L’Algérie est-elle indépendante ?

algrie.jpgPar Mohand Tahar MOHAMMEDI 

La négation du politique, la privatisation de l’État et la totale dépendance économique sont les traits majeurs qui caractérisent une  Algérie non encore indépendante. Dans notre pays, le souffle de liberté et de démocratie a été dévoyé, trahi et bafoué par le régime et  les gouvernants actuels au détriment d’un peuple démuni, spolié  et abusé. 

A quand la vraie indépendance politique avec un pouvoir qui émane véritablement du peuple ? A quand un vrai débat autour de vraies questions politiques, économiques, sociales et culturelles qui vont nous permettre de s’assurer de vivre dignement et durablement dans la démocratie avec un pouvoir judiciaire indépendant, une école qui nous assurent de se développer durablement et un système de santé qui soit efficace et qui soit en phase avec la modernité qui garanti une bonne santé pour tous les citoyens  et de réelles forces de sécurité qui assurent la paix,l’ordre et la sécurité du citoyen?

Un changement radical est nécessaire, l’Algérie en a un besoin urgent pour trois raisons fondamentales. La première est que le pays, nombreux parmi les meilleurs de ses enfants ont sacrifié leurs vies pour se libérer du joug colonial, n’appartient à aucune personne, quelqu’en soit le génie, à aucun clan si puissant soit-il, et à aucune famille, de faire de ce bien commun, légué par les morts aux vivants, un patrimoine privé. La seconde est que la violence doit être bannie; elle n’est pas des nôtres et que les conflits politiques se règlent pacifiquement, par des moyens politiques. Il est inacceptable de continuer à gérer le pays par des emprisonnements arbitraires, la torture, les insultes, le harcèlement et la coercition. Enfin, la troisième raison est que la légitimité ne peut être acquise par la contrainte, la manipulation et le mépris du peuple, mais par des élections libres et transparentes.

Le monde a changé,  le peuple algérien mérite de vivre en démocratie, avec une justice indépendante qui applique les lois émanant de celui au nom duquel elle agit,  c’est-à-dire le peuple. Une école du savoir, libre de tout dogme idéologique, et c’est ici qu’on prépare la démocratie de demain contrairement à ce régime autoritaire qui ne pourrait être formateur des citoyens démocrates. Un système de santé qui va garantir la santé pour tous les citoyens et nous voulons une sécurité pour vivre en paix avec des forces de sécurité dont les capacités techniques puissent nous garantir l’ordre et la sécurité. Nous voulons une réelle indépendance économique qui puisse permettre une juste répartition des richesses et qui soit forte pour nous assurer une vie digne sur plusieurs générations. Nous voulons enfin au sens propre du mot un véritable ETAT ALGERIEN LIBRE et DEMOCRATIQUE.

Commentaires

  1. Mark Wanes dit :

    « Une école du savoir, libre de tout dogme idéologique »
    on y arrive enfin ! voila ce qui changera definitivement le visage hideux de cette algerie que nous aimons en une cite rayonnante

  2. blageur dit :

    independant envers qui ?

  3. salah nathali nath hand omoussa dit :

    on entend toujours les memes discours, tous les algeriens savent ce qui ce passe en algerie ce qu’il nous faut c’est des leaders ,des vrais democrates carismatique,laic pour les suivre afin de nous debarasser de ces polueurs de democracies (ou sont-ils)

  4. hasheikoum dit :

    l’indépendance algérienne n’est pas pour tout le monde !

  5. Ammisaid dit :

    Être indépendant, c’est être libre et être libre, c’est avoir le droit de choisir ses élus, de s’exprimer, d’écrire et d’être soi, evidemment, dans le cadre des lois du pays respectés par tous et par toutes et d’une justice qui applique ces lois d’une façon juste, claire et visible du président jusqu’au simple citoyen. Ce qui n’est pas le cas chez nous. Donc, l’indépendance de notre pays est inachevée et les propositions de notre Frère Mohand Tahar sont les seuls outils modernes qui peuvent nous emmener vers cette indépendance tant et tant désirée.

  6. amazigh67 dit :

    notre beau pays a été indépendant le temps d’une passassion de consignes entre l’armée d’occupation française et l’armée d’occupation algérienne.1500000 chahids pour quelques heures de liberté c’est vraiment trop payé…

  7. Aghribntmurt dit :

    J’ai presque la certitude que mème ceux qui font semblant,savaient tout.Arrétons les coupables pour libérer les innocents et le peuple.Pour y arriver,il y a la nécessité que des lideurs émergent et que le peuple parle le mème langage, et n’attendons surtout pas le mahdi.Dieu soit avec nous.

  8. yala007 dit :

    chers co-résidents,soyez logique le pays leur appartien ils l’on libérer et ils nous ont pris en ôtages au nom de la légitimité révolutionnaire hériditaire puisque le flombeau passe d’une génération à une autre(Moudjahidines, fils de chouhadas,fils de moudjahidines,Petits fils de Moudjahidines et ainsi de suite)c’est une monarchie à l’algériénne. alors il ne faut pas trops éspérer à une situation meilleure,le cauchemar continue n’est ce pas H.laalam

  9. Aghribntmurt dit :

    La perte de l’espoir est le début de la mort.Le peuple ne l’a pas perdu,ne le perd pas et ne le perdra jamais.

  10. Aghribntmurt dit :

    Ich dachte dass ich ein heimlich bin.

  11. LE_MAITRE dit :

    @Aghribntmurt

    welches Geheimnis?

  12. salah nathali nath hand omoussa dit :

    si on veux rendre hommage a ces chouhads il faut distetuer cet etat criminele cela fait plus de 40 ans qu’ils attendent et c’est long pour eux, le peuple doit prendre sa part de responsabilité(et qu’on les laissent reposer en paix) et arretont de macher tout le temps

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER