Les usurpateurs ne pourront jamais se dissoudre dans une démocratie

bouteflika.jpgPar Ammi Said 

Les usurpateurs ne pourront jamais se dissoudre dans une démocratie, ils flotteront sur elle, jusqu’à ce que le peuple les enlève sans demander leur accord. Certains hommes sont glorifiés comme des seigneurs et vivent comme tels, persuadés d’avoir raison même quand ils ont tort. Ils aiment le pouvoir, ils vomissent ses devoirs. Ils aiment ses jouissances, ils détestent ses sueurs. Ils aiment les applaudissements, ils haïssent de voir leurs échecs et leurs erreurs. Ont-ils vraiment fait la guerre ? Ont-ils vraiment connu sa souffrance, ses blessures et ses misères ? Ont-ils vraiment mérité de vivre dans les hauteurs ? Et, ont-ils vraiment aimé leur terre et son peuple d’un amour sincère ? Non, non et non ! Tout le monde le sait, ils sont des usurpateurs qui ne cachent, ils se montrent et ils sont fiers.

Certains de nos hommes ont vécu comme des renards, ils ont rusé, ils ont manigancé et ils ont triché pour avoir le beau rôle, celui de la noblesse, de la gloire, du courage et de l’honneur. Alors, qu’ils étaient resté au chaud de l’autre côté de la frontière pendant que leurs frères remplissaient les cimitières. N’ont-ils pas assassinés, froidement et sans regrets, des hommes d’une très grande valeur ? N’ont-ils pas bafoué nos valeurs de fraternité et de solidarité, uniquement, dans le but de s’enrichir ? N’ont-ils pas massacrés des populations paisibles qui ne ne demandaient qu’à respirer librement l’air de cette terre qui avait, souvent, vécu en guerre ou sous la domination d’un colonisateur? N’ont-ils pas dilipadés nos richesses dans des babioles et tout ce qui n’est pas nécessaires? N’ont-ils pas enfermé tout un peuple dans leurs jeux violents, bestiaux et pervers ?

Les réponses à toutes ces questions nous conduisent, clairement, à l’idée que ces hommes ne peuvent pas et ne pourront pas vivre dans une démocratie. Car la démocratie signifie: souveraineté populaire et choix libre des élus et des dirigeants par le peuple. Ceux qui nous gouvernent ont choisi leurs intérêts personnels au détriment de l’intérêt général et ce choix brutal coûte très cher à notre pays et aux générations futures. C’est pour cela qu’ils doivent, un jour ou l’autre, partir et quitter le pouvoir. C’est une condition essentielle pour remettre notre pays sur le sentier de la démocratie, de la liberté, de la justice sous toutes ses formes et de la modernité.
Fraternellement

Commentaires

  1. hakim5 dit :

    LES CITOYENS ALGERIENS ONT DEJA FAIT LEUR CONSTAT….LE POUVOIR N A AUCUNE CREDIBILITE….CECI DIT IL FAUT SE RETOURNER SUR LES PARTIS DIT D OPPOSITION…SONT ILS CREDIBLES??? ET BIEN NON…OU NE LE SONT PAS ASSEZ POUR CONSTITUER UNE ALTERNANCE .
    IL Y A UNE CRISE DE CONFIANCE ET LKE POUVOIR EN TIRE PROFIT.
    à bon entendeur.

  2. salah nathali nath hand omoussa dit :

    ni le pouvoir ni les partis politique n’est credible.la seule alternative ctanpis’est nous.si nous ne descendons pas dans la rue pour une manifestation generale,je dis bien generale ils ne partiront jamais et ce serai encore pire,votre texte est honnorable,je finirai par croire que nous sommes devenu un peuple de zombis on sereconnait plus(des morts vivant)

  3. Mark Wanes dit :

    Apres 41 ans de règne sans partage les gabonais pleurent à chaudes larmes le malheureux Omar qui une fois islamisé se découvre une légitimité de puissant allant jusqu’à ignorer la mort comme Mobutu et tant de léopards afro-arabo-musulmans. Les gabonais pleurent leur Omar non pas qu’il serait très bon président mais dans le conscient collectif gabonais il est toujours mieux que celui qui arrive
    Le peuple algerien est dans cette logique non pas que Boutef ait des capacités insoupçonnées
    Dans la gestion démocratique du pays mais le fait d’avoir été un putschiste aux cotés du héros national Boumediene suffit à asseoir éternellement sa notoriété. 94% de oui en sa faveur (même via la fraude) ne souffrent d’aucune équivoque.les algériens lui feront des funérailles continentales tant il est vrai que c’est le seul président ou triumvirat élu 3 fois de suite.
    Le modèle de démocratie que nous pourrions sérieusement instauré en Algérie ne viendra que de la Kabylie autonome avec d’autres hommes évoluant dans un autre univers. Un autre système que l’arabo-islamisme qui ne produit que des jouissances panarabiques qui profitent à 6% de la population. Des hommes et des femmes mus par une volonté unique de défendre notre patrimoine culturel et linguistique dans la laïcité
    Une entité ou chaque citoyen sera gardien du temple et responsable de ses actes par opposition à ce système ou c’est le peuple qui répond de l’abus de pouvoir des gouvernants

  4. radjef said dit :

    Bonsoir tout le monde. Le terrorisme ne fascine plus et n’alimente plus les conversations au Djurdjura. Tout acte terroriste est systematiquement attribué aux forces de securité fortement implantées en Kabylie. De même le sujet des haragas est raremement évoqué par les habitants du Djurdjura, même si toutefois la région est la plus touchée par la desertification des élites. Par contre la violence (la delinquance) devient un sujet majeur qui preoccupe quotidiennement les populations locales. Comme souligner auparavant, en depit d’un dispositif de securité hors norme, les crimes et homicides continuent d’ebranler la wilaya de Tizi-ouzou. Rien qu’au cours de ces dernieres 72 heures pas moins moins de 13 homicicides ont été enregistés dans la seule wilaya de Tizi-ouzou. Reglement de compte entre bandes rivales( toutes constituées en comités de soutien à la réelection de Bouteflika), crimes de sang, vengeance…Mais le crime qui aura provoqué la stupeur est certainement celui dont à été victime la jeune Y Wassila agée d’à peine 22 ans à Drâa El Mizan. Enlevée depuis plus de deux mois, celle-ci à été retrouvée morte au cours de la journée d’hier par des citoyens anonymes dans un état de decomposition avancé. Pour memoire, outre les violences sexuelles qui ont atteint leur paroxysme, la violence contre les filles est devenue une pratique banale sans la moindre impunité. Les plus grands reseaux de prostitution et de pornographie sont à la solde des forces de securité.

  5. Mohand Tahar MOHAMMEDI dit :

    Il n’y a rien a attendre d’un régime fermé, qui depuis plus de 40 ans malgré l’échec total dans tous les domaines ne fini pas de spolier le pouvoir. La question qui mérite d’être posé à l’heure actuel mon frère ammisaid, est quel est le rôle de nos intellectuels dans notre société ? Qui a mon sens est ambigu et doivent se mêler de l’état de non avancement de notre pays et doivent proposer une sorte de dialogue national pour sortir le pays de cette crise politique très profonde qui nous gangrène , c’est cela le défit de nos intellectuelles et c’est de cela qu’ils faut attendre quelque choses pour permettre l’émergence d’une solution et non de ces aventuriers.

  6. Ammisaid dit :

    Je suis d’accord avec toi cher frère MOHAN TAHAR pour dire l’importance que doivent jouer les intellectuels pour sortir notre pays de la destruction programmée par ces fous qui nous gouvernent. Voilà, une citation que j’ai trouvé au cours des lectures: « Le peuple n’est corrompu qu’à cause de la corruption des rois, lesquels ne le sont qu’à cause de la corruption des savants « . Le pouvoir, aucun pouvoir, ne peut se maintenir durablement s’il n’est pas soutenu par les intellectuels. Et, ça les dafistes et les clans qui dirigent notre pays l’avaient compris depuis très, très longtemps. Je ne pense pas qu’il ait un intellectuel Algérien juste et amoureux de son pays qui n’avait pas été approché par le pouvoir dans le but de l’utiliser à sa guise et pour ses intérêts. Cela me semble impossible. Les savants sont une dorée rare de part le monde. Ils sont indispensables pour produire des idées, éveiller les consciences et former la jeunesse pour diriger l’économie du pays, notamment, dans les démocraties occidentales. La preuve ces pays intègre très facilement dans leurs sociétés les élites produites dans des pays dits sous développés mais qui sont en réalité dirigés par des dictatures et des voleurs. Notre pays est peut-être l’un des pays qui avait le plus détruit son élite, notamment, celle qui avait refusé d’être manipulée et utilisée pour donner une légitimité à son pouvoir despotique, tyrannique et je dirais même criminel. Car, le nombre d’intellectuel assassiné, poussé à l’exil et placardisé (isolé du monde et de l’évolution de la science) est impressionnant, surtout, durant la décennie noire. De tout les façons dés qu’il y a un esprit libre qui apparaît dans notre pays, il devient une cible du pouvoir, notamment, s’il refuse de les servir. Je pense qu’il y encore un reservoir d’intellectuels,assez important en quantité et en qualité, éparpillés un peu partout dans le monde, mais il faut des leaders qui doivent essayer de les réunir, afin de dessiner un projet de socièté, qui pourra un jour nous sortir de ce chaos dans lequel nous ont plongé ces inconscients qui sont au pouvoir. Des initiatives sporadiques apparaissent ici ou là, mais, elles sont pas encore assez forte pour remettre sur son lit le fleuve détourné de son chemin par, évidemment, les usurpateurs suscités.
    Fraternellement

  7. amina&amin dit :

    Le peuple algerien dans sa grande majorité, +90% surtout les dernieres maskharates oú tous les bureaux de votes etaient quasiment deja á midi (12h) VIDES et fantomatiques, a repondu á l’appel du FFS unique parti democratique et d’opposition au bojcott de toutes les maskharates du pouvoir.

    Le FFS depuis 1963 sa naissance á nos jours milite pour un etat de droit et le peuple algerien dans sa grande majorité le constate SAUF les canailles et les larbins et les ignorants mais tous voleurs, violeurs et assassins.

    Tendrement votre

  8. salah nathali nath hand omoussa dit :

    que peut-on esperer de l’avenir?ils nous reste quoi puisque on est incapable d’aller dans la rue ne serai se ,pour manifester,a quoi bon se lamenté, ou sont ces intellectuelles ces scentifiques ces ecrivains de bas-fonds, defenceurs de democratie et droit de l’ homme DEPUIS 632 ON A EU UN PRIX NOBELE ET un PRIX GONCOURT on est 2009 faite le calcul

  9. Mark Wanes dit :

    Un intellectuel même anonyme a besoin d’un environnement politique stable dans lequel il serait la pierre angulaire mais dans le monde arabo-musulman c’est le système lui même qui prime avec ses certitudes religieuses inattaquables.
    Nos intellectuels ce n’est pas faute d’avoir essayé de faire bouger les lignes qui manque c’est de leur vie qu’ils ont paye leur audace et ce depuis Abane jusqu’à Matoub qui sont pour moi dans le trace révolutionnaire algerien les deux valeurs de référence
    Les pseudos intellectuels actuels ne sont que les progénitures des gens du sérail programmées pour perpétuer ce statu-quo.
    Les intellos capables de relever le défi démocratique sont comme je l’ai dit soit exilés soit lâchement assassinés par l’islamisme aveugle mais l’idéal serait de se tromper sur la nature du peuple et tout faire endosser au pouvoir .Des jours très incertains nous attendent si nous n’exigeons pas un referendum sur la laïcité. ARRETER LE MASSACRE SCOLAIRE.
    L’école algerien produit des terroristes en tout genre c’est ça qu’il faut reformer et d’urgence.
    Le pouvoir n’est que l’émanation du peuple qui après des siècles d’islamisme a plie le genou dans le sens de la soumission

  10. salah nathali nath hand omoussa dit :

    a mon niveau je n’ai fait que 2ans d’etude acceleré encore dispenser par des militaires a l’epoque,je ne peux pretendre a etre ministre ou je ne sais quoi a mon niveau tout ce que je peux faire, manifesté,collés des affiches(rire) mais on a quant meme des hommes et des femmes intelligents de haut niveau, qui peuvent,nous gouvernés, ou sont-ils?tous ces gens qui pretendent aimer leur pays, qui descendent dans la rue on sera derriere eux(mourir on l’est dejas)au moins avec dignité)on a 2 chantiers cet etat voyoux et ces barbares d’islamistes assassins (il ya 6 millards d’individus dans le monde il ya 4.5 millards qui ne savent pas nous voir c’est qu’on a un probleme(reglons-le en réforment cette religion qui nous cause probleme separont-la de l’etat politique. on nous pousse a devenir athé moi personnelement je le suis et je me porte tres biens , depuis le debut de cette religion ils arretent pas d’assassiner et de se faire assassiner(tous les musulmans en dehors de chez eux rasent les murs comme des chacals apres ibn khaldun, on a eu 1 prix nobel, 1 prix goncourt,posons-nous la question pourquoi? la decadence de l’islam est en marche car elle est détenue par leurs soit-disant oulemas illetrés incapable de la reformee et qui ne preche que la mort, l’obscurantisme les dangers de l’humanité

  11. Mark Wanes dit :

    @
    les mouslimin vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu.

  12. salah nathali nath hand omoussa dit :

    Dans l’oubli pas d’archives ils s’effacent comme une ardoise est reste absent dans l’histoire,ils sont nés presumés)

  13. salah nathali nath hand omoussa dit :

    ya t’il quelqun qui puisse m’eclaire au sujet du mouvement MDLS,qui sont-ils que font-ils,est-se le desert?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER