Tibérihine menace les relations franco-algériennes

moines.jpgEXCLUSIF- Un général français vient d’affirmer aux juges parisiens que l’armée algérienne était à l’origine de la mort des moines trappistes en 1996.

Les militaires algériens ont-ils abattu les sept moines français de Tibéhirine, morts dans les montagnes de l’Atlas en 1996 ? Un témoignage inédit, recueilli par le juge d’instruction antiterroriste Marc Trévidic le 25 juin dernier, vient de relancer ce dossier. Dans sa déposition, que Le Figaro a pu consulter, un général français, aujourd’hui à la retraite, révèle sous serment au magistrat que ces «assassinats» seraient, en fait, le résultat d’une terrible bavure. Cet officier de l’armée de terre, attaché de défense à Alger au moment du drame, avait alerté sa hiérarchie, mais on lui avait intimé de garder le silence pour ne pas nuire aux relations entre la France et l’Algérie. Au bout de treize ans, l’homme a décidé de briser le secret. Un secret-défense. «C’est difficile pour moi car c’est une chose dont on m’a demandé de ne pas parler», précise-t-il au cours de sa confession.

L’homme par qui le scandale arrive s’appelle François Buchwalter. Âgé de 65 ans, formé à Saint-Cyr, il est un pur produit de l’armée française. Son CV est éloquent: employé au sein des services secrets au Sdece, l’ancêtre de la DGSE (Direction générale des services extérieurs), puis à la DGSE avant d’être nommé attaché de défense en Turquie, au Sahara, puis en Algérie entre 1995 et 1998. C’est à ce poste que le général Buchwalter raconte avoir recueilli les confidences d’un ancien officier de l’armée algérienne, dont le frère était chef d’une escadrille d’hélicoptères affectée à la Ire région militaire en Algérie. Pour des raisons de sécurité, il a refusé de révéler son nom à la justice.

Selon Buchwalter, ce «monsieur X» lui a raconté peu de temps après les obsèques des moines qu’en mai 1996 son frère patrouillait en hélicoptère entre Blida et Médéa dans le cadre d’opérations anti-islamistes. Au cours d’une de ces missions dans cette zone désertée par la population, ils ont aperçu un bivouac qui ressemblait à un groupe djihadiste armé. «Ils ont donc tiré sur le bivouac. Ils se sont ensuite posés (…). Une fois posés, ils ont découvert qu’ils avaient tiré notamment sur les moines, a expliqué Buchwalter au juge. Les corps des moines étaient criblés de balles.» Les militaires ont immédiatement prévenu leur PC de commandement à Blida.

Sérieux démenti à la version officielle

La version officielle de l’armée algérienne est très différente. Selon elle, les corps des religieux trappistes qui avaient été enlevés quelques semaines plus tôt par le Groupe islamique armé (GIA), des terroristes algériens, ont été découverts dans un champ près de Médéa. En fait de corps, ce sont des têtes qui ont été rendues aux familles. Le père Armand Veilleux, procureur général de l’Ordre cistercien trappiste, aujourd’hui partie civile dans le dossier, avait exigé de voir les dépouilles afin de les identifier. Il a alors rencontré de nombreuses résistances et a dû insister auprès de l’ambassadeur de France pour obtenir gain de cause. Ce dernier lui a expliqué, sous le sceau du secret, que seules les têtes avaient été retrouvées : «Il voulait que je lui promette de ne rien dire, en arguant du fait que ce serait un déshonneur pour l’Algérie.» À l’hôpital, le père Veilleux a fait ouvrir les cercueils pour identifier les religieux. Il a constaté qu’il n’y avait que les têtes, « omme momifiées», dont l’une «n’avait pas de menton». Les corps des moines auraient-ils été mutilés pour maquiller la bavure ? Les autorités françaises ont-elles couvert les militaires algériens ? Pour Me Patrick Baudoin, avocat de la partie civile, ce témoignage apporte en tout cas un sérieux démenti à la version officielle: «Nous allons demander à la France la levée du secret-défense sur les rapports de son attaché militaire et, à l’Algérie, la restitution des corps des moines. Ces propos démontrent que la raison d’État a prévalu dans ce dossier.»

De son côté, le général Buch­walter explique avoir rendu compte par écrit du mitraillage des moines au ministère de la Défense, à l’état-major des armées et à l’ambassadeur de France alors en poste à Alger, Michel Levêque. «Il n’y a pas eu de suites, ils ont observé le black-out demandé par l’ambassadeur», assure-t-il. Interrogé par les juges d’instruction, Michel Levêque n’a jamais évoqué cet épisode.

Pour étayer son récit, émanant d’une source indirecte, Buchwalter raconte dans son procès-verbal d’audition que les bases d’hélicoptères situées à Blida et à Boufarik étaient équipées d’hélicoptères MI7, MI17 et MI24 avec des paniers de roquettes et des canons de petit calibre 20 millimètres. Des munitions capables de faucher des hommes. Le Figaro

Commentaires

  1. hakim5 dit :

     » LA MEMOIRE D ALI MECILI PLANE ENCORE AU DESSUS D ALGER ET DE PARIS  »
    cela met a nu la solidarité entre les colons et leurs projenitures.

  2. hakim5 dit :

     » LA MEMOIRE D ALI MECILI PLANE ENCORE AU DESSUS D ALGER ET DE PARIS  »
    cela met a nu la solidarité entre les colons et leurs progenitures.

  3. hamama dit :

    la france est melée a tous les crimes politiques algeriens ,boudiaf,merbah,mecili…..etc.l’ombre de charles pasqua n’est pas loin!!

  4. salah nathali nath hand omoussa dit :

    ils finiront par etre ratraper par l’histoire et leurs mefaits. esperont par le T.P.I.

  5. Kader dit :

    Voilà encore une fois qui accréditerait le  » Qui tu qui ? » longtemps diabolisé par les généraux algériens et leurs supplétifs…
    Une enquête sérieuse peut même révéler qu’il ne s’agit pas d’une « bavure » mais d’un acte prémidité…Qui sait ?
    Je ne comprends pas comment on peut rendre des « têtes » sans le reste des corps ? Si c’est une une bavure, ils n’avaient qu’à rendre les dépouilles des moines pour autopsie…
    Le monde entier doit connaitre ce visage inhumain du régime des généraux algériens qui mènent la vie dûre aux Algériens depuis des décennies ? l’opinion publique française doit s’emparer de ce sujet pour exiger la vérité sur l’assassinat des moines français…Le reste des massacres et des assassinats ciblés se saura par déduction.

  6. Ammisaid dit :

    Plus, ils essayent de cacher la vérité, plus elle impose sa force et sa détermination à triompher du mensonge, des intérêts des criminels et des voleurs du tout les bords et de ceux qui sont attachés aux plaisirs de la vie et qui évitent de remplir leurs devoirs. Leurs devoirs envers ceux qu’ils ont forcé à leur offrir le pouvoir et à les élire sur ce royaume de chagrins et de malheurs. Leurs devoirs envers ceux qu’ils ont massacrés pour diriger un peuple qu’ils obliges à vivre de gré ou de force dans la guerre, la terreur, le deuil et l’injustice aux dents pourries qui coupent la chair des innocents et de ceux qui refusent de se soumettre à leurs désirs pervers. Jusqu’à, maintenant, aucun des crimes qu’ils ont endossé aux « terroristes » n’a été, formellement, confirmé par le réel. Jusqu’à, maintenant, aucun crimes maquillés par la présentation des « coupables » à la télé ou dans la publicité a été, généreusement, faite par la presse à la solde du pouvoir, n’a été élucidé et aucun criminels n’a été jugé et condamné avec des arguments irréfutables. Jusqu’à, maintenant, nous n’avons vu que la glorification de l’impunité, la sécurisation et la rémunération de ceux qui ont tués ou massacrés ou violés et l’obligation aux familles de disparus et des endeuillés (de tout les bords) de se taire au risque d’être poursuit par une justice qui n’applique que les jugements que les commanditaires de tout les crimes lui imposent d’appliquer. Jusqu’à, maintenant, ils refusent de se remettre en question, de corriger leurs erreurs, de redevenir raisonnable et d’arrêter de courir vers la destruction finale de notre unité nationale et de notre état en tant que tel. Jusqu’à, maintenant, ils ont refusé d’écouter ceux qui leurs donnent des conseils fraternels, qu’ils les supplient de redonner la souveraineté nationale au peuple et d’accepter une véritable alternance au pouvoir et qu’ils les combattent pacifiquement pour qu’ils acceptent que notre pays devienne comme la grande majorité des pays de la terre: libre, démocratique, juste et moderne. Jusqu’à, maintenant, rien ne les dérangent dans leurs folies mais jusqu’à quand ?
    Fraternellement

  7. O'Karb Oz dit :

    Le terrorisme dit islamiste est une pure fabrication du DRS (Algérie) soutenu par le DST (France); tous les crimes commis sous le nom du GIA, GSPC ou AQMI sont l’ouvre de ces deux « organisations » criminelles. Le temps révèlera tous leurs méfaits.

  8. el khir dagnagh dit :

    on aura attendu longtemp ;et qui vivra verra que combien est lourd notre devoir ,combien est amere notre verité ,la saurrons nous un jour,la peur a pris possession de nos coeurs, notre volonté d’exister est refoulée dans notre lointain subconscient, des djaout,boucebci,flici,lyabes ,,quand vont ils rennaitre ,un jour peut etre le printemp reviendra et l’algerien se reveillera de sa letargie qui n’a que trop duré,ammi said quand je lis tes ecris je ne peut refoullé encore une fois mes larmes , a continuer a tout refouler je ne sais combiens nos corronnaires vont encore tenir,hellas elghorva taahkem felagh ,nrexwled stemdint yerghane ur nezri tamedioth amek

  9. Baraka dit :

    Il parait dans cette histoire de moines,d’après les fuites de coulisses, que la compétition entre les services était ardue et sans pitié…principalement entre les deux services frères ennemis, la DGSE et la DST française à l’époque et Le DRS algérien. Le DRS et la DST était de connivence contre la DGSE…Un vrai paradoxe…il parait que la DGSE a devancé sa soeur la DST et son ennemi juré le DRS par avoir les premiers contacts avec le groupe kidnappeur qui lui était téléguidé par le DRS sous le projecteur de la DST…ayant appris cela, le DRS envoie les hélicoptères éliminer tous le monde, sans dire aux pilotes la réalité des choses…seulement la signalisation de groupes d’islamistes et de bivouacs louches en montagne dans la région et qu’ils avaient le feu vert pour tirer bien sûr…aux yeux, de la DGSE et du gouvernement Alain Juppé à l’époque, la bavure incombée aux pilotes et que cette info devait rester secret-d’état soit disant…mais en réalité, le magicien qui a tout téléguidé et baisé en même temps les deux services français, c’est bien le général smain lamari…ce dernier ne voulait aucune trace indiquant que le terrorisme en algérie était géré par ses services, avec des coups de main sporadiques de la DST…Cette dernière avait diminué radicalement son appui au pouvoir des généraux depuis ce fameux épisode…
    Il reste à savoir ce que fera sarkozy dans ce dossier, pcq il traine en tant que « boulet » et « monnaie de chantage » vis à vis de la junte algérienne…ce témoignage du Général Buch­walter est un peu louche dans « son temps de livraison », d’autant qu’il le dit lui même : « C’est difficile pour moi car c’est une chose dont on m’a demandé de ne pas parler »…Oui c’est sûr et en plus avec un silence de réserve de 15 ans et non 13 ans….comme l’ont certains colonels avant lui dans l’histoire. Est ce qu’il faut comprendre que Sarkozy est pressé dans ce dossier ? Peut-être parce que ce dossier est « franco-français » et les français ont le devoir moral de l’éclaircir pour l’histoire…mais il y a aussi, un autre dossier algéro-français que chacune des parties et clans des deux bords se menacent de divulguer un jour, une arme fatale pour les deux rives…la france y est impliqué par l’envoi de ses mercenaires-instructeurs, spécialistes dans les massacres de masse dans un laps de temps record…une des preuves irréfutables, qlq uns des massacres ont été filmés par ces loubards de mercenaires, la france pensait dans le temps, se forger une arme fatale et de chantage au régime qui veut rester à tout prix…mais par la suite, il s’est avéré une arme fatale pour tout le monde.

  10. el warta dit :

    cette affaire et un vraie cauchemard pour les criminels d’alger.le sang français est tellement cher que cette histoire ne peut pas etre entérée facilement.ils peuvent pas clore ledossier des moines de la meme façon que celui des massacres de relizane,beni-messous etc…la liste de leurs crimes est trés longue,ils ont réussé a crée un fleuve de sang.

  11. Dai el kheir dit :

    Rappellez vous ce que j’ai dit l’autre fois a qui le tour aprés Mami la justice suit son cours et meme je les ai classifié par fonctions.

  12. Ammimez dit :

    Gros mâlin va!D’où tiens tu tes sources?

  13. hakim5 dit :

    si c’est une bavure…a ce qu il parait l assassinat de l eveque d oran est premedité…vu qu il avait des doutes sur les relations des l armee et des terroristes….a suivre.

  14. Luc dit :

    Je suis Français et je lis très régulièrement votre site que je trouve courageux. Je ne partage pas toujours les avis de vos intervenants que je trouve parfois trop excessifs, mais enfin, chacun a droit à la parole et la parole vaut mieux souvent que le silence. La parole refoulée ronge trop l’esprit.
    Cela dit, j’approuve ce que dit Kader lorsqu’il écrit :  » l’opinion publique française doit s’emparer de ce sujet pour exiger la vérité sur l’assassinat des moines français… ». Il faut que toute la lumière soit faite pour qu’enfin les rapports entre l’Algérie et la France deviennent des rapports entre adultes.
    A lire le livre de John Kiser sur l’histoire des moines de Tibéhirine l’on comprend bien tout l’attachement et la fidélité de ces moines à la terre algérienne. La lecture de ce livre m’a souvent très ému.

  15. Amaghar Azzamni a dit dit :

    Savez-vous que la vérité finit par exploser à la figure de celle ou de celui qui la maintient cachée? C’est inévitable,elle arrive toujours à sortir de sa coquille meme si celle-ci est enfouie dans le sous sol.

  16. R.Z dit :

    Faites un tour sur la DDK, Benyounes ifghith laâqal

  17. hakim5 dit :

    on dirait qu on vient de decouvrir la nature du pouvoir algerien ?
    QU ATTENDONS NOUS POUR NOUS ORGANISER???
    comment contrer le binome » corruption -repression  » qui fait de nous de parfaits esclaves???
    OUI…C EST BIEN DE PARLER…MAIS FAISONS UN PAS…LA DEMOCRATIE SE MERITE.

  18. hakim5 dit :

    ce n est pas du coté algerien qu il faut voir…..mais il faut se concentrer sur le coté français.ILS ONT TOUJOURS COUVERT LES ASSASSINATS COMMIS PAR « ALGER ».
    cette fois ci…c’est l assassinat des français…sous couvert du terrorisme.
    les prochaines victimes françaises seront maquillées par  » le banditisme » que le pouvoir est entrain de dompter…
    NB: à travers la france…il faut voir le G8 qui est camouflé sous forme de G 20 .
    LE G8 UTILISE LE TERRORISME POUR MAINTENIR LES PARTIS DE DROITE AU POUVOIR.

  19. amina&amin dit :

    Nous l’avions toujours dit que les HEROS moines de Tibehirine aimés par le peuple furent assassinés par les generaux d’alger avec le silence de certains OFF-ciels francais achetés et corrompus par quelques miserables dollars US de ces mercenaires et assassins militaires d’alger. IL FAUT UNE VRAIE COMMISSION D’ENQUETE INTERNATIONALE ET JUGER LES COUPABLES DES 2 RIVES sinon les assassins resteront libres et peuvent RE-faire d’autres crimes humanitaires.

    Le monde entier est responsable.
    Y’a-t-il un juge decent sur terre?
    Tendrement votre.

  20. R.Z dit :

    Réagissant au pavé dans la mare jeté par un général français en retraite, au sujet de l’assassinat, en 1996, des sept moines trappistes, El watan, dans un article « intitulé : « Il accuse l’armée algérienne d’être derrière la mort des moines de Tibéhirine : Les délires d’un général français. » se livre à une analyse pour le moins curieuse.
    Il ne s’agit pas ici de défendre et de soutenir telle ou telle thèse, mais il faut dire que l’analyse développée par le quotidien qui qualifie les déclarations de ce général de « délires » laisse perplexe le lecteur…
    Le quotidien, après un rappel des faits, pose une série de questions qui contredisent sa plaidoirie : « Si les moines avaient été victimes d’une bavure, pourquoi le GIA a-t-il revendiqué leur assassinat ? Que s’est-il passé après que le messager du GIA se soit présenté à l’ambassade de France à Alger ? Et clôture le tout par une formule intéressante : « Beaucoup de zones d’ombres méritent d’être élucidées »
    Quand une analyse sur un sujet sensible est truffée de questionnements, cela signifie que personne n’en détient la vérité. Ce n’est pas parce qu’une version est « officielle » qu’elle est vraie et ce n’est pas parce qu’une nouvelle piste voit le jour, qu’elle l’est aussi. Tout le monde a raison et a tort jusqu’à preuve du contraire. Seule la justice, dont le rôle est de confronter les déclarations des uns et des autres, est en mesure d’apporter des réponses et d’établir les responsabilités.
    Justement et c’est parce que « beaucoup de zones d’ombres méritent d’être élucidées » qu’il faut rester lucide et qu’il ne faut pas « délirer »

  21. salah nathali nath hand omoussa dit :

    A.LUC.vous savez nous sommes profondement touchés par la mort des moines et de MGR.CLAVERIE autant que les notres parceque ils font parti integrante de notre peuple et nous vivons les memes problemes se sont nos compatriotes,et nous condannons tous les maux qui touchent a l’etre humain quelque soit sa couleur de peau ou sa religion.le grand probleme si je puis m’exprimé ainsi vient des pays comme les votre qui ne condannent pas les dictatures commes les notres pour des interés nationnaux.ils ne condannent les pays totalitaires que quant ils n’ont pas des contrats juteux;dans les pays comme les votres vous autorisez a contruire des mosquées c’est tout en votre honneur,on aimerai une revendication forte de reciprocitée aupres de nos etats voyoux,nous aussi on a un Christianisme des garages alors qu’il existe des eglises il suffirai de les ouvrir et pourquoi pas batir d’autres,pourquoi l’eglise française ou europeenne est-elle si tiede de ce coté là.je regrette beaucoup que des pays qui pronnent la democraties ne dennoncent pas nos dictaturs ça ne nous aident pas, ils soutiennent meme ces pays totalitaires.je suis viceralement laic et musulman.amicalement

  22. Luc dit :

    A Salah, Nathali, Nath, Hand, Omoussa.
    Je suis très touché de votre réponse. Je partage bien évidemment votre sentiment d’abandon et je souhaite vivement que cessent ces rapports plus que douteux entre la France et l’Algérie.
    Je suis très sensible à votre souffrance et je regrette les silences complices entre nos deux pays. Mais sans doute le geste du Président français de lever le secret défense sur cette affaire contribuera, enfin je l’espère, à l’amélioration de votre situation. Je l’espère mais je ne suis pas naïf.
    Mais comme vous le dîtes, il faut que des voix s’élèvent et qu’enfin, on parle de l’Algérie dans les médias français et étrangers…
    Je le souhaite de tout coeur.
    A bientôt, Salah, Nathali, Nath, Hand, Omoussa, je pense tout particulièrement à vous. Amicalement

  23. salah nathali nath hand omoussa dit :

    A.LUC.l’aide la plus importante pour nous qui sommes gouvernés par des voyoux,des dictateurs ,que ces pays democratiques denoncent ce qui se passe dans les pays comme les notre, meme la presse occidentale est timide de ce coté là.quant on voit des etats europeens dire qu’ils ont aide tel ou tel pays l’ aide ne parvient pas aux citoyens,c’est le contraire on renforce plus la dictature,nous les peuples sommes frustres .c’est pour cela que nous souhaitons de l’aide pour eclaircir non seulement les meurtres des moines c’est le voeux de tout un chacun de nous ,notre souhait c’est de nous soutenir dans tous les domaines,de quoi a -t- on besoin nous Algeriens d’argent non de democratie oui,des ecoles,d’universités,du savoir mais tant que les pays democratiques continuent de soutenir nos ditateurs pour soit-disant la stabilité de certains pays ou regionale on ne s’en sortira jamais, et on parait aux yeux des populations occidentales comme des sauvages.regardons autour de nous il n’y a que malheurs et desolation et les pays qui pronent les droits de l’homme et la democratie s’expriment timidement.amicalement

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER