A qui profite l’argent du pétrole ?

petrole01.jpgPar  Amokrane Nourdine, 15425 boghni                                                               

« L’inhumanité infligée à l’autre nous fait perdre une partie de notre humanité »
Il est vrai, qu’il est si difficile de rester indifférent à la baisse du prix du baril de pétrole tant la dépendance extrême de certains pays du Sud de cette énergie non renouvelable que représente «cet excrément du diable» pour reprendre les termes du fondateur de l’OPEP pour qualifier ce pétrole. Nul patriote ne peut se réjouir de cette baisse née de  la récession mondiale provoquée par les plus riches et de leurs turpitudes (ils sont d’ailleurs vraiment sans inquiétudes, en cas d’aggravation au plus fort de la crise selon l’économiste Jacques Attali leur niveau de vie reculerait à celui des années 90 alors que celui des pays du Sud déjà au même niveau de vie de l’Europe du moyen âge se détériorerait encore beaucoup plus).

Mais à y bien réfléchir beaucoup de personnes ont toujours été brimées quelque soit ce prix du baril. Les disparités, les inégalités ont de tout temps existé et illustré ces dernières années, en Algérie, par le salaire des parlementaires (30 millions de centimes) alors que le SNMG est de 12.000 DA sans oublier cette multitude de démunis n’ayant pas quelques sous pour acheter quelques cigarettes. Et ce malgré les déclarations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika: «la filiation abominable, entre l’esclavage, la colonisation et l’ordre capitaliste globalisé». Jadis les gens du Sud mourraient en plantations ou en déportation, à présent ils meurent de faim. Beaucoup meurent de faim et ce quelque soit le prix de ce baril de pétrole. L’exemple du NIGERIA est désastreux: avec ses 100 millions d’habitants, ce pays  est le huitième producteur de pétrole dans le monde et le premier en Afrique. Pourtant il importe 100% des produits pétroliers raffinés dont son économie a besoin.

 Le NIGERIA vit sous une dictature militaire depuis 1966, 70% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, plus de la moitié est gravement sous alimentée et l’espérance de vie est de 45 ans. Le pays est en 159è position sur 172 dans l’indice de développement humain. Les sociétés occidentales qui exploitent les gisements locaux rapportent à la junte 18 milliards de dollars nets de royalties en 2007 alors que celle-ci maintient le peuple dans la pauvreté absolue. A votre avis les 70% d’indigents au NIGERIA se soucieront-ils du prix du baril de pétrole ? Il ne reste aux pays du SUD qu’à bannir le double langage de l’occident afin de retrouver la confiance de leurs peuples, puis, retroussant leurs manches,  ces peuples enfin concernés se soucieraient du prix des matières premières. SINON PERDURERA
LA COURSE VERS
LA BARBARIE car: «l’inhumanité infligée à l’autre nous fait perdre une partie de notre humanité.»                                              

Commentaires

  1. DAI- EL-KHEIR dit :

    Donnez à César celui qui lui revient de droit ,c’est ça qu’il faut dire et non pas chercher plus loin meme pas d’y penser car vous venez de parler de l’argent de l’EX-SONATRACH qui a changé de nationalité est devenue halliburton et anadarko company??????? c’est a dire l’algérie ne posséde que dalle sauf la rente du préte nom (Sonatrach) qu’elle repose en paix????????

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER