• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 19 juillet 2009

Archive pour le 19 juillet, 2009

Le spectacle d’ouverture du Panaf’ a coûté 2 millions d’euros !!!

panaf.bmpNous apprenons d’une source informée que le chorégraphe Kamel Ouali, d’origine algérienne, a empoché la somme de 2 millions d’euros (20 milliards de centimes) pour le spectacle d’ouverture du deuxième festival culturel panafricain d’Alger, le 5 juillet passé à la coupole Mohamed Boudiaf. Par ailleurs, nous apprenons que tout le matériel de sonorisation et d’éclairage appartient à des sociétés tunisiennes sans oublier que la maquette du Panaf’ a été conçue par une boite française…El Mouhtarem

Zerhouni qualifie le témoignage du général français de « théâtre japonais »

zer.jpgNoureddine Yazid Zerhouni, ministre d’Etat, ministre  de l’Intérieur et des Collectivités locales, a qualifié de « théâtre japonais »  le témoignage du général français à la retraite François Buchwalter sur l’assassinat  en 1996 des moines de Tibhirine. Interrogé par la presse en marge d’une cérémonie de finalisation de  stations sismologiques à Alger,  Zerhouni a indiqué que cette affaire « me  rappelle un genre de théâtre japonais (le Kabuki) qui consiste à faire danser  des marionnettes et, à l’arrière salle, il y a un souffleur qui leur dicte les  paroles à prononcer ».  « La scène se déroule, bien évidemment, là-bas à Paris et pas ici en  Algérie », a-t-il ajouté.

Panaf’: Les papiers des participants africains confisqués !

panaf.bmpNous apprenons d’une source policière que les services de sécurité ont procédé à la confiscation des papiers des participants au 2ème festival panafricain qui se déroule en Algérie du 5 au 20 juillet. Selon notre source, les organisateurs du Panaf’ ont peur que les participants africains notamment les jeunes prennent les chemins de la Harga. Il faut signaler que les participants ne cessent de se plaindre des conditions de séjour en Algérie: escorte en permanence par les services de sécurité, aucune liberté de mouvement. Vous appelez ça un Panaf’ ? El Mouhtarem 

Algérie télécom, le WLL, le haut débit et l’escroquerie !

wll.jpgMonsieur le PDG d’Algérie télécom, ce que vous avez déclaré sur le WLL est archi-faux ! C’est votre société qui escroque ses abonnés. J’ai été un abonné au WLL pendant des années et un jour j’ai eu un problème au niveau du câble USB que votre société n’a pas pu réparer ni remplacer !! Imaginez un peu une SOCIÉTÉ qui ne peut pas résoudre un problème aussi insignifiant que celui-ci !!! Pire encore, on m’a invité à payer une facture de 500 DA pour une période que je n’ai pas consommée puisque le téléphone était en panne !!! Alors, j’ai décidé de passer au fixe et là la médiocrité des services est omniprésente: coupures fréquentes du réseau, factures surchargées, etc. Et l’annulation du débit 128 et son remplacement par le 256 ? Ce n’est pas du vol ? J’ai testé les deux débits et je les ai retrouvé semblables. Pire encore,  le 128 = 60 et le 256 = 70 et parfois 80 !!!ça tout les Algériens le savent et vous voulez couvrir le soleil avec un tamis ? Par un abonné d’AT

Un fasciste accuse Abane Ramdane d’avoir commandité l’assassinat d’un journaliste !

abane.jpg

Dans un entretien accordé à El Khabar hebdo, El Hachemi Larbi, expert en économie, a accusé le héros de la révolution, Abane Ramdane, d’avoir commandité l’assassinat du journaliste algérien Mohamed Said Ezzahri. Ce dernier a été tué le 1 erjanvier 1956 par balles pas loin de Djamaa Ketchaou à Alger. Sur un autre registre, El Hachemi Larbi a qualifie Abdelaziz Bouteflika de «meilleur président de la République depuis l’indépendance de l’Algérie». «Bouteflika a réussi à dominer l’armée, la police, les partis politiques et toutes les forces en Algérie. A cet effet, personne ne pourra l’écarter du pouvoir, sauf l’histoire», a déclaré l’invité d’El Khabar hebdo. Ce fasciste a affirmé qu’on ne peut pas pratiquer la démocratie en Algérie, « puisque le peuple algérien est un peuple ignorant ». El Mouhtarem 

Le FFS dénonce la gestion de l’APC de Tizi-Ouzou

tizi594126588.jpg« Encore une fois, le président de l’Assemblée populaire communale de Tizi-Ouzou et son exécutif viennent de prouver leur incapacité à se transcender pour opérer un saut qualitatif dans la gestion citoyenne et la bonne gouvernance et assurer le bien-être de la population, préférant et continuant à se vautrer dans la fange et la souillure », a dénoncé la section du FFS de Tizi-Ouzou dans une déclaration rendue publique hier. « Après plus de vingt mois d’une gestion chaotique ponctuée de scandales de toutes natures, l’édile, loin de rechercher la stabilité nécessaire à toute assemblée en charge des préoccupations des citoyens, persiste dans une fuite en avant qui dénote, si besoin, une immaturité politique et une inconscience grave ».

« Le FFS relève plusieurs dysfonctionnements et autres lacunes qui influent négativement sur le quotidien de la population de la commune de Tizi-Ouzou. L’exemple le plus frappant de cette non-gestion est les chaînes, les bousculades, les empoignades et autres malversations qui persistent dans les services de l’état civil barricadés et transformés en bunker (…) La dégradation de la cité et des villages s’ajoutant aux maux quotidiens comme le gel de tous les POS, l’aménagement sélectif des quartiers de la ville, le non-respect des délais de réalisations des travaux d’aménagement par divers entreprises engagées…l’amoncellement d’immondices de toutes natures à tous les coins de rues, à des températures qui dépassent les 40° et l’exclusion des villages et des zones rurales des programmes de développement ».

« Désabusés, les citoyens sont amenés à occuper la rue pour tenter de se faire entendre comme c’est le cas des habitants des Bâtiments bleus, des villages de Betrouna, de la cité des Genêts ou encore celle des 2000″. Le FFS dénonce le leurre éhonté qui consiste à doter la commune d’une majorité de façades ou l’intérêt personnel est la valeur dominante et ou la prébende le dispute à l’aventurisme ».

L’Autorité palestinienne lève les sanctions contre Al-Jazira

jaz.jpgL’Autorité palestinienne a autorisé samedi soir la réouverture du bureau de la chaîne satellitaire qatarie Al-Jazira à Ramallah, en Cisjordanie, qu’elle avait fermé mercredi.  « L’Autorité nous a informés que nous pouvions reprendre nos activités », a   déclaré à l’AFP Walid al-Omary, le directeur du bureau d’Al-Jazira à Ramallah.  L’Autorité n’a toutefois pas renoncé à poursuivre la chaîne devant des tribunaux palestiniens pour diffusion d’ »informations mensongères », a-t-on  appris auprès du ministère palestinien de l’Information. 

Mauritanie: Aziz a 52,2% des voix sur 61% des suffrages

abd.jpgLe meneur du coup d’Etat du 6 août 2008 en   Mauritanie, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, recueille 52,2% des voix à l’élection présidentielle de samedi, sur 61,17% des résultats dépouillés. Selon ces résultats partiels, le président de l’Assemblée nationale et candidat du front anti-putsch Messaoud Ould Boulkheir arrive loin derrière avec 16,63% des voix, suivi par le chef du principal parti de l’opposition Ahmed Ould Daddah avec 13,89%. Le candidat islamiste modéré Jemil Ould Mansour, qui se présentait pour la   première fois, remporte 4,66% et se place devant l’ex-chef de la junte  (2005-07), qui avait rendu la pouvoir aux civils au terme d’une transition souvent saluée comme exemplaire, le colonel Elu Ould Mohamed Vall (3,78%).  

L’opposition dénonce une « mascarade électorale »

Les quatre principaux candidats de l’opposition en Mauritanie ont dénoncé dimanche une « mascarade électorale »  après la publication de premiers résultats partiels donnant la victoire dès le  premier tour à l’ex-chef de la junte, le général Mohamed Ould Abdel Aziz.   »Les résultats qui commencent à défiler montre qu’il s’agit d’une mascarade électorale qui cherche à légitimer le coup d’Etat » du 6 août,  a affirmé Messaoud Ould Boulkheir, lors d’une conférence de presse. M. Ould Boulkheir parlait au nom de trois autres candidats: Ahmed Ould   Daddah, Ely Ould Mohamed Vall et Hamadi Ould Meimou, candidat   indépendant. Les quatre hommes ont publié une déclaration dans laquelle ils rejettent les « résultats préfabriqués » du scrutin qui a eu lieu samedi et appelé la communauté internationale à diligenter une enquête indépendante sur les   irrégularités constatées.  Ils ont enfin demandé aux « entités compétentes » comme le Conseil   constitutionnel et le ministère de l’Interieur de ne pas « accepter la   validation » des résultats et au peuple mauritanien de « se mobiliser pour mettre en échec ce coup d’Etat électoral », rapporte l’AFP.

Commentaire: Un deuxième Abdelaziz élu par la fraude électorale dans la région du Maghreb. El Mouhtarem

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER