Archive pour mai, 2009

Algérie: Le règne des importateurs !

impo.jpgPlus de 13 000 importateurs ont été recensés en Algérie et ils se partagent les 38 milliards de dollars d’importations, a affirmé hier à l’université de Tizi-Ouzou, le professeur Fadéla Akkache. Dans l’agroalimentaire seulement, ils sont 747 importateurs à se partager les 8 milliards de dollars de la facture alimentaire, avec 11 millions de dollars en moyenne pour chacun. Naturellement, pour consolider leur position sur le marché, les importateurs scellent des partenariats à l’internationale.

(Lire la suite)

Aïssat Idir, l’ancêtre du syndicalisme algérien

aissatidir.gifPar Zhor Hadjam (archives Le Matin) 

Je me souviens qu’en franchissant pour la première fois le seuil de la Maison du peuple, siège de la Centrale syndicale, j’avais remarqué son portrait accroché un peu partout. Dans le hall et dans les bureaux, toujours la même photo en noir et blanc, dans le pur style des années 50. Aïssat Idir, photographié presque de profil, semble fixer un point au loin. Une moustache fine et un grain de beauté sur la joue sont les signes distinctifs que reflète le portrait. Je n’avais en ce temps-là qu’une vague idée sur le personnage, et les syndicalistes que je côtoyais alors se chargèrent, avec plaisir, de me raconter le parcours de Aïssat Idir: un symbole de la lutte armée et la figure la plus marquante du mouvement national et syndicaliste algérien.

(Lire la suite)

Une résolution de l’ONU sur la disparition forcée pour lutter contre l’impunité

dispar.jpgAlkarama for Human Rights. 29 avril 2009

Une Résolution générale du Groupe de travail sur les disparitions forcées de l’ONU assimile la disparition forcée à un crime contre l’humanité. Le Groupe de travail sur les disparitions forcées et involontaires de l’ONU (GTDF) a adopté une Résolution générale à sa 87ème session, assimilant la pratique de la disparition forcée, lorsqu’elle a un caractère systématique et généralisé, à un crime contre l’humanité. L‘instance Onusienne estime que la définition du crime contre l’humanité de l’article 7§1 des Statuts de la Cour pénale internationale peut être appliquée aux dispositions de la Déclaration pour la protection de toute les personnes contre les disparitions de 1992.

(Lire la suite)

Censure: Les dix pays qui oppriment le plus les bloggeurs

ameregypt.jpgLa Birmanie arrive en tête d’un classement des dix principaux pays au monde réprimant les chroniqueurs en ligne, selon une étude du Committee to Protect Journalists (CPJ). En effet, l’essor des blogs dans beaucoup de nations d’Asie et du Moyen-Orient a conduit à une répression sévère par les gouvernements. La Birmanie, dirigée par une junte militaire qui limite sérieusement l’accès à l’Internet et emprisonne des citoyens pendant des années pour l’affichage de critiques, est le pire pays au monde pour les bloggeurs, selon une étude du Comité pour la Protection des Journalistes (CPJ). Ce rapport intitulé « Les 10 pays qui oppriment le plus les bloggeurs » identifie également un certain nombre de pays du Moyen-Orient et d’Asie, où l’épanouissement de l’usage de l’Internet s’accompagne d’une répression croissante des gouvernements.

(Lire la suite)

1...1516171819

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER