Le gouvernement opposé à l’abolition de la peine de mort

journal548673.jpgLe gouvernement algérien a rejeté la proposition d’abolition de la peine de mort en avançant des considérations sécuritaires liées en particulier à la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. « La poursuite de la lutte contre le terrorisme rend nécessaire le maintien de la peine de mort. Au moment où l’Algérie s’est engagée aussi à combattre toutes les formes du crime organisé, cette abolition pourrait être interprétée comme un manque de fermeté et un aveu d’impuissance des pouvoirs publics », argumente le gouvernement.

Commentaires

  1. Mark Wanes dit :

    Cette histoire de peine capitale est en réalité révélatrice de la mentalité du peuple algerien qui dans sa grande majorité rejette l’abolition non parce qu’elle serait dissuasive en matière de criminalité organisée ou pas mais tout simplement l’islamisme l’admet comme châtiment le plus approprie pour un crime de sang.
    Les intellectuels et juristes algériens connaissent très bien l’inutilité de cette peine qui n’est qu’une réponse judiciaire barbare et d’ailleurs plus appliquée sur le territoire national depuis longtemps. Dans ce système la loi du talion voulue et acceptée par le peuple est érigée en vertu contre toute modification du code pénal. Il ne faut surtout pas froisser les islamistes.
    Un juge algerien peut présider une cour d’assises en Syrie en Irak Lybie Tunisie …(devinez la suite) et demander la peine capitale contre un prévenu sans même etre au courant du dossier d’instruction. La réciproque est vraie c’est à dire un juge tunisien, syrien ou autre peut demander la peau d’un algerien ou de n’importe quel ressortissant malheureux d’un des etats baignant dans ce système. Ce qui prouve bien que les hommes sont interchangeables et d’une façon insoupçonnable à l’intérieur du monde arabo-musulman.
    Nous luttons pour l’abolition de ce système inique, archaïque sans aucune visibilité qui a montre ses limites dans tous les domaines sauf dans la corruption dont il a fait son lit.
    Nous luttons pour l’instauration d’un état de droit, laïc, moderne ou la responsabilité de chacun est déterminante avec liberté de culte et de croyance
    Ne pas etre pro arabe ne voudra pas dire etre pro-israélien
    Etre kabyle ne signifiera plus etre anti-algerien

  2. Axenfus dit :

    Un pouvoir barbare ne peut que répondre par la barbarie aux actes barbares… Tuer quelqu’un parce qu’il a tué, c’est devenir assassin comme lui et s’identifier à lui

  3. Free Man dit :

    Salam,
    Le gouvernement n’ose abolir ce chatiment indigne de par son idéologie islamo/conservateur et par peur du gourrou Islamiste qu’ila fait naitre . En ce qui concerne son argument de « manque de fermeté et aveu d’impuissance » , il ne pourra de toute facon être aussi impuissant et innutile face au « terrorisme » !.

  4. Attention ! dit :

    De toutes les façons, ils n’ont pas besoin de condamner une personne pour le tuer. Il suffit qu’un général le décide et c’est fait !

  5. salah nathali nath hand omoussa dit :

    est ce que les etats musulmans s’envoient des messages comme d’autre pays democrate quand il se produit des massacres par les barbares sans aucune conviction ,des attentats,des catastrofes naturele,non jammais entre pays musulmans par contre dès qu’il y a une souris occidental qui decede ils courent tous sur leur encrier pauvres arabes, ils n’ont aucun sens de sencibilitée de la mort des leurs, ils sont les boufons de l’occident traitre de leur nation honte à vous

  6. DAI- EL-KHEIR dit :

    Souvent dans les texte de loi et en particulier le code pénal algérien commence par  » toute personne a commis ou participé ou facilité volontairement ou par négligeance ou par imprudence est puni de ….?.Pour les assassins la peine de mort , prenant le cas des terroristes qui assassinent quotidiennement les gens paisibles dans leurs foyes,lieux publiques,ou autres et devant leurs enfants ,et ce depuis 1993 et je ne sais pas quand est ce que ça va se terminer .Bref , quelle est la qualification juruidique des actes de l’incompétence des hommes du haut sommet
    de l’état qui facilite ou favorise a ces assassins de commettre ses massacre ? Question déstineé au legislateur algerien , au juges , et quelle est la peine .( en parle infractions criminelles pas du délit ou contravention ………!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER