• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 28 juin 2009

Archive pour le 28 juin, 2009

18 ans de prison ferme contre Achour Abderrahmane

achourabderahmane.jpgLe tribunal criminel près la cour d’Alger a prononcé  dimanche une peine de 18 ans de prison ferme contre Achour Abderrahmane qui  n’a pas bénéficié des circonstances atténuantes, outre la saisie de tous ses  biens dans l’affaire de dilapidation de plus de 21 milliards de dinars de la  Banque nationale d’Algérie (BNA).  Achour Abderrahmane était poursuivi pour les chefs d’accusation d’association  de malfaiteurs, de complicité de détournement de deniers publics, d’escroquerie  et d’émission de chèques sans provisions.

Ainouche Rabah, associé de Achour dans les sociétés fictives, Merarbi  Hassiba et Setouf Baghdad, employés dans les sociétés de Achour, ont écopé de 18 ans de prison ferme chacun. Une peine de 14 ans de prison ferme a été prononcée contre Setouf Djamel, employé dans les sociétés de Achour, Amari Mohamed, directeur de l’exploitation du réseau de Zighoud Youcef, Belmiloud Mustapha, ex-directeur de l’agence BNA de Cherchell et Dahmani Ahmed, directeur régional de l’agence BNA de Koléa. 

(Lire la suite)

Grave dérive de Ferhat Mehenni

ferhat.jpgDans une déclaration rendue publique hier, en réaction à l’annonce du président français, Nicolas Sarkozy, de la proposition aux Martiniquais d’un référendum sur l’autonomie de leur territoire, le président du Mouvement de l’autonomie de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni a salué « cette sage initiative ». Le président du MAK « encourage la France à la suggérer aux pays anciennement colonisés par elle afin qu’ils puissent évoluer dans le sens du respect de la volonté de leurs peuples ». Faisant l’éloge du président français, Ferhat Mehenni a affirmé que « contrairement au président algérien, une fois de plus M. Nicolas Sarkozy, en agissant comme il vient de le faire, se révèle dans toute la splendeur d’un homme d’Etat ».  Ferhat semble oublier que l’Algérie n’est plus une colonie française.

Achour Abderrahmane condamné à 18 ans de prison!

achourabderahmane.jpgLe principal accusé dans  l’affaire de détournement de 32 milliards dinars de la Banque nationale d’Algérie (BNA), Achour Abderrahmane, son associé Ainouche,  son beau-frère Settouf Baghdad et sa secrétaire sont condamnés à 18 ans de prison ferme. Le beau-frère de Achour, Settouf Djamel est condamné à 14 ans…Par ailleurs, Chikhi Mourad (l’ex-PDG de la BNA) est aqcuitté. El Mouhtarem

A quand la vérité sur les assassinats politiques?

boudiaf1.jpgOn comprend bien que chaque assassinat politique est lié à une manœuvre politique du régime pour instruire un chaos constructif  et vider la société de sa substance intellectuelle afin de pérenniser un pouvoir illégitime.

Le régime actuel n’a pas su tirer les leçons du passé dramatique lointain et récent du pays en vue d’une reconstitution d’une société déchiré. Il est impossible au régime de ne pas savoir pourquoi et qui a ordonné ces crimes. Dés lors, qu’il est temps de connaître la vérité sur tous les assassinats politiques dans notre pays pour que le peuple ait connaissance de l’histoire de son oppression pour préserver de l’oubli sa mémoire collective.
La situation politique qui règne dans notre pays est caractérisée par la confiscation de tous les pouvoirs par une dictature militaire, une justice en panne, une corruption généralisée voulue pour maintenir la population en dépendance permanente afin de mieux la soumettre.
L’opposition démocratique se doit donc ajuster sa stratégie afin de se mettre en phase avec la nature du régime qu’elle entend combattre pour qu’il puisse apporter des réponses au peuple et rendre justice a ces hommes et ces femmes assassinés injustement. Par Mohamed Tahar Mohammedi

D’ALGER (ALGERIE) A TEHERAN( IRAN)

iran.bmpQu’elle est la revendication du peuple iranien ? Est-elle juste ?  Est-elle identique à celle du peuple algérien ? D’Alger (Algérie) à Téhéran (Iran), tenons nous loin de tout désir de manipulation et évitons d’en être victime. 

En réalité, le peuple iranien comme le notre «algérien» veut  vivre et sentir la liberté, la justice et la démocratie. Leur revendication est la même que la notre, la situation politique de l’Iran est aussi compliquée et confuse que celle de notre pays qui rend presque impossible de comprendre la revendication de ce peuple et pourtant toute simple «le changement et le refuse la tyrannie du régime politique».

La liberté, la justice et la démocratie ne sont pas un luxe, ni des valeurs réservées uniquement aux peuples de l’occident, elles sont universelles aux quelles nous avons droit. Il s’agit pour eux et pour nous de trouver un moyen pacifique pour instaurer ses valeurs.

Nous, peuple victime de l’oppression, avons commencé le chemin vers la liberté, certainement avec beaucoup de difficultés et mais aussi avec  beaucoup d’espoir et sans décourager, car nous savons et nous somme convaincus que notre idéal sera accompli un jour. Le peuple iranien a besoin de notre solidarité agissante comme nous en avons besoin.

L’homme est né pour être et vivre libre. Par koala19dz

Caricature de notre ami R.Z

cari.jpg

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER