Ahmed Ouyahia: « Pas d’amnistie générale »

ouyahia.jpgLe secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a affirmé vendredi à Alger qu’il n’y a pas d’amnistie  générale, précisant que la Charte pour la paix et la réconciliation nationale est amnistiante mais ne prévoit pas d’amnistie générale. Lors d’une conférence de presse animée à l’issue de la 2ème session du Conseil national du RND, Ouyahia a déclaré que la Charte pour la réconciliation nationale « ne comporte pas une amnistie générale » et que « celui qui parle d’amnistie  générale est responsable de ses propos ». Il a rappelé dans ce contexte que le président de la République a, dans  son discours du 31 octobre 2004, affirmé que seul le peuple décide pour une  amnistie ou une amnistie générale, ajoutant que le texte voté par référendum par le peuple ne parle pas d’amnistie générale. « La Rahma, la Concorde civile et la Réconciliation nationale comportent  toutes des dispositions amnistiantes », a ajouté Ouyahia pour qui le débat  sur l’amnistie générale est « ésotérique et sans substance ». Il a ajouté que le sens juridique de l’amnistie générale « suppose que  celui qui a tué et toute personne ayant commis un délit ou crime de droit commun  est amnistiée, de même pour les voleurs et autres ». 

       

Pour Ouyahia, l’amnistie générale est un « leitmotiv dans un discours  politique et ne peut se trouver dans un texte juridique ». Il a estimé à cet égard que l’Algérie a aujourd’hui « un front national  beaucoup plus soudé contre le terrorisme, et des chefs de terroristes eux-mêmes  ont condamné le terrorisme », ce qu’il a considéré comme « une évolution pour  le pays ».         

Interrogé sur les perspectives de la Réconciliation nationale, le responsable  du RND a estimé que le parcours du pays est « évolutif » et qu’ »au pire moment  de la lutte antiterroriste la porte (de la clémence) a été ouverte parce que ceux qui se trouvaient au maquis « sont nos enfants qui ont rejoint le maquis  soit par conviction soit par entraînement et parfois par peur ».  »Quant il y avait 25.000 terroristes au maquis, il fallait les neutraliser par la force des armes ou en les convaincant de revenir », a-t-il indiqué soulignant  que « la concorde a permis à 6000 terroristes de déposer les armes ».  Ouyahia a estimé aussi que « les mesures légales de la réconciliation  n’ont apporté rien de nouveau par rapport à la concorde, mais ont, par contre,  élargi son champ aux familles des disparus et des terroristes abattus et à ceux  qui ont perdu leur emploi en raison de leur implication dans des activités terroristes ».  »Aboutir à la réconciliation des Algériens avec eux-mêmes et avec leur  pays est une notion très vaste, ce qui me laisse dire qu’il faut terminer avec  le terrorisme, que ce soit par la force, par la porte (de la clémence) gardée  ouverte ou par un comportement collectif qui fait comprendre matin et soir aux  terroristes qu’ils sont hors du champ », a-t-il encore dit. 

Dans le même sillage, Ouyahia a regretté que la presse, qui compte  plus de 100 martyrs tués par les terroristes, continue à mettre en avant des  « crétins » qui font des fatwas en publiant leurs photos deux fois par semaine dans certains titres en les présentant comme de « grands leaders ».  »Il faut terminer d’abord la mise en oeuvre des mesures contenues dans  la Charte » et « demain sera fait de ce que l’Algérie connaîtra comme évolution »,  a-t-il affirmé. Source APS

Commentaires

  1. fadhma n soumer dit :

    Qui sont ces chefs terroristes qui ont condamné le terrorisme?Peut-on nous citer des noms?La loi sur la reconciliation nationale a plutot permis aux terroristes de mieux terroriser et ouvertement en nargant les populations dans les villages,les villes et dans les entreprises.De plus,ils ont tiré un trés grand profit de leurs actes ainsi que de la loi promulguée: ils se sont tous reconvertis dans les commerces de gros et de l’importation.C’est déjà plus qu’une amnistie générale!

  2. hakim5 dit :

    ne pas se laisser aller …c’est toutes les formes de terrorismes qu il faut rejetter:qui a tirer sur matoub lounes …c’est des gendarmes,qui a assassiné les 126 jeunes algeriens …c’est bien les forces de securité …qui pille les richesses de l algerie?………REVERTICALISONS LA LUTTE …SACHANT QUE CES SOIT-DISANT TERRORISTES NE SE SONT JAMAIS ATTAQUES AUX INFRASTRUCTURES DESTINEES A FAIRE ADHERER L ALGERIE A L OMC……….les citoyens refusent toute formes de terrorisme……

  3. Ammisaid dit :

    Pas d’amnistie générale pour les victimes, les innocents et le « ghachi ». Pour le reste(terroristes, voleurs, commanditaires de crimes, criminels, bandits…) amnistie générale, totale; définitive et largement rémunérée.

  4. djm express dit :

    il faut que nous essayons de trouver une solution pour notre pays je sais bien que la stabilite pour le pays est trés difficile et qu’il y a des obstacles organisés par la mafia politico financiere mais il faut sacrifier si ce n’est pas pour nous c’ est pour les futurs générations. viva ALGERIA

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER