• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 27 juillet 2009

Archive pour le 27 juillet, 2009

Des projecteurs du «qui tue qui» aux ténèbres du «kibuki»

kibuki.jpgIl manquait que cela pour boucler la boucle, c’est-à-dire le commentaire subsidiaire de l’ambassadeur de France en Algérie: « Zerhouni connaît le Kibuki car il était ambassadeur de l’Algérie au pays du soleil levant».

Au risque de faire la fine bouche je dirais que Bouteflika avait fait mieux lors de l’annonce de sa participation au premier sommet des chefs d’états membres de l’Union pour la méditerranée (UPM) organisé,  faut-il le rappeler, à paris il y’a de cela une année. A l’époque, le président français Nicolas  Sarkozy avait réussi un coup diplomatique époustouflant en s’adjugeant l’aval d’Alger sans le moindre tracas, juste un petit faux suspense pour faire fantasmer l’Elysée.

Zerhouni n’a pas dérogé à la règle, lui qui n’a pas hésité un instant à qualifier le dernier rapport américain sur la situation des droits humains en Algérie, d’ingérence et de commérage. Qu’on est-il du coup de pouce de l’Ambassadeur français en Algérie ? Une affaire entre membres de la même famille ? Peut-être.

Après mures réflexions, j’ai compris enfin les dessous de cette énigme, plus encore, j’ai fini par connaître les non-dits de l’arrestation de Cheb MAMI au même moment où le Général français décida de cracher le morceau de Tibhirine. Attachez vos ceintures, servez vous car c’est un scoop: Cheb Mami est désigné pour lire le bilan de l’état de santé de Sarkozy. Par Ahekani

Quel système politique pour une DEMOCRATIE ALGERIENNE ?

democratie.bmpLe sursaut démocratique des consciences libres et déterministes devient indispensable pour construire une Algérie libre et démocratique à travers deux grandes tendances politiques qui peuvent émerger dans notre sociétée. Il s’agit de celle qui prône la démocratie populaire où on retrouve tous ceux et celles qui s’inspirent de la tradition islamique et de la démocratie sociale.  Une autre tendance est celle où peuvent également s’exprimer tous ceux et celles qui croient en un idéal de social-démocratie. Ces deux philosophies politique ont déjà cohabité ensemble lors de la révolution algérienne. Cela prouve que cette configuration politique existe et qu’elle ne pose aucun problème pour instruire des bases solides à la DEMOCRATIE ALGERIENNE.  Celle-ci coïncide parfaitement avec les racines culturelles du peuple algérien.

Les forces politiques au niveau national doivent prendre conscience de ce fait politique. Ils doivent savoir que l’un ne peut vivre sans l’autre, auquel cas l’ALGERIE restera l’otage perpétuel d’un régime qui, pour le moment, est le seul élément empêchant ces tendances lourdes de la société de s’exprimer en toute liberté.

Concernant l‘Etat, cet organe juridique, qui impose des normes et organise la société, ses pouvoirs ne doivent et ne peuvent servir que l’intérêt collectif. La démocratie qui garanti les équilibres dans la société, dans un Etat de droit, est la condition nécessaire pour établir une authentique démocratie algérienne . Par Mohand Tahar MOHAMMEDI

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER