Archive pour juin, 2009

Mohamed Samraoui: « Il appartient à la justice de déterminer si le mis en examen est coupable ou pas… »

samraoui1ur.jpgDans un entretien à tsa-algerie.com, l’ancien colonel des services secrets algériens, Mohamed Samraoui, revient sur sa confrontation à Paris avec le diplomate Mohamed Ziane Hasseni. 

Vous avez été confronté par vidéoconférence au diplomate Mohamed Ziane Hasseni. Comment s’est déroulée cette confrontation?

Effectivement, la confrontation a eu lieu par visioconférence le jeudi 4 juin 2009. Compte tenu du fait qu´il m´était impossible de voyager hors d´Allemagne sans la levée du mandat d´arrêt émis par les autorités d´Alger, il s´agissait donc de l´unique alternative pour avancer dans le dénouement de cette affaire.

Je m´attendais plutôt à une audition par le nouveau juge en charge de l´affaire, comme ce fut le cas lors de ma déposition en juillet 2003, mais bon, le fait de m´être trouvé dans des conditions auxquelles je ne m´attendais pas ne m´a pas perturbé, même si je ne m´y étais pas preparé.

(Lire la suite)

Le gouvernement opposé à l’abolition de la peine de mort

journal548673.jpgLe gouvernement algérien a rejeté la proposition d’abolition de la peine de mort en avançant des considérations sécuritaires liées en particulier à la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. « La poursuite de la lutte contre le terrorisme rend nécessaire le maintien de la peine de mort. Au moment où l’Algérie s’est engagée aussi à combattre toutes les formes du crime organisé, cette abolition pourrait être interprétée comme un manque de fermeté et un aveu d’impuissance des pouvoirs publics », argumente le gouvernement.

Affaire Hasseni: Menacé de mort, Mohamed Samraoui a pas mal reculé dans ces certitudes

samraoui1ur.jpgLe diplomate Mohamed Ziane Hasseni, mis en cause par la justice française pour le meurtre de Ali Mecili en 1987, a été confronté, le 4 juin, par visioconférence à son principal accusateur Mohamed Samraoui. Ce dernier, selon l’AFP, est en partie revenu sur ses accusations. «Cela s’est plutôt bien passé, M. Samraoui a particulièrement nuancé ses accusations», a indiqué à l’AFP l’avocat du diplomate algérien, Me Jean-Louis Pelletier. «Cette confrontation est venue conforter les éléments biographiques que nous avons fournies depuis plusieurs mois et qui montrent que M. Hasseni n’est pas la bonne personne», a-t-il ajouté. 

L’avocat de la famille Mecili, Me Antoine Comte, qui a assisté à la confrontation, a lui aussi noté que M. Samraoui avait «pas mal reculé dans ses certitudes». «Il est moins affirmatif, il a quelques doutes», a poursuivi Me Comte, notant toutefois que Mohamed Samraoui avait envoyé au juge, avant la confrontation, une lettre faisant état de « menaces » s’il ne se rétractait pas, rapporte l’AFP.

Le Cambodge retire son soutien à Mohamed Bedjaoui !

bedjaoui.jpgM. Koy Kuong, porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Cambodge a affirmé hier au Cambodge Soir Hebdo que le Cambodge a retiré son soutien à Mohamed Bejaoui depuis plusieurs mois. « Actuellement, nous réfléchissons à une autre candidature pour représenter le pays », a-t-il indiqué. Pour rappel, Mohamed Bedjaoui a déposé sa candidature au poste de directeur général de l’UNESCO. L’Algérie a décidé de soutenir Farouk Hosni, ministre de la Culture égyptien. El Mouhtarem

L’Algérie à la 99ème place, en terme de compétitivité économique

econo.jpgL’Algérie a reculé de 18 points, a indiqué un rapport sur la compétitivité économique, publié, lundi, par la Banque Mondiale, sur son site, et classe l’Algérie à la 99ème place, parmi 134 pays, alors qu’elle a été classée 81ème, en 2007. Le même rapport a noté que l’économie algérienne accuse un retard monumental dans la mise en œuvre des réformes, soulignant que la quasi-totalité des indicateurs économiques actuels sont négatifs. Dans le même sillage, il relève que l’économie algérienne demeure faible, en matière d’efficacité, elle vient à la 113ème position. Par ailleurs, le rapport ajoute que l’Algérie a été classée en 84ème position, en matière des infrastructures, et c’est grâce à la hausse du prix de pétrole, que l’Algérie a pu garantir une position meilleure, dans le rapport élaboré par la Banque Mondiale. En ce qui concerne les indicateurs concernant les secteurs de la santé et l’éducation, l’Algérie vient à la 76ème position.

ABB : contrat de 223 millions d’euros en Algérie.

petrole.gif(CercleFinance.com)- ABB annonce avoir remporté un contrat de l’ordre de 223 millions d’euros en Algérie, pour l’équipement de trois sites gaziers de la compagnie publique Sonatrach. Le projet, dont la date de finalisation est prévue pour 2012, prévoit l’installation de nouveaux trains compresseurs, la réinstrumentation de plateformes existantes et la mise en place d’un système de contrôle intégré. Dans son communiqué, ABB explique que le projet permettra à Sonatrach d’améliorer l’efficacité de sa production en récupérant une plus grande quantité de gaz à basse pression. Le groupe d’électrotechnique fournira également aux trois sites des équipements d’automatisme, des systèmes d’organe de coupure à basse tension ainsi que des transformateurs.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu’une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l’utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Annaba: 6 mois de prison ferme requis contre 18 harraga

haraga1.jpgSix mois de prison ferme assortis d’une amende de 20 000 DA est la peine requise hier par le procureur près le tribunal de Annaba, pour tentative d’émigration clandestine, à l’encontre de 18 harraga dont 3 mineurs sommés à comparaître en compagnie de leur tuteur. La sentence sera prononcée le 15 juin prochain. Ces 18 jeunes harraga avaient été sauvés le 10 mai 2009 vers 5h du matin d’une mort certaine. Agés entre 18 et 37ans,  10 d’El Tarf, 7 de Annaba et 1 de Guelma, ces jeunes ont embarqué le 9 mai dernier à 22h30 à partir de Draouche, une plage déserte de la commune de Berrihane, à une trentaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya d’El Tarf. Synthèse d’El Mouhtarem/ El Watan

Sonatro: 320 travailleurs licenciés

sonatrologo.jpgAyant entamé un mouvement de protestation depuis le mois d’avril dernier pour dénoncer la «faillite programmée» de cet ancien fleuron de l’économie algérienne, près de 320 travailleurs ont été rendus destinataires d’une décision de radiation pour «abandon de poste». Pour rappel, les travailleurs de Sonatro ont entamé un mouvement de protestation pour dénoncer les conditions de travail inhumaines, le gel des œuvres sociales ainsi que l’oppression et l’injustice qui sont le lot quotidien des travailleurs. Ils regrettent que les chantiers soient bloqués dans de nombreuses régions du pays et craignent la «disparition» de l’entreprise. Synthèse d’El Mouhtarem/ El Watan

Déclaration du député du RCD, Tarik Mira

tarik.jpgLe 23 mai 2009, après douze ans au poste de secrétaire aux relations internationales, j’ai démissionné de ma propre initiative de l’instance exécutive.  Quatre jours plus tard, le 27, une lettre signée du secrétaire national à l’organique me suspend de mes activités du parti en attendant mon passage devant la commission de discipline.   

Sans analyser la procédure «juridique» et la nature de cette fameuse commission, relevons d’abord que cette «sanction» survient juste après ma démission. Auparavant, malgré les charges qui vont être retenues contre moi, il n’y eut rien de tel. Le réflexe consacré est toujours de se faire renvoyer.

Le premier but de cette sanction est de permettre au président du parti d’instruire à charge l’affaire sans ma présence aux réunions des 31 mai et 4 juin, respectivement du groupe parlementaire (GP) et du conseil national. Ce qui fut fait au mépris des statuts et règlement intérieur. Le deuxième objectif était de légitimer l’actuelle et la future sanctions par le conditionnement de l’opinion militante. Comme dans la tradition des procès politiques, l’atmosphère précédant la sanction finale doit être lourde et orientée. Et, dans ce cas, un acteur de haute voltige campant le rôle de procureur, en l’occurrence le président du parti, doit amener l’opinion à croire en ses interprétations. 

(Lire la suite)

متابعات ومضايقات بوليسية بالجملة ضد إطارات ومنتخبي الأفافاس بغرداية

fekh.bmp    بدأت اليوم حملة واسعة من التحرشات والمضايقات البوليسية ضد إطارات ومنتخبي ومناضلي حزب جبهة القوى الاشتراكية لفدرالية غرداية وكذلك توجيه استدعاءات بالجملة لهم للمثول أمام الشرطة القضائية، دون ذكر السبب أو التهمة الموجهة لهم.

    وياتي هذا بعد الإضراب الناجح الذي شهدته مدينة غرداية يوم 01 جوان 2009، تضامنا مع الشاب المظلوم محمد بابانجار وتعبيرا عن سخط وغضب مواطني غرداية من اللاعدالة والظلم والقهر والتعذيب الجسدي والنفسي المستمر على هذا الشاب، وقد كانت الاستجابة واسعة لهذا الإضراب بنسب متفاوتة بأحياء غرداية، بالرغم من العمل المخابراتي والمؤامراتي من السلطة المحلية لمحاولة كسر الإضراب وهذا باستعمال أسلوب جديد يتمثل في إعطاء أوامر لأذنابها المعروفين وهم ما يسمى « بالأعيان » الذين عينتهم ووظفتهم السلطة كممثلين للشعب بدلا من المنتخبين الشرعيين، وهذا في خرق صارخ للدستور ولكل القوانين، ليكونوا الوسيلة المثلى لكسر كل مطالبة بالحقوق ولتمرير خطاب السلطة ومخططاتها وهذا ما أكده الوزير المنتدب « دحو ولد قابلية » في تصريحاته الأخيرة في تامنراست.

(Lire la suite)

1...8910111213

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER