Qui a dit que nous ne sommes pas libres ?

viveliberte.jpg

Par Ammi Said 

 

Si, nous sommes libres. C’est notre mémoire qui est défaillante. Nous sommes libres, depuis, exactement, 47 ans. Le monde entier le sait. Nous avons des ambassades partout et pratiquement tous les pays ont des ambassades chez nous. Nous avons une équipe nationale de foot et nous avons participé à deux coupes du monde. Nous avions eu plusieurs présidents de la République et le dernier nous venons de l’élire à 90 % pour, figurez-vous, un troisième mandat. Nous avons une Assemblée nationale (presque toujours les mêmes députés), un sénat, des ministres (certains sont là depuis plus de 10 ans), des lois, une justice, une constitution. Nous importons tout ce dont nous avons besoin et nous exportons ce dont le monde a besoin. Nous avons une Armée nationale qui veille sur nos frontières, une police qui veille sur nos biens et notre sécurité intérieure et des services de sécurités qui veillent sur notre nation et qui nous protègent des attaques intérieures et extérieures de la part de ceux qui cherchent à déstabiliser notre Etat.

J’allais oublier, nous avons des partis d’opposition, des associations et des syndicats. Nous n’avons plus de dettes et nous avons même des milliards de dollars de réserves. Nous sommes, donc, capables de vivre dignement et faire marcher notre économie durant plus de 3 ans, même s’il n’y aura pas un centime qui va rentrer dans les caisses du trésor public. Nous avons des médias, des autoroutes, des camions, des avions, des bus, des trains, des kilomètres de plage, des grands hôtels, des sites merveilleux, une histoire glorieuse, une identité millénaire…J’ai beau cherché, je ne trouve rien qui nous manque. Nous sommes comblés, nous sommes bénis et nous ne cessons de dire el hamdou li Allah. Nous avons tout et nous sommes libres.

Notre liberté est je te le concède un peu spéciale. Elle sort de l’ordinaire, elle est rare, elle ne se trouve pas ailleurs, voire même dans l’histoire à travers les ères. Nous sommes libres, tu es libre mon frère, tu es libre ma soeur. Tu es libre de te taire, tu es libre de te suicider en se pendant à un olivier centenaire, tu es libre de te mentir, tu es libre de rêver d’un ailleurs et tu es libre de castrer tes désirs ou de les cacher au fond d’un miroir. Tu es libre de devenir un riche entrepreneur, un grand importateur et un milliardaire capable d’acheter des immeubles, des hôtels et des maisons partout sur terre à condition de connaître un général pour protéger tes arrières. Tu es libre de devenir un députés, un sénateur, un juge et un ministre mon frère à condition de vendre ton âme à lucifer et d’être un courtisan, un serviteur et dire oui en levant tes mains en l’air à tout ceux que décideront tes chikours.

Tu es libre de devenir le père de ton père s’il ne possède pas une retraite qui pourra l’aider à échapper des griffes de la misère et lui est libre le frère de tes petits puisqu’il ne peut pas choisir. Tu es libre d’être le frère de ta femme et de tes enfants si tu es en chômage et que ta mère touche la retraite de son sacrifice et de celui de ton père puisque le pauvre, il est mort quelques années après son retour de l’exil qui l’avait sucé comme un vampire. Tu es libre de continuer, à 40 ans passés, à te masturber, seul dans ton lit, en pensant à ton premier amour qui est devenue une grand mère car tu avais quitté l’école à 15 ans et depuis tu n’as trouvé un travail et tu n’as personne pour t’aider à te marier et à construire une famille. Tu es libre de cesser de boire de l’eau et d’absorber des litres et des litres de vins ou de bières, seul dans ta voiture sur une aire d’autoroute, ainsi tu seras patron, serveur et client de toi même, mon frère.

Tu es libre de risquer ta vie en essayant de fuir par la mer et ainsi d’offrir ton corps aux poissons au lieu de le laisser pourrir sur ta terre car tu sais, au fond de toi, que tu ne pourras jamais réaliser tes rêves et tes désirs, au milieu de ses charognards, de ses voleurs, de ses corrupteurs et de ses bandits qui plus ils sont riches, plus ils deviennent avares, mon frère. Tu es libre de devenir un terroriste, un djoundi, un policier, un gendarme, un agent des services de sécurité…pour tuer, massacrer, humilier, mépriser, tabasser, persécuter…tes frères, tout en protégeant tes chefs et tes commanditaires qui préfèrent garder les mains propres mon frère. Tu es libre de devenir un fou ou un accroc du haschich et ainsi fuir la réalité dans un monde imaginaire qui t’offrira l’illusion de vivre comme un seigneur ou comme un sage ou un humain invincible et fort, mon frère. Tu es libre de devenir un journaliste, un artiste, un chanteur, un écrivain, un universitaire…pour embellir les discours, les promesses, les actes et les mensonges de ceux qui détiennent le pouvoir pour qu’ils te donnent de quoi se vêtir, se loger et se nourrir, mon frère. Tu es libre de faire du mal et de faire du mal à ton pays mais tu n’es pas libre de faire du bien et de faire du bien à ton pays, mon frère. Sinon, tu risques la prison, l’exil, la mendicité et la mort, mon frère.
Fraternellement

Commentaires

  1. tamusni dit :

    Merci beaucoup Ammi said pour ce texte.
    Tu as vraiment raison dans tout ce que tu’as dit.Nous sommes libres et vive la liberté.Bouh felam a tamusrt-iw

  2. Mark Wanes dit :

    Ce qui nous manque ammi Saïd c’est tout simplement un projet de société fiable. Un projet sans carcans, un environnement stable dans lequel servir l’état serait une fierté .la republique arabo-musulmane d’Algérie est une citadelle de privilèges liés non au mérite mais au degré d’islamité et d’asservissement. Il faut un Etat avec des règles et des respectées par tous y compris par ceux qui les font. Continuer dans cette voie risque de nous faire perdre un autre millénaire à espérer la clémence des Maitres ou alors avoir le courage de ses opinions et rompre avec ces méthodes d’allégeance inconditionnelle à tout ce qui vient d’El karadaoui et sans l’agrément duquel notre souveraineté ne dépasserait pas les eaux territoriales d-Alger.
    Notre liberté dépend entre autre d’un transfert de souveraineté régionale à l’image des nations modernes qui ont rompu avec le centralisme étatique idéologie du jacobinisme aujourd’hui largement dépassé.
    C’est son autonomie d’état souverain que la France négocie en ce moment à l’intérieur de l’union européenne et nous on bloque sur une idée majeure jamais tentée an Algérie qui peut redéfinir les contours d’une société apaisée à sa tête le premier gouvernement élu librement et donc non totalitaire.
    Bien à toi ammi Said
    Mark Wanes

  3. touvamal@hotmail.fr dit :

    mort de rire:))))

  4. projet2societel@hotmail.fr dit :

    m’sieur wanes décompresse !

  5. Inconnu(e) dit :

    beaux mots a cheikh n’zaouia!!!. vous fais vraiment affaire avec le régime centrale.

  6. Ammisaid dit :

    A Inconnu (e),
    A chacun sa zaouia. Le régime centrale est dans certaines têtes. Mais beaucoup ne le savent pas. Ils sont téléguidés de la naissance jusqu’à la mort et sur le chemin de leurs vies soient ils pleurent, soient ils trouvent des ennemis là ou il n’y a rien, soient ils mangent et ils dorment, soient ils croient avoir raison quand ils ont tort, soient ils voient le temps passer en buvant une bière ou en fumant un joint.

  7. L'orphelin dit :

    @ Ammisaid
    Ton essai rime comme un poème. Je sais que vous êtes poète. Pourquoi ne pas avoir écris un poème tout court et le diffuser partout. Cela reflète la réalité algérienne.
    Je vous dis ceci parce qu’un essai on l’oublie vite, mais un poème rimerait toujours dans nos têtes.
    Merci et Bon courage.

  8. Ammisaid dit :

    L’orphelin,
    C’est venu comme ça. Je partage avec ce que je resens. Des fois, il se construit en vers et d’autres fois en essai. Je ne choisis pas. Ce qui me fait plaisir, c’est le fait que cela corresponde à ce que nous vivons et cela puisse nous offrir des pistes pour changer et avancer. Merci pour tes encourageents et pour ta tolerance.
    Fraternellement et respectueusement à toi.

  9. Mohand Tahar MOHAMMEDI dit :

    Il nous faut un coup du maitre pour tenir en échec et mat ce régime qui ne veut pas rendre le pouvoir au peuple, Cessons de tourner autour de notre histoire, on aura tous le temps devant nous pour le faire, le moment est venu pour concevoir notre avenir, c’est cela l’enjeu important pour le peuple ALGERIEN.
    L’énigmatique solution politique se trouve dans ce chemin et C’est notre capacité de travailler une stratégie d’abstraction qui pourra nous sauver de ce pouvoir dangereux.
    Un document de référence politique doit être conçu et qui sera la base d’un plan d’ensemble de notre société et qui aura comme objectif primordiale le rassemblement de toutes les synergies au sein du peuple ALGERIEN , et c’est dans ce document que doit être réfléchi ce coup du maitre pour mettre en échec et mat ceux qui veulent criminellement la mort de l’ALGERIE

  10. as salem dit :

    Vous rejoignez le raciste de Mark Wanes sur ses projets de laïcité et d’ouverture démocratique !!!
    On a déjà la chari3ya de facto et acceptée par tous il suffit de l’appliquer correctement
    Et la nation révolutionnaire par excellence deviendra la république islamique du Maghreb arabe uni

  11. libertaire dit :

    Oui tout est dit dans ce texte….une immense prison à ciel ouvert où les forêts qui nous surplombent, la mer qui nous borde, l’immensité de cet océan de dunes du Sahara sont synonymes de chiens de garde alliés à la DRS qui veillent sur nous et nos consciences!
    Quel espoir?
    Guérir le mal par le mal…..oui,qu’une nouvelle génération de militaires éprise de Justice et d’Équité se lève et balaye à jamais tous ces suppôts de l’Enfer!
    Hormis eux….point de salut pour des siècles et des siècles!
    Fasse que le Diable nous entende!

  12. libertaire dit :

    Un peu plus « gai »…..
    Il y a quelques années un ministre algérien dont je ne me souviens plus du nom déclarait: « L’Algérie, l’an dernier, était au bord du précipice….Dieu merci, depuis elle a fait un grand pas en avant »!
    Et oui….chaque année L’Algérie fait de grands pas en avant!

  13. Iflisse dit :

    un grand bonjour pour ami Saïd le patriote et l’humaniste.
    j’adore tes écrits qui résument la misérable Algérie.
    mais je trouve qu’il faut travailler pour l’instauration de la 1re république (elle n’a jamais existé)

  14. baba-cool dit :

    pour libertaire un immense desert pour un borne comme toi ahchem 3la rouhek

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER