Archive pour juin, 2009

Plus de 70 % des Américains soutiennent le retrait de l’armée US de l’Irak

arme.jpgPlus de 70 % des Américains affirment soutenir le retrait des troupes américaines des villes irakiennes, six ans après  l’invasion de ce pays conduite par l’armée des Etats-Unis, selon un sondage  publié par la chaîne de télévision américaine CNN. Selon ce sondage rendu public le jour où l’Irak a pris le contrôle total des villes et agglomérations du pays, « 73% des personnes interrogées disent  soutenir le retrait des troupes américaines des villes d’Irak, contre 26% qui  s’y opposent ».   Parmi ceux favorables à cette décision, 72% sont démocrates et 74% républicains, a-t-on précisé de même source.  « Les Américains semblent estimer qu’une fois les Irakiens revenus aux  commandes, ce sera à eux de résoudre leurs futurs problèmes », a par ailleurs expliqué Keating Holland, responsable des sondages de CNN.  Ce sondage CNN/Opinion Research Corporation a été réalisé de vendredi  à dimanche auprès de 1.026 adultes interrogés par téléphone.

L’OCI dénonce les ingérences étrangères dans les affaires de l’Iran

ahmed2.jpgL’Organisation de la conférence islamique (OCI) a « salué » les résultats de la présidentielle en Iran et « condamné les  ingérences étrangères » dans les affaires de ce pays, dans une déclaration adoptée lundi soir à Alger. Cette déclaration a été adoptée à l’issue de la clôture des travaux de la 21e session du comité exécutif de l’Union des assemblées des Etats membres de   l’OCI.  L’OCI appelle également le peuple iranien à s’unir autour de son   gouvernement et exprime sa « préoccupation » suite aux pressions exercées sur l’Iran dans le domaine du nucléaire. L’OCI a dénoncé aussi la politique consistant « à fermer les yeux sur l’arsenal nucléaire israélien qui met en danger la sécurité et la stabilité dans toute la région, et ce en l’absence de tout contrôle international ». 

Bouteflika soutient la réconciliation nationale en Somalie

somalie1.jpgLe président Abdelaziz Bouteflika a adressé mardi un message de soutien au processus de réconciliation nationale en   Somalie dans un message adressé au président somalien Cheikh Sharif Cheikh Ahmed à l’occasion de la fête nationale somalienne.  »Je saisi cette occasion pour vous réitérer le soutien de l’Algérie au processus de réconciliation nationale que vous avez engagé pour le rétablissement de la sécurité et de la paix en Somalie », écrit le président Bouteflika à son homologue somalien. 

Nacer Boudiaf « Fatiha Boudiaf est responsable de la disparition de la mémoire de mon père »

Nacer Boudiaf à El Bilad: «Fatiha Boudiaf porte l’entière responsabilité dans la disparition de la mémoire de mon père. Elle a préféré défendre ses intérêts personnels au détriment de la mémoire de Mohamed Boudiaf. Elle se sert de l’argent de
la Fondation qui se compte en milliards. Fatiha Boudiaf et ses enfants ne sont même pas venus se recueillir à la mémoire de Boudiaf. Ils sont restés au Maroc pour gérer leurs affaires (…) Où est le général Khaled Nezzar ? Où est Ali Haroune ? Ils ne sont même venus se recueillir sur la tombe de Boudiaf. J’ai maintenant la preuve que ces hommes n’aimaient pas mon père. Ils ont crée la Fondation pour faire diversion ».

Cheb Mami arrêté lundi sera présent à son procès jeudi

chebmami.bmpCheb Mami sera dans le box des prévenus pour son procès jeudi devant le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis). L’artiste est arrivé lundi soir à l’aéroport d’Orly où il a été interpellé en vertu du mandat d’arrêt lancé contre lui par la justice française, rapporte AP. Présenté dans la soirée au parquet de Bobigny où un magistrat lui a notifié le mandat d’arrêt le visant, Cheb Mami, de son vrai nom Mohamed Khelifati, a ensuite été présenté à un juge des libertés et de la détention (JLD). Il a été placé en détention provisoire. La star du raï, 42 ans, est notamment mise en examen pour « violence volontaire en réunion » et « complicité d’administration de substance nuisible sur une personne particulièrement vulnérable » sur son ancienne compagne, une photographe de presse. Elle l’accuse d’avoir organisé en 2005 un avortement forcé dans une villa à Alger. Une tentative qui échouera, la jeune femme donnera naissance en 2006 à une petite fille.

Aïdouni contre la dépénalisation du délit de presse

djamelaidouni.jpgIntervenant, hier, à la 2e journée de la 14e rencontre du groupe africain de l’Union internationale des magistrats (UIM) consacrée à la relation médias-magistrats, organisée à la cour suprême, le président du Syndicat national des magistrats (SNM), Djamel Aïdouni s’est déclaré contre la dépénalisation de la presse dans « le contexte actuel où règne encore l’anarchie et l’irresponsabilité », rapporte El Watan.

Qui a dit que nous ne sommes pas libres ?

viveliberte.jpg

Par Ammi Said 

 

Si, nous sommes libres. C’est notre mémoire qui est défaillante. Nous sommes libres, depuis, exactement, 47 ans. Le monde entier le sait. Nous avons des ambassades partout et pratiquement tous les pays ont des ambassades chez nous. Nous avons une équipe nationale de foot et nous avons participé à deux coupes du monde. Nous avions eu plusieurs présidents de la République et le dernier nous venons de l’élire à 90 % pour, figurez-vous, un troisième mandat. Nous avons une Assemblée nationale (presque toujours les mêmes députés), un sénat, des ministres (certains sont là depuis plus de 10 ans), des lois, une justice, une constitution. Nous importons tout ce dont nous avons besoin et nous exportons ce dont le monde a besoin. Nous avons une Armée nationale qui veille sur nos frontières, une police qui veille sur nos biens et notre sécurité intérieure et des services de sécurités qui veillent sur notre nation et qui nous protègent des attaques intérieures et extérieures de la part de ceux qui cherchent à déstabiliser notre Etat.

J’allais oublier, nous avons des partis d’opposition, des associations et des syndicats. Nous n’avons plus de dettes et nous avons même des milliards de dollars de réserves. Nous sommes, donc, capables de vivre dignement et faire marcher notre économie durant plus de 3 ans, même s’il n’y aura pas un centime qui va rentrer dans les caisses du trésor public. Nous avons des médias, des autoroutes, des camions, des avions, des bus, des trains, des kilomètres de plage, des grands hôtels, des sites merveilleux, une histoire glorieuse, une identité millénaire…J’ai beau cherché, je ne trouve rien qui nous manque. Nous sommes comblés, nous sommes bénis et nous ne cessons de dire el hamdou li Allah. Nous avons tout et nous sommes libres.

(Lire la suite)

La France humiliée par Tsahal

sarkozy1.jpgSi Nicolas Sarkozy fait beaucoup d’efforts pour se rapprocher de l’Etat hébreu, on ne peut pas dire que la réciproque soit vraie. A preuve la multiplication des «bavures» commises par les forces de sécurité israéliennes à l’encontre de ressortissants français en mission et soigneusement étouffées par le Quai d’Orsay. Lundi, la directrice du centre culturel français de Naplouse (Cisjordanie) a été sortie de son véhicule, jetée à terre et rouée de coups par des militaires israéliens près de Jérusalem. «Je peux te tuer», a lancé en anglais l’un des soldats. Sa voiture portait pourtant des plaques diplomatiques. Depuis, on lui a déconseillé de porter plainte pour ne pas «gêner» la visite de Nétanyahou. Mardi, c’est le directeur du centre culturel de Jérusalem-Ouest, Olivier Debray, qui, à bord d’un véhicule pourvu de plaques consulaires, a été insulté par des policiers.

(Lire la suite)

Les premières lunettes de soleil de Bouteflika

lune.jpgC’est pour la première fois que le président de
la République est vu portant des lunettes de soleil. Il faut dire qu’hier, le soleil tapait très fort. Autre fait nouveau et marquant, la présence dans son staff rapproché de son frère Nacer, l’actuel secrétaire général du ministère de
la Formation professionnelle. Nacer est l’un des frères du président qui n’a jamais été vu à ses côtés lors des cérémonies officielles. 

Hier, il semble l’avoir fait non pas en tant qu’invité mais visiblement pour être au service du président. Il a dû remplacer Saïd qui lui l’est depuis 1999. Saïd Bouteflika était hier absent. Aux dernières nouvelles, il se trouve en Suisse aux côtés de son frère Mustapha, qui a des problèmes de santé. Mustapha Bouteflika est médecin de formation. 

Bien qu’il ait été observé dans le staff présidentiel lui aussi depuis 1999, Mustapha est d’une discrétion sans égale tout en étant aimable et gentil. Il a été très présent et très actif durant toute la campagne électorale de son frère pour l’élection présidentielle du 9 avril dernier. L’on a appris qu’il a été évacué vers
la Suisse il y a près d’un mois pour y recevoir des soins intensifs.  Par
G.O. topacrus.com

L’autonomie de la Kabylie est la pire des choses qui puisse nous arriver !

kabyli.jpgPar Ammi Said 

La seule question qui taraude mon esprit est: Ferhat Mehenni a-t-il le droit ou non de faire de la politique du moment qu’il la fait d’une façon pacifique ? L’autonomie est la pire des choses qui puisse nous arriver, c’est ma conviction personnelle. L’Algérie a besoin d’hommes et de femmes qui sont capables de relever le défit, de la mettre dans le sentier de la démocratie et la maintenir dans le cadre d’une Assemblée constituante que tout le monde doit respecter. Vous allez voir, tout a été dit par Mr Aït-Ahmed dés l’indépendance du pays.

Soit les politiciens et les intellectuels décident avec l’armée et les services de sécurité de remettre la destinée de notre pays aux mains du peuple (et que ce dernière soit, enfin, véritablement, respectée), soit les divisions, les contradictions, les querelles et le chaos vont en s’intensifiant et en s’aggravant. L’histoire de notre indépendance ne nous sert pas encore. Nous répétons les mêmes erreurs et c’est les enfants du peuple qui payent cher ces jeux politiques du pouvoir qui est le seul à ne pas être touché.

(Lire la suite)

12345...13

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER