Ali Lemdani quitte le CNAPEST !

ali.bmpAprès un long silence qui aura duré près de dix mois, je me résous à faire la présente déclaration, afin de répondre aux interrogations et aux appréhensions de nombreux collègues quant à mon engagement au sein du Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST).

 

Après mûre réflexion, et par devoir de vérité et d’honnêteté intellectuelle pour les milliers de collègues qui ont foi dans le combat pour l’émergence d’un syndicat libre et autonome, imprégné des valeurs démocratiques, je viens solennellement annoncer ma décision de démissionner du CNAPEST.

 

Les motifs m’ayant contraint à prendre cette décision peuvent être résumés à travers les principaux points suivants :

 

1- L’absence de libre débat démocratique au sein du bureau national qui a dévoyé le CNAPEST de sa vocation originelle qui est d’être le fidèle représentant des revendications de la base. Ce n’est pas un secret pour personne de dire qu’aujourd’hui le syndicat est accaparé par un groupe très restreint de «super membres» qui agissent en maître des lieux et prennent toutes les décisions en solo, loint de tout débat transparent, les autres membres étant relégués au statut de figurants.

2 -Les conditions de préparation et d’organisation du premier congrès de mise en conformité, en juillet 2008, ont par ailleurs, définitivement balayé l’espoir de faire du CNAPEST un syndicat fonctionnant selon les règles de la démocratie et de la transparence.  

 

Les signes annonciateurs d’une dérive ont commencé avec la préparation et l’organisation du congrès. Les «super membres» qui se sont autoproclamés organisateurs du congrès ont procédé, sans consultation préalable, à l’installation de la commission de préparation dont les membres se sont portés candidats à l’élection aux structures dirigeantes du syndicat en violation des règles élémentaires de la démocratie.

 

Lors du déroulement du congrès, l’opacité et le travail de coulisses ont été érigés en règle de fonctionnement. Ainsi le congrès s’est déroulé dans un verrouillage total. Parmi les irrégularités, on peut évoquer entre autres l’absence de l’installation de la commission de préparation de résultions et la non tenue d’une plénière. A la surprise générale des congressistes, les statuts du syndicat ont été amendés sans débat.

 

Sanctionnant mon engagement pour un fonctionnement démocratique du syndicat, le complot préparé en coulisses par le groupe des «super membres» qui a conduit naturellement au non renouvellement de mon mandat de membre de bureau national.

 

En contradiction avec les statuts du CNAPEST (article 10), les membres du bureau national, en acceptant récemment le détachement, se sont définitivement éloignés de la base et de la prise en charge de ses problèmes socioprofessionnels.

 

Dans ces conditions, vous comprendrez que ma décision est pleinement justifiée. Ma conscience, mes engagements pour la liberté syndicale et la liberté d’expression ne m’autorisent pas à apporter ma caution à un syndicat transformé en appareil, en totale déviation avec l’idéal voulu par les professeurs. 

Commentaires

  1. Mourad dit :

    Pauvre pays !

  2. homme libre dit :

    c’est le cas de toutes les associations, syndicats, partis politiques…
    Il est judicieux de déserter toutes ces structures ou organisations qui sont susceptibles d’âtre noyautées afin de ne leur laisser que la carcasse complètement vides et peut-être pourquoi pas de continuer la lutte dans la clandestinité; c’est la seule forme d’organisation qui pourra être difficile d’être noyautée, car, la clandestinité a ses règles.

  3. anemlay dit :

    M. Lemdani, ces personnes que vous appelez SUPER MEMBRES ont déjà protégé Meriane quand il était à la tête du CNAPEST au moment où des enseignants de Tizi tirent la sonnette d’alarme sur Meriane, c’est un élément des « srabess ».
    La question qui s’impose, est ce que le CNAPEST est vraiment autonome part rapport aux cercles du pouvoir ?

  4. hakim5 dit :

    eh oui Mr LAMDANI….moi qui te disais que je respectais le CNAPEST pour son fonctionnement democratique et le SNAPAP(intersyndicale) pour ses revendications…….je m y attendais , vu que tu derangeais le pouvoir QUI A UTILISE CEUX QUI SE PREPARENT AUX FUTURES LEGISLATIVES. …j espere que la société civile ne t a pas perdu…tu peux encore servir l interret general par d autres moyens…a+ CAMARADE ALI.

  5. amghar azzamni a dit dit :

    En Algérie,toutes les organisation de masse autonomes sont vite infiltrées par des nervis affiliés au systéme, dés lors que ces derniéres commencent à déranger.Bien sur le CNAPEST n’est pas épargné du noyautage par des éléments du pouvoir.Un syndicat autonome sensé défendre les interets des travailleurs somposé de forbans au service d’un régime mafieux.Où va l’Algérie ? Existe-t-il encore des hommes honnetes au service de la nation ? Jusqu’à quand continueront-on à troquer notre dignité contre des priviléges ?

  6. hakim5 dit :

    je pense que les partis d opposition ont eu un role negatif jusqu’à present…ils ont tous evacué la prise en charge du monde du travail (pour ne pas etre gener par les syndicalistes)……Que chaque militant etudie les resolutions politiques de son parti …il remarquera alors que les fonctions de l executif national ou secretariat national de son propre parti ne sont pas conforment a ces resolutions ….donc non conforment a la ligne du parti…donc c’est un secretariat formé de khobzitons……..à defaut d une couverture politique fiable et stable,les syndicats autonomes subissent le binome oppression-corruption…comme tous les partis politiques.

  7. Résiste tout de même a si Lemdani!! Arezki dit :

    Juste retour des choses. Ali Lemdani a couvert en 2007 un groupe restreint qui a organisé à sa guise le « quatrième » congrès du FFS. Il a couvert la fermeture du débat démocratique au sein du FFS et a cautionné les radiations, exclusions et levées de couvertures politiques arbitraires. Je regrette ce qui lui arrive et ce qui arrive au CNAPEST. Mais qu’il médite son attitude passée au sein du FFS et sa responsabilité dans la situation difficile que traverse notre parti aujourd’hui!!!

    Résiste tout de même a si Lemdani!!

    Arezki

  8. hakim5 dit :

    je ne defend ni lemdani ni ce soit- disant groupe du FFS…et je n ai pas assisté au congres du FFS en 2007…je ne peux dire ce qui s’est passé…PAR CONTRE je trouve que les orientations du president du parti ainsi que la resolution politique du congres 2007 est une aubaine pour tous les algériens…MAIS ce que je ne comprend pas…c’est leurs applications partielles(on s occupent des jeunes…des femmes …mais on neglige les paysans;les travailleurs dans les entreprises,les cadres gestionnaires,les journalistes….) donc-si je te comprend bien ya si arezki…monsieur LEMDANI a contribué à faire du FFS (socialisme democratique ) un FFD (néo libéral ) deja refusé par les militants qui ont assisté au premier congres constitutif.
    LES DROITS DE L HOMME SONT INDIVISIBLE vous dirons les militants de la LADDH.

  9. yidir dit :

    Il ya beaucoup de PEST qui n’ont plus reconnu leur syndicat: le CNAPEST ,et ce depuis sa legalisation(si comme si l’aquisition de l’agrement a ete negociée:vous ferai comme on veut sinon c’est l’illegalite!),report ou plutot l’annulation de la greve de 3 jours en janvier(?) rencontre « fructieuse » avec ben bouzid …lethargie totale en ce moment de crise ce meme gouvernement reconait la chute du pouvoir d’achat des fonctionnaires,quant a Lamdani c’est a saluer sa decision:vaut mieux demissionner que de cautionner (deja avec sa presence dans ce syndicat)ou participer a la chute des derniers bastions de luttes.

  10. Ammisaid dit :

    Ils ont des virus, hautement, toxiques et parfois mortels si un vaccin divin ne te protège pas sans que tu le saches. Tout ce qui risque de leur faire de l’ombre, de les dévoiler, de menacer leur privilèges et de les emmener vers une justice libre, équitable et honorable, est immédiatement, maîtrisé, immobilisé, infiltré, éliminé, acheté ou détourné de l’objet pour lequel, il est crée. Ils ne dirigent pas le pays et ils ne travaillent pas dans l’intérêt général. Il faut être aveugle pour ne pas le voir et pour ne pas voir qu’ils ne font rien de concret pour l’Algérie et il faut être sourd pour ne pas entendre les souffrances de ce peuple qu’ils ont abandonné à son triste sort. Ce qui est grave, ce qu’ils empêchent tout Algérien ou toute Algérienne qui a le désire d’offrir le meilleur de lui à son pays. Ils surveillent et ils épient ce qui naît du peuple et si ce qui naît est bon, intéressant et beau, ils essayent de le casser et ils lui interdisent de grandir et de s’élever. C’est l’histoire de l’envieux qui a tout mais qui envie même l’existence misérable de l’autre. Ils savent que rien de bon ne naîtra d’eux, ils sont stériles et ils ont un coeur tellement dur qu’il fait fuir la bonté, la douceur, la tendresse et la tolérance. Et, oui certaines émotions comme celles sus citées ont peur de certains humains, elles préfèrent mourir, rester à ne rien faire et se cacher pour ne pas servir que d’être utilisés par eux dans le but les aider à continuer à faire du mal à autrui sous leur couvert. C’est pour ça qu’il faut que nous changions de façon d’agir et de lutter. Nous devons ignorer, ne plus écouter, ne plus suivre l’agenda que le système impose aux politiciens et à la socièté civile et surtout ne plus croire qu’ils vont un jour changer ou se transformer en vrais démocrates. C’est une utopie. Nous devons essayer de nous construire en dehors de ce système et nous devons essayer de construire une unité, une autonomie et un objectif qui dépasse celui d’accéder au pouvoir: une socièté qui récupérera son histoire, ses valeurs ancestrales et qui se tournera résolument vers la liberté de conscience et un monde moderne et ouvert. Seule manière, peut-être, d’échapper a ce système qui se nourrit de la violence, de notre richesse et de nos divisions.
    Fraternellement

  11. MESSAOUDI ZOUBIR/BOUIRA dit :

    Mr lamdani était présent au C.N ayant décidé le congrés,avait voté pour,fait parti de la commission de préparation,était présent au congrés,était candidat au B.N,avait participé au vote,classé 14é,son lycée n’est pas structuré,sa wilaya (alger centre n’est pas structurée aussi à présent, n’avait renouvellé son adhésion,absent durant tous les C.N de l’année 2008 et 2009 pour poser le probléme,comportement exactement comme l’ex coordinateur national,avait attendu une année pour claqué la porte, c’est louche et difficile à croire.qu’il vienne pour confrontation avec tous les membres du C.N et les professeurs de son lycée pour voir la réalité.

  12. filali hacéne dit :

    .alutations amicales.je tiens à apporter humblement mon temoignage:j’ai assisté aux travaux du congrés du début jusqu’a l’éléction du BN.c’est vrai que la compétition faisait rage( c’etait de bonne guérre) .un huissier de justice a validé l’éléction…etc
    la question est :pourquoi avoir attendu tout ce temps pour annoncer sa démission du CNAPEST? ALGER centre n’est meme pas strucurée,sans parler des absences répétitifs lors des conseils nationaux.

    M.LEMDANI a qui je voue du respect et de la considération,et en bon démocrate doit nous éclairer davantage sur les réels motifs de sa décision(que je respecte d’ailleurs )
    Je le prie d’etre présent au prochain CN

    pour constater de visu qu’il n’yapas de super membres et de membres figurants.

  13. filali hacéne TAREF dit :

    salutations amicales.je respecte la décision de M.LAMDANI?SEULEMENT,il faut rappeler à juste titre qu’il faisait partie de l’ancien BN ayant décidé et préparé le congrés de juillet 2008.ce dernier s’est tenu conformément aux lois en vigueur.C’est vrai que la compétition faisait rage et c’est de bonne guerre,quant au scrutin ,il s’est déroulé,avec un certain engouement certes
    ,mais a aucun moment il n’y a eu dépassement.

    en bon démocrate ,je dis à MR LAMDANI Qu’il ny pas de « supermembres et de membres figurants ».concernant le détachement ,il aété l’objet d’un débat intense parfois houleux mais démocratique

    (peut-on servir un syndicat et lui consacrer son temps si on est toute la semaine en classe? le détachement est une exigence liée à la conjoncture.
    Croyez moi Monsieur si je m’apercois à un moment qu’il ya absence de débat démocratique je ferai pareil.
    amicalement votre
    (coucou a AMMI SAID et zoubir)

  14. ALGERIE dit :

    salut.je ccommencerai par une intérrogation .pourquoi ne pas avoir dénoncé tout cela beaucoup plus tot ?
    IL me sembles que les motifs de votre démission sont autres.

  15. hakim5 dit :

    je ne le defend pas…mais attendant le futur fonctionnement du CNAPEST…..s il se limiterai aux revendications de corporation en fuyant les revendications de l intersyndicale…alors il mute vers un syndicat neo-liberal…ce qui veut dire qu il roule pour le pouvoir…nous aurons un SNAPEST bis.

  16. hakim5 dit :

    qui ai je insulté???
    je n ai faios que dire des verités…certe le pouvoir n a plus de credibilité….mais l opposition(par la faute des applat-ventristes ) n’est pas encore credible…et nous vivons une crise de confiance…..L OPPOSITION DOIT PRENDRE CONSCIENCE DU MAL QUI LA RONGE…

  17. hakim5 dit :

    lamdani quitte le cnapest pour rejoindre le clan des elus (APC…APW) du FFS qui sont membres du conseil national…tant pis pour les revendications de l intersyndicale puisque il est coopté pour les prochaines legislatives….c est les elus (apc apw) de tizi ouzou qui tisse la mise en place de l appareil…le systeme se reproduit…dommage pour la population qui a besoin d espoir…un espoir que -pour reprendre les mots de TABBOU- le pouvoir’en greffant des cellules cancereuse au sein des partis , arrive a aneantir l espoir des algeriens.
    DONC…FAKOU Y A SI LAMDANI…EN QUITTANT LE CNAPEST ET L INTERSYNDICALE …TU NE FAIT QUE REJOINDRE CES CELLULES CANCEREUSES POUR ASSOUVIR TES BESOINS PERSONNELS…n est tu pas toi meme un elu FFS ????

  18. bouri h dit :

    l avenir prouvera le detachement n est pas chose facile mais aussi ne pas l octroyer a tout le monde . attendons son fruit pour se manifester et on est pas dupe on a toujours un oeil sur vous .

  19. Messaoudi zoubir dit :

    en supposant que ce que disent les detracteurs du CNAPEST est vrai,déviation de la ligne,il est aliéné par benbouzid et le pouvoir, des supermembres…
    je me pose ces questions:
    - où sont les autres syndicats clonés sur la scéne et le terrain, hormis les déclarations de presse?
    - pourquoi les soi disant membres fondateurs ne viennent ils pas conseil national pour des débats contradictoires et informer ses membres de ce qu’ils ont comme informations sur le fonctionnement du CNAPEST et le comportement des membres du BN et du CN?
    Pour information, l’ex coordinateur national avait démissioner pour des raisons de santé et familliales et creé un syndicat une semaine aprés et n’avait jamais souflé un mot au CN,l’ex membre du BN chargé de l’information avait participé à toutes étapes de préparation du congrés et avait claqué la porte une sa non rééléction et il n’avait jamis souflé un mot sur ses collégues qu’il accuse.avec ses accusations, il insulte plus de 300 congressistes et plus de 150 membres du C.N et les réduit à un troupeau de moutons entres les mains de ceux qu’il qualifie de supermembres.il saura un jour qu’il a tord.
    je me demande comment resisteront CEUX QUI SE CROIENT syndicalistes devant un synstéme mafieux ayant gouverné et ruiné le pays pour défendre leurs collégues et leurs concitoyens alors qu’il n’arrivent pas à faire face à leurs propres collégues et camarades syndicalistes.étonnant,étonnant…
    enfin pourquoi les gens critiquent avec des pseudonymes ?

  20. Messaoudi zoubir dit :

    ci-joint une lettre explicative sur la démission de l’ex chargé de l’information au CNAPEST,adressée aux PEST de la wilaya de Bouira,nous lançons un défi à quiconque pourrait argumenter pour prouver le contraire.
    les preuves et les enregistrements existent.
    hélas Mr lamdani comme l’x cordinateur ne peuvent se presenter au CN pour présenter leur justificatif.
    quelqu’un qui ne peut faire face à ses collégues ne pourra jamis faire face au pouvoir qui nous gouverne pour défendre ses paires.

    Lettre aux collègues PEST

    Probablement, les collègues avaient remarqué certaines déclarations, émanant d’un membre démissionnaire du conseil national du CNAPEST, publiées par la presse nationale, et qui consistent en :
    1- le syndicat avait dévié de ses principes et de ses objectifs
    2- un groupe restreint s’est accaparé du bureau national et du syndicat
    3- le groupe prenait les décisions en solo sans consulter la base. Le reste du bureau étant relégué au statut de figurants
    4- la préparation du congrès s’est fait dans la précipitation et sans préparation préalable
    5- le groupe s’était proclamé organisateurs du congrès et avait installé la commission de préparation dont les membres se sont portés candidats aux structures dirigeantes du syndicat
    6- le dialogue est absent au sein du syndicat
    7- les travaux du congrès se sont déroulés dans les coulisses et dans l’opacité, sans plénière sans commission d’amendement des statuts et de préparation des résolutions.
    8- l’acceptation du B.N des mises à la disposition est en violation des statuts du syndicat notamment l’article 10
    - Pour que nos collègues ne soient pas induits en erreur dont le but est de discréditer les délégués syndicaux, saper le moral des professeurs pour ne pas adhérer au syndicat, afin de le casser, et ouvrir une brèche aux syndicats clonés pour investir le terrain, comme l’avait fait l’administration dans beaucoup de wilaya.
    - afin de présenter certaines vérités vérifiables par tous les professeurs,

    Nous les membres du conseil national du CNAPEST, et délégués de la wilaya de Bouira au congrès, informons les collègues en toute âme et conscience que :
    1- le syndicat n’est pas dévié de ses objectifs et n’a pas renoncé à ses principes, et qui consiste en la défense des droits et revendications des professeurs, malgré certaines erreurs commises et lacunes constatées, dues au manque de moyens matériels et d’expérience syndicale ainsi qu’à l’environnement sociopolitico-administratif hostile.
    2- le conseil national est l’instance délibérante, toutes les décisions y émanent après débats libres et responsables, qui durent parfois plusieurs heures, et aucune décision n’est prise sans le retour aux instances diverses du syndicat, exceptées celles des affaires de fonctionnement courantes ne nécessitant pas ce retour.
    3- les membres de l’ancien et du nouveau bureau n’avaient émis aucune remarque ou réserve, quand aux questions soulevées dans la déclaration, lors de toutes les sessions du conseil national
    4- les décisions du conseil national sont prises par majorité ou consensus, conformément au statut et règlement intérieur, et aucun membre du conseil national n’a émis une opposition auparavant exception lors des débats.
    5- la décision de la tenue du congrès est prise par une majorité absolue, lors de la session du conseil national en date du 13,14 juin 2008 à l’institut de formation de l’éducation de ben aknoun, conformément à l’article 78 du statut, stipulant la tenue du congrès une année après le récépissé d’enregistrement, et ce pour éviter les réactions négatives du ministère du travail, de l’éducation et de la justice ainsi que d’éventuelles infiltrations.
    6- l’intéressé auteur des déclarations :
    - n’avait émis aucune réserve sur le fonctionnement du bureau national depuis son élection en 2006
    - était présent au conseil national, où était prise la décision de la tenue du congrès
    - avait approuvé la décision de sa tenue et l’installation de la commission nationale de préparation sans réserves,
    - était un membre de plein droit dans la commission en sa qualité d’élément du bureau national
    - avait déserté cette commission pour des raisons qu’il n’avait pas avouées à ce jour
    - n’avait pas structuré le lycée (Amara Rachid) où il travail, et la wilaya ‘’Alger centre’’ qu’il représente à ce jour
    - était présent au congrès uniquement en sa qualité de membre fondateur
    - avait présenté sa candidature à l’élection du bureau national avec toute liberté, sans contrainte
    - avait effectué le vote qui s’est déroulé en toute transparence, sans émettre de réserves, et obtenu la position 14 qui ne lui permet pas de siéger au bureau national, composé de 13 membres, comme le montre les différents documents.
    - n’avait pas adhéré au syndicat en 2009, et statutairement, il perd la qualité d’adhérent conformément aux articles 11, 12, 60 du statut fondamental du syndicat.
    - n’avait pas assisté aux conseils nationaux depuis le congrès pour présenter des justificatifs convainquants,
    - n’avait pas respecté l’article 14 définissant les devoirs et droits d’un adhérent
    - Ses collègues du lycée n’avaient pas aussi adhéré et suivi la grève du 27,28 octobre 2008 sur son instruction,
    - ses déclarations sont faites 11 mois après le congrès, coïncident avec celles d’un autre membre du conseil national, délégué de la wilaya de Tipaza, et sont assimilables à celles de l’ex-coordinateur national en 2004.
    7- la commission de préparation du congrès s’est constituée lors du conseil national ayant décidé la tenue du congrès, elle est formée d’une trentaine de membres représentant les différentes wilayas
    8- cette commission s’est réunie au siége du CNAPEST de la wilaya de BBA du 21-06-2008 au 28-06-2008
    9- la dite commission avait travaillé en toute liberté, et avait présenté ses résolutions au congrès
    10- aucune remarque n’était faite par les membres de la commission sur les membres du B.N durant cette réunion
    11- cette même commission avait proposé des amendements du statut compatibles avec le congrès de conformité
    12- le congrès s’était déroulé dans la transparence et les conditions acceptables, en présence d’un huissier délégué par les instances judiciaires, durant tous les travaux, et qui n’avait émis aucune remarque ou réserve de procédure
    13- Aucune réserve n’était formulée par les délégués des wilayas, dont le nombre dépasse 350 délégués, à l’exception de sa personne en essayant d’improviser une intervention refusée par tous les congressistes,
    14- lors du congrès, deux (02) commissions son constituées par les congressistes, une pour les résolutions, l’autre pour les amendements des statuts, regroupant des délégués de chaque wilaya, mais la dernière commission avait décidé de laisser les amendements proposés par la commission nationale de préparation, et que les congressistes avaient acceptés partiellement, et refusant d’autres en plénière, et en toute souveraineté conformément aux statuts,
    15- La quasi-totalité des congressistes reconnaît la réussite des travaux du congrès malgré le manque d’expérience, de moyens matériels, quelques anomalies et l’exiguïté des locaux,
    16- le travail de coulisses avancé est un acte se trouvant dans toutes les démocraties du monde, son utilisation et sa publicité dans la presse porte atteinte à la dignité des congressistes,
    17- la mise à la disposition du syndicat, des membres du bureau national, était décidée par une majorité absolue du conseil national, lors de sa session du 16-10-2008 tenue à bordj bouareridj et du 20-11-2008 tenue à Alger.
    Une décision justifiée par :
    - la nécessité de dynamiser et de consolider les structures syndicales en permettant les déplacements des membres au niveau des wilayas,
    - l’organisation de l’administration, de l’archive et du siége national
    - la formation syndicale pour assurer la relève, la continuité et la pérennité du syndicat
    - la préparation des études pratiques pour activer et arracher les revendications socioprofessionnelles
    - le suivi des dossiers et problèmes posés par les professeurs et leur solution
    - les difficultés de communication avec les structures des différentes wilayas pour manque de moyens
    18- la mise à la disposition n’est pas en contradiction avec le statut dans tout ses articles, et la législation du travail et syndicale, les conventions internationales le permettent, et il est en vigueur dans tous les pays du monde.
    19- les assemblées générales, le conseil national ont les prérogatives d’annuler ou de refuser la mise à la disposition, si elle s’avère inutile ou il y a une déviation des bénéficiaires,
    20- Le statut permet aux instances (assemblée générale, conseils) du syndicat le retrait de confiance aux structures et représentants en cas de déviation ou de défaillance.

    - L’auteur de la déclaration se contredît en avançant le non retour aux instances du syndicat pour la prise de décision, et son refus d’y revenir et le respect de ces instances.
    - Comment peut-il militer contre des autorités publiques, alors qu’il ne peut résister devant ses collègues du Bureau National ? C’est de l’exhibitionnisme et du ‘zaїmisme’ aberrants purs et simples.
    - Quels ont les bénéficiaires de tels actes et déclarations et en ce moment précis ?

    Pour cela, nous déclarons notre déception quand à ces déclarations douteuses, hors des instances du syndicat (assemblée générale, conseil de wilaya et national) et sans préalables et discussions. Des actions et déclarations défavorables au syndicat, au syndicalisme en Algérie et aux PEST

  21. Messaoudi zoubir dit :

    Je prie les visiteurs de ce site de bien lire les titres de la presse nationale ci-dessous, pour trouver une réponse à certains intervenants du site ou d’autres sites, et dont quelques uns sont bien connus et localisés, des intervenants voulant incriminés les animateurs du CNAPEST notamment quelques membres du BN et du CN et les coordinateurs de wilaya d’avoir casser et dévié le syndicat des ces objectifs, et ce afin de tromper et démobilisé les collègues PEST.
    Qu’ils s’abstiennent surtout de dire que ses journalistes travaillent au compte du CNAPEST.

    1-Elwatan 14-06-2004
    CONFLIT CNAPEST- TUTELLE
    Benbouzid confiant

    2- elwatan 07-09-2004
    Benbouzid promet une année calme

    3- Liberté 04-10-2004
    DEBRAYAGE DANS LE SECONDAIRE
    MEZIANE MERIANE SE DEMARQUE DE LA GREVE DU CNAPEST

    4- Liberté 05-10-2004
    MEZIANE MERIANE S’EXPLIQUE SUR SA POSITION
    « Cette décision n’engage que ma personne »

    5- Liberté 06-10-2004
    SUITE AU MOT D’ORDRE DU CNAPEST ET DU CLA
    LES LYCEES PARALYSES

    6- Dépêche de Kabylie 06-10-2004
    Grève des lycées
    MERIANE N’A PAS ETE ENTENDU

    7- Liberté 06-10-2004
    MEZIANE MERIANE COORDINATEUR DU CNAPEST
    «Il n’est pas question que je démissionne »

    8- Elwatan 07-10-2004
    CNAPEST
    Les réserves de Meriane

    9- L’expression 07-10-2004
    CNAPEST
    Meriane appelle à un congrès constitutif

    10- Liberté 07-10-2004
    MEZIANE MERIANE EN CONFÉRENCE DE PRESSE
    UN CONGRÈS CONSTITUTIF POUR RÉGLER LA CRISE

    11- Elwatan 09-10-2003
    MERIANE CHANGE DE POSITION
    12- La tribune 09-10-2004
    M.Meriane maintenu à la tête du CNAPEST

    13- Liberté 14-05-2005
    SYNDICAT AUTONOME
    Un tract menace le Cnapest

    14- Le quotidien d’Oran 19-05-2005
    Le ministre de l’éducation déclare
    « Le Cnapest, c’est fini ! »

    15- Dépêche de Kabylie 08-09-2005
    Mouvement syndical
    Même le CNAPEST a ses redresseurs

    16- Liberté 29-12-2005
    IL A DEMISSIONNE DE SON POSTE DE COORDINATEUR NATIONAL
    Meriane claque la porte du Cnapest

    17- Dépêche de Kabylie 29-12-2005
    LE CNAPEST maintient son mot d’ordre de grève
    Départ surprenant de Meriane

    18- Dépêche de Kabylie 29-12-2005
    Meziane Meriane justifie sa démission
    « Je quitte le CNAPEST pour créer un autre syndicat »

    19- Dépêche de Kabylie 03-01-2006
    Meriane demande audience à Tayeb Louh pour son nouveau syndicat
    « J’étouffais au sein du CNAPEST »

    20- Quotidien d’Oran 16-01-2006
    CNAPEST
    DÉMISSION DU BUREAU D’ORAN

    21- Le quotidien d’Oran 03-02-2006
    APRÈS L’ANNONCE DE LA CRÉATION D’UN CNAPEST BIS
    Les délégués d’Oran dénoncent

    22- Le soir d’Algérie 14-05-2006
    ALORS QU’UN SYNDICAT AUTONOME « CNAPEST BIS » EST NE
    Le syndicat de Meriane menace de boycotter les corrections

    23- L’expression 16-09-2006
    DÉMISSIONNAIRE DU CNAPEST
    Meriane bien vu par Louh

    24- Elwatan 28-12-2006
    Nouveau syndicat de l’éducation
    LE SNAPEST aura prochainement son agrément.

  22. Messaoudi ziubir dit :

    pour étayer mes différentes interventions précédentes,j’invite les visiteurs du site à lire ces extraits des rappots de la CIS.

    Extrait du rapport annuel des violations des droits syndicaux 2007

    Obstruction à la syndicalisation dans le secteur public

    Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST) signale des problèmes similaires à ceux auxquels se trouve confronté le SNAPAP. Le CNAPEST a introduit sa demande d’enregistrement en 2003 mais la démarche a été entravée par ce qu’il a qualifié de «procédures bureaucratiques fastidieuses». L’organisation syndicale dénonce en même temps le harcèlement continu exercé à l’encontre de ses membres.
    Les autorités ont tenté de scinder le CNAPEST, initialement en offrant certaines conditions incitatives à deux anciens membres de l’exécutif national de l’organisation. Puis en janvier 2006, M. Meziane Meriane, ex-coordinateur national du CNAPEST, a mis sur pied une nouvelle organisation portant pratiquement le même nom et le même acronyme : Coordination national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST). Cette nouvelle organisation aurait apparemment droit à des traitements de faveur, notamment l’octroi d’autorisations pour toutes ses réunions.
    CSI 2007

    Extrait du rapport annuel des violations des droits syndicaux 2008
    Droits Syndicaux dans la Pratique et Violations

    L’obstruction à la syndicalisation se fait aussi sous forme de sanctions, de menaces et de renvois, dans les administrations locales, le secteur de l’eau, les travaux publics, les douanes et la défense civile. La tenue d’assemblées générales des syndicats affiliés est souvent empêchée. Plusieurs autres syndicats autonomes ont été dans la ligne de mire des autorités qui multiplient les tentatives de les affaiblir en incitant et en soutenant des travailleurs à créer des organisations dissidentes. Cela a été le cas du Conseil national algérien des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST), du Conseil national de l’enseignement supérieur (CNES
    CSI 2008

  23. ptlt dit :

    salam …limane tehki zabourek ya zoubir
    les problemes des pests augmentent de jour à l autre
    et les super-membres du cnapest eliminent tous ceux qui leur disent non …tout ceux qui ne reflechissent pas comme eux
    allons …le pv d’accord signe en novembre 2008 …pour geler la greve cyclique du 10 janvier 2009…aucun point n as ete respecte :ni la formation pour integration des ptls
    ni le classement des ingenieurs a la 14
    ni…ni… rien que des bobards
    donc on comprend de là que vous avez trouvé un alibi pour avorter la greve du 10 janvier …sinon comment jusqu’au jour d’aujourdhuit …rien n’a ete envoyé pour les modalités pour le lancement de la dite formation ….alors monsieur zoubir arrettez d’endormir et de bloffer les enseignants car vos objectifs sont claires ….gerer le restant de vos jours…les détachements …les postes de directeurs et autres .
    mais la chute est inevitable si c’est pas aujourdhuit ce sera demain ..continuez dans votre voix vous allez reussir a decourager les plus integres …LEMDANI et les autres …et laissez uniquement ceux qui ont eu peur de ouyahia lors de sa menace de 2003 et ils ont ete signé leur pv de reprise pour ne pas s’exposer à la radiation comme l’ont eu bcp de ptlts …licenciés et ingenieurs du general en general et du technique en particulier
    maintenant apres le bradage du technique vous tuez les ptlts à la 11 et comme aide enseignants apres 25 ans de loyaux service comme enseignants !
    et tous le monde sait que vous ne nous avez pas defendus car toutes les pieces ç convictions etaient en votre possession pour convaincre la tutelle …mais vous preferez nous faire subir se suplice …vous etes responsables devant DIEU et ses adeptes
    et vous repondrez de sa le jour du jugement dernier!
    ne croyez pas que vous allez rester eternellement ds ce bas monde …et là se sera trop tard ..mr zoubir !
    vs resonnez faux car la deffence des interets de tous les enseignants renforcera le syndicat …mais vous faites le contraire pour plaire a BENBOUZID …mais sachez bien que si la base vous lache BENBOUZIDE ne vous respecteras pas uniquement pour vos beaux yeux ..c’est grace à la base que vous meprisez que le MEN vous ecoute ….donc faites bien vos calcules detrempez vous …arretez de mepriser cette base qui a tout le temps eté à la hauteur de ses missions …par contre vous …nous avez humiliés …vous nous avez ramené misere apres une greve heroique de 09 semaines …une premiere dans le annales du syndicalisme mondiale …et voilà on est à la case de depart et meme pire …degradation sur tous les plans ..bradage du technique …hummiliation des ptlts …degradation du pouvoir d’achat …misere ..non repect ..etc ..et monsieur zoubir persiste à cacher le soleil avec un tamis..car les preuves sont reelles ..verifiable sur le terrain ..alors monsieur ZOUBIR ton dét

  24. Imane dit :

    Bonsoir à tous!
    Alors où est le CNAPEST dans tout se qui se passe dans l’école algérienne. Nous avons besoin d’un coup de main pour que l’on puisse y arriver. Nous sommes saturés et fatigués, nous sommes également des êtres humains.

  25. MESSAOUDI ZOUBIR dit :

    droit de réponse
    Réponse l’auteur sous le pseudonyme « ptlt »et sous le titre : limane tehki zabourek ya zoubir

    Apparemment le système politique algérien a enfanté des pseudo citoyens qui réfléchissent comme ses gouvernants. Ils aiment semer le doute pour déstabiliser toute forme d’organisations citoyennes qui ne les suit pas dans leur logique.
    Le visiteurs du site sous un pseudonyme ptlt du 14 septembre 2009 bien connu à Bouira vient de déverser un certains nombres d’informations mensongères à l’égard du CNAPEST tout en me taxant personnellement. Je répondrai par des vérités que tous les PEST et les citoyens peuvent vérifier sur le terrain, tout en lui laçant,ainsi qu’à ses acolytes un défi de venir dans n’importe quelle sale des professeurs ou un lieu publique pour un débat contradictoire contrairement les chauve-souris qui se cachent derrière un PC:
    1- Au CNAPEST, il n’y a pas de super membres,
    2- l’élimination se fait par un jeu démocratique, même si le jeu de coulisses est présent comme dans toutes les organisations, même internationales et des pays les plus démocratiques :
    - Aucun membre n’est éliminé ni par le CN ni par le BN ni par les CW
    - L’ex coordinateur national avait claqué la porte sans revenir au C.N ni au C.W de Tizi-Ouzou, encore moins à l’assemblée générale de son lycée (lycée Amirouche) pour un compte rendu ou dénonciations.(sans retourner à la base pour utiliser votre lexique).
    Idem pour monsieur l’ex chargé de l’information et qui n’avait même pas aidé à structurer la cellule de son lycée (lycée Amara Rachid) et le conseil de wilaya d’Alger centre après une année d’obtention du récépissé d’agrément.
    - Quelques délégués du bureau de wilaya d’oran avaient nié leur complot contre le CNAPEST même durant le dernier conseil national auquel ils avaient assisté (26-12-2005 au siége du FFS)
    3- les débats dans les structures du CNAPEST sont démocratiques et houleux, les décisions sont prises à la majorité conformément au statut du CNAPEST.
    4- dire qu’il y a des super membres est une insulte au 120 délégués du C.N et 45coordinateurs de wilaya, il ne sont pas des moutons, mais des PEST comme vous et vous acolytes.
    5- la grève du 10 janvier était annulée par le conseil national suite au PV des établissements des 45 wilayas et décortiqués par une commission de volontaires du C.N et les archives font foi.
    6- L’alibi des ptlt et des ingénieurs que vous évoquiez et que vous utilisiez comme cheval de Troie pour dans tout vos écrits et vos bobards avec les collègues de la wilaya de Bouira pour porter atteinte aux délégués du CNAPEST n’est que mensonges car :
    -Benbouzid avait déclaré à l’orpheline TV et les médias que les technicums allaient être cédés à la formation professionnelle. Il avait reculé sous la pression du CNAPEST.
    - Benbouzid déclare qu’il applique le programme et les réformes du président de la république, donc s’il y a bradage, il est décidé du haut lieu et le CNAPEST n’à rien à voir. Croyez –vous que nous avons les moyens de faire face à une machine du pouvoir qui broie tout devant elle ? Même les partis politiques les plus ancrés dans la société tel le FFS résistent difficilement à cette machine machiavélique.
    - la direction générale de la fonction publique (DGFP) qui avait refusé beaucoup de propositions est rattachée la présidence de la république pour votre information, donc ce qui a été décidé fait parti du programme du chef de l’état.
    - le premier syndicat ayant défendu l’enseignement technique était le CNAPEST, d’ailleurs vous étiez, avec beaucoup de collègues au niveau national membres de la commission installé pale MEN en 2004, une commission ayant refusé le bradage du technique.
    - la première commission nationale sur l’enseignement technique est installée par le CNAPEST avant même la création de la CNLTT.
    - des commissions de wilaya ont été crée et animées par des professeurs du technique pour préparé une étude et des propositions et vous avez refusé d’y faire parti.
    - la plus grande partie des travaux de l’université d’été organisée à Mostaganem est consacré à l’enseignement technique, les participants de toutes les wilayas peuvent en témoigner.
    7- les ptlt et les ingénieurs sont bien pris en charge dans les propositions formulées au MEN et introduites dans l’avant projet du ministère lui-même présenté à la fonction publique. donc ils sont syndicalement bien pris en charge.
    C’est le MEN qui nous avait trahi tous tout comme son système avait trahi tout le peuple algérien depuis l’indépendance.
    - d’autres propositions et remarques ont été adressées au MEN dans un mémorandum après l’élaboration de l’avant projet.
    8- Certes nos collègues ingénieurs souffrent et nous ressentons le sentiment, et nous devront militer pour des changements avec tous les moyens dont nous disposons, contre un pouvoir mafieux qui a ruiné le pays et toute la société algérienne. Nous ne les abandonnerons pas comme vous avez abandonné votre propre collègue au lycée Houari Boumediene à Bouira et les autres collègues mis sous contrôle judiciaires en 2005 pendant plus de deux ans en refusant même de ramasser les cotisations pour leur payer un avocat.
    9- enfin, en supposant que ce que vous avez dit est vrai, dans tous cela où sont les autres syndicats qui clament dans les médias posséder une base solide et paralysent le secteur à 80% ? Pourquoi n’ont-ils pas réagi ?
    10- nous accusant d’endormir et bluffer plus de 70% d’adhérents, est une bonne nouvelle, nous le ferai la prochaine fois pour le MEN et les décideurs qui ont ruiné le pays : C’est ridicule et aberrant, car vous êtes entrain d’insulter les collègues en les réduisant à l’infantilisme et en vous érigeant en donneur de leçons et en don quichotte de l’éducation.
    11- apparemment l’auteur ne fait pas la différence entre une organisation qui milite pour les changements et les structures d’état qui décident, et c’est malheureux pour la société civile de posséder un « intellectuelle » qui ne distingue pas entre les structures.
    12- je ne suis au sommet dire que je suis entrain d’humilier la base, je suis un professeur matin et soir entre mes collègues et mes élèves et personne ne m’a fait la remarque, donc c’est une accusation gratuite émanant d’un cœur noir comme le dit un adage de chez nous et qui veut nuire en utilisant des mensonges.
    Après la différence quasi-totale,je vous rejoint en disant que dieu nous regarde, et inchallah il jugera les gens qui veulent nuire par préméditation et ceux qui militent pour des changements même parfois ils commettent des erreurs de parcours.
    13- Enfin sachez que les PEST sont des universitaires, ils réfléchissent, ils distinguent les vraies graines de l’ivraies. C’est pourquoi ils ont fait un choix.
    14- Contrairement à vous qui rendez votre verdict dans l’anonymat et en catimini et nocturne, moi je lis mon testament (zabour) à haute voix et en diurne. J’écris même mon adresse et mon N° de téléphone : lycée Amirat Slimane, commune Aghbalou, daïra de M’chedallah, wilaya de Bouira, 0791 09 54 44.
    Faite cela et passez dans les sales des professeurs, et les gens vont peut être vous croire. Sinon vous perdez votre temps et vous portez atteinte à votre crédibilité et votre personnalité.

  26. aziz dit :

    pauvre algerie

  27. Lock66 dit :

    oui pauvre Algérie, LAH Yerhmek ya Osmane? il disait vrai, c’était un visionnaire, il ne voulait pas créer de syndicat, pour toutes ces raisons évoquées supra.
    Le Pouvoir est fort, Dieu seul peut venir à bout.

  28. aziz dit :

    ih on ne comprend rien
    pauvre de nous on ne sais plus a qui faire confiance
    personne ne peut representer les pest
    ni le cnapest ni le cla encore moins ugta
    ils cherchent leur profits et se cachent
    deriere un syndicat

  29. hamza hani dit :

    le cnapest est un sindicat des professeurs de leducation .Il ne fait pas la politique des clans .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER