Algérie: 67,9 % des femmes acceptent que leur mari les battent !

mediumfemmesbattues3.jpgUne enquête de l’Office national des statistiques, financée par l’UNICEF , révèle que 67,9 % des Algériennes acceptent que leur mari les battent, soit plus de deux femmes sur trois. La démarche adoptée consiste à demander à l’ensemble des femmes âgées entre 15 à 49 ans, s’«il est justifié qu’un homme batte sa femme» dans des situations bien précises.  «L’acceptation de la violence conjugale est un élément révélateur de la banalisation et de l’existence de ce phénomène ainsi que de la subordination de la femme», souligne l’enquête. Une plus grande acception de cette pratique est en effet constatée en zone rurale (74,6%) contre 62,7% en zone urbaine. «Les femmes âgées de moins de 35 ans sont deux tiers à approuver la violence conjugale», relève  encore l’enquête. A noter que l’enquête en question a concerné 30 000 échantillons répartis sur 7 régions du pays.

Commentaires

  1. amazigh67 dit :

    ah,ces traditions qui nous enchaînent!!!

  2. Axenfus dit :

    Ces chiffres ne m’étonnent pas et c’est une réalité. D’ailleurs, beaucoup de conneries faites contre les femmes sont commises par les femmes elles-mêmes. Mais, j’ai espoir que la femme se ressaisisse un jour

  3. yidir dit :

    ca reflete la realite,l’occident est tres loin!

  4. hasheikoum dit :

    sa ne m’étonne pas le conditionnement de certaine femmes et la mauvais traitement font parti de notre culture alors apprécions notre médiocrité
    si le mari prend du plaisir a sauté si j’ose dire sa femme avec des yeux au beurre noire c’est qu’il et malade et qu’elle aussi !

  5. hakim5 dit :

    tout ces derniers sujets font diversion….reverticalisons la lutte…

  6. monhand Ouali dit :

    de toutes les façons la femme est battu tout le temps meme lorsqu’on la baise. j’en connais qui demande à etre brutalisée pedant l’acte sexuel sinon il ne jouiot pas. donc ces statistiques sont un peu logiques. et puis pour l’homme il vaut mieux battre que d’être battu comme cela se pass een occidnet.
    bon baise

  7. Je ne sais pas si ces chiffres reflettent la réalité ou alors ont été mal élaborés ou mal conçus. Néanmoins, la promiscuité et le désoeuvrement de certains chefs de familles peuvent être à l’origine de ces comportements où la femme devient la caisse enregistreuse de problèmes.Il fallait que les chiffres communiqués traduisent ce côté de la chose sinon les ratios sont -je dirais- incomplets ou faussés complètement.

    Dernière publication sur Entre nous ! : Le miracle du chiffre 19

  8. Axenfus dit :

    En fait, ça commence déjà avec les mamans qui élèvent leurs enfants selon la différence des sexes. Combien de fois avons-nous entendu une mère dire à ses enfants que cela est possible parce que tu es un garçon et que tel n’est pas possible parce que tu es une fille..

  9. Ammisaid dit :

    Juste après l’indépendance, un femme pauvre, s’était levée la matin et n’avait plus rien à donner à ses enfants (cinq âgés entre 10 ans et 2ans) à part du café noir. Les enfants affamés l’avaient regardé, alors, elle avait pris un verre d’eau, elle avait sorti de sa goudoura ses seins et elle avait offert tout ce qui lui restait de lait et elle avait partagé, équitablement, entre eux. Ses enfants sont maintenant tous et toutes grands, vivants bien et sont dotés de caractères bons. Un geste d’amour touchant mais pas du tout rare. La femme n’est pas un objet sexuel et elle est loin des clichés que certains hommes lui accrochent de force. Sauf le respect et la confiance mutuels peuvent laisser l’amour, la douceur et la tendresse vivre, librement, au sein d’un couple.

  10. chaoui dit :

    c’est bidon leurs statistiques

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER