Archive pour mai, 2009

La souffrance du jeune Baba Nejar est celle de tout un pays…

nedjar.bmpRévoltant et totalement inhumain, ce verdict porte la marque de forces occultes et sinistres qui manipulent sans vergogne et les juges et l’Algérie. Mohamed Baba Nedjar n’a pas eu droit à un procès équitable parce qu’il n’est pas le fils d’un notable local et parce qu’il n’est pas l’enfant chéri d’un haut responsable. Au-delà de ce énième scandale de l’appareil judiciaire, les pouvoirs publics ont renforcé le dégoût des jeunes Algériens pour leur terre et cultivent encore le terreau de la violence et du terrorisme. La violence est le produit naturel de l’injustice.

Cette injustice est très lourde à supporter, les cœurs sont gros, mais nous avons confiance en la clairvoyance et la sagesse proverbiale des Ibadites devant les grands malheurs qui les frappent. Ils ont su dominer l’adversité et l’aridité du désert, ils sauront dominer leurs souffrances devant l’aridité des consciences et des cœurs qui les ciblent. Sans arrêter leur combat pour la vérité et la justice pour leur enfant, ils ne doivent pas tomber dans le piège de la violence tendu par les ennemis du peuple algérien. Les forces occultes qui ont mis le feu aux poudres en 1992 en Algérie, pour si peu, veulent étendre ce même feu, aujourd’hui, à leur région. La souffrance du jeune Baba Nejar est celle de tout un pays pris en otage par le club des pins et ses souteneurs militaires. Par Sniper

J’ai assisté au procès de Baba Nedjar…

babanedjar160px.jpgJ’ai assisté au déroulement du procès de Mohamed Baba Nedjar qui a eu lieu hier à Médéa. Le jeune Baba Nedjar était déjà condamné à mort…ce qui s’est passé à Médéa…c’est juste pour désamorcer la crise qui aurait pu engender la condamnation à mort (qui commence à gêner les mulets pseudo-algeriens qui se prennent pour des tenants du pouvoir) en la remplaçant par un emprisonnement à perpétuité …Ce qui est arrivé à Baba Nedjar est le résultat d’un mécanisme déclenché depuis au moins l’assassinat de Abane Ramdane…qui avantageait la primauté du politique sur le militaire. Je souhaite que les habitants de GHARDAIA ont compris que la lutte qu’ils mènent ne peut être que pacifique…ceux qui en veulent aux habitants de GHARDAIA ne sont que des mulets au service des multinationales qui veulent détruire l’organisation économique et commerciale des Mozabites….ceci dit: je me considère totalement solidaire avec la famille de M.BABA NEDJAR …la lutte pacifique et déterminée continue…Par Hakim 5

Etre fils de Harki et se dire fils de chahid, est un mensonge honteux et condamnable

harki.jpgComment peut-on accepter comme certains et éviter ce sujet parcequ’il y aurait des susceptibilités qu’on veut éviter d’y faire allusion. Je ne suis pas d’accord avec beaucoup de commentaires sur ce sujet. Etre fils de Harki et se dire fils de chahid, est un mensonge honteux et condamnable. Etre un faussaire et devenir responsable politique à haut niveau du parti historique est une imposture impardonnable. Impardonnable à celui qui est concerné mais aussi aux dirigeants de ce parti qui se dit nationaliste et révolutionnaire.

Un voleur ne peut donner des leçons de probité. Et puis pourquoi cette propension à vouloir éviter ce sujet ? je regrette pour les fils de Harkis, tous ne sont pas les mêmes certes, certains sont aussi nationalistes que vous et moi mais nous visons les faussaires et ceux là il faut les dénoncer. Je me rappelle le tollé qu’il y eu à un moment donné, quand des listes des bénéficiaires des bourses à l’étranger, et celle des députés de la 5ème république française (58/62), beaucoup ont demandé d’éviter l’amalgame. Je n’étais pas d’accord.

Je pense que ceux des fils de harkis, et des Harkis eux-mêmes, qui ont mené le pays à la situation actuelle pour leur seul intérêt, ceux qui volent l’Algérie qu’ils ont renié hier, ceux qui tentent de donner des leçons de probité et de justice ainsi que de nationalismes alors qu’ils ne sont pas sains et d’authentiques militants, ils doivent être dénoncés, non pour les condamner mais pour leur dire “FERMEZ VOS GUEULES”. L’Algérie ne doit pas glisser encore plus bas, par la faute de ceux qui l’ont mené là où elle est actuellement. Les escrocs et les faussaires , les menteurs et les incompétents doivent être empêchés de nuire. L’une des manières efficaces et les faire connaître de l’opinion publique. Par Mohand

Urgent: Mohamed Baba Nedjar condamné à perpétuité !

Réctificatif: Le tribunal criminel de Médéa vient de condamner à perpétuité le jeune Mohamed Baba Nedjar pour meurtre.

Caricature de notre ami R.Z

programmeouyahia.jpg

Algérie: Les générations futures n’ont plus rien à craindre. Alléluia, mes frères Alléluia!

boutefli.jpgHein! Selon le CNIS, pour les seuls quatre premiers mois de cette année, l’Algérie; le pays de l’Import-import, le pays qui ne produit quasiment rien; a exporté des marchandises d’un total de 13,2 milliards de dollars ! Mais c’est fabuleux ! A la fin de l’année, le chiffre d’exportation culminera vers les 40 milliards de dollars. L’Algérie est sortie de la dépendance à l’hydrocarbure et le peuple ne le sait pas encore puisqu’il s’agit d’une baisse de presque la moitié par rapport à l’année dernière. Vous imaginez un peu, l’année dernière, nous avons engrangé sans le savoir un total de presque 80 milliards de dollars en 4 mois seulement. Alléluia! Ah si Bouteflika nous a informés de ce chiffre, j’aurais tourné casaque et demandé pardon comme Baaziz, j’aurais inondé ce site avec des messages de soutien inconditionnel, j’aurais prêché partout la bonne nouvelle et j’aurais voté pour lui plutôt deux fois qu’une comme Zahia.

Qu’on le tient pour dit, l’Algérie a cessé d’être la plaque tournante du terrorisme et de la corruption généralisée. Elle a cessé d’être la référence mondiale sur les problèmes du terrorisme… Les statistiques du CNIS prouvent, maintenant, que les Algériens forment une nation riche, travaillent et produisent comme les grandes nations. Ses produits sont mondialement célèbres. Les générations futures n’ont plus rien à craindre. Alléluia, mes frères Alléluia!

Comme notre président, nous pourrons tous mourir tranquilles après cette grande bonne nouvelle qui a dû passer par la célèbre machine de Ouyahia pour une mise en conformité avec la réglementation statistique qui assure la solidité de l’Etat et la pérennité politique de ses hommes de grande valeur…

Si le CNIS peut nous donner un petit aperçu sur les produits fabriqués localement et écoulés à l’étranger… Qu’il soit tranquille, on ne soupçonne pas les douanes de blanchiment d’argent comme le font la présidence algérienne et les services français de la répression de fraude. Allez, S.V.P., les douanes, montrez-nous de quoi les Algériens peuvent être fiers… à part le pétrole et les belles leçons sur terrorisme… pour ceux qui ne veulent pas l’éradiquer totalement…
C’est vrai que l’Algérie est le pays de tous les contrastes, mais à ce point… Par Sniper

Mr le premier ministre, votre responsabilité dans les souffrances des Algériens est immense

ouyahiaapn02.jpgLes députés choisis et élus par vous Mr le premier Ministre ou Mr le chef du gouvernement ne connaissent pas les préoccupations du citoyen pour la simple raison qu’il ne les a pas choisi. Il les a plutôt refusé, ignoré et il sait qu’ils seront de toute les façons élus. Vous savez, bien, Mr le premier ministre, chef du gouvernement, frère jumeau de celui avec lequel vous échangez ce poste depuis plus de 15 ans, en l’occurrence Belkhadem, qu’il n’y a eu jamais d’élections libres, propres et honnêtes depuis que vos parrains froids et sans pitié ont décidé d’usurper l’indépendance, chèrement acquise, par ce peuple que vous haïssez de toute vos forces et que vous méprisez mille fois plus que l’ex colonisateur.

Vous savez, très bien, mieux que quiconque Mr le chef du gouvernement ou Mr le premier ministre, que tout ceux que vous dirigez du simple maire jusqu’au ministre qui contrôle le morceau, sont incapables de prendre une décision sans votre autorisation. Vous savez qu’ils sont autorisés à voler autant qu’ils peuvent de l’argent qui revient au citoyen et qu’ils doivent choisir vos amis, vos courtisans et vos serviteurs pour réaliser les rares projets dont bénéficient, certaines communes. Vous savez, d’un savoir qui ne tremble pas, Mr le premier ministre, que le citoyen est délaissé, abandonné à son propre sort et utilisé frauduleusement dans l’objectif de justifier vos échecs, vos erreurs et vos répressions parfois sanglantes. Souvenez-vous du Printemps berbère, de la décennie rouge et des liquidations propres dont vous n’avez, même pas, osé, chercher les coupables car, en réalité, vous connaissez les commanditaires.

Vous savez, depuis bien longtemps, Mr le chef du gouvernement, que la majorité des élus, essayent, comme vous, tout ceux qui vivent en haut, de profiter de quelques millions de dinars et des quelques milliers d’euros que vous lâchez, de temps à l’autre, par manque de vigilance ou par intérêt (montrer au peuple et au monde que vous travaillez dans l’intérêt général) ou pour prévenir ou faire cesser une révolte, une émeute et une revendication juste et au quelle vous ne pouvez fuir, Mr le premier ministre. Vous savez, Mr le premier ministre, que le citoyen est totalement vacciné contre le virus de vos promesses hautement toxiques et parfois même hautement mortelles car:

Le citoyen célibataire vit toujours chez sa mère, dans un lit froid, étroit et peu propice même au rêve d’un mariage futur

Le citoyen chômeur soutient toujours les murs, erre toujours dans les villes, les villages et les douars et maintenant, il tente l’impossible pour échapper à la dureté de la prison en pleine aire, dans laquelle vous l’avez maintenu, sans voir qu’il est entrain de mourir de dépit et de désespoir.

Le citoyen chômeur est attiré par les sirènes de l’exil, il tente sa chance en traversant la mer, Mr le premier ministre, chef du gouvernement, directeur général de 500 milliards de dollars et responsable principale du chômage et de l’humiliation des milliers de cadres intègres et sincères. Le citoyen chômeur a choisi de se pendre à un olivier centenaire, à cause, qu’il n’a pas eu une place parmi les 3 millions postes de travail crées par votre roi durant les 10 ans de son règne absolu, Mr le chef des eradicateurs, des réconciliateurs et des promoteurs d’une amnistie générale à venir.

Le citoyen qui vit dans un logement vétuste, exigu et menacé de ruine, attend depuis l’indépendance, un petit appartement sur les millions que les chinois ne cessent de construire, Mr le chef du gouvernement, celui qui a trahi la plate-forme d’El Kseur et qui a crée un parti politique sorti directement des laboratoires ou sont planifiés les futurs massacres, les futures guerres et les futurs crimes sans coupables, sans enquêtes et sans jugement à espérer un jour.

La liste des maux du citoyen est longue, Mr le ministre, votre responsabilité dans ses souffrances est immense Mr le chef du gouvernement et votre tendance à vivre dans l’illusion d’être un ministre indispensable, compétent, amoureux et défenseur de son pays et serviteur dévoué des intérêts de son peuple est incroyable Mr le chef du gouvernement. Sortez de votre tour d’ivoire et allez voir de près de quoi souffre le citoyen et cherchez qui est responsable et vous allez trouvez que vos walis sont la balle qui tue le citoyen innocent, Mr le premier ministre.

Fraternellement et respectueusement Mr le premier Ministre ou Mr le chef du gouvernement de la république algérienne démocratique et populaire ! Ammi Said

FCE: Réda Hamiani réélu

hamia.jpgCandidat à sa propre succession, Réda Hamiani a été réélu aujourd’hui à la tête du Forum des chefs d’entreprise (FCE). M. Hamiani a obtenu 130 voix sur 189 votants contre 58 pour son concurrent, Slim Othmani, patron des Nouvelles conserveries algériennes (NCA).

Oran: 595 élèves ont abandonné l’école depuis mars

elevesnecessiteux13.jpgLes services de la direction de l’Education d’Oran ont enregistré, depuis le mois de mars écoulé, 595 cas d’élèves ayant abandonné leur scolarité en raison de conditions sociales défavorables. Ces cas ont été localisés, notamment, dans des zones situées hors du groupement urbain. Ces élèves qui abandonnent leur pupitre optent souvent pour des activités rémunérées, rejoignant ainsi cet univers réservé aux seuls adultes, délibérément parfois ou forcés par leurs parents aussi qui les obligent à participer aux rentes familiales. La majeure partie des ces cas d’élèves ont été enregistrés dans les communes de Bir El Djir, Hassi Mefsoukh et Bethioua, pour la zone Est d’Oran, et dans les communes de Sidi Chami, Oued Tlélat et Tafraoui, pour la zone Sud-ouest de la wilaya.  Synthèse d’El Mouhtarem/ Source La V.O

Ces faux fils de chouhada qui nous gouvernent !

ghedir.jpgaffif.jpgdaadoua.jpgL’ancien secrétaire général de la Coordination nationale des enfants de chouhada (CNEC), Lakhdar Bensaid, a révélé, mardi dernier lors d’un point de presse, des noms de députés du FLN dont les parents étaient des harkis. A cet effet, M. Bensaid a affirmé que le député du FLN de la wilaya de Mostaganem, Abdelhamid Si Affif, cadre supérieur de l’Etat, parlementaire, ancien chef de daïra de Blida est un fils de harki. Le conférencier a révélé également que l’Etat a mis fin aux fonctions de Abdelhamid Si Affif pour avoir vendu une villa appartenant à la daïra de Blida. 

Selon M. Bensaid, le chef du groupe parlementaire du FLN, Ayachi Daadoua est aussi un fils de harki. Son père Lakhdar Daadoua Ben Belkacem, né en 1905 dans la région de Ouled Harkat à Biskra, était conseiller communal durant la guerre de libération nationale. « A la mort des deux chahids Ibrahim Gouasmi et Mohamed Dehan, la municipalité de Ouled Harkat a organisé un fête à laquelle avait pris part Lakhdar Daadoua ». Par ailleurs, l’ancien premier responsable de la CNEC a affirmé que Nahet Youcef, député de la wilaya de Chlef et membre de l’excutif du FLN est également un fils de harki. Les députés Abbas Mohamed Lezrag de Relizane et Saadi Ghedir de Khenchla (FLN) sont aussi des fils de harkis.

Le quotidien Ennahar a révélé dans son édition d’hier que le père de Khaled Bounedjma, président de la CNEC, a été tué par les moudjahidine. Le député du RCD, Noureddine Aït Hamoudi a déclaré récemment, à un journal, que le père du président de l’ONEC, Tayeb El Houari, a été tué par les moudjahidine. El Mouhtarem 

12345...19

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER