• Accueil
  • > Libre débat
  • > Association des familles des enfants victimes de l’instrumentalisation des corps de sécurité par le régime algérien

Association des familles des enfants victimes de l’instrumentalisation des corps de sécurité par le régime algérien

algeriearmee.jpgLa raison d’être de tout corps de sécurité dans un État de droit est de veiller sur la sécurité du pays, du citoyen et des biens de celui-ci. Or, dans le cas de l’État algérien, l’ANP, la gendarmerie, la police et les GLD sont instrumentalisés par le régime, via son DRS, à des fins personnelles; autrement dit pour imposer l’omerta, pendant que la mafia au commande brade les richesse nationale, en matant les révoltes populaires par le harcèlement, l’arrestation et la liquidation de ses leaders, et en accentuant le climat d’insécurité par l’infiltration de la société par de faux bandits plus dangereux que les vrais délinquants et les maquis par de faux terroristes plus sanguinaires que les vrais groupes armés islamiques.  


En 1963 déjà,  lorsque le FFS a tenté de re-libérer l’Algérie de la dictature incarnée par le pouvoir orientaliste de Benbella, l’armée algérienne est intervenue en Kabylie sous les ordres de celui-ci pour assassiner plus de 400 citoyens. Ensuite, pour dévier la révolte kabyle et celle qui se profile à l’horizon près des Aurès sous le commandement du colonel Chaabani, exécuté quelques mois après (03/09/64), le régime algérien invente le conflit avec le voisin marocain et appelle les Algériens à se rendre aux frontières pour défendre le pays. Plusieurs dizaines de soldats algériens, dont beaucoup de Kabyles, y ont péri.

En 1970, sous les ordres du régime du colonel Boumediene, des agents de sécurité algériens s’envolent pour l’Allemagne pour assassiner l’un des symboles de la révolution algérienne: Krim Belkacem.

En 1980, sous les ordres du régime du colonel Chadli, des centaines d’agents de CNS envahissent l’Université de Tizi-Ouzou, tabassent et arrêtent des étudiants qui réclament plus d’ouverture culturelle et politique.

En 1987, sous le même régime de Chadli, des agents de sécurité algériens s’envolent en mission pour Paris pour liquider un brillant militant des droits de l’homme: le militant du FFS, le moudjahid et l’avocat André Ali Mecili.

En 1988, sous le même régime, l’armée algérienne est ordonnée de tirer à tort et à travers dans les rues d’Alger pour disperser une population en colère qui ne réclame que ses droits légitimes: du travail, du pain et de la liberté. Des milliers de blessés et des centaines de tués.

En 1997, sous le règne du général Zeroual, des agents de sécurité déguisés en islamistes du GIA commettent un génocide parmi la population désarmée de Bentalha, sous l’œil indifférent de l’armée sommée de ne pas intervenir.

En 2001, sous le règne de Bouteflika, un jeune lycéen est assassiné dans des circonstances floues dans une brigade de gendarmerie en Kabylie. La population investit la rue pour réclamer la punition des assassins. En réponse, la gendarmerie nationale reçoit l’ordre de tirer à balles explosives sur les foules. Plus de 120 personnes tuées et des centaines de blessées.

Pendant la décennie noire, des milliers d’éléments des corps de sécurité (soldats, gendarmes, policiers, GLD) périssent dans des attentats douteux. Rien que récemment, 18 gendarmes ont été tués dans une embuscade près de BBA et 20 militaires dans un autre traquenard près de Tipaza. Cette facilité à piéger des éléments censés être bien entraînés pour de pareilles sorties ou déplacements nous incite à nous poser des questions sur l’identité réelle des auteurs des attentats. Autre hypothèse : excepté ceux dont la mission est de protéger la hiérarchie gouvernante, les autres éléments de sécurité seraient faiblement entraînés et équipés pour qu’ils soient une proie facile aux attentats qui justifieraient alors la continuation du terrorisme qui profite, on le sait, aux chasseurs dans les eaux troubles.

C’est durant cette décennie également que les services de sécurité algériens, répondant aux ordres d’une hiérarchie irresponsable, ont provoqué des désastres écologiques en incendiant les forêts pour l’invraisemblable motif de débusquer les terroristes islamistes. En plus de la destruction de la flore qui accentue le phénomène de l’érosion et de la dissémination de la faune qui donne aux régions brûlées l’image d’un endroit désertique, les populations ont subi de grands dégâts : des arbres fruitiers, des oliveraies, des jardins potagers, des stocks de foin, des ruches et des habitations ne restent que des cendres partout où le feu est passé.

Notre association est virtuelle en ce sens qu’elle n’a ni agrément, ni local, ni président, ni adhérents sur cartes. Cependant, elle a deux objectifs clairs:

1- dénoncer l’instrumentalisation par le régime algérien de nos enfants engagés dans les corps de sécurité ou appelés sous les drapeaux,

2- se concerter pour trouver le meilleur moyen qui permet la libération de ces services des mains de sa hiérarchie corrompue.

Vous partagez notre lutte ? Téléchargez cet article et rediffusez-le sur vos sites ou blogs. Vous pouvez également l’envoyer à vos amis. Mais pour permettre au fondateur de cette association de suivre les commentaires et suggestions des intervenants, veuillez mettre des liens dans la partie réservée aux commentaires sur ce site-même.

Par : Kara Fawzi

Commentaires

  1. Justice!!! dit :

    Heureusement que le ridicule ne tue pas , car l’ auteur de cet article aurait péri toute honte bu!!! Il faut cesser ce type d’ analyses fantaisistes . Assumez simplement votre combat, votre partie, votre camps, c’ est à dire celui des révisionnistes ou des intégristes. Cela sera plus courageux plutôt que vous cacher derrière des thèses lâches!!!

  2. Kara Fawzi dit :

    Ne vous dites pas que ce combat ne vous concerne pas. Vous avez des enfants ; vos proches et voisins aussi. Regardez-les comment ils grandissent. Ils grandissent vite, trop vite en fait. Ils ont déjà 14 ans ! À l’horizon de leur vie se profile déjà un danger qui peut vous les ravir à tout jamais. À 18 ans, ils seront appelés au service national non pas pour servir le pays, mais pour servir de chair à canon à une mafia qui a ruiné ce pays. Tombées dans une embuscade minutieusement préparée par les sbires de cette mafia, ils seront criblés de balles et achevés au poignard. Ne vous en faites pas pour le deuil. On vous enverra un cercueil plein de sable couvert de drapeau national ; il sera même escorté par des soldats. Une fois inhumé, votre fils aura droit à quelques coups de feu d’honneur et à des youyous. Quant à vous, vous aurez droit à une petite poignée d’argent pour vous consoler. Pour étouffer votre colère. Puis un officier s’approchera de vous et vous dira que votre enfant n’est pas mort pour rien. Il ne ment pas. Votre fils est mort pour que vive la mafia d’Alger.

  3. david lemac dit :

    curieuse association
    pas très cadrée
    Ses membres pourraient tenir une assemblée générale ?
    Il me semble que ce monsieur est bien seul dans un combat …politique

  4. Kara Fawzi dit :

    Mr Justice, avez-vous des enfants en âge d’être appelés au service national? Les enverrez-vous tout en sachant qu’ils risqueront de mourir non pas pour libérer le pays de ce terrorisme fabriqué de toute pièce, mais pour justifier la continuation du terrorisme?

    Me taxer d’islamiste est trop simpliste; vous venez même de reprendre les mêmes accusations distillées par la mafia d’Alger via son DRS dans la presse nationale afin de discréditer toute personne qui ose faire jaillir la vérité des ténèbres dans lesquelles ce régime mafieux nous a jetés.

    Ou peut-être que vous entendez utiliser de la tchippa pour acheter la carte militaire à votre fils pour ne lui faire courir aucun risque, ce qui est encore plus indigne et immoral que mon action dans cet article. Et les enfants de la « zawalia » et de ceux qui ne sont pas classés dans la liste de la « famille révolutionnaire » alors? Et vous osez vous appeler « Justice »?!!

  5. O'Karb Oz dit :

    C’est l’enfant que la destinée,
    Force à jeter ses haillons
    Quand sonne sa vingtième année
    Pour entrer dans nos bataillons.
    Chair à canon de la bataille
    Toujours il succombe sans cris…
    C’est la canaille !
    Eh bien ! j’en suis !
    (Alexis Bouvier; La Canaille, 1863)

    ———

    C’est en somme toujours la subordination des classes. Les filles du peuple seront sacrifiées à la sécurité des filles de l’aristocratie, pendant que les fils du peuple iront se faire tuer pour défendre la propriété des capitalistes. Chair à plaisir, chair à canon. (Alfred Naquet ; « Vers l’union libre » -1908)

  6. SAMARITAIN dit :

    @ Dr Justice (Ou le Ridicule qui Tue) :

    Pour te Fantasmer, Voila Une petite listes des Victimes de la Récente Barbarie de DAMOUS (Tipasa).

    Pour ton Information il s’agit pas des LÂCHES dont tu parles nonnn ! mais belle et bien des Enfants de Hydra et de Club des Pins (LES ENFANTS DE LA NOMENCLATURE) qui tombent Chaque jour sous les balles des Islamistes que vous avez Crée pour vos sales Manœuvres aussi pour barré la route aux véritables démocrates.

    قائمة الضحايا

    يوسف بشارعين / 27 سنة / عريف أول

    لعواضي محمود 27 عاما /عريف أول

    قسوم علي/ 34 سنة /عريف أول

    عزيزي رمضان /عريف أول

    مايدي رباعي/31 سنة /عريف

    غزال عمر الدين /31سنة /عريف

    ستيتي نصر الدين/ 29 سنة /عريف

    مريقي محمد/ 27 سنة /عريف

    مسار لطفي/ 26 سنة / جندي

    يارو براهيم 26/ سنة /جندي

    عبد الله بن ميلود/ 26 سنة /جندي

    يحياني جمال الدين/ 25 سنة /رقيب

    بليدي مراد/ 22 سنة /جندي

    العيسي خالد /21 سنة/ جندي

    المجد و الخلود لشهدئنا الأبرار و تحيا الجزائر

  7. tayer dit :

    ses services sont devenu un véritable danger pour les algeriens,tant qu’ils resterons au pouvoir ,croyer moi,les algeriens ne vivront pas en paix.ce sont les enemies de l’humanité ,ils ont appris a vivre en faisant couler le sang de ce pauvre peuple qui subit depuis 20 ans l’une des dictature sanguinaire les plus abominable jamais connu nul par ailleurs.tant qu’ils sont la le sang des algeriens continuera à couler.

  8. Kara Fawzi dit :

    Nos propres suggestions :

    1- Déposer plainte aux bureaux des instances nationales et internationales contre la hiérarchie des corps concernés pour motifs de négligence, d’incompétence, d’abus de pouvoir, d’instrumentalisation des subordonnés de corps constitués.
    2- Organiser des sit-in devant les ambassades d’Algérie à l’étranger à chaque assassinat d’un élément ou d’un groupe d’éléments de l’armée, de la gendarmerie, de la police ou de la garde communale.
    3- Organiser des sit-in devant les ambassades d’Algérie à l’étranger à chaque assassinat d’un ou de plusieurs civils algériens par les forces de sécurité qui répondent aux ordres de sa hiérarchie, tout en endossant la responsabilité à celle-ci.
    4- Faire appel à une commission d’enquête internationale indépendante après chaque attentat ayant ciblé les forces de sécurité et y ayant occasionné des pertes humaines considérables.
    5- Dénoncer, par tout moyen disponible et / ou possible (Internet, tracts, affichage, presse, discours, marches, etc.), tout attentat ayant visé les corps de sécurité, tout en endossant la responsabilité des pertes humaines à la hiérarchie.
    6- Mener une campagne de sensibilisation, via Internet ou tout autre support, au sein des corps concernés afin de les amener à agir dans le sens de se protéger contre leur instrumentalisation par leur hiérarchie.

  9. walid dit :

    bon soire a tts moi je suie un jeune algerien ager de 21 ans et mon seul souetai est de voirs mon payé dans le calme et la censereter .
    je voulais dir que la securiter millitaire ou la police ou la gendarmerie né pas fautife de ce qui ce pace en ce moment en algerie les vrais fautife son partie de ce payer ou il son mort en va po dire ou accuser la securiter d’avoire manigancer tout ce la car ca ces faut et en c’est touts ca
    le seule problemme qui ce pose en algerie c’est que les algerien touts ne veule pas accepter la réaliter est sa c’est le vérétable danger qui va nous mener a une fin quan peut pas la controler
    oui je suie peutite a mon age pour parler dans c’est discution mais moi je veut donner l’exemple au autre jeune et a létats que meme les jeune veule que sa finie se baratas entre létats et le poeple en poura pas vivre bien si sa reste comme ca
    oui la securiter a commie des erreur oui sa c vrais mais meme le peuple a commie des erreur aussie en va pas aussie dir que le diable c létats et les anges c le peuple algerien non c po comme ca quand va regler nos problemme c po comme ca je mexcuse ,?
    est pour finire je voudrais poser une question pour touts ,
    nous somme tts des algerien et des musulement et dieux nous a dit : « wa ta3awanoue 3ala el brie wa el takwa wala tata3awanous 3ala el itmie wale3odwane  » est si en prenner part a ca esque nous pourions changer notre vie je pose cette question au deux partie
    mercie davance pour vos repansse et je suie desoler si je me suie tromper sur des sujet a la prochanne

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER