Archive pour juin, 2009

Ferhat Mehenni cherche juste à exister !

ferhatmehenni.jpgMoi, je ne crois pas que Ferhat Mehenni est manipulé par les services de renseignements. Je crois juste qu’il cherche à exister et pour cela qu’importe la thèse ou le discours. Toutes les régions du monde gangrenées par le débats autonomistes sont des régions pauvres en ressources. Il n’y a qu’à voir la Corse, le pays Basque, le Sri Lanka avec les Tamouls, …etc.

Dans certains pays, la demande d’independance devient claire alors que dans d’autres, comme les Flamands belges, il s’agit à l’origine d’une demande de répartition plus juste en richesses mais qui s’est glissée sur un débat d’anathémes raciaux.

Pour revenir à l’Algérie, je dirais que les jeunes qui se sont révoltés en 2001 voulaient un travail, une sécurité sociale, un horizon politique stable et surtout la redistribution équitable des réserves de change qui ont atteint (à ce moment et pour la première fois de l’histoire de l’Algérie indépendante 8 milliards de dollars).

Le MAK est apparut à un moment de grande émotion. Une émeute qui a tué et blessé des centaines de jeunes. Ce mouvement joue jusqu’à maintenant sur ces événements pour dire que le régime Algérien est contre la région de Kabylie.

Personnellement, je crois que ce régime a reprimé à ce moment une demande sociale et économique et non une revendication raciale et indépendantiste. Par Khelil

18 ans de prison ferme contre Achour Abderrahmane

achourabderahmane.jpgLe tribunal criminel près la cour d’Alger a prononcé  dimanche une peine de 18 ans de prison ferme contre Achour Abderrahmane qui  n’a pas bénéficié des circonstances atténuantes, outre la saisie de tous ses  biens dans l’affaire de dilapidation de plus de 21 milliards de dinars de la  Banque nationale d’Algérie (BNA).  Achour Abderrahmane était poursuivi pour les chefs d’accusation d’association  de malfaiteurs, de complicité de détournement de deniers publics, d’escroquerie  et d’émission de chèques sans provisions.

Ainouche Rabah, associé de Achour dans les sociétés fictives, Merarbi  Hassiba et Setouf Baghdad, employés dans les sociétés de Achour, ont écopé de 18 ans de prison ferme chacun. Une peine de 14 ans de prison ferme a été prononcée contre Setouf Djamel, employé dans les sociétés de Achour, Amari Mohamed, directeur de l’exploitation du réseau de Zighoud Youcef, Belmiloud Mustapha, ex-directeur de l’agence BNA de Cherchell et Dahmani Ahmed, directeur régional de l’agence BNA de Koléa. 

(Lire la suite)

Grave dérive de Ferhat Mehenni

ferhat.jpgDans une déclaration rendue publique hier, en réaction à l’annonce du président français, Nicolas Sarkozy, de la proposition aux Martiniquais d’un référendum sur l’autonomie de leur territoire, le président du Mouvement de l’autonomie de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni a salué « cette sage initiative ». Le président du MAK « encourage la France à la suggérer aux pays anciennement colonisés par elle afin qu’ils puissent évoluer dans le sens du respect de la volonté de leurs peuples ». Faisant l’éloge du président français, Ferhat Mehenni a affirmé que « contrairement au président algérien, une fois de plus M. Nicolas Sarkozy, en agissant comme il vient de le faire, se révèle dans toute la splendeur d’un homme d’Etat ».  Ferhat semble oublier que l’Algérie n’est plus une colonie française.

Achour Abderrahmane condamné à 18 ans de prison!

achourabderahmane.jpgLe principal accusé dans  l’affaire de détournement de 32 milliards dinars de la Banque nationale d’Algérie (BNA), Achour Abderrahmane, son associé Ainouche,  son beau-frère Settouf Baghdad et sa secrétaire sont condamnés à 18 ans de prison ferme. Le beau-frère de Achour, Settouf Djamel est condamné à 14 ans…Par ailleurs, Chikhi Mourad (l’ex-PDG de la BNA) est aqcuitté. El Mouhtarem

A quand la vérité sur les assassinats politiques?

boudiaf1.jpgOn comprend bien que chaque assassinat politique est lié à une manœuvre politique du régime pour instruire un chaos constructif  et vider la société de sa substance intellectuelle afin de pérenniser un pouvoir illégitime.

Le régime actuel n’a pas su tirer les leçons du passé dramatique lointain et récent du pays en vue d’une reconstitution d’une société déchiré. Il est impossible au régime de ne pas savoir pourquoi et qui a ordonné ces crimes. Dés lors, qu’il est temps de connaître la vérité sur tous les assassinats politiques dans notre pays pour que le peuple ait connaissance de l’histoire de son oppression pour préserver de l’oubli sa mémoire collective.
La situation politique qui règne dans notre pays est caractérisée par la confiscation de tous les pouvoirs par une dictature militaire, une justice en panne, une corruption généralisée voulue pour maintenir la population en dépendance permanente afin de mieux la soumettre.
L’opposition démocratique se doit donc ajuster sa stratégie afin de se mettre en phase avec la nature du régime qu’elle entend combattre pour qu’il puisse apporter des réponses au peuple et rendre justice a ces hommes et ces femmes assassinés injustement. Par Mohamed Tahar Mohammedi

D’ALGER (ALGERIE) A TEHERAN( IRAN)

iran.bmpQu’elle est la revendication du peuple iranien ? Est-elle juste ?  Est-elle identique à celle du peuple algérien ? D’Alger (Algérie) à Téhéran (Iran), tenons nous loin de tout désir de manipulation et évitons d’en être victime. 

En réalité, le peuple iranien comme le notre «algérien» veut  vivre et sentir la liberté, la justice et la démocratie. Leur revendication est la même que la notre, la situation politique de l’Iran est aussi compliquée et confuse que celle de notre pays qui rend presque impossible de comprendre la revendication de ce peuple et pourtant toute simple «le changement et le refuse la tyrannie du régime politique».

La liberté, la justice et la démocratie ne sont pas un luxe, ni des valeurs réservées uniquement aux peuples de l’occident, elles sont universelles aux quelles nous avons droit. Il s’agit pour eux et pour nous de trouver un moyen pacifique pour instaurer ses valeurs.

Nous, peuple victime de l’oppression, avons commencé le chemin vers la liberté, certainement avec beaucoup de difficultés et mais aussi avec  beaucoup d’espoir et sans décourager, car nous savons et nous somme convaincus que notre idéal sera accompli un jour. Le peuple iranien a besoin de notre solidarité agissante comme nous en avons besoin.

L’homme est né pour être et vivre libre. Par koala19dz

Caricature de notre ami R.Z

cari.jpg

Sensationnalisme journalistique quand tu nous tiens !

matoub47dw.jpgDjamila Moula, ex épouse de Lounes, répond à l’article d’Aomar Mohellebi. 

Suite à l’article du « journaliste » Aomar Mohellebi intitulé Témoignages inédits sur Lounès Matoub, je me vois dans l’obligation de porter des précisions et remettre les pendules à l’heure. 

Je trouve inadmissible d’aller interviewer ma vieille mère âgée de 70 ans, 11 ans après le décès de Matoub Lounès, pour lui extirper des informations dans le but de discréditer d’autres personnes proches du défunt. Profiter de la naïveté et de la candeur d’une personne âgée pour redorer son blason de journaliste toujours à l’affut du sensationnel m’est insupportable.

Si ce que ma mère, la voisine, ou un autre proche de Lounès ont à dire est si important ou inédit, pourquoi avoir attendu 11 ans après le décès de l’artiste pour aller les interviewer ?  Il n’y a pas si longtemps, ce même « journaliste » encensait la famille Matoub et sa veuve dans les colonnes d’un journal connu pour ses accointances avec le pourvoir algérien.

Que les lecteurs n’aillent pas croire que ma mère ou moi-même ayons une quelconque relation avec La Dépêche de Kabylie ou l’Expression. Personnellement, j’aurais souhaité que mon nom ne soit jamais associé à ces journaux. 

Je ne comprends pas comment quelqu’un qui prétend avoir connu Lounès, qui a toujours prétendu avoir été son ami, ait pu écrire un article pareil ; car connaissant Lounès, je suis sûre et certaine qu’il n’aurait jamais accepté ce genre d’article qui n’est qu’une grave atteinte à sa vie intime et à celle de sa veuve.

Au lieu d’aller déterrer des ragots de trottoir, ce pseudo journaliste aurait mieux honoré sa profession si il s’était engagé dans un journalisme d’enquête pour faire jaillir la vérité sur l’assassinat de Lounès. C’est ça qui aurait pu être inédit ! Ou bien a-t-il peur que la vérité risque d’éclabousser ses sponsors ? Ce n’est pas en surfant sur la célébrité de Lounès et le capital sympathie qu’il avait chez le peuple kabyle qu’il nous démontre qu’il est un journaliste. 

Mais n’est pas journaliste d’investigation qui veut, Cependant, journaliste de ragots, c’est à la portée de tout le monde.

Omar Hilale: «L’Algérie dupe le HCR tout en armant le Polisario»

poli.bmpL’Algérie dupe le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la communauté internationale. Et ce tout en parlant des besoins alimentaires des populations des camps de Tindouf et en appelant à un drôle de partage de fardeau, tout en armant et en finançant le Polisario, selon Omar Hilale, ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Genève. Le diplomate marocain, qui intervenait à l’occasion de la tenue de la 45ème session du Comité permanent du HCR qui se tient du 23 au 25 juin, a signalé que l’Algérie a démissionné de ses responsabilités internationales dans les camps des séquestrés qui se trouvent sur son territoire en faveur du Front du Polisario, alors que cela est contraire au droit international humanitaire étant donné que le Polisario n’est pas responsable à l’échelle internationale. «Nous ne cesserons de solliciter la protection internationale pour ces populations, une protection qui devrait responsabiliser le pays hôte pour les violations des droits de l’Homme constatées par plusieurs ONG internationales telles HRW, Amnesty International et France-Libertés», a insisté Omar Hilale.

Maître Bouchachi: « L’extradition de Khalifa n’est pas pour demain »

bouachachi.jpgSelon l’avocat et défenseur des droits de l’homme, maître Mostefa Bouchachi, si Khalifa est extradé «tout recommencera à zéro». «Il devrait y avoir un arrêt de la chambre d’accusation. Khalifa aura droit à un nouveau procès», nous explique-t-il. Me Bouchachi souligne que «A. Khalifa a le droit de faire appel devant une juridiction suprême». «Il ne pourra pas être extradé pendant cette période. L’extradition n’est pas pour demain», affirme encore l’avocat. El Watan

12345...13

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER