algérien exerce son mandat au service réel du peuple, parcequ’il fait partie d’un clan.

    2-Aucun député de la présente APN , à mon sens, n’a été justement élu par le peuple.Ils sont tous entrés dans l’hémicycle par effraction.La majorité est élue sous la bannière du FLN , MSP , RND et nous savons tous de quelle manière s’était déroulé le scrutin.
    3-A priori , aucun député de cette présente APN n’a le sens des responsabilités qui lui incombent au moment du vote pour une loi.Légiférer est trés important car la loi qui en sortirait , va etre appliquée pour les populations et qu’il faille etre trés sérieux dans son engagement.
    4-Ce n’est plus du beni ouiouisme mais de l’aplaventrisme au sens propre du mot dont font acte la quasi totalité des députés.
    5-Nos députés de la majorité, n’ont à ce jour,jamais amender un quelconque texte présenté par le gouvernement!C’est vrai, qu’ils se livrent à de la comédie,mais enfin de compte, ils lèvent tous la main pour acquiescer tous les projets de lois présentés devant eux.
    6-Aucun d’entre eux n’a , un jour eu l’audace de remettre en question ou de discuter la position du parti auquel il appartient , quand même ce dernier est à coté de la plaque.

    Chere Camarade Taous,ceux sont là quelques petits exemples du comportement de nos pseudo-députés.
    Quand vous nous dites qu’il existe des gens bien à l’APN, force est pour moi d’en douter car,les gens biens comme vous le dites, ne resteraient pas longtemps avec ces loups revêtus d’une peau de mouton!Soit ils démissionnent, soit ils sont vite marginalisés!
    Encore une fois,je vous demande pardon ,chère camarade de vous avoir rectifiée dans votre appréciation.Il fallait que je le fasse!

    Salutations Fraternelles!

  11. Taous dit :

    Cher,amghar azzamni,

    j’accepte tout à fait votre point de vue car certaines vérités y figurent mais je ne suis jamais en phase avec les avis tranchés, voire extrémistes.

    Je ne parle pas de vous en disant cela mais de certaines contributions que j’ai jugé outrancières.

    Je ne connais pas ce déouté, ni aucun député d’ailleurs, mais il m’est pénible de les imaginer tous ripoux…

    car si cela était le cas, il y aurait de quoi désespérer.

    J’exprimais donc un point de vue, comme cela dans l’absolu sans chercher à absoudre quiconque, pas plus que je ne souhaite accabler des gens que je ne connais pas.

    Salutations très fraternelles.

  12. SARIAK dit :

    salut ! a tous
    ces tres interessent ce que vous dit! depuit environs 15 ans!
    je voit et j ecoute les assosiatios, les gens, les entreprise, les sportif,… enfin!
    tous le monde ce plaint!
    En 2007 et 2009 je participer au election comme le represente d un partis politique( controle le bon fonctionement) du bureaux de ANNECY (74) FRANCE qui depend du consulat de GRENOBLE
    Tous ces bien passer, mes ….
    il on oublier de me payer, ces droles il mon oublier!!!
    donc je suis entrain de faire le tous! pour me presenter pour etre deputer
    (ZONE sud FRANCE)Et je vais travaillee
    1 mon objetif
    (la credibilite et l honnetete sont aussi important que le projet)
    ces mon projet!!!!
    Mrs SARIAK nasser

  13. ibejiwen dit :

    bonjour aux léctorats!….
    je me permets tout simplement de relater l’historique d’un enseignant qui disait souvent à ses élèves qui ne comprenaient pas le cours:Il disait;PAUVRE ALGERIE EN MAJUSCULE;.durant le temps,je ne comprenai pas,mais au fil du temps avec nos députés,je commence à comprendre le sauve qui peut en ALGERIE .A bon entendeur,tout est clair.Merci de la part d’IBadjiouene

  14. Merzak OUABED dit :

    DEPUTE . . . TURBIN DE RÊVE !

    Comme il n’est point de sot métier
    Tout travailleur a l’air altier
    De l’éboueur, au bijoutier
    Et du toubib, jusqu’au laitier

    Partant de là, un beau matin
    Sans crier gare! et, l’air hautain
    Le prof lança, sans baratin:
    C’est l’interro, mes p’tits crétins!

    Prenez une feuille, et écrivez
    Chacun pour soi, et en privé
    Dîtes moi, tout ce dont vous rêvez
    A part l’idée de vous sauver

    Là, j’ai pensé à mes parents
    Qui ont trimé la vie durant
    Se demandant, quand çà les prend
    Que pourrais-je faire moi, une fois grand ?

    Or, comme l’avenir est incertain
    Malgré les speeches et baratin
    L’on sait même pas si le destin
    Fasse qu’on soit là, au p’tit matin

    Certes! De nos jours, qui peut prétendre
    Prévoir ce qui peut nous attendre
    S’il faut acheter, ou s’il faut vendre
    S’il faut partir, ou bien attendre ?

    Mais … optimiste, en vérité
    N’aimant pas la médiocrité
    Ni le smic de la charité
    Je vise en somme… la sommité

    J’avoue vouloir être « quelqu’un »
    Sachant parler tel un bouquin,
    Démocrate ou républicain
    Ou même l’inverse, juste un coquin

    Puis, comme toute cime est accessible
    A cœur vaillant rien d’impossible!
    Et c’est pourquoi, je brigue et cible
    Un chic turbin, haut et sensible

    D’ailleurs, pour fuir à cet enfer
    Moi, je ne vois qu’un truc à faire
    Politicien, chargé d’affaires
    Et de fortune, qu’il faut parfaire

    Bref! Je veux être un député
    Un élu, pas catapulté
    Fort applaudi, pas chahuté
    Partout connu, car réputé

    Lors des tournées, douga-douga
    Je serai chic en alpaga
    Et montre en or, marque oméga
    Offrant bonbons, et des nougats

    Ou très sympa dans mes discours
    De socialiste, au long parcours
    Et démocrate, jouant des tours
    Parlant de paix, et même d’amour

    Menant campagne électorale
    A l’intérieur, en zones rurales
    De mon clapet, je crie, je râle
    Promettant tout, pour le moral

    Vous me verrez à la télé
    En direct, et en pleine mêlée
    Vociférant, gesticuler
    Sans retenue, ni reculée

    Je représente les opprimés
    Par ceux qui sont là, périmés
    Les exclus et déprimés
    Qui font des rêves aux comprimés

    Et puis encore, les orphelins
    Ces oubliés de mon patelin
    Qui ne connaissent rien d’un poclain
    Ni d’autres engins, sauf un moulin

    Après le vote, je prête serment
    Et siège ainsi, au parlement
    J’écoute, je baille, ou parle et mens
    En calculant intimement

    Comme le croyant se sert d’abord
    Puis, sert les autres… s’il y a encore
    Alors, je pense au coffre-fort
    A ma bedaine, et mon confort

    Je vous fais une proposition
    D’une coquette rétribution
    Que l’on adopte par ovation
    Et sans la moindre opposition

    Au nom du peuple, si admiré
    Qui a voté, ceinture serrée
    Qui m’a élu, et préféré
    Que je suis fort rémunéré

    Mais à l’annonce de mon salaire
    Fixé, pour quitter la galère
    Mes électeurs très en colère
    Tombent les quatre fers en l’air

    En plein débat et . . . brusquement
    Sans voir l’argent de mon virement
    J’ai dû quitter le parlement
    Quand . . . le réveil sonna rudement !

    Merzak OUABED
    Alger, octobre 1998

  15. Messabih dit :

    La tribalite Chaouie est obscure,cauchemardesque ,mais aussi risible,une COMEDIA DE L’ALGERIE payée
    a force de milliards de centimes..et leurs milliards c’est la planche à billets …
    En fin de compte on a cremplacé des COLONNELS PAR DES DEPUTES.
    Cependant en disparaissant vers ses NOMANS’LANDS militarisés, le colonnel a emporte avec lui ses clones deputes..?.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER