• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 juin 2009

Archive pour le 8 juin, 2009

Déclaration du député du RCD, Tarik Mira

tarik.jpgLe 23 mai 2009, après douze ans au poste de secrétaire aux relations internationales, j’ai démissionné de ma propre initiative de l’instance exécutive.  Quatre jours plus tard, le 27, une lettre signée du secrétaire national à l’organique me suspend de mes activités du parti en attendant mon passage devant la commission de discipline.   

Sans analyser la procédure «juridique» et la nature de cette fameuse commission, relevons d’abord que cette «sanction» survient juste après ma démission. Auparavant, malgré les charges qui vont être retenues contre moi, il n’y eut rien de tel. Le réflexe consacré est toujours de se faire renvoyer.

Le premier but de cette sanction est de permettre au président du parti d’instruire à charge l’affaire sans ma présence aux réunions des 31 mai et 4 juin, respectivement du groupe parlementaire (GP) et du conseil national. Ce qui fut fait au mépris des statuts et règlement intérieur. Le deuxième objectif était de légitimer l’actuelle et la future sanctions par le conditionnement de l’opinion militante. Comme dans la tradition des procès politiques, l’atmosphère précédant la sanction finale doit être lourde et orientée. Et, dans ce cas, un acteur de haute voltige campant le rôle de procureur, en l’occurrence le président du parti, doit amener l’opinion à croire en ses interprétations. 

(Lire la suite)

متابعات ومضايقات بوليسية بالجملة ضد إطارات ومنتخبي الأفافاس بغرداية

fekh.bmp    بدأت اليوم حملة واسعة من التحرشات والمضايقات البوليسية ضد إطارات ومنتخبي ومناضلي حزب جبهة القوى الاشتراكية لفدرالية غرداية وكذلك توجيه استدعاءات بالجملة لهم للمثول أمام الشرطة القضائية، دون ذكر السبب أو التهمة الموجهة لهم.

    وياتي هذا بعد الإضراب الناجح الذي شهدته مدينة غرداية يوم 01 جوان 2009، تضامنا مع الشاب المظلوم محمد بابانجار وتعبيرا عن سخط وغضب مواطني غرداية من اللاعدالة والظلم والقهر والتعذيب الجسدي والنفسي المستمر على هذا الشاب، وقد كانت الاستجابة واسعة لهذا الإضراب بنسب متفاوتة بأحياء غرداية، بالرغم من العمل المخابراتي والمؤامراتي من السلطة المحلية لمحاولة كسر الإضراب وهذا باستعمال أسلوب جديد يتمثل في إعطاء أوامر لأذنابها المعروفين وهم ما يسمى « بالأعيان » الذين عينتهم ووظفتهم السلطة كممثلين للشعب بدلا من المنتخبين الشرعيين، وهذا في خرق صارخ للدستور ولكل القوانين، ليكونوا الوسيلة المثلى لكسر كل مطالبة بالحقوق ولتمرير خطاب السلطة ومخططاتها وهذا ما أكده الوزير المنتدب « دحو ولد قابلية » في تصريحاته الأخيرة في تامنراست.

(Lire la suite)

Peine capitale pour l’assassin de l’émir de l’AIS de Souk Ahras

condamn.jpgLe tribunal près la cour de Guelma a condamné à mort,  dimanche, Mohamed Gharbi, chef du Groupe de légitime défense (GLD) pour meurtre avec prémiditation sur la personne de Ali Merad, ex-émir de l’Armée islamique du salut (AIS) dans la région de Souk Ahras. L’auteur du crime, âgé de 72 ans, a reconnu les faits qui lui sont reprochés  »Je reconnais les faits et je ne regrette rien », a déclaré l’accusé devant le juge. Pour rappel, Mohamed Gharbi (lire El Watan du 22 janvier 2004) avait tiré dans la matinée du 11 février 2001 sur Ali Merad à sa sortie de son domicile à Souk Ahras. Comme en 2004, le prévenu a réitéré le fait qu’il avait tué Ali Merad et qu’il ne le regrettait pas. Il l’a tué parce que ce dernier l’avait menacé en lui montrant son PA. El Mouhtarem

Hamid Ferhat: « 54 milliards de DA sont nécessaires à la mise à niveau de la wilaya de Béjaïa »

Hamid Ferhat:

 Le président de l’Assemblée populaire de la wilaya de Béjaïa estime que les nouvelles dispositions du pouvoir seront mesurables à l’aune du volume des engagements qui seront consentis dans le cadre du «plan spécial» évoqué par le Président Bouteflika.  Hamid Ferhat, qui ne détient désormais plus l’exclusivité de ce constat, reconnu de la manière la plus officielle qui soit, évoque ici une wilaya aux multiples difficultés.

La Dépêche de Kabylie: Quelle évaluation faites-vous de l’état de la wilaya ?

Hamid Ferhat: Je vous dirais qu’il est préoccupant à plus d’un titre. Il est à l’instar de la situation générale du pays. Le désespoir et l’avenir incertain des Algériens paralysent toute la société. La déliquescence de l’Etat rongé par les corruptions morale et matérielle ainsi que le transfert, hors des institutions, du processus de décision, milite, plus que jamais, pour une large et nécessaire démocratisation du pays. Car la gravité de l’impasse dans laquelle se débat l’Algérie est telle que nous frôlons à chaque instant la dislocation. Pour revenir à notre wilaya, les dernières mises en difficulté, voire bradage, de près d’une dizaine d’entreprises publiques avec leurs lots de licenciements abusifs, révèle un occulte et injustifié processus de privatisation aux relents de prédation. Sur le plan des projets de développement, notre wilaya n’a connu l’inscription d’aucun projet structurant, au moins depuis quinze ans, hormis les quelques opérations routinières des infrastructures de base.

(Lire la suite)

Oul Kablia: « Les Mozabites préfèrent tenir des boutiques »

ould.bmpAu sujet du reproche fait aux autorités par les Mozabites sur leur absence aux hautes fonctions de l’administration, le ministre délégué aux collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a souligné hier à Tamanrasset: «Je suis dans le département de l’Intérieur depuis 1963 et l’Ecole nationale d’administration n’enregistre pas plus de quatre Mozabites qui choisissent de leur propre volonté de ne pas y aller. Ils préfèrent tenir des boutiques et ont choisi le commerce. Il ne faut pas nous reprocher cela», a rapporté El Watan.

Précisions de notre ami Mohand, le vrai

Je viens de lire tous les commentaires signés de mon nom Mohand, et qui fondent la théorie de Sniper à mon encontre. Ils ont été émis début mai. C’est cette expression Wa à laquelle il fait allusion qui a attisé ma curiosité et j’ai donc ouvert le lien de toutes ses découvertes. Sa recherche ne va pas si loin que ça en fait. C’est tout de même incroyable qu’on puisse donner du crédit à ce genre de manipulations mais aussi tout à fait étrange. Pendant la même période j’avais fait un commentaire extrêmement sévère et je devais en faire un deuxième sur le même sujet. Il traitait de la corruption qui se répand comme une traînée de poudre. J’avais donné quelques indices, et j’avais promis de continuer dans la voie de la divulgation quitte à citer des noms. C’est pendant cette période qu’on a pas trouvé mieux que de m’endosser des commentaires dont je ne connaissais même pas l’existence. Il se trouve même des idiots qui pensent que j’écris sur un site particulier, une aberration mentale. 

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER