Mohamed Samraoui: « Le témoignage du général français me semble assez crédible »*

samraoui1ur.jpgPar Lounes Guemache TSA

Un général français affirme que les moines de Tibéhirine ont été victimes d’une bavure de l’armée algérienne. Pensez-vous que cette thèse est crédible ?

L´auteur de ces propos est un général de la DGSE qui était en poste à Alger au moment des faits, c´est donc quelqu´un de bien informé et qui a surement vécu certaines péripéties liées à cette triste affaire qui a couté la vie à sept moines paisibles qui vivaient en communion avec la population de la région de Médéa. 

Ce nouveau témoignage, même s´il est Tardif, me semble assez crédible, puisque d´une part il émane d´un officier français qui a déposé sous serment, et d´autre part, il recoupe certaines informations très documentées fournies par l´adjudant Abdelkader Tigha, qui lui, était en poste au CTRI de Blida lors de l´enlèvement des moines trappistes.

 La thèse d´une bavure est fort plausible, tout comme l´implication des services secrets français dans cette affaire. D´ailleurs selon d´autres sources, la guéguerre entre la DGSE et la DST aurait précipité le sort des moines.

Le même militaire met en cause Alger dans la mort de l’ancien Archevêque d’Oran…
 

Le général Buchwalter n´a pas incriminé directement Alger, mais ses sous-entendus insinuent clairement qu´il impute l´assassinat de Mgr Claverie au pouvoir de l´époque. Je crois pour ma part que les deux évènements sont hélas intimement liés.

Quelles sont les zones d’ombre qui continuent d’entourer l’affaire des moines ?

L´affaire des moines de Tibehirine n´a toujours pas révélé tous ses secrets. Seule une enquête sérieuse et impartiale mettra à jour les rôles joués par de nombreux acteurs tels: Djamel Zitouni, Mouloud Azzout, qui comme chacun le sait, sont des agents du DRS, Philippe Rondot,…etc..

Comment se fait-il qu´un émissaire du GIA ait pu entrer en contact avec les représentants de l´ambassade de France à Alger et négocier la libération des moines trappistes à l´insu du DRS ? C´est tout simplement inimaginable sans complicité ! Le plus énigmatique est que cet émissaire demeure totalement inconnu, alors comment négocie-t-on avec un inconnu ? Pour le cas de l´archevêque d´Oran, qui était au courant que son avion avait été retardé à Alger le jour de son assassinat ?

Quel impact pourrait avoir ces révélations sur l’avenir des relations entre
la France et l’Algérie?

Les relations entre l´Algérie et
la France ont de tout temps étaient secouées par des phases de crises aigues, cependant dans ce cas précis, il s´agit d´une affaire de justice, j´estime que les parents des moines ont le droit de connaitre la vérité sur leurs malheureuses disparitions, puisque la version officielle est tronquée et truffée de contre-vérités.

* Titre choisi du texte par El Mouhtarem

Commentaires

  1. Spectateur dit :

    WIN TROUH YA KATTAL ERROUH

  2. hascheikoum dit :

    la boite de pandore et ouverte!
    le genre de dossier nausée abonde que le régime voulait surtout faire taire pour raison évidente d’état et de compromission de certain haut responsable impliquée dans cette affaire
    maintenant que la justice française et en route dont l’impartialité concernant ce dossier particulier sera sans nul doute conduit a terme avec a la clef de forte turbulence au sein du sérail algérien feras certainement jurisprudence
    dans d’autre affaire tout aussi macabre
    concernant cette funeste manipulation a grande échelle a quand une enquête sur l’assassinat de boudiaf et mecili!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER