Déclaration du député du RCD, Tarik Mira

tarik.jpgLe 23 mai 2009, après douze ans au poste de secrétaire aux relations internationales, j’ai démissionné de ma propre initiative de l’instance exécutive.  Quatre jours plus tard, le 27, une lettre signée du secrétaire national à l’organique me suspend de mes activités du parti en attendant mon passage devant la commission de discipline.   

Sans analyser la procédure «juridique» et la nature de cette fameuse commission, relevons d’abord que cette «sanction» survient juste après ma démission. Auparavant, malgré les charges qui vont être retenues contre moi, il n’y eut rien de tel. Le réflexe consacré est toujours de se faire renvoyer. Le premier but de cette sanction est de permettre au président du parti d’instruire à charge l’affaire sans ma présence aux réunions des 31 mai et 4 juin, respectivement du groupe parlementaire (GP) et du conseil national. Ce qui fut fait au mépris des statuts et règlement intérieur. Le deuxième objectif était de légitimer l’actuelle et la future sanctions par le conditionnement de l’opinion militante. Comme dans la tradition des procès politiques, l’atmosphère précédant la sanction finale doit être lourde et orientée. Et, dans ce cas, un acteur de haute voltige campant le rôle de procureur, en l’occurrence le président du parti, doit amener l’opinion à croire en ses interprétations. 

Le président du parti fait référence à trois mails écrits par mes soins pour établir «ma trahison du parti». Je ne m’appesantirais pas sur cette infamie. Je reviendrais une autre fois plus longuement là-dessus. Ce qui saute aux yeux d’emblée est la gravité de l’acte de l’obtention de ces mails. Le secret de la correspondance, droit garanti par la constitution et des pactes internationaux relatifs aux droits de l’homme, est violé délibérément. Un véritable scandale passé par pertes et profits qui indique de façon flagrante la nature du fonctionnement interne de type policier.  

Pour un parti qui réclame la construction de l’Etat de droit, c’est un avant-goût de ce que fera demain son président s’il accédait aux affaires, selon la formule de consacrée.  Une fois de plus se vérifie l’adage de tout pouvoir totalitaire, de surcroît personnalisé: la fin justifie tous les moyens !  Il y a pire encore. Le président du RCD susurre ici et là que j’aurais commis plus grave fait que la première «accusation» : soit l’intelligence avec l’étranger. Retourner les arguments dont le parti fut affublé par ses adversaires contre ses propres militants est proprement indigne. Mais rien ne me surprend: plus le mensonge est gros, mieux ça passe. Il y a là ni plus ni moins une tentative d’assassinat symbolique, qui plus est envers le fils d’un héros de la lutte de libération nationale. Et la matière, il y a beaucoup à dire. 

Je défie quiconque de mettre sur la place publique ne serait ce qu’un début de preuve là-dessus, et ce malgré les effractions répétées et intéressées de la boite émail. La tradition est maintenant bien huilée. A chaque départ et cycle de purges, le président doit se présenter comme la victime, garant de la protection du parti. Bien sûr, le président et son parti ne font qu’un. Mais peut-il avoir tout le temps raison et contre tout le monde ? En réalité, ce centralisme amène automatiquement à ce genre de dérives. L’essentiel est que le chef soit sauf. 

La centralisation de la décision crée une imbrication étroite entre le fonctionnement antidémocratique, la gestion opaque et une ligne politique erratique. La combinaison de cette logique d’appareil partisan avec les obstacles dressés par le pouvoir fait fuit nombre de citoyens de la chose publique. Cette dernière apparaît comme un moyen rapide et indu d’enrichissement de la classe politique, y compris l’opposition. 

Lors de la dernière campagne législative, ce soupçon lancinant revenait comme un leitmotiv. Les citoyens nous demandaient de justifier nos patrimoines, y compris celui du président du parti, et les sources de leur constitution. La brèche ouverte par les éventements d’octobre 88 tire à sa fin. Le pouvoir a rétabli la situation à son seul profit. Force est de constater que l’opposition démocratique n’a pas su ou pu être à la hauteur des enjeux par ses fractures- dont la question du leadership masque des divisions politiques factices- son fonctionnement et son rapport au pouvoir. 

Coller de près aux luttes internes des appareils du pouvoir pour asseoir sa stratégie de combat a été contre-productif. C’est la fin d’une époque. Une nouvelle démarche plus ouverte sur la société devra intégrer d’autres acteurs pour porter les couleurs de l’espérance démocratique en tirant les enseignements de nos expériences passées. L’impasse actuelle ne peut durer plus longtemps. 

Il appartiendra aux démocrates, en relation avec toutes les forces porteuses du changement, notamment les jeunes, les femmes et les salariés, de mettre en place les instruments et les formes de lutte (toujours pacifiques) afin d’aller vers cet idéal démocratique. Cette notion est jeune et toujours à renouveler. Un pacte pour les libertés qui définira les principes et fondement de la démocratie pourrait être un premier pas.  Alger, le 8 juin 2009

Commentaires

  1. radjef said dit :

    Bonjour tout le monde. Ceux qui parlent encore du RCD, cliniquement mort depuis bien longtemps déjà, ne sont ni honnêtes ni sinceres, pour ne pas dire qu’ils ont des faiblesses à cacher. Ceux qui parlent du RCD, sont comme le pouvoir en place qui veut faire croire qu’une victoire lors d’un match de foot, suffit à faire oublier au peuple ses miseres, ses revendications democratiques et politiques et les agressions criminelles qu’il a subies depuis plus d’un demi siecle. Certes l’Algerie à bien joué face à l’Egypte. Les poulains de Saadane ont donné le meilleur d’eux-même en s’imposant largement face aux joueurs egyptiens. Ils sont à feliciter. Et apres? Est ce que pour autant cette victoire à changer quelque chose au quotidien des algeriennes et des algeriens? Est ce que le régime en place est moins coupable et moins criminel qu’il y a une semaine avant la rencontre Algérie-Egypte? Les services secrets algeriens , grâce au concours de la presse , ont réussi à faire croire à des foules immenses, credules et naives, qu’une participation de l’EN à la phase finale de la coupe du monde peut regler les problemes du pays. Et les haragas? et les chômeurs, Bentalha, Rais, les disparus, le génocide culturel et intellectuel, la fuite et l’exil des élites, le procés baclé de Baba Nadjar, le bradage de la souvraineté nationale et la trahison du serment de novembre?… Cela ne sert à rien de parler du RCD, parcequ’il n’existe plus.

  2. Fadhma N soumer dit :

    Franchement il y a comme une fausse note dans la déclaration du député RCD et ex FFS Tarek Mira lorsque ce dernier lance une sorte d’appel aux forces du changement!
    Aprés avoir galéré de parti en parti, notre jeune loup veut se refaire une virginité en testant le peuple pour une relance démocratique dans le pays.Zut et deux fois zut!Peut-on espérer quelque chose de bon de la part d’un chercheur d’or?Qui sait, peut etre pret à tirer à bout portant sur tout ce qui bouge et qui tente de le sevrer de la vache laitiere qu’il a coutume de teter à satiété.N’avait-il pas eu l’occasion de militer pour la démocratie , à laquelle il fait allusion, du temps où il était au sein du FFS

  3. Ammisaid dit :

    Il y a longtemps que le peuple Algérien n’a pas été aussi content, aussi en osmose et aussi fraternel qu’après ce match gagné contre l’Egypte. C’était presque comme le jour de l’indépendance. Quelques heures de bonheur et de detende tombées de ciel, gratuite et sans bataille que celle de 11 joueurs qui poussaient un ballon avec joie et plaisir dans un stade où les jeunes sont venus les soutenir. Ni le viol de la constitution, les grands projets et les promesses farfelues de sa fakhamatouhou, ni les élections, ni les milliards de dollars amassés et entassés dans les poches des bandits qui nous gouvernent, ni…ne nous ont rendu aussi heureux que cette victoire. Ne nous sommes pas un peuple exigéant, ni méchants, ni divisés, ni haineux, ni violents, ni inconscients, ni…ce ne sont que les idées propagées, dans notre socièté, par les laboratoires des criminels qui nous avaient tout volé (notre histoire, nos valeurs, nos richesses, notre unité nationale…)afin de continuer à nous violenter, à nous massacrer et à nous dominer. Chaque Algérien qui est laissé libre de donner, de penser, de créer et de s’exprimer devient un artiste dans le domaine auquel il est attaché. L’Algérien libre est capable de miracles mais s’il est manipulé, opprimé et censuré, il sera capable du pire et ce n’est les exemples qui nous manquent, il suffit de regarder en arrière et compter les cadavres de ceux qui étaient tués par leurs frères et même parfois par leurs amis. Donc, il ne serait pas entonnant de voir nos charognards recuperer cette victoire pour asseoir leurs pouvoirs et continuer, comme à leurs habitudes, l’oeuvre dans laquelle, ils excellent le mieux: morceller l’Algérie, bien la griller et ensuite la manger sans dire : ni bismillAllah, ni AlhamdouliAllah. En réalité, ils ne savent dire que : c’est nous vous ou c’est nous et si c’est nous, nous serons les dominants et vous serez les dominés.
    Fraternellement

  4. Taous dit :

    Azul à tous

    De grâce, ne nous gâchez pas notre joie. Je suis encore euphorique et sur un petit nuage depuis la victoire de nos fennecs. Et pourtant, Dieu sait que je ne suis pas foot, mais alors là pas du tout.

    Mais nous avions bien besoin de cela pour nous requinquer et nous réconcilier avec notre foot.

    Il n’y avait qu’à voir la liesse, tous réunis, de 7 à 77 ans… C’était beau à voir et non, mille fois non, je ne bouderai pas mon plaisir, même si comme l’a doctement explique un psychologue, il s’agissait d’une liesse « compensatoire ».

    Alors, même si pour un temps le foot a été l’opium du peuple, ça ne nous a pas fait de mal, bien au contraire.

    Et puis, se faire ainsi les pharaons, c’était tout simplement jouissif.

    Question de nif.

  5. Kader dit :

    Tarik Mira le transfuge, il faut dire que la « boulitik » t’a beaucoup servi, 12 ans comme tu dis à faire du tourisme politique aux frais de la princesse, tu finis ta trajectoire sur les bancs d’une assemblée on ne peut plus croupion qui t’engraisse avec les millions de la honte que le Roi du pays vous accorde , toi et tes semblables, chaque fin du mois..De grâce ne parle pas de démocratie ! ce noble concept se pervertit à force d’être galvaudé par des opportunistes comme toi.
    « Quand le navire doit sombrer, les rats sont les premiers à le quitter » disait Dostoïevski, vous n’êtes finalement que des rats ingrats. Je suis certains que demain, sous pretexte encore une fois de « démocratie », vous allez tous rejoindre le nouveau parti monarchique de bouteflika !
    Vous avez pollué les espaces de débats démocratiques pendant des années par vos singeries politiques aux côtés du psychiatre..La seule chose qu’on vous demandera est de disparaitre !
    C’est des parasites comme vous qui ont retardé l’avénement de la démocratie dans notre pays !
    Au diable …

  6. chihab dit :

    tarik mira à plus de valeur que tous ces gents qui s’egosielle à le demolir
    bon courage frere

  7. chihab dit :

    courage tarik

  8. Mohand dit :

    Oui le foot , allons donc! on a gagné un match, vous vous rendez compte. Une hirondelle ne fait pas le printemps. Si vous voyez les perversions dans ce secteur aussi, vous ne rirez plus. S’il faut seulement un match pour donner de la joie aux jeunes et aux moins jeunes … servez les.
    Pendant le temps des liesses populaires ridicules, les plus touchés dans leur honneur et leur dignité ne songera pas à se jeter à mer dans l’espoir de s’accrocher à une vie humaine dans les pays de Koufars…
    On a tout de même pas gagné la coupe du monde ! un petit match seulement après en avoir perdu des dizaines et les gens sont heureux. C’est comme le population qui applaudient celui qui les méprise et celui qui est responsable de leur malvie et de leur gourbi…
    asdhiri itij so gharval non je fais la part des choses. il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir après un simple match…
    Mohand

  9. Mohand dit :

    Qui se ressemble s’assemble c’est dans la nature de l’homme.
    Personne ne veut démolir la personne, c’est ce qu’il représente et ce qu’il dit que nous discutons. Il peut se défendre lui même je ne pense pas qu’il a besoin de suppot ni d’avocat. Il s’agit de savoir de quelle valeur vous parlez, vous qui jugez les intervenants sans les connaitre. Apprenez a être courtois, vous y gagnerez beaucoup et vous vous rapprocherez de votre but !
    a bon entendeur salut !

  10. Mark Wanes dit :

    Ce n’est pas du tout un événement pour nous (la déclaration de mira) par contre la victoire des verts est historique. Renouer avec le succès après tant d’années d’incertitudes est très encourageant pour la suite de la compétition
    Quand on apprendra que l’action politique en Algérie pour etre efficace ne doit pas etre centrée sur les hommes mais sur l’univers arabo-islamique dans lequel ils évoluent on aura fini avec ces jérémiades d’un autre temps ou c’est le supplicié qui demande pardon à son bourreau.

  11. radjef said dit :

    Bonsoir tout le monde, mes salutations distinguées Ammi Said. Je ne suis pas contre la victoire de l’EN, mais je suis contre la maniere avec laquelle le pouvoir en place tente de chlorophormer l’esprit des gens avec le sport. Avec la victoire de l’EN face à l’equipe de l’Egypte, le pouvoir à tout fait pour reveiller les demons d’un nationalisme degradant et vulgaire. Ce nationalisme qui lui a permis du reste de se maintenir et de nous gouverner depuis pres d’un demi siecle. Au demeurant, la victoire des algériens et leur probable qualification au mondial, ne changent rien à la situation de la majorité des populations du pays. Chaque matin nous irons faire le marché comme si nous etions Londres, Paris, Madrid ou Washington alors que le meilleur d’entre-nous survit avec moins de deux euros par jours. Chaque matin la justice algérienne prononce des verdicts insultants à la face de l’humanité contre des citoyens honnêtes et courageux. Chaque matin , des peres de familles n’osent pas mettre le bout du nez dehors, parcequ’ils n’ont même de quoi se payer un café… Que dire des jeunes universitaires devenus des esclaves des temps modernes, parceque la harga est un commerce qui rappote de gros sous aux filieres qui nichent à l’ombre des institutions, que dire aussi de ces jeunes filles que les services forcent à la prostitution…Non! Ammi Said notre dignité est tellement offensée par de vulgaires parvenus que toutes les victoires de l’EN ne sont pas suffisantes pour nous le faire oublier.

  12. bouakkaz dit :

    la plus belle decision jamais prise par le RCD. Demander a la population de Tazmalt et vous diront ce qu´ils savent des Mira.

  13. Ammisaid dit :

    Cher frère Said,
    Je suis, entierement, d’accord avec toi. Je voulais, simplement, dire qu’une victoire de foot a rendu le peuple plus heureux que toutes les promesses, les « oeuvres »…de ce pouvoir illégitime, violent et obtu.
    Salutations amicales et distinguées.

  14. djamel dit :

    Azul,
    Cela ne m’étonne pas que MIRA soit écarté du Parti, on a commencé par Méziane BABOUCHE qui été un agent de la DRS en passant par ouyahia et Djamel Ferdjellah, Brahimi et enfin Mira.
    Moi je vous dit tout simplement, tant que Sadi et sa clique continue de fonctionné (Grande K et Petite K) le parti fera un grand pas vers la falaise de cap carbon.
    2ème: Sadi à pris gout au kourssi comme toute Algérien non respectueux.
    On appel cela le EHNÂA Y MOUT KACI.
    Salutations.

  15. djamel dit :

    A kader,
    Je pense que vous ête un frustré, un gars qui manque de fièrté de chaleurs et tant de chose qui vous rendra un jour lucide et réaliste.
    Avec des mots aussi virulents envers une personne que vous n’avez jamais cotoyé ni rencontre cela s’appel de la haine gratuite ou bien de la vangence car je pense vous n’avez pas eu l’avantage d’un niveau aussi élevé que Tarik ou bien un nom d’un passé historique aussi présent.
    Je vous méprise pas mais vous vous ête méprisé vous même.
    Au diable.

  16. l'algerois dit :

    certains reprochent des choses a ce député? Mais de quel droit? Lui au moins a le courage de défendre ses opinons , ses idées quand beaucoup se cache derrière un pseudo pour apporter leurs critique très souvent négatives!Qui dit mieux? Qui a une solution pour sortir ce pays de la catastrophe dans laquelle il beigne déjà depuis des années ? Des candidats? Rien, Walou! que feriez vous a la place de nos députés? Rien d’autre si ce n’est vous remplir les fouilles! Alors entre nous: quitte a laisser quelqu’un manger autant laisser la personne la plus rassasiée au moins je suis certain de ramasser des miettes!

  17. à jamel dit :

    encore un malade qui accuse les gens sans les connaitre , accusé babouche meziane d etre un agent drs , une folle idée , d un illuminé , qui doit se cacher en europe et donner son avis , croyant se faire du bien

  18. L.SMAIL dit :

    Du brasier, il n’en résulte que cendres une fois éteint!Le jeune Tarek Mira, fils d’un Grand Chahid, mort pour que vive l’l'Algérie indépendante, est le pére de ce jeunot qui butine de parti en parti, recherchant continuellement quelques intérets trés personnls.Loin de ressembler à l’image de son pére, allah yarhamou, il ne sait pas servir son concitoyen mais plutot se servir bien avant eux!
    Je crois savoir que Tarek est passé au FFS avant d’atterrir à l’UDR de Benyounes , le transfuge du RCD!Lors d’une rencontre organisée par SOS Disparus, il affirme sans aucun scrupule qu’il connait les statuts du FFS et qu’il en a déduit que ce parti n’a jamais prévu dans ses textes le multipartisme depuis sa création en 1963.Pourtant Tarek Mira a adhéré au FFS en 1990 alors comment le fut-il alors qu’il savait que le parti auquel il venait d’adhérer est pro-parti unique?Il a fait le même constat au RCD en tant que membre de sa direction nationale et député à l’assemblée nationale!Une mésentente avec le président du RCD le fit sortir du RCD pour aller encore s’essayer dans un autre parti!
    Tarek est un fameux récidiviste de la politique cavalière! Surement quelqu’un qui se recherche et qui n’arrive pas à se trouver la place qu’il lui conviendrait!Voyons , ce n’est pas sérieux Monsieur Tarek Mira.

  19. samir tizi dit :

    merci tarik mira pour votre déclaration mais je suis sur et certain que le RCD travail avec le DRS merci encore une fois Mr Mira pour votre honnête contant de vous car vous un penseur et un politique

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER