L’urgence d’une transition démocratique

boutef.jpgPar Mohand Tahar MOHAMMEDI 

Quelle Algérienne ou quel Algérien ne se sent pas vivre dans un état d’échec et qui ne soit pas victime de cet état d’échec bureaucratique qui est le facteur de paralysie, qui a causé un désordre organisé dans la société ?

L’aventurisme politique qui caractérise le régime algérien a conduit le pays vers une impasse aux conséquences multiples;  insécurité, marasme profond, paupérisation des classes sociales défavorisées, fuite des cerveaux, exode des jeunes vers d’autres pays.
Face à cette incertitude politique, il faut à tout prix, opposer la raison politique et la responsabilité individuelle à l’aventurisme. Le peuple algérien ne peut pas rester éternellement dans cet état d’échec. Il est temps de décider de se libérer de cette prison à ciel ouvert pour montrer au monde que nous avons des gens qui peuvent PENSER avec des capacités politiques pour conduire le pays vers la démocratie sous un autre niveau que celui de ce régime archaïque.

La communication vers le peuple, vers la jeunesse a tellement échoué qu’on a assisté à une négation du paysage politique national, ce qui n’a pas permis au peuple algérien d’avoir des outils pédagogiques pour apprendre les valeurs de liberté, les vertus de la démocratie et de ce qui est meilleur dans la justice sociale, l’essence même d’une vraie démocratie.
L’élite et la classe politique algérienne ont la lourde responsabilité morale dans un processus de démocratisation du pays, car il y a urgence d’une transition démocratique. Elle est la seule à même de nous faire sortir de l’impasse actuelle et d’épargner au pays de tomber désespérément dans une violence incontrôlable. Il est temps de construire un véritable État de droit qui est la condition nécessaire pour établir une authentique démocratie.

Commentaires

  1. salah nathali nath hand omoussa dit :

    comment construire une democratie avec un peuple sous perfusion,avec des politiciens des cafés-maures chaussés de caquettes et de gandouras(un peuple- muet)ou sont-ils ces democrates la plupart d’entre eux sont corrompus jusqu’a l’os on peux squater,les mosquées et les eglises et prier(la liberation passe par nous meme.

  2. hasheikoum dit :

    l’algérie actuel et comme une chambre a air pleine de rustine tant que ces oligarches s’évertue a rester en place
    pour sauvée leurs meubles et surtout leurs dossier noir leurs jours seront comptée parce que nul n’est prophète dans sont pays et même si le peuple algérien
    a baissée les bras il n’est pas amnésique
    la transition démocratique viendras par le peuple et par sa diaspora maintenant que le robinet de l’émigration et fermer et que la démographie et galopante phénomène liée
    au désordre sociale et a la précarité!
    nos bamboula corrompue nostalgique de la françafrique n’auront qu’a bien se tenir
    même si il y va de leurs survie politique
    voir de leurs survie tout cour !

  3. hakim5 dit :

    le pouvoir a certz perdu toute credibilité….mais l opposisition n a pas encore su etre credible…les discours ne suffisent plus…ils doivent prendre e,n charge leurs lignes politiques sans calculs basés sur des interrets personnels…la prise en charge de la ligne doit se traduire organiquement…………a bon entendeur…

  4. Arezki dit :

    Le commentaire de Hakim5 sonne juste. Il est temps d’intégrer cela dans vos analyse monsieur Mohand Tahar.

  5. salah nathali nath hand omoussa dit :

    la democratie n’a pas pris de l’empleur en algerie,parceque le peux d’intellectueles qui n’ont pas peur de parler, de dennoncer,qui possede vraimment une culture democratique,ne sont pas nombreux et les autres,sont corompus et devenus des leches bottes de ces dictateurs qui nous gouverne,quant aux autres partis politique qui pronne la democratie ils se chamaillent entre eux comme des chiffoniés,car ils veulent tous devennir des chefes a mon avis le salut ne viendrait que de nous meme, il faut regarder dehors pour voir ce qu’il ce passe ailleurs,malheureusement ce n’est pas le cas de nos dictateurs producteurs d’assassins et de bombes humaine qui chausse des claquettes& gandours&sandales

  6. salah nathali nath hand omoussa dit :

    que dieu t’ entende mais je n’y croit pas a cours terme malgré qu’ils sont aux soins intencifs ils possedent des ames de chiens j’en suis sur que tu as lu le message qu’il a envoyé à bongo (ils ne s’oublient pas ils connaissent bien leur metier)

  7. Mohand Tahar MOHAMMEDI dit :

    @AREZKI
    La problématique de l’opposition dans notre pays est complexe , du fait que les divergences sont profonde, car au delà du combat existentiel, c’est la relation avec ce régime et le type de société dans lequel nous voulons vivre qui est a déterminer, pour définir une stratégie qui va permettre non seulement de chasser ce régime du pouvoir mais d’asseoir une authentique démocratie, c’est cela qu’il faut rechercher pour ne pas tomber dans le piège des erreurs du passé , chose qui n’est pas simple puisque qu’il s’agit de la structure sociologique et politique de la population algérienne dont il dépend totalement.
    Une véritable opposition doit émané de la population et non des appareils, c’est pour cette raison que le travail doit se faire au niveau de la base comme le fait le FFS qui est la seule force qui croit à la démocratie et qui possède un ancrage politique réel et qui fait des efforts énormes pour former la population et structure la société afin de garantir une base démocratique SOLIDE.

  8. Arezki dit :

    T’es vraiment autiste, Mohand Tahar. Le FFS est l’exemple même d’un fonctionnement d’appareil. Radiations et exclusions arbitraires ont été prononcées sans aucun droit à une défense des militants, victimes de ces pratiques. Ne parlons pas du congrès préfabriqué de 2007. Le pire dans tout ces pratiques et de l’absence de démocratie interne au FFS. Alors à quoi rime cet hyme au FFS, supposé organiser et éduquer une base populaire. Je m’interroge. Tu ne rends service ni au FFS ni à la démocratie en persistant dans un déni. Il est temps que l’on se remette en question et que l’on mette en cohérence nos pratiques et notre discours sur la démocratie. Je te crois de bonne foi Mohand Tahar. Mais arrête d’être aveugle sur la réalité de l’opposition démocratique en générale et du FFS en particulier…Sonne l’alarme. Cela aidera à un changement de cap en notre sein!!

    Arezki

  9. salah nathali nath hand omoussa dit :

    tant que ces deux partis(ffs&rcd) ne fusionneront pas et qu’ils ne remettront le pouvoir a la generation clairvoyante futur,ils seront vouer a l’echecs, parceque leur tete pensentes est atteinte de maladie alzaimer; ils ne sont plus credible desolé,place aux jeunes,il faut leur faire confiance,croyer-moi ils savent ce qu’ils font,intelligent,murs,audacieux,et connaissent tous les rouages

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER