2009: Les exportations algériennes ont baissé de 46%

anexal.jpgLes exportations algériennes ont connu une baisse sensible durant les quatre premiers mois de l’année 2009, contrairement aux importations en nette augmentation. Selon l’APS, qui cite le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) des Douanes, les exportations ont atteint 13,72 milliards de dollars au cours de ces quatre mois, en baisse de 46,62% par rapport à la même période 2008. Les importations, quant à elles, ont enregistré une hausse de 5,90% pour totaliser 13,20 milliards de dollars, par rapport aux quatre premiers mois de l’année écoulée. Ainsi, la balance commerciale de l’Algérie s’est traduite par un excédent au cours des quatre premiers mois 2009 de 512 millions de dollars, contre 13,23 milliards de dollars pour la même période 2008, et un taux de couverture des importations par les exportations de 104%, selon la même source.

Commentaires

  1. Mohand dit :

    13 milliards d’importation et 13 milliards de recette de petrole et gaz , voila l’information que nous livre le CNIS. Et si le CNIS nous explique un peu ce chiffre foure tout. Qu’ils nous dise la part des services dans ce montant, la quote part de chaque famille de produits, la part d’équipement et la part de bouffe dans ce chiffre jamais atteint en si peu de temps.
    J’ai la tête pleine d’ incohérences et des gaspillages faits notamment dans les importations.Mais à quoi cela servirait, je m’interroge et je ne trouve de solution.
    Il me vient à l’idée de publier un article que j’ai relevé sur un site.(transparence). L’auteur est un étranger exacerbé par ce qu’il entend dire de ces collègues. Je vais expurger le texte des noms qui y sont cités et des faits singuliers et je partagerai avec les blogueurs l’essentiel de ce qui est écrit. Comme avant goût :Un certain BD de l’Ouest ,haut fonctionnaire à Alger, un autre B dans un institution publique sont cités nommément pour les méfaits qu’ils causent à la transparence des opérations d’appels d’offres notamment et ce pour se remplir les poches , ils ont (sans aucun respect de la réglementation en la matière) introduit des sociétés qui leur rapportent gros. La n’est cependant pas le seul problème, ils permettraient à des sociétés complices de facturer 100 ce qui vaut 10 – imaginez une dacia 30.000 € et une petite peugeot 29.000 € or leur prix c’est 5 fois moins ce car est réel et d’actualité.
    Tenez vous bien, une société a propose lors de l’appel d’offres des moteurs de marque Peugeot et un tas d’autres produits pour un montant dépassant les 15 millions d’€, elle s’arrange avec l’appui de son mentor eliminer l’offre concurrente d’abord , puis au moment de la réalisation elle livre des moteurs qui viennent d’Oran sous un label inventé pour la circonstance. Vous allez pensez que le prix justifie cette entorse à la réglementation , eh bien non , ils coutent 10.000 € l’un (le prix d’une voiture complete neuve en Europe).Beaucoup d’autres produits sont cités nommément pour faire comprendre comment il est facile de voler dans des situations analogues.

    On évoque aussi cette société Italienne , reconverti dans le domaine choisi l’année dernière, le principal actionnaire est un beauparleur et un escros qui a plusieurs affaires en cours dans son pays. Il est arrivé à motiver des cadres Algériens pour l’aider à obtenir des marchés et c’est fait ….la société avait dans son pays une activité de montage , un chiffre d’affaire réduit . Par la bénédiction de son mentor, il a obtenu des marchés pour un montant plusieurs fois supérieurs au chiffre d’affaire que la société n’a pas réalisé en cumulant plusieurs années antérieurs tout cela dans un secteur particulier ou le savoir faire et l’expérience sont importants pour la bonne réalisation des projets.
    Par le simple fait qu’une société paie à un mentor, on ne regarde plus ses reférences, ses performances, encore moins les prix, ni l’intégrité des hommes qui la dirigent , on leur donne et on partage.
    Tout comme il cite explicitement des sociétés Algériennes qui réalisent des prestations en Algérie au Noir , puisqu’elles se font payer en devises etc…
    Et qui supporte tout , le budget de l’Etat , les finances publiques.
    La combinaison des intérêts des corrompus en Algérie avec les sociétés de services et les sociétés étrangères, fait perdre à l’Algérie des millions de dollars par an.
    De plus la frénésie qui se manifeste dans les opérations dans ce domaine ne dit rien qui vaille.

    Qui s’en soucie ? personne, les politiques semblent dire , faites ce vous voulez mais n’approchez pas ma sphère , les services spécialisés veulent que tout le monde soit mouillé pour faire des dossiers et les utiliser au moment voulu ou bien pour rendre banal l’acte de vol , puisque tout le monde vole.
    Voila la situation qu’on maquille et qu’on veut pas voir. Je prends le pari que si je donnes des noms, de mille moyens ils vont essayer de connaitre la source mais ils ne feront rien pour arrêter la saloperie et l’hémoragie. Quand j’entends ce que j’entends, et qu’à coté je lis des déclarations de programmes gouvernemental et politique , je me dis quelles farces encore … C’est pourtant simple de mettre de l’ordre. Quand on veut le faire.
    140 milliards ou plus , tout partira et une bonne partie dans ce que vous savez et eux aussi le savent. Des actions salutaires? Je n’en vois pas dans le domaine. Rien n’est clair pour celui qui ne veut pas voir . Restons donc dans le noir absolu puisque c’est la volonté de nos dirigeants expérimentés , très expérimentés ….

  2. amghar azzamni a dit dit :

    Le CNIS est un organisme d’Etat.Il ne peut rentrer dans un détail bien chiffré de l’import export de l’Algérie.
    La question qui se pose de prime abord est , le CNIS détient-il tous les documents nécessaires et authentiques pour établir des statistiques fidéles ? A notre avis,c’est tout à fait chimérique, car certains des bons de livraisons et quelques manifestes d’importations ne sont pas connus de cet organisme.Ces documents sont carrément « tus » et enfouis quelque part par une certaine mafia de l’import export!
    Alors, comment peut-on croire aux taux fournis par le CNIS quand on connaît l’opacité de toutes les opérations commerciales exercées par notre pays?
    Difficile d’y croire en tout cas.

  3. amghar azzamni a dit dit :

    Mais si nous devions analyser ces taux, nous aurions surement la chair de poule.En gros , cela veut dire que tout ce que nous encaissons nous le dépensons.
    La situation est trés grave!

  4. DAI- EL-KHEIR dit :

    De quel éxportation parlez vous? , de différentes eaux de sources , saida, mouzaia,ain khedidja,Iffri,etc..etc…etc
    ou deglat nour , pétrol, gaz,
    ou ( acier, or, diamant ) cette categorie je ne sais pas si elles est vendue ou éxportée et le tout un don du bon dieu

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER