Archive pour juin, 2009

Déclaration du jour…

ghamallah.jpg«Nous n’allons tout de même pas importer une assiette foncière. C’est notre pays, nous construisons où nous voulons », répond le ministre algérien des Affaires religieuses et des Wakfs, Abdellah Ghlamallah, rapporté par El Watan, à une question sur cette insistance à implanter la grande mosquée d’Alger dans une zone sujette aux critiques des experts.

Algérie-ONU: Grave revers pour la diplomatie algérienne à Genève

L’institution nationale des droits de l’homme (INDH) algérienne, présidée par Me Farouk Ksentini, a été rétrogradée par le Comité international de coordination des institutions nationales (CCI). Cette décision constitue un revers cinglant pour la diplomatie algérienne qui n’a pas ménagé ses efforts pour discréditer les organes et les experts de l’ONU ainsi que les ONG et les militants des droits de l’homme engagés dans le dossier algérien.

L’accréditation par le CCI n’est octroyée qu’après examen du respect par les INDH des « Principes de Paris  » qui déterminent le cadre de leur action. Après avoir obtenu cet agrément en 2003, la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l’Homme (CNCPPDH) a réitéré sa demande, cinq ans plus tard, en janvier 2008, conformément au règlement. Le Sous-Comité d’accréditation du CCI lui a fait part au mois d’avril 2008 de son intention de la déclasser et de la rétrograder au statut «B» pour non-conformité avec les « Principes de Paris « . N’ayant pas fait suite aux demandes du Sous-Comité, la CNCPPDH vient donc de perdre son accréditation.

(Lire la suite)

Algérie/ Affaire Rouaidjia : Délégation du Cnes chez Harraoubia

ahmed1.jpgUne délégation de la coordination nationale des sections du Cnes se présentera aujourd’hui devant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour demander la réhabilitation de l’enseignant Ahmed Rouaïdjia. Cette demande sera accompagnée du dépôt de la première liste de la pétition lancée par le Cnes en faveur de Rouaïdjia, qui a été suspendu de ses fonctions et poursuivi en justice pour avoir publié un avis sur «L’université algérienne en général et l’université de M’sila en particulier», dans les colonnes du quotidien El Watan. Dans un communiqué rendu public hier, la coordination Cnes dit espérer être reçue par le ministre afin de lui demander «de prendre les mesures qui s’imposent afin d’abolir l’autoritarisme et l’arbitraire qui sévissent à l’université et réhabiliter non seulement notre collègue Rouaïdjia, mais aussi tous les autres collègues indûment sanctionnés», rapporte El Watan.

Rapport détaillé du complot, de l’enlèvement à la résidence surveillée

fekh3.bmpPar Kamel Eddine Fekhar. Ghardaia, le 19 juin 2009 

Le lundi 15 juin 2009, aux environs de 14h 15, j’étais dans l’un des couloirs de la mairie de Ghardaïa avec mon ami Soufghalem Kacem, vice-président de l’Assemblée populaire communale et brusquement et sans préavis, un groupe de civils que je ne connaissais pas s’est jeté sur moi. Et avant la moindre réaction de ma part, les civils m’ont pris par les bras. Lorsque j’ai essayé de me libérer de leur prise, l’un d’eux m’a dit: «police». Sans me présenter aucun document ni aucun motif d’accusation, tout cela se déroula au vu et au su des fonctionnaires de la mairie et des citoyens présents. Lorsque je leur ai demandé d’ôter leurs mains et de mettre un terme à ces méthodes primitives et agressives, sans raison et en leur disant que je les accompagnerais où ils veulent, pour peu qu’ils m’informent des raisons de tout cela, ils me répondirent brièvement et à travers des regards vengeurs et remplis d’hostilité: «Tu verras et tu sauras tout quand tu arriveras là-bas !!».

Puis on m’a conduit à une voiture de police qui se trouvait dans la cour de la mairie.

Lors de notre arrivée au commissariat central, on m’a introduit dans l’un des bureaux on m’a confisqué immédiatement mon téléphone portable, sans aucune explication quant à mes interrogations. Après une attente de près d’une heure, ils décident enfin de m’interroger. J’ai demandé alors à l’officier responsable les raisons de toutes ces atteintes à la loi, aux droits les plus élémentaires de l’homme et aux règles de l’éthique. Il me répondit en toute simplicité: «Je suis un fonctionnaire et j’exécute les ordres. Je n’ai aucun problème personnel avec quiconque». Il poursuivit en me disant: «qu’après avoir répondu aux accusations dont je fais l’objet, je regagnerais mon domicile, sans problème !!». 

(Lire la suite)

Publicité en Algérie: Le top 10

publicite60c1f.jpgJWT en tête, Karoui & Karoui déchu, Alpha Design en progression: les nouveaux mouvements dans le marché de la publicité algérien bouleversent le top 10 des entreprises qui gagnent le plus.
En perdant Nedjma, l’un des plus gros clients du secteur, l’agence de communication Karoui & Karoui (Tunisie) cède sa première place aux groupes américains JWT et BBDO. Ces derniers, avec plus de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires, arrivent en tête des entreprises qui gagnent le plus d’argent sur le marché des médias et de la communication en Algérie. Et pour cause: les deux se partagent le budget de Djezzy, JWT ayant par ailleurs Hyundaï et Nestlé Waters, et BBDO, Renault.

Derrière, on retrouve les agences MMC DDB et FP7 Mc Cann, qui partagent le budget de tous les producteurs de l’agroalimentaire (Sim, Cevital, Danone…). Chacune d’entre elles gère un budget de plus de 25 millions d’euros. Dernièrement, MMC DDB a également pris une part du portefeuille Djezzy. En cinquième position, suivent Euro RSCG (France), qui s’occupe de Mobilis et Peugeot, Publicis (France), avec comme budget Renault. DJAZ RP (USA) vient en septième position grâce à Nissan. La huitième place est occupée par l’agence conseil Robincom (EAU, Maroc) avec un budget équivalent à 25 millions d’euros (Algérie Télécom étant son principal client). La neuvième place revient à l’agence Grey (Magenta), qui gère la communication de Nokia. A la dixième place, plusieurs agences arrivent ex æquo avec des portefeuilles similaires, à titre d’exemple Rubicube (Japon Saoudi) et Drive. Source El Watan

Oran: La laiterie d’Es-Sénia affectée à l’armée

lait.bmpAprès la remise de l’ancienne centrale laitière d’Oran aux services des domaines et le siège de la direction de l’ex-Orolait à la direction de la Jeunesse et des sports, la dernière structure, à savoir la laiterie sise à la zone industrielle d’Es-Sénia, qui appartenait au groupe Giplait, vient d’être officiellement affectée au ministère de la défense nationale. Ainsi et avec cette ultime opération, le groupe Giplait disparaît totalement de la wilaya d’Oran, alors que cette dernière unité, en abandon depuis 1997 et dont les travaux ont été achevés en 1989, pouvait, si toutes les conditions avaient été réunies pour sa mise en service, répondre en quantité et en qualité aux besoins de consommation locale, voire régionale, rapporte Le Quotidien d’Oran. 

Algérie/ Régime indemnitaire: Le Cnapest chez Benbouzid demain

cna.jpgDes représentants du Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest) rencontreront demain dimanche le ministre de l’Education nationale. Au menu de cette réunion, l’installation d’une commission mixte qui se penchera sur la question du régime indemnitaire des enseignants et les modalités d’attribution de logements aux enseignants désirant s’installer dans le sud du pays, rapporte Le Quotidien d’Oran. Le coordonnateur du Cnapest, Nouar Larbi, a affiché hier, lors d’une conférence de presse, sa satisfaction en ce qui concerne l’amorce d’un dialogue entre les deux parties, non sans s’interroger sur la composition de la commission dite mixte.

Libye: 30 détenus algériens condamnés à mort ou à perpétuité

qnamuamarkadafi.jpgDans une déclaration à la presse en marge de la séance du Conseil de la nation consacrée aux questions orales, rapporte l’APS, le ministre de
la Justice, Tayeb Belaïz, a affirmé que parmi les détenus algériens dans les prisons libyennes 30 sont condamnés à des peines lourdes, à savoir la peine de mort et la prison à perpétuité. Il a indiqué que ces  peines lourdes concernent des crimes graves liés en majorité au trafic de drogue. A ce propos, il a expliqué que 57 Algériens se trouvent dans les prisons libyennes, tout en rappelant que les autorités libyennes ont gracié 23 Algériens en 2008 et libéré 17 détenus condamnés à des peines légères début 2009. 

 

TRÊVE D’HYPOCRISIE ET DE LÂCHETE. UNISSONS-NOUS POUR SAUVER L’ALGERIE !

sid.jpgPar Salah-Eddine SIDHOUM

Ce nouveau drame qui a vu le massacre de plus de vingt de nos enfants dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj, interpelle encore une fois les consciences libres de notre cher et malheureux pays. Encore une fois, des Algériens ont fait couler le sang d’autres Algériens. Encore une fois, ces innocentes victimes, utilisées comme boucliers par les imposteurs au pouvoir pour préserver leurs privilèges, viennent s’ajouter à une cette longue liste macabre ouverte un certain 5 octobre 88, par ceux qui ont pris en otage notre pays depuis 1962.

(Lire la suite)

Libertés syndicales: L’Algérie épinglée par la CSI

Le gouvernement a continué à se montrer intransigeant avec les syndicats autonomes des services publics refusant d’entamer un dialogue social avec des organisations dont les actions de protestation ont été souvent interdites et réprimées.

Droits syndicaux dans la pratique et violations en 2008

Contexte: Au regard de la richesse en hydrocarbures du pays, le niveau de pauvreté et de chômage reste beaucoup trop élevé, contraignant encore chaque année un grand nombre de jeunes à tenter d’émigrer. En août, des attentats revendiqués par Al-Qaïda ont fait une soixantaine de victimes.

Répression contre les syndicats autonomes: Tout au long de l’année, d’innombrables grèves, sit-in et rassemblements organisés par les syndicats autonomes de la fonction publique ont été réprimés par la police. De nombreux manifestants ont été molestés et arrêtés.

(Lire la suite)

1...34567...13

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER