PRIX SAÏD MEKBEL: Le collectif des journalistes de Béjaïa se démarque

mekbel.jpg« C’est avec une grande surprise que le collectif des journalistes de Béjaïa a appris, par voie de presse, le lancement d’un «prix Saïd Mekbel» récompensant le meilleur écrit sur la saison estivale par une association de journalistes et de correspondants de la wilaya (AJC).» C’est par cet incipit lapidaire que le Collectif des journalistes de la wilaya de Béjaïa, mis sur pied tout récemment, s’indigne contre l’initiative prise par l’AJC «sans consultation et dans la précipitation.» Aussi, on reproche surtout aux initiateurs du «Prix Saïd Mekbel», de ne pas avoir su ou pu «cadrer» leur action avec les «idéaux et le combat pour lesquels Mekbel est mort en martyr», ajoute la même déclaration.

Ce qui a le plus choqué le Collectif, c’est aussi le fait que l’arbitrage de ce concours soit confié à des «acteurs politiques et associatifs», alors que l’éthique journalistique aurait recommandé une tout autre démarche, suivant laquelle, notera la déclaration «un journaliste ne doit recevoir d’honneurs professionnels que de ses pairs», corrige la même déclaration. Celle-ci s’étonne vraiment qu’un billettiste aussi célèbre que Saïd Mekbel et l’un des meilleurs combattants de la «presse libre dans notre pays» soit convoqué dans le propos d’un concours dont le thème est galvaudé. Pour éviter que tous les journalistes ne soient mis dans le même sac, les rédacteurs de la déclaration entendent donner suite à leur démarche pour amener l’opinion à savoir où se situe la ligne de démarcation entre les journalistes respectueux des valeurs et principes défendus par Saïd Mekbel et ceux qui utilisent sa mémoire pour d’autres fins. Kader Sadji

Commentaires

  1. SAMARITAIN dit :

    MALHEUREUSEMENT NI MESMAR DJ’HA, NI SON JOURNAL FÉTICHE LE MATIN ,N’ONT SURVÉCUS A LA BÊTISE HUMAINE .

  2. Arzuz dit :

    J’ai la même réaction à cette bêtise que quand je vois la photo de Mekbel sur le site internet du Matin à côté de celle de Benchicou. Je trouve qu’elle n’a rien à faire à côté de ce monsieur, vu qu’ils ne partagent pas la même conception de la liberté de la presse.

  3. Ammisaid dit :

    Mekbel il faut le lire et essayer d’écrire comme lui. Les journalistes qui sont de sa lignée n’ont pas besoin d’un prix qui porte son nom pour continuer à écrire la vérité, les articles qui éveillent ceux qui se sont endormis et les analyses qui défendent la cause du bon sens, de la justice et de la liberté. Et, les autres ils reçoivent tout ce dont ils ont besoin pour plaire à ceux qui leurs dictent les slogans qu’ils doivent répéter et les mensonges qu’ils doivent diffuser. Mekbel Allah irhmou a rejoint tout ceux qui parlent le même langage que lui et notamment celui qu’il lui avait tant manqué car il avait été assassiné avant lui, je nomme : Tahar Djaout Allah irhmou.
    Fraternellement

  4. amina&amin dit :

    Celui/celle qui est derriere
    le lancement d’un «prix Saïd Mekbel»
    est le vrai assassin de Said mekbel, Tahar Djaout et autres…

    N’est-ce pas comme chantait Baaziz,
    « le pouvoir dictateur te tue la nuit et nomme une ruelle, un hammam et autre le jour! »

    Amicalement votre!

  5. algerlacitta dit :

    révélations posthumes du journaliste Saïd Mekbel
    Par François Gèze | Editeur | 27/02/2008 | 13H52

    confession », recueillie en 1993 par Monika Bergmann, Saïd Mekbel, directeur du quotidien algérien Le Matin, assassiné « par des islamistes » un an plus tard, explique pourquoi il est convaincu que les meurtres d’intellectuels attribués aux GIA étaient commandités par le général « Tewfik » Médiène. Et il dit sa conviction que s’il est tué à son tour, ce sera sur son ordre.

    http://www.rue89.com/2008/02/27/algerie-revelations-posthumes-du-journaliste-said-mekbel

    CCM

  6. mekbel dit :

    je suis Nazim Mekbel, fils Cadet de Said, je lis avec attention vos écrits, cela fait plaisir de lire certaines phrases
    concernant ce prix, nous ne sommes ( sa famille ) pas du tout au courant de cette histoire, qui pourrait s’il vous plait nous donner plus de données

    Bien à vous

    à celui qui passe par le bois sacré, qu’il pense à Said, que nous avons voulu reposant auprés des siens, aux pieds de Yemma Gouraya

    Nazim Mekbel Anti démocrabe Convaincu

    PS : pour votre info, le livre à titre posthume est paru sans notre accord, il ya bcp de mensonges ….mais cela est une autre histoire !!!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER