• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 7 juillet 2009

Archive pour le 7 juillet, 2009

Moines: la ministre française de la Justice promet « tous les moyens » pour l’enquête

michelealliotmarie.jpgLa ministre française de la Justice Michèle Alliot-Marie a promis mardi « tous les moyens pour mener à bien » l’enquête sur  le massacre des sept moines de Tibéhirine en 1996 en Algérie, annonçant des   « investigations supplémentaires » après le récent témoignage d’un général français. Ce témoignage « apporte un élément nouveau pour lequel de nouveaux éléments d’investigation supplémentaires auront lieu », a déclaré mardi Michèle Alliot-Marie, lors de la séance des questions à l’Assemblée nationale. Les magistrats « disposent et continueront de disposer de tous les moyens pour mener à bien leur enquête, y compris en matière de coopération internationale », a assuré la garde des Sceaux, qui répondait à un député socialiste.  « Tout sera mis en oeuvre afin de connaître les auteurs et les conditions de cet assassinat », a ajouté la ministre. AFP

Tibéhirine: Sarkozy demande la vérité, veut la levée du secret défense

sarkozychef.jpgLe président français Nicolas Sarkozy a demandé mardi la « vérité » sur le massacre des moines de Tibehirine en Algérie en 1996, et indiqué qu’il voulait la levée du secret défense sur tous les documents   demandés par la justice française. « Je vous dis une chose, je veux la vérité. Les relations entre les grands pays, elles s’établissent sur la vérité et non pas sur le mensonge », a déclaré le président français lors d’une conférence de presse avec son homologue brésilien Inacio Lula da Silva à Paris. « J’indique de la façon la plus claire que, naturellement, je lèverai le secret défense sur tout document que nous demandera la justice. Il n’y a pas d’autre façons de faire la vérité, aucune autre façon », a ajouté M. Sarkozy. « Ce sont des faits qui remontent à 1996. La justice est saisie, la justice doit avoir tous les documents », a insisté M. Sarkozy. « On ne peut pas dire que l’amitié entre les peuples et entres les pays peut résister aux mensonges. Il faut faire la lumière, il n’y a rien à cacher. En tout cas de mon point de vue, je suis vraiment déterminé à ce que la lumière soit faite », a-t-il conclu. AFP

Mohamed Samraoui: « Le témoignage du général français me semble assez crédible »*

samraoui1ur.jpgPar Lounes Guemache TSA

Un général français affirme que les moines de Tibéhirine ont été victimes d’une bavure de l’armée algérienne. Pensez-vous que cette thèse est crédible ?

L´auteur de ces propos est un général de la DGSE qui était en poste à Alger au moment des faits, c´est donc quelqu´un de bien informé et qui a surement vécu certaines péripéties liées à cette triste affaire qui a couté la vie à sept moines paisibles qui vivaient en communion avec la population de la région de Médéa. 

Ce nouveau témoignage, même s´il est Tardif, me semble assez crédible, puisque d´une part il émane d´un officier français qui a déposé sous serment, et d´autre part, il recoupe certaines informations très documentées fournies par l´adjudant Abdelkader Tigha, qui lui, était en poste au CTRI de Blida lors de l´enlèvement des moines trappistes.

 La thèse d´une bavure est fort plausible, tout comme l´implication des services secrets français dans cette affaire. D´ailleurs selon d´autres sources, la guéguerre entre la DGSE et la DST aurait précipité le sort des moines.

(Lire la suite)

47 ans barakat !

militaire.jpgPar KADER 

Nous pensons tous, nous les Algériens, en ce mois de juillet à l’Indépendance de notre pays. Presqu’un demi-siècle après que nos prédécesseurs aient arraché ce bien précieux, notre souveraineté n’est toujours pas au Rendez-vous. Pire, nous continuons à subir toutes les humiliations et les affres d’un régime fondamentalement inhumain qui, ne se contentant pas de nous avoir confisqué notre rêve le plus cher, nous traite avec les pires méthodes coloniales. 

Des fois, je me pose la question de savoir que serait devenu notre pays si ces despotes qui président à sa destinée n’ont jamais freiné sa grande marche vers la liberté ? Je ne m’empêche pas de le voir rayonnant. 

Devons-nous courber l’échine face à ces malfrats qui se sont imposés à nous par la seule force des tanks et des Kalachnikovs ? Non ! 

Hélas! Le règne de l’argent sale a fait des ravages jusques dans les milieux dits « démocrates », beaucoup ont succombé aux chants des sirènes ; ils s’octroient même le titre de « sauveurs de la république » derrière les chars blindés du général Khaled Nezzar ! Ils se sont même empressés de justifier le recours aux balles réelles par les gendarmes lors du Printemps noir en Kabylie sous prétexte que des «terroristes islamistes»  se sont mêlés à la révolte… 

(Lire la suite)

Délires d’un général français ou délires d’un journaliste algérien ?

moines.jpgPar El Mouhtarem

La sortie médiatique de Hassan Hattab, émir du GSPC, n’a apparemment pas dérangé nos journalistes «éradicateurs» embusqués dans toutes les rédactions. J’ai lu et relu nos journaux, pas un traître mot sur les déclarations de «Monsieur» Hattab, le sanguinaire, le sinistre chef terroriste ! Les journaux «indépendants» savent pourtant que Hattab a été condamné à perpétuité par le tribunal de Boumerdes. Tout le monde sait qu’il «séjourne» depuis quelques mois dans une caserne du DRS. Alors de quel droit rend-il visite à sa famille en présence de journalistes et autres caméramans invités par le DRS pour immortaliser l’ «événement» ? De quel droit se fait-il inviter par le quotidien Echourouk pour un débat et une prise de photos ? Mais tout cela n’intéresse pas nos journalistes !

Il a suffit qu’un général français accuse l’armée algérienne d’être derrière l’assassinat des 7 moines de Tibhirine, pour que nos journalistes réagissent. «Il faut dire que ce général à la retraite n’est pas seul dans ce qui s’apparente à une campagne de dénigrement de l’Etat algérien». C’est ce que je viens de lire dans un article d’El Watan intitulé: «Il accuse l’armée algérienne d’être derrière la mort des moines de Tibéhirine: Les délires d’un général français». Même le quotidien El Moudjahid n’aurait pas fait mieux dans cet exercice. Plus loin, le journaliste d’El Watan affirme: «Du côté d’Alger, c’est l’omerta. Toutes nos tentatives de joindre des responsables au niveau du ministère de la Défense nationale se sont avérées vaines». Le journaliste semble étonné par l’attitude de nos responsables. Mais pourquoi réagiront-ils tant que nos journalites font le boulot à leur place ? Là… je délire ! 

Quel prestige avez-vous pour diriger un pays où rien ne va ?

bout.jpg

Par Mohand 

Une histoire à dormir debout, mais elle montre combien l’Algérie est devenue une scène où le droit se fait rare et où le devoir s’est envolé.

Des lois, nous en avons, mais elles sont bafouées. Ces violations cependant nous interpellent et elles nous énervent, à plus d’un titre. Elles nous incitent à désespérer de notre pays. Nous avons une multitude d’organes et des milliers d’hommes sensés veiller à son intégrité mais voila ils n’agissent que sur ordre ou ils n’agissent pas. Leur raison d’être, leurs missions, ils font semblant de l’ignorer, ils tournent la tête quand des citoyens excédés attirent leur attention. Mais que préparons nous de plus pour l’avenir de ce pays ? On veut que s’instaure la loi de la jungle ? Dans l’esprit de beaucoup de gens, c’est déjà fait!

Je vais raconter une histoire vraie, les faits ont été portés de surcroît portés à la connaissance du Premier magistrat du pays, des ministres concernés, du wali d’Alger et du président d’APC du lieu où les faits se sont déroulés. Il ne s’agit pas d’une histoire personnelle.

Au président ils ont écrit pour lui dire: s’il vous plaît dites nous si les lois que vous signez doivent être appliquées et qui y veillent à cela. Avec moult détails et même des images il a été sollicité pour instruire son Premier ministre et ou les ministres afin de mettre un terme à l’inobservance des règles de droits communs en vigueur.
Au ministre il a été écrit: “vous avez imaginé des textes, vous les avez proposés, puis, vous les avez fait adoptés, il faut donc les appliquer et tout le secteur avec ses ramifications sont responsables de l’application de ces règles. La loi porte sur le respect du littoral et de l’environnement ».

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER