Daho Djerbal: «On ne peut pardonner que ce qui était jugé»

djerbal21.jpgL’historien et directeur de la revue Naqd, Daho Djerbal, a insisté jeudi, lors du forum sur «la préservation de la mémoire pour la reconstruction d’une société », organisé par SOS disparus en partenariat avec Djazaïrouna et Somoud, sur la nécessité de juger les auteurs des actes de terrorisme et de disparitions en Algérie. «On ne peut pardonner que ce qui était jugé», a affirmé M. Djarbal en soulignant qu’il faut une justice au vu et au su de tout le monde. «L’auteur d’un acte doit dire : ‘Je suis l’auteur’». Et d’ajouter : «Il faut que tous les actes soient jugés. L’appareil d’Etat et le système judiciaire sont partie prenante de ce qui s’est passé».

Par ailleurs, M. Djerbal a dénoncé l’interdiction par la police de la tenue de l’atelier qui devait avoir lieu à la maison des syndicats à Bachdjarrah. «Par son interdiction de tout débat sur la vérité sur ce qui s’est passé en Algérie durant es années de terrorisme, le pouvoir veut édifier une muraille silencieuse», a dénoncé l’orateur. «Il revient aux victimes de remplir la muraille vidée de sa substance», a plaidé l’historien. El Mouhtarem 

Commentaires

  1. solitaire dit :

    pourqoui le rowanda a fait la réconciliation aprés la justice et la vérité,c’etait la meme chose auparavant en afrique du sud.en tout cas ,personnellement,je ne connais pas un pays dans le monde qui connu se qu’a vécu l’algerie et puis a passé l’éponge d’une main sur une épisode dramatique de l’histoire algerienne.c’est la meme chose que de demander au peuple d’oublié tout ce qui est sombre dans son histoire.c’est quoi cette politique c’est ce n’est qu’une fuite en avant en niant la responsabilité de l’état algerien vis a vis tout ce qui c’est passée en algerie.mais que voulez vous ,les laches n’ont pas le courage de sortir de l’ombre pour dire sur quel fait ils sont responsable et sur quoi ils le sont pas,une maniére d’appaiser leurs conscience,s’ils ont une.

  2. Kara Fawzi dit :

    En agissant ainsi, le régime algérien se dénonce par lui-même; il sait qu’il est impliqué jusqu’au cou dans les massacres et les assassinats ciblés, alors il fait tout pour empêcher que la vérité jaillisse. Mais ces menaces ne doivent pas nous faire taire; nous devons briser le mur de silence que ces maniaques veulent dresser entre nous et la vérité; nous devons lutter jusqu’au bout; après tout yak « si tu te tais tu meurs, si tu parles tu meurs » alors parlons et mourrons !!

    Lien utile:http://www.scribd.com/doc/17102206/Terrorisme-en-Algerie-Journalistes-juges-complices

  3. hakim5 dit :

    a kara fawzi.
    ne t en fais pas.
    ce n est pas l algerie qui a

  4. hakim5 dit :

    a kara fawzi

    ce n est pas l algerie qui a pardonné….c est juste le pouvoir qui veut passer l eponge sur les crimes commis par ses adeptes.

  5. SAMARITAIN dit :

    Dernièrement, Des soldats israéliens témoignent les «crimes de guerre» Commis par la Tsahal à Gaza .
    «La consigne générale était: si vous vous sentez menacés, tirez.» Des témoignages Recueillis et publiés par l’association israélienne Breaking the silence,des soldats (Une trentains ) racontent les exactions de Tsahal à Gaza au cours de l’opération Plomb durci (décembre 2008-janvier 2009). Accusé de «crimes de guerre» par le dernier rapport d’Amnesty international, le gouvernement israélien fait toujours l’objet de plusieurs plaintes à la Cour pénale internationale.

    Une simple Question me Vient a L’esprit, pourquoi nos Valeureux Moudjahidines et cela depuis les massacres de Raïs (300 morts), Bentalha (477 morts), Ramka (1 000 morts) et d’autres perpétrés en 1997 et 1998, ne sont jamais Témoignés contre la barbarie ou les consignes qu ils ont eu pour commettre l abominable dans ces villages ?
    soit ils sont Amnésique (nos Moudjahidines NDLR) , ou bien ils se croient encore au DJIHAD ,Donc c’est permis de tuer au Nom d’Allah!? .
    Mais une chose est sur , de leurs ÉMIRS jusqu’au Dernier petit Tango, personne n’a LA CONSCIENCE ,Ni Le COURAGE de Dire un jour : “Oui j’ai tuer le peuple Algérien” .

    Le Pauvre Samaritain d’Aldjérie.

  6. david lemac dit :

    C’est confortable de parler de l’Histoire pour éviter de parler du réél et de l’actuel. Le pouvoir cherche à transformer en interdisant le débat sur la vérité et laisser les intellectuels pérorer. Un peu ce qui s’est passé en ce qui concerne la guerre ded libération. Demandez donc à nos illustres moudjahidines de raconter ce qui s’est passé réellement, comment ils se sont entretués pour le pouvoir… Une façon d’instituer l’ammnésie tout en officialisant l’illustre, le glorieux efelen

  7. O'Karb Oz dit :

    Mais aussi pourquoi certaines familles de victimes du terrorisme ont-elles accepté la thippa en contre partie du silence? Pourquoi certaines de ces familles n’ont-elles pas déposé plainte contre les bourreaux, que ce soient parmi les islamistes ou les militaires? Ah, la tchippa et la peur quand vous nous tenez par la gorge !!!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER