Contribution de K. Tabbou au travaux du conseil national du FFS

tabou.jpgDepuis l’élection de BOUTEFLIKA et les événements qui sont s’en suivis, le pays vit une période de repli et de régression politiques. Les menaces et les atteintes sur le pluralisme et les libertés se précisent.  Tout se passe comme si le peuple algérien, à l’instar des peuples du Maghreb, est à son tour corseter dans des normes politiques imposées à cette région. Au-delà des variétés institutionnelles et des colorations politiques des régimes, on voit bien que les peuples du Maghreb connaissent un niveau limité et réduit de libertés. 

Une vraie homogénéité des régimes qui se constate dans le degré d’autonomie individuelle et collective ainsi que les espaces de libertés qu’ils concèdent et octroient à leurs peuples. Quelle est donc la différence entre les pouvoirs du Roi et les pouvoirs des « présidents » à vie ? Ils sont de même nature. Le processus politique en œuvre dans le pays se rapproche graduellement dans ses aspects fondamentaux des systèmes autoritaires en place chez nos voisins. Les avancées démocratiques sont rognées. Au lieu de faire avancer la démocratie dans le pays, les luttes populaires pour la liberté et la dignité ont été dévoyées et ont mené à la consolidation du régime, à la privatisation de l’Etat et à l’aliénation de la société. Ces luttes marquées par un affrontement frontal avec le régime, dans un contexte régional et international défavorable, ont eu des résultats paradoxaux. A la lumière de ce constat, il est aisé de prévoir les changements législatifs et institutionnels à venir. 

Cette homogénéisation politique est – elle une condition requise pour réaliser une intégration économique régionale conforme aux rapports de force actuels sur la scène internationale ? La démocratie et les droits de l’homme ne constituent pas les priorités. Dans la logique des pouvoirs Maghrébins, cette  région a d’abord besoin d’ordre et de stabilité. 

Ce repli politique est d’autant plus inéluctable que la crise financière internationale est entrain de nous rattraper. Contrairement aux théories qui prévoient que la crise économique et sociale entraîne des concessions politiques et des dynamiques d’ouverture, le régime se fige et se transforme en citadelle. Le pays n’échappera pas dans le moyen terme aux problèmes économiques et aux turbulences sociales. La manne financière du pétrole chute dramatiquement ; l’économie nationale entièrement dépendante de cette manne en subira les graves conséquences. La distorsion entre les besoins et les moyens du pays est de nature à compromettre tous les projets de développement. 

Sur le plan social, la situation déjà difficile en période d’aisance financière, ne peut que s’aggraver dans les prochains mois ? Les couches sociales vulnérables seront durement atteintes. 

Les choses sont trop sérieuses pour laisser le pouvoir faire ce qu’il veut. Le peuple Algérien ne peut pas se cotonner dans l’expectative ou la léthargie. Il doit absolument se remettre en mouvement et s’organiser dans des organisations et avec les personnalités autonomes. 

Un effort d’ouverture, de réflexion de lucidité est indispensable. De nouvelles formes d’organisations et d’actions sont à créer  entre les différents partenaires politiques et sociaux. Le bilan des convergences et des divergences politiques entre les différents acteurs politiques et sociaux doit s’établir pour permettre une clarification des enjeux et des stratégies.   

Pour le FFS, l’ouverture, les alliances, l’unité d’action ne peuvent être bâties sur le mensonge, le calcul personnel et la tentation de leadership. 

Pour le FFS, les contrats et les alliances ne peuvent être signées qu’entre des acteurs représentatifs dont les objectifs et les stratégies politiques sont compatibles avec nos buts politiques et notre conception de l’éthique et de l’action politiques. 

Pour le FFS, le combat est toujours le même : Changement radicale, pacifique et démocratique du système.   

Commentaires

  1. salah nathali nath hand omoussa dit :

    avec une analyse si fructueuse pourquoi ne nous invite t’il pas a une manifestation generale jusqu’à distetution de ces ripoux?

  2. SAMARITAIN dit :

    @salah nathali nath hand omoussa :
    Pour te dire Mon très Cher Ami ,j ai Assisté a son débat ,et j’étais vraiment Ravi ! .
    Mr TABBOU na rien laissé au hasard!,et il a évoqué tout les problèmes du NÉO-MEKHZEN Algérien ,il à parlé de notre ROI en place et de moulay said hafidahou allah qui sera ROI dans les jours qui viennent ….On verra Bien ! , Pauvre Algérien que je suis

  3. SAMARITAIN dit :

    et a Ceux qui Déteste les Principes de Monsieur Karim TABBOU et qui me Censure sur le site « Tout sur l’Algérie » et qui ne cesses de Calomnié le FFS et surtout qui osent laisser apparaitre des Commentaires injurieux sur nous les Kabyles , je vous dirais: NOUS SOMMES CHEZ NOUS ICI EN ALGÉRIE ET NOUS AVONS LE DROIT DE PENSER ET DIRE CE QUE NOUS PENSONS.ET DANS CETTE ALGERIE ,ON EST PAS LES INTRUS !. ALORS S.V.P BASTA VOS PROPOS XÉNOPHOBE ENVERS LES KABYLES SINON J APPELLERAI ÇA DE LA PURE ET SIMPLE « HAINE » ENVERS LES BERBÈRES.
    JE TERMINE AVEC UN VIEUX MAXIME « ARABE » QUI DIT : LES CHIENS ABOIENT LA CARAVANE PASSE ……
    ON EST LES MEILLEURS , AYEZ LE COURAGE ! , DITES LE!.

  4. algerien opprimé dit :

    Le FFS c’est vraiment du sérieux sur le plan politique et organisationnel!Pour exemple,au dernier conseil national extraordinaire ont été prononcées plusieurs sanctions jugées trés clémentes à l’encontre des maires qui s’étaient rendu à la coupole pour applaudir le Président de la République Abdelaziz Bouteflika nonobstant les instructions formelles de la Direction Nationale du parti.Ces maires avaient eu l’indécence de répondre aux appeaux du pouvoir et ont délibérément désobei aux injonctions du Premier Secrétaire Karim Tabbou de boycotter cette rencontre avec le pourfendeur de la Démocratie.
    Par ailleurs,le conseil national a adopté en séance l’introduction d’un article dans les réglements de la commission de médiation et des réglements des conflits,ce qui démontre une fois de plus que meme un cadre du parti pourrait etre éventuellement sanctionné.Aprés quelques remous rébarbatifs de la part de certains membres du conseil,ces derniers ont fini quand meme à l’approuver à l’unanimité aprés beaucoup d’explications relatifs à cette disposition données par le premier secrétaire national.
    En conclusion,nous pouvons ,sans nous tromper dire que le FFS se porte bien et que ses structures sont installées dans la transparence la plus totale et qu’elles fonctionnent avec beaucoup de lucidité et de discernement!
    Bravo au FFS! Bonne continuation avec succés.

  5. Mohand Tahar dit :

    Effectivement seule les forces représentatifs dans la société peuvent être une alternative a ce régime qui ne veut pas de démocratie et qui croient en les même objectifs qui peuvent concrétiser un changement démocratique réel a travers une indispensable révolution démocratique, car la démocratie avant tous est la représentation politique et social qui détermine toute stratégie politique qui doit émané du peuple et non des appareils.

  6. salah de djelfa dit :

    SALUT .PEUT ONT NOUS INFORMER CE QUI A ETE DECIDE POUR L’ORGANIQUE DU PARTI…….LA MAISON FFS SE VIDE DE PLUS EN PLUS DE CES MILITANTS.DES MEMBRES DU CONSEIL NATIONAL QUI N’ONT PAS DE CARTE DE MILITANT DEPUIS 2006.

  7. DAYENKAN dit :

    Né en 1973 il prend la direction d’un grand parti comme le FFS, dans ses discours on enttend que des critiques (politique des femmes du village) au lieu d’apporter un projet de société ou toutes et tous algeriens (nes) trouve leurs palce avec la desertion du champ polique le FFS doit acquerir non seulement l’Algerie mais tous le MAGHREB
    a mon avis ils ont fait de vous un TABOU ou un TABTAB.
    VIVE LA FFS SANS TABTAB.

  8. EL MO3DJIZA dit :

    Ce n’est pas une question d’âge mais une question d’ambition et de calcul…Dans ce cas de Tabou, beaucoup de militants ont payé ses ambitions par …l’exclusion.

  9. nat dit :

    il faut avouer que tabou parle de tout sauf de ce qui peut servir lme ffs.a t il accepte une seule fois de debatre de la situation organique du parti et de ses perspectives?eh bien non il se considere comme seul depositaire de tout les pouvoirs au ffs.a t il un jour accepte de debatre des perspective politiques?.eh bien non!connaissez vous un parti dont le consil nationalne fait jamais de declaration a la fin de chaque session?eh bien oui! avec tabou le conseilnational du ffs ne peut en aucun cas faire de declarations en dehors de celles qu il dicte.vous me diriez que le conseil est forme d incapables.je vous dirais oui si vous penser qu il est imperatif de faire face a un 1er secretaire qui fait du scandale,de menaces,d e denigrements et d insultes ses armes de disuasion contre quiconquequi refuse de se soumettre .les militants ont peurs pour le ffs et non de tabou.si tabou est pres a tout pour regner sans partage ou casser le parti .les militants ,membres du conseil national ont choisi de prendre leur mal en patience dans l espoir que le president se rende compte de ladangerosite de la demarche de son 1er secretaire qui n a cure du ffs de ses fondements,s principe et ideaux.en dehors de tabou aveugle pa ses ambitions, aucun militantne peut s aveturer a s engager dans un nouveau conflit qui peut etre fatal quant a l avenir du ffs.personne au conseil national n accepte d hepothequer l avenir du ffs

  10. karim dit :

    un alerien vraiment opprime ne peut en aucun cas se mettre du cote de quelqu un qui n arien a voir avec la deomcratie.vous parlez de structure installee ds la transparence.cela montre que vous n avez rien avoir avec le ffs.tabou ne choisit pas seulement les responsable il choisi meme les militant.puisqu il ya la transparence dite nous qd estce que unedebat sur la situation organique a eu lieu.dites nous qui organise.a t il fait son bilan .? et pourtant ce consil est le dernier de son mandat

  11. Amghar Amachtouh dit :

    Nos militants peuvent-ils un jour se mettre sérieusement au travail,s’organiser et cesser de dénigrer gratuitement leurs camarades?
    Karim Tabbou est certes le Premier Secrétaire National,mais il est avant tout militant de ce parti au meme titre que tout le monde.A mon sens,il n’a jamais interdit à quiconque de faire son travail de militant,à savoir de mobiliser les populations ou de porter les idées du FFS dans tous les coins et recoins du pays!
    Je ne suis pas membre du conseil national,mais j’ai eu à maintes reprises l’occasion de participer à ses sessions ordinaires ou extraordinaires sans y etre invité.Celà prouve aisément que le parti ouvre ses portes à qui veut militer en son sein sans aucune contrainte.
    Karim Tabbou est un etre humain,il peut effectivement se tromper comme tout un chacun.Mais au lieu de le dénigrer ,ne vaut-il pas mieux de le confronter et dialoguer dans le calme et la sérénité?
    Pour avoir assister à plusieurs sessions du conseil national,je peux affirmer que toutes les déclarations faites par le premier secrétaire national sont adoptées à l’unanimité des membres présents.Il est archi-faux de dire que Tabbou agit arbitrairement sans le consentement du conseil national.

  12. Amghar Amachtouh dit :

    On peut etre jeune et diriger un grand parti comme le FFS!C’est un grand honneur et c’est une preuve que le parti compte beaucoup sur la jeunesse!
    Le FFS se ressource continuellement en faisant appel aux jeunes:il n’y a pas de militants caciques au FFS comme dans d’autres partis politiques.Il faut plutot s’ennorgueillir au lieu de s’en plaindre!
    Karim présente un flamboyant C.V de militant acharné du FFS.Franchement il est à la hauteur des aspirations politiques du FFS.Mais là où je peux etre d’accord avec tout le monde c’est sur l’alternance au poste de premier secrétaire national.Le président du parti,Mr Hocine Ait Ahmed,reste le seul à décider de sa reconduction ou non.

  13. Amghar Amachtouh dit :

    @ Karim

    Cher camarade,je pense que la question que tu as posé touche directement du doigt le travail de tous les militants et pas seulement celui du premier secrétaire national!Est-ce lui qui doit se déplacer dans les villes et villages pour organiser les sections?A mon sens cela doit etre le souci de tout un chacun pas d’une personne car le parti nous appartient à tous ses militants.Je ne pense pas qu’il faille se faire prier pour militer sinon cela deviendrait une véritable Kermess!Nous sommes un parti sérieux avec toutes ses instances qu’il faudrait respecter avant toutes choses!Pourquoi ne pas faire un effort et s’intégrer dans les équipes qui ont commencé à faire un travail de structuration au lieu de te fatiguer à rechigner sans relache!Crois-moi cela ne travaille pas l’avenir du parti!
    Salutations militantes et un grand pardon pour m’etre immiscé dans ta façon de penser du FFS actuel.
    Un camarade militant convaincu du combat démocratique!

  14. que faut il faire dit :

    on sait que le ffs est un vieux parti d’opposition, un authentique, un serrieux ,un bon qui cherche envin a s’installer sur tout le territoire national depuis des annees deja,la question:as t ilk reussi a le faire? si si non pourquoi a s’enteter a reveiller des ames mortes et inconscientes depuis 62 et ca continu?une 2eme que propose ce parti de concret y en a marre de la demago il est temp de faire quelque chose une revolution orange,rouge,noire ,une desobeissence ou je ne sais quoi? il parle d’urgence depuis la nuit du temps mais quoi faire?ALLEZ DIT NOUS D4AHMED!

  15. khelil dit :

    Ca fait un momment que le regime s’est replié sur lui meme. Mr Tabou a fait une longue et hasardeuse intro.

    Pour les besoins et moyens du régime, je dirai que malgrés la baisse de la demande mondiale en énérgie, due à la crise actuelle, le régime Algerien a toujours été prudent. Les lois de finances sont calculées sur un baril à 37 dollars, apres avoir été calculées à 19 dollars.

    Tout les scenarios, y compris les plus pessimistes, indiquent une reprise de l’économie mondiale au 3eme trimestre 2010. Donc, l’effet négatif est tres court dans le temps et non ( comme l’indique ce Mr) moyen.

    En ce qui concerne la place regionale du pays, l’Algérie occupe , de plus en plus un espace géostratégique important aux yaux de l’Europe et des USA. Les recentes tentatives d’installation de l’AFRICOM et le grand projet pipeline reliant le Nigeria à l’Europe sont à eux seuls la preuve d’une position géographique qui fera que l’Algerie ne sera pas seulement une source énérgetique mais un lieu de deploiement de forces politiques etrangères pour un controle des ressources de l’Afrique de l’ouest.

    Pour cela, les puissances occidentales ont fait le pari d’un régime stable quitte à baffouer les préambules de leurs textes constitutionnels. La France en est l’exemple édifiant.

    Apres tout, la démocratie n’a jamais été le souci des tenants des théories de la mondialisation. Celle ci, se résumant des approches systémiques, va plus vers le fichage biometrique que vers des systemes de gestion des cité et de régulation des économies.

  16. algerien dit :

    arrêtons ces fléchettes et avançons, vous êtes entrain de dénigre le 1er secrétaire, vous ne savez pas qu’en même temps vous dénigrer le FFS ? vous dites qu’il place ces hommes, moi je suis 1er secretaire de section, a ce jour je ne connais meme pas karim tabou et je ne cherche pas a le connaitre , je suis elu democratiquement, je ne fais la politique de personne, mais uniquement celle du FFs car je suis convaincu que le projet FFS est le seul projrt de sortie de crise, maintenant si tout le monde s’implique pour concreteser ce projet je suis sur qu’on y arrivera un jour, a vous tous algeriens et algeriennes unissez vous avant que ça soit trop tard…. laissez vos problemes personnels de coté

  17. azzedinepsy dit :

    bonne soir les paroles sont bonne , mais les ecris qui restent. apres 47ans de l’independence formelle y’a que le ffs qui dénonce se systeme et cet etat qui n’a jamais a la hauteur d’etre un etat alors je vous remeri unfiniment monsieur le premier secretaire sur cette declaration , mais je pense qu’il est temps de faire un plan d’urgence pour trensformé le noir des algrien a l’azur ou moment ou tout indevidu est responsable de se marasme qui reigne au sein de notre societé , car on a cautioné tous les piece theatral du pouvoir depuis le multi partisme du 1989. Enfin je parle de vrai citoyens qui ont le sentiment humainiste non materieliste , et meme j’ai constaté que se marasme est un fai d’un erétage du pere a son fils et pour ne pas cautioné une autre foie sa je croi qu’il est temps e passer a l’action et areter de resumé nos idees sur le net car y’a une grande partis qui n’utilise pas se monde . N’oubli pas aussi que ses governeur pour ne pas dire les notre parceque je l’eest pas reconu on utiliser la fraude , l’argent publique , la rechesse du pays , la dignité du peuple malheureux dans le but d’avoir ses poste de soidisant de responsabilité et les a trionphé avec sertaines oportunité pour les faire calmer et , chiens pseudo representant revelent toujour l’image original de ses governeurs , et n’import qui peu constater sa a travers leurs pratiques , et pour reusir y’a trois etapes , il faut travailler il faut travailler il faut travailler

  18. rezkane dit :

    le mondat de bouteflika à expiré, celui du secretariat national du ffs est expiré. je ne vois aucune difference entre ces deux comportements antidemocratique

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER