Algérie: 1,5 million d’enfants travaillent au noir

enfant.jpgSelon les données fournies par la Fondation nationale pour la promotion de la santé et la recherche (Forem), il y a environ 1,3 million d’enfants qui sont exploités dans le marché parallèle du travail. Quelque 300 000 exercent dans le commerce. L’étude de la Forem a montré que plus de la moitié des enfants (53%) travaillent pour aider financièrement leurs familles et trois quarts (75%) d’entre eux affirment avoir toujours donné l’argent à leurs parents. Près de 60% des enfants ont bien arrêté l’école au primaire, la moitié d’entre eux soulignent avoir quitté les bancs de l’école de leur plein gré, rapporte El Watan.

Commentaires

  1. hakim5 dit :

    les droits de l homme sont indivisibles…nous le savons tous…mais par la faute des apprentis sorciers qui errigent leurs partis politiques pour de simples interrets personnels (voir composition et taches des organes d execution de ces partis) nous remarquons qu il n y a pas de partis d opposition en algerie…car aucune opposition « economique » n est detectée au sein du fonctionnement de ces appareils…l enfant,est restera marginalisé par les adeptes de l interret personnel.

  2. SAMARITAIN dit :

    L’ALGERIE DES NABABS
    NOS DÉCIDEURS SE RÉJOUISSENT DE CETTE INFORMATION CAR EN VÉRITÉ A CLUB DES PINS, A HYDRA ET AUTRES QUARTIERS HUPPÉ D’ALGER ON AIME ENCORE APPELER LES FEMMES DE MÉNAGE ALGÉRIENNE PAR « FATMA » ET CES PETIT COMMISSIONNAIRE PAR « YA WLED » .
    ET JE VOUS ASSURES QUE CHEZ CERTAINS DE CETTE TRANCHE AIME BIEN QU ON L’APPELLE « SIDI » ou « LALLA » ,CES NABABS ONT RAMENÉ DES ENFANTS ET DES FEMMES NOIRS DU GRAND SUD D’ALGÉRIE POUR LES EXPLOITER CHEZ EUX DANS LEURS SOMPTUEUSE VILLA .

  3. Ammisaid dit :

    Elle marche sur le tête
    Les lâches ont pris le pouvoir les moudjahidines se cachent car ils ont honte que le peuple sache qu’ils touchent une petite pension, offerte gracieusement, par le maître des lâches celui qui avait divisé l’indivisible et qui avait séparé les inséparables. Les lions vivent dans thimizars, ils mangent de l’herbe, leurs griffes sont inutiles, leurs dents sont cassés, leurs yeux ont perdus leurs éclats et personne ne les écoutent quand ils parlent et personne ne croit plus leur histoire: celle de la dignité et de l’honneur, celle qui avait mis dehors l’une des plus puissantes armées de la terre. Les moutons d’hier, ceux qui broutaient tranquillement de l’autre côté de la frontière, pendant que, la mort cherchait avec avidité qui prendre pour satisfaire les demandes des cimetières, sont devenus des animaux féroces qui n’admettent aucune une révolte, aucune parole, aucun geste, aucun acte et qu’aucune pensée qui contestent ou qui défient leur pouvoir. Les faibles sont devenus forts, ils aiment la vie, ils veulent vivre encore et encore, il faut les servir, il faut les glorifier et les louer plus que ton seigneur et il faut dire t faire ce qui va leur plaire sinon ils vont se mettre en colère et ils vont massacrer autant de gens nécessaire pour que tout le monde sache qui est fort et qui detient le pouvoir sur cette terre de sacrifice, de douleurs, de deuils et de blessures que ne peuvent guerir les sutures. Les hommes forts d’hier, attendent la mort, ils veulent rejoindre leurs frères, ceux qui n’ont pas vu l’horreur qu’a subit le peuple après leurs victoires et régulièrement depuis jusqu’ à ce jour. Les esclaves d’hier sont devenus les rois d’aujourd’hui, les rois d’hier sont devenus les esclaves d’aujourd’hui, les esclaves des esclaves des rois d’ailleurs, qu’ils ont fait partir en sacrifiant un million et demi de leurs frères. Nous sommes d’une manière ou d’une autre toutes et tous des « fatmas » puisqu’ils sont tous et toutes des FAKHAMATOUHOU !
    Fraternellement

  4. Aghribntmurt dit :

    Je suis un imbécile qui refuse de croire que le peuple est l’étable des nations.Ce que nous racontons ici dans ce site qui a la grace de nous le permettre,et que seuls quelques priviligiés y ont accés, le peuple le sait depuis longtemps déjà.Ce que certain de nous disent tout haut le peuple le dit tout bas et attend ces guides comme au bon vieux temps oû frère est contraire de l’ennemiet l’union n’était pas un vain mot.Ma pensée va aux intellectuels qui se taisent devant de graves et permanentes injustices croyant peut ètre que si le bateau s’amène à couler, ils seront épargnés.( la suite viendra)

  5. Aghribntmurt dit :

    Mais qu’est qu’ils nous ont laissé?à part l’oxigene que nous réspirons.Algerie poluée,clochardisée,prostituée,volée,vendue. Ils la tiennent air terre mer et finances.On nous dit, l’algerie c’est nous, la révolution c’était nous,l’islam c’est vnous,la modernité c’est nous et l’exemple pour le monde entier c’est nous.

  6. Aghribntmurt dit :

    Les colons combattus, ont une deuxième patrie ou ils sont partis. MAIS nos despotes n’ont aucune patrieet ils ont juré de nous combattre jusqu’à leur dernière goutte de de sang car imcapable de pour de vivre ailleurs.

  7. salah nathali nath hand omoussa dit :

    il n’y a pas d’ itllectuelles en Algerie ils sont à 99pour-cent corronpuent ;ils ce cachent comme des coyotes et ceux qui parlent sont malheureusement mords ils ne restent plus que ces intellectuelles des cafés-maures

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER