• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 25 juillet 2009

Archive pour le 25 juillet, 2009

Oum El-Bouaghi : interpellé avec… 1 million d’euros !

euros.jpgAgissant sur renseignement, les éléments de la section de recherches de la Gendarmerie nationale d’Oum El-Bouaghi ont interpellé, hier, vendredi, lors d’un contrôle sur la RN 102, à la sortie nord de Aïn Babouche, une personne à bord d’un véhicule de marque Renault Laguna en possession d’un million d’euros, une somme qu’il envisageait d’acheminer frauduleusement vers la Tunisie.

Tadmaït: Deux gardes communaux allument le feu

feudeforet.jpgLes incendies qui ont ravagé ce week-end les massifs forestiers de la wilaya de Tizi Ouzou, ont suscité l’ire des riverains qui accusent des incendiaires d’être derrière la catastrophe.

Dans la commune de Tadmaït, la colère s’est matérialisée en émeute lorsque des habitants ont surpris deux individus en train de mettre le feu à la forêt de Sidi-Ali-Bounab. Un jeune raconte que lorsque les habitants ont vu de la fumée, un groupe s’est rapidement rendu sur place pour éviter l’incendie et c’est ainsi qu’il a surpris les deux présumés incendiaires. Ces derniers qui sont deux éléments de la garde communale, ont été capturés et passés à tabac avant d’être conduit au siège de la mairie de la ville par des jeunes en colère. Il était environ 19h lorsque les habitants de ladite commune sise à 17 km à l’ouest de Tizi Ouzou, ont procédé à la fermeture de la RN 12 au niveau de l’embranchement et des pneus ont été brûlés.

L’un des deux gardes communaux a été transféré au CHU de Tizi Ouzou où il a été gardé en observation. Le second a été arrêté par la gendarmerie pour enquête. Ce matin, un calme précaire est revenu dans la ville, mais l’ambiance demeure tendue. Rappelons que la région à connu en 2007 et 2008 des incendies qui ont sérieusement endommagé les massifs forestiers de Sidi-Ali-Bounab et plusieurs oliviers ont été brûlés. Source Infosoir

Trafic de ferraille: Un dossier psychiatrique pour Fellah Hacène

folie.bmpSelon des sources judiciaires, tous les biens mobiliers et immobiliers ainsi que les comptes bancaires de Fellah Hacène, l’un des plus grands magnats de la ferraille en Algérie actuellement sous les verrous à Annaba, font l’objet d’un séquestre judiciaire. Décidée par le procureur de la République près le tribunal d’El Hadjar, cette mesure n’est pas la seule à être prise à son encontre.

Elle a été précédée par celle du procureur général près la cour de Annaba qui a officiellement demandé à l’Assemblée populaire de la wilaya (APW) d’organiser une session extraordinaire et décider le gel de son statut d’élu et vice-président de l’APW. C’est ce qui a été fait. D’autres sources sûres affirment que des démarches sont actuellement engagées par des proches de Fellah Hacène auprès des structures sanitaires spécialisées à l’effet d’établir un dossier médical psychiatrique, pour faire du concerné un prévenu pénalement irresponsable de ses actes. En perte de vitesse depuis sa mise sous mandat de dépôt, le «lobby» de Fellah Hacène veut par tous les moyens possibles et imaginables le disculper de son dossier lourd, allant jusqu’à l’établissement d’un dossier psychiatrique antidaté, rapporte El Watan.

Commentaire: Finalement, Fellah n’a pas un moral d’acier ! El Mouhtarem

Contribution de K. Tabbou au travaux du conseil national du FFS

tabou.jpgDepuis l’élection de BOUTEFLIKA et les événements qui sont s’en suivis, le pays vit une période de repli et de régression politiques. Les menaces et les atteintes sur le pluralisme et les libertés se précisent.  Tout se passe comme si le peuple algérien, à l’instar des peuples du Maghreb, est à son tour corseter dans des normes politiques imposées à cette région. Au-delà des variétés institutionnelles et des colorations politiques des régimes, on voit bien que les peuples du Maghreb connaissent un niveau limité et réduit de libertés. 

Une vraie homogénéité des régimes qui se constate dans le degré d’autonomie individuelle et collective ainsi que les espaces de libertés qu’ils concèdent et octroient à leurs peuples. Quelle est donc la différence entre les pouvoirs du Roi et les pouvoirs des « présidents » à vie ? Ils sont de même nature. Le processus politique en œuvre dans le pays se rapproche graduellement dans ses aspects fondamentaux des systèmes autoritaires en place chez nos voisins. Les avancées démocratiques sont rognées. Au lieu de faire avancer la démocratie dans le pays, les luttes populaires pour la liberté et la dignité ont été dévoyées et ont mené à la consolidation du régime, à la privatisation de l’Etat et à l’aliénation de la société. Ces luttes marquées par un affrontement frontal avec le régime, dans un contexte régional et international défavorable, ont eu des résultats paradoxaux. A la lumière de ce constat, il est aisé de prévoir les changements législatifs et institutionnels à venir. 

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER