Un gâchis âgé de 10 ans

boutef.jpgPar Karim Aimeur
 
Après dix ans de règne du président Bouteflika, de quoi peut-on aujourd’hui se targuer de son passage au sommet de l’Etat ? De quels résultats peut-on parler sinon d’une régression sur tous les plans ? Les domaines les plus ravagés sont certes le domaine politique, médiatique et  syndical mais les autres secteurs ont aussi leur part de dégâts.

En venant de l’Orient, Bouteflika a anéanti tous les aboutissements des combats démocratiques menés par une armada d’hommes et de femmes qui ont consacré le clair de leur vie à ces combats. Le pluralisme politique est devenu une forme qui n’a pas de fond. La liberté de la presse est devenue une expression dépourvue de son sens et le journalisme combatif est devenu ce que nous voyons aujourd’hui: des écrits sur mesure. Les syndicats autonomes, comme on le voit, sont muselés, bâillonnés et malmenés.  Tout est gâché. Le sacrifice des hommes, les efforts des intellectuels et l’espoir même des plus convaincus. Dix ans ont suffit pour tout manigancer.
Résultat: on est revenu à la case départ, c’est-à-dire à l’avant 1980 et même jusqu’à 1962. Le combat reprend.
 
Frustration galopante
 
Aussi frustrant que cela puisse paraître, cette situation ne manque pas de nous vomir à la face, pour ne plus oublier, pour ne plus plier, l’armada des hommes jetés en prison ou assassinés à cause de leur engagement.
Qui osera donc à partir de ce moment remuer sa verve dans les plaies encore ouvertes des gens mal inspirés et qui conçoivent très négativement et le pluralisme politique, et la liberté de pensée et d’expression ? Mais tant qu’il y a des engagés, ni la prison, ni les baillons ni même la mort ne pourront faire reculer nos idées d’un iota. Ni ne pourrons nous faire agir ou écrire sur…mesure. Ceux qui s’attendent donc à ce que nous agissons ou nous prenions nos plumes pour leur faire plaisir se rendent à l’évidence. Une plume au service n’est qu’une plume qui agonise à chaque instant sans même défier la mort. Une plume engagée n’est qu’une plume que la mort ne pourra défier. Tahar Djaout, Said Mekbel, Mahfoud Boucebsi, Matoub Lounès et bien d’autres ont bien fait l’expérience. La mort n’a jamais pu résister à la pérennité de leurs écrits.

Dans tout ça, il est à déplorer le fait que bien de convaincus «volcaniques», pour ainsi dire, (poètes, écrivains, hommes politiques ou autres) ne trouvent un canal pour exprimer leurs conceptions des choses. Des conceptions qui peuvent donner lieu à des révolutions comme ce fût le cas de Abane Ramdane dont sa conception de l’Algérie a donné lieu à ce que nous savons tous aujourd’hui.
Ces 10 ans de règne sont d’autant plus déplorables pour un pays  qui ne sait plus qu’elle position adopter: pousser ce qui lui reste de compétences à fuir ou  faire en sorte que ses compétences à l’étranger reviennent.  Une simple sinécure pour de petits responsables qui préfèrent sacrifier ceux qui restent  pour mieux détruire le pays. Et pour les autres ? Le combat continue.

Commentaires

  1. yuba dit :

    azul fellawen. lhasoul thamurth ttswagzar thekfa id yiqimen tarwla kan.arwel skud thjujgueddh.

  2. hakim5 dit :

    malheuresement…ya si KARIM AIMEUR le combat continue veut dire(pour la majorité ) : se mettre à l abri du baton et courrir ( dos plié et téte baissée ) ) derriere la carotte.

  3. azzarzour natmourth alaqvayal a dit dit :

    En fait,nous ne pouvons pas parler de régne Bouteflika mais plutot de l’entrave bouteflikaine à la marche démocratique déjà entamée depuis les années 80 par une jeunesse de l’époque éveillée et assoiffée de justice.
    Le régime , en usant de ce stratagème,celui de rappeler à la barre technique un ancien du clan de la dictature algérienne,a eu pour but de confisquer totalement les libertés individuelles du peuple algérien.Au final,Bouteflika a servi de bouclier aux tenants du régime en jouant soit dit à une démocratie de façade pour faire taire toutes les clameurs internes et externes.Des élections entachées de fraude à l’échelle industrielle,ont eu raison de l’espoir des populations algériennes.La démocratie que nous espérions est remise aux calendes grecques et les libertés sont bafouées au quotidien par les suppôts du pouvoir sous couvert d’une pseudo sécurité contre le terrorisme intégristes état d’urgence à chaque fois prolongé jusqu’à devenir une loi irrévocable à l’infini.
    La presse que l’on croyait indépendante, supposée etre le tremplin de la lutte pour la démocratie n’est devenue que l’ombre d’elle-même!Elle a été muselée et mise au pas par le régime avec usage d’une justice télécommandée et complètement assujettie à l’application de la loi scélérate relative à l’information.
    Que reste-t-il donc comme moyens de lutte pour acquérir cette liberté d’expression tant convoitée par le peuple dans son ensemble ? Ils sont apparemment trés limités,tant le régime devient de plus en plus policier et oppresseur.La loi sur l’état d’urgence vous interdit toute manifestation meme pacifique.Les partis politiques sont minés de l’intérieur et n’arrivent plus à avancer dans leurs revendications démocratiques.Ces derniers sont à chaque fois dérangés dans leur fonctionnement et n’ont plus aucune chance de décoller pour l’accomplissement de leurs activités politiques.Ils sont automatiquement soumis à des autorisations de se réunir dans des salles publiques meme quand il s’agit de rencontrer leurs militants.Les intimidations sont devenues trés fréquentes et obligent les partis à se recroqueviller pour éviter les affrontements avec les forces de police et d’éventuelles présentations au parquet.
    Alors que faire maintenant?Il va falloir chercher des solutions pacifiques au plus vite pour rétablir dans ce pays une cohésion des populations pour la construction de notre économie nationale.
    Sinon,bonjour les dégâts et la déconfiture programmée!
    Salutations amicales!

  4. SAMARITAIN dit :

    @ hakim5:

    Que suggères tu comme solution? Le DJIHAD ? Commence Toi d’abord et on te suis.
    selon tes Commentaires et tes suggestions , Tu nous prends tous Pour des Ânes derrière la Carotte , des a plats-ventriste , des je ne sais quoi!.
    Ahchem chewiya ET qader Rouhek , tu te prends pour qui ?.
    Tes Ordres et Ton « LAPSUS RÉVÉLATEUR » me fais déduire que tu fais partie de l Hiérarchie Militaire en Retraite !? Non!?.

  5. SAMARITAIN dit :

    On est que des Internautes qui veulent contribué et Changer des Idées et pourquoi pas trouver des solutions , des solutions pacifique sans effusion de sang .

    Amicalement Samaritain.

  6. hakim5 dit :

    a SAMARITAIN .
    1) je ne donne pas d ordre…je propose.
    2)je ne suis pas en retraite…mais « enseignant en pleine activité  »
    3)TE CROIS TU VISE PAR MES PROPOS ???
    4)je suis pour des solutions pacifiques
    5)pour ce qui es du baton et de la carotte….c est malheureusement la politique des dictateurs qui nous gouvernent .
    sans rancune SAMARITAIN…

  7. hakim5 dit :

    toujours a samaritain.
    pour ce qui est du « pouvoir »…il faut reconnaitre que le constat est fait …le pouvoir n a aucune credibilité.MAIS…nous devons comprendre comment nous a t on lié ?
    c est pour cela que je donne une partie de la solution:par la politique du baton et de la carotte…c est a dire par le couple « repression-corruption ».
    CERTE ce n est pas les seules facteurs utilisés par le pouvoir : malice,mensonges,etc….
    a ton avis : COMMENT FAIRE FACE A CE POUVOIR ???
    PROPOSITION: former des militants qui soient convaincus,se refusant toute abdication (a la peur et a la corruption)…et qui soient capables de comprendre  » la malice utilisé  » par ce pouvoir maffieux.
    encore « sans rancune » ya SAMARITAIN.

  8. EL MO3DJIZA dit :

    t’en enseignant en quoi hakim sans être curieux ?

  9. hakim5 dit :

    mo3djiza est masculin….moi j enseigne les maths.

  10. SAMARITAIN dit :

    @ Hakim5:

    J ai bien compris la leçon puisque elle était donnée au carré (²) ! :)
    Amicalement et sans rancunes ton ami Samaritain.

  11. grindayzer dit :

    10 ans ou maintenant les routes sont bondées le soir a minuit , gorges du palestro, setif el eulma batna , tebessa … des infrastructures mises en place, ET VOUS VOUS AVEZ FAIS QUOI????

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER