• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 10 juillet 2009

Archive pour le 10 juillet, 2009

Qui dirige notre armée, notre police et notre gendarmerie ?

armee.jpgPar Ammi Said 

L’armée Algérienne, comme d’ailleurs la police, la gendarmerie et les services de sécurité sont constitués des enfants de l’Algérie. Ils doivent être là pour protéger les biens du peuple, les lois votées par des élus choisis par le peuple, les frontières de notre pays, la sécurité de toutes et de tous et notre économie des ennemis intérieurs et extérieurs.

Ils sont dirigés par qui ? Par des clans venus d’ailleurs et par les transfuges de l’armée française, tout le monde le sait et eux même ne le cachent plus. Et, que demandent-ils à l’armée, à la police, aux services de sécurité et à la gendarmerie, de nous mater, de nous humilier, de nous voler, de nous terroriser, de nous censurer, de nous emprisonner, de nous réprimer…Et, pourquoi, ils leur demandent tout ça ? Pour continuer à nous gouverner, à prospérer, à gaspiller, voler et dilapider nos richesses et celles des générations futures, à vivre dans le bonheur, la sécurité et la luxure, à dominer ceux qui s’opposent à leurs privilèges illicites et mal acquis…

(Lire la suite)

Hicham El Moussaoui*: « EMAAR: les vraies raisons d’un retrait »

emmarmgf.jpgAprès avoir défrayé la chronique locale durant plusieurs années, par des montants d’investissements faramineux, le géant émirati de l’immobilier EMAAR Properties a finalement dissout, le 4 juillet dernier, sa filiale algérienne chargée du suivi des investissements du groupe dans le pays. 

  

Si ce retrait était prévisible depuis un certain temps, les raisons ne sont pas pour autant claires: s’agit-il d’une faiblesse du groupe émirati face à la crise ou y a-t-il d’autres raisons liées à des carences de l’économie algérienne ? EMAAR paierait-t-il les conséquences de la crise financière ? Si l’on en croit l’évolution de l’action du groupe immobilier qui a perdu plus de 85% de sa valeur en 2008, on serait tenté de penser avec le ministre algérien des Finances, Karim Djoudi, que les raisons du retrait du groupe émirati sont liées à la crise financière et à une croissance mal maîtrisée à l’international. L’avènement de la crise économique avait donné un sérieux coup à ses investissements, notamment en Algérie en raison du tarissement des liquidités et de l’augmentation des primes de risque. Du coup, EMAAR a revu ses engagements par ordre de priorité. Mais, si la crise financière peut expliquer en partie la décision de gel et de révision des projets prioritaires, il n’en demeure pas moins qu’il reste à répondre à la question : pourquoi les projets d’EMAAR en Algérie ne sont-ils pas considérés comme prioritaires comme c’est le cas au Maroc et en Tunisie par exemple ?

(Lire la suite)

Moines de Tibéhirine/ Sarkozy: « Il n’y aura pas de secret défense »

sarkozychef.jpgLe président français Nicolas Sarkozy a assuré à nouveau jeudi qu’il n’y aurait « pas de secret défense » concernant l’assassinat en 1996 des moines de Tibéhirine en Algérie, alors que  l’enquête sur ce crime vient de connaître un nouveau rebondissement.   »Il n’y aura pas de secret défense sur cette affaire, que les choses soient claires », a insisté M. Sarkozy.  « Pourquoi voulez vous qu’avec le président algérien, nos relations s’en trouvent bouleversées. La justice est saisie, que la justice dise la vérité, moi je m’en tiens quand même au communiqué numéro 44 du GIA en 1996 revendiquant l’assassinat des moines. Je n’ai accusé personne, je veux que la vérité soit faite », a-t-il ajouté. AFP 

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER