• Accueil
  • > Libre débat
  • > Le président Bouteflika demande la réouverture du dossier d’enquête du général Saidi Fodil

Le président Bouteflika demande la réouverture du dossier d’enquête du général Saidi Fodil

5afgenerauxalgeriemafia.jpgPar Cherfaoui.K. 

Le général Saidi Fodil fut de loin l’un des meilleurs directeurs de la DDSE, un des départements des services secrets algériens. Dès son accession  à la tête de cette direction, il avait engagé de sérieux remaniements dans le fonctionnement de ce département en introduisant de nouvelles formes quant au traitement de l’information. Le plus surprenant surtout c’est qu’il avait essayé de mettre fin à certaines pratiques héritées concernant les nominations aléatoires aux postes de chefs des bureaux de sécurité (BS) dans les ambassades algériennes à l’étranger, le plus souvent au prix d’une altercation avec ses supérieurs le général de corps de l’armée Toufik et le feu général-major Lamari Smain chef du contre espionnage. 

Saidi fodil a exercé en pas mal d’occasions sous le couvert du ministère des Affaires étrangères, se forgeant de cette façon une redoutable réputation de négociateur et de diplomate. C’est l’homme par qui est venue la résolution du conflit des Touaregs d’Algérie, un conflit qui risquait d’embraser des territoires entre l’Algérie, le Niger et le Mali, en ouvrant les portes de l’ingérence française qui n’attendait que cette occasion rêvée pour faire du conflit un cheval de bataille voulant surtout raviver la question identitaire Kabyle. 

Le général Saidi fodil a réussi en étant à la tête de la DDSE des coups de maître en mettant à jour un réseau d’espionnage au profit de la CIA impliquant un officier du DRS en poste à l’ambassade d’Algérie en Turquie. De même qu’il avait réussi d’autres coups d’éclats comme celui de la récupération d’un dossier classé, renfermant des preuves de l’implication d’un officier des services algériens en poste à Ankara (Turquie). 

Même avec le sérieux coup de pousse de l’ancien président Liamine Zeroual, le général Saidi Fodil ne pouvait pas faire le poids  face au Généraux Mediene Toufik et  Lamari Smain, ceci pour de nombreuses raisons, comme l’absence totale d’un service opérationnel armée relevant de l’autorité directe de Saidi fodil. Ce qui mettait la DDSE en position de fragilité face à la DCE et la DCSA, ce qui révélait l’incapacité de la DDSE à engager des opérations à caractère juridique ou armées.

 D’autres handicaps de taille sont venus se greffer à la problématique de Saidi fodil, est de loin le dossier des échanges de renseignements et de la coopération relevant du sécuritaire entre la France et l’Algérie, ce que allait pousser Saidi fodil à en piétiner sur le territoire et la chasse gardée de Smain Lamari. Ce qui finalement arriva, le général Saidi trouvait que Smain voulait occuper son territoire et confisquer ses prérogatives, ce qui électrisait l’atmosphère entre ces deux hommes car finalement le dossier de la coopération et le mode opératoire avec les services français allait faire grandir leur discorde. Le général Saidi fodil pensait que cette coopération avait plus un goût de collaborationnisme qu’autre chose.   

Le traitement du dossier des islamistes de l’autre coté de la rive par la DGSE et la DST et les compagnes d’arrestations et d’exploitation de ce dossier brûlant avaient révélé, dans les années 1990, encore une fois l’incapacité du général Saidi fodil à faire face au pouvoir incessant du général major Smain Lamari et de ses services qui étaient considérés comme les seuls interlocuteurs de la DGSE et la DST au lieu de la DDSE du général Saidi fodil. Un comportement qui allait sérieusement le mettre hors de lui, il avait commencé à faire campagne contre le pouvoir central qui était en réalité entre les mains de Toufik et de Smain, le reste n’était rien, même pas le président Zeroual. 

Par la suite le dossier intitulé « JOBE » allait faire précipiter les événements vers le pire. Dans cette affaire, le chef du bureau de sécurité à l’ambassade d’Algérie à Genève,  le prénommé Samir avait réussi avec l’appui de quelques hommes à lui, qui étaient installés en Suisse, à recruter un agent de la police Helvétique  suisse nommé Léon Jobé. Cet agent était aussi un agent des services de la sécurité intérieure suisse, il avait pour mission de surveiller des activistes islamistes, et des militants du parti FFS vivants en Suisse. Le chef de BS,  Samir, avait réussi à recruter l’agent de police Jobé Léon afin d’obtenir de lui une copie du dossier des islamistes  tout comme celui des activistes du FFS pour le compte du patron de DRS. Mais les choses se sont déroulées complètement à l’inverse des attentes de Samir car l’agent Jobé, petit, entre temps devenu gourmand et voulait surenchérir sur les dossiers en sa possession. Il s’est rendu compte de la sensibilité des informations qu’ils contenaient. Jobé avait franchi la ligne rouge en appelant le ministère de la défense algérienne pour demander à parler au général Toufik en personne. A la suite de cet événement, le patron du DRS décida de le griller pour éviter un probable scandale avec les autorités Suisses.    

Après la très attendue élection de Liamine Zeroual, ce dernier devait agir avec les mains libres et sans entraves selon des ententes et des accords qu’il avait au préalable passés avec le général Khaled Nezzar et le patron du DRS Toufik. Mais après que Zeoual ait exprimé sa volonté de nommer Mohamed Betchine au poste de ministre de la Défense, un vent de panique s’empara de Mohamed Lamari, et de Mediene Toufik, ces derniers ne pouvaient plus se faire à l’idée de perdre leurs postes. De cette façon, le premier désaccord de taille venait d’avoir lieu entre le président Zeroual et le gouvernement secret de l’Algérie.    

Aussitôt et voulant les prendre de court, Zeroual avait essayé de faire passer par la force la nomination de Saidi Fodil à la tête de la DCSA. De cette façon, il était sûr d’avoir pied dans la structure trouble et opaque du DRS. Malheureusement la signature, au début du mois de juin 1996, du décret de nomination (l’arrêt de mort pour son ami Saidi Fodil), Smain Lamari envoya le 03 juin 1996 une équipe de son escadron de la mort à la 4ème région (région de Ouargla) avec pour mission la liquidation de Saidi Fodil. Deux équipes du service action furent chargées de cette mission. Le chef du groupe Abderezak Kadri surnommé (le diable) un agent du DRS natif d’Alger, appartenant à l’unité 192 et  au GIS  (groupe d’intervention spécial du contre espionnage), de  Hakim Benloucif, un ancien agent de la DCE originaire de Constantine dit (le français)  appartenant à la  redoutable (C.C.S3). Cette dernière est une Cellule spéciale de  renseignements au cachet ultra secret et, qui n’a aucun statut légal au sein l’organigramme du ministère de la défense algérienne. C’est une cellule fantôme commandée tout juste par le feu Smain Lamari et, actuellement encore par le général de corps d’armée Toufik Mediene, et de deux autres chefs du DRS.

C’est une organisation qui regroupe des agents du DRS et du DCE en activité et ceux en retraite, des agents triés sur le volet venants pour la plus part des services d’élites du DRS et dont la mission première et d’exécuter des opérations ou des missions clandestines sans couverture pour le compte du tout puissant Département du renseignement et de la sécurité, comme les liquidations des opposants dans la fin des années 80 et 90. Ces agents vouent une loyauté sans faille à cette organisation qui est la C.S.S3.  Kadri Abderezak (le diable), a été avec son groupe les premiers sur le terrain pour superviser en compagnie d’émissaires du DRS les détails de l’opération et à en rendre compte directement à la centrale d’Alger avec pour chef de groupe le commandant Bouselouane Hassane dit (le vietnam), un vieux barbouze sans scrupule, originaire de Skikda, actuellement en retraite dorée, du commandant Redouane dit la « pointe » responsable des liaisons et de la coordination inter-services au DRS et membre de la (C.S.S3), reconverti dans les affaires depuis.

De l’agent Bensaaif Mounir analyste à la DCE  originaire de Bab El Oued,  membre de la C.S.S3, Benloucif Badis agent retraité du service action propriétaire d’une imprimerie industrielle à Mila, et du chef de mission le lieutenant colonel Mohamed originaire de  Batna, membre de la C.S.S3 sans foi ni loi promu responsable du service action au sein du DRS, propriétaire d’un chic restaurant sur les hauteur d’Alger et de beaucoup d’autres ayant écumé beaucoup de privilège pour leur services rendus. Bien que la voiture qu’il occupait était blindée, une charge d’une rare puissance placée sous la voiture lui ôta la vie sur une route droite et déserte, c’était le 04 juin 1996; le maquillage en accident de la route était parfait et le travail propre et net exécuté par les deux équipes de Smain, dépêchées par à bord de 2 hélicoptères Mi 24. 

A cet instant là, le message en direction de Zeroual était très clair. Une commission d’enquête fantoche avait été désignée par le président Zeroual afin de mettre  à jour les détails et les circonstances du décès de son ami Saidi Fodil. L’enquête fut bâclée, et rien n’avait été fait pour punir les responsables, le dossier fut jeté aux oubliettes. Tout est maintenu à la thèse de l’accident de la  route. Le destin avait voulu que le général Saidi fodil disparaisse tragiquement, sans que les véritables coupables ne payent le prix de leur trahison et crimes. Malheureusement jusqu’à ce jour Saidi fodil n’a pas eu le droit de mémoire par le gouvernement, si ce n’est l’attribution de son nom le 5 juillet 1996, un mois après son décès, à la promotion sortante de l’académie inter arme (Cherchell ). 

Ces meurtriers occupent encore leurs postes, et sévissent de plus belles encore, l’unité 192 a été mise en veilleuse, mais la cellule C.S.S3 vit toujours, elle reste active malgré la volonté du président Bouteflika à vouloir la démembrer et la dissoudre comme la macabre unité 192 car potentiellement dangereuse pour la stabilité de son régime.  C.K

Commentaires

1 2
  1. Kara Fawzi dit :

    Liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiire ici-bas, messieurs:

    Ne vous dites pas que ce combat ne vous concerne pas. Vous avez des enfants ; vos proches et voisins aussi. Regardez-les comment ils grandissent. Ils grandissent vite, trop vite en fait. Ils ont déjà 14 ans ! À l’horizon de leur vie se profile déjà un danger qui peut vous les ravir à tout jamais. À 18 ans, ils seront appelés au service national non pas pour servir le pays, mais pour servir de chair à canon à une mafia qui a ruiné ce pays. Tombées dans une embuscade minutieusement préparée par les sbires de cette mafia, ils seront criblés de balles et achevés au poignard. Ne vous en faites pas pour le deuil. On vous enverra un cercueil plein de sable couvert de drapeau national ; il sera même escorté par des soldats. Une fois inhumé, votre fils aura droit à quelques coups de feu d’honneur et à des youyous. Quant à vous, vous aurez droit à une petite poignée d’argent pour vous consoler. Pour étouffer votre colère. Puis un officier s’approchera de vous et vous dira que votre enfant n’est pas mort pour rien. Il ne ment pas. Votre fils est mort pour que vive la mafia d’Alger.

    Lien vers le site source : http://www.scribd.com/doc/18201221/AFEVICSRA-Une-association-pour-la-defense-du-peuple-algerien

  2. Anonyme dit :

    sottise

  3. tayer dit :

    les algeriens sont pris en otages par une véritable mafia qui exerce le chantage,l’intimidation,le kidnaping et l’assassinat.il ya aucune sécurité en algerie puisque les térroristes travaillent sous les ordres du service que tout le monde connait.trop,c’est trop 20 ans barakat:il faut mettre fin a tout ça.

  4. Kara Fawzi dit :

    Merci, Anonyme, ça se voit bien que tu n’as pas d’enfants à perdre.

    Bref, il ne s’agit aucunement de porter atteinte à ces corps (ANP, gendarmerie, police, GLD), comme certains pourraient croire, mais de les libérer des mains de la mafia qui se niche au sommet de la hiérarchie. il s’agit aussi de sécuriser ces corps pour le bien de notre pays et de nos enfants. Se taire équivaudra à se rendre complice, à trahir notre pays, nos propres enfants.

  5. Msaned-Haqq dit :

    Drôle d’Algérie ! C’est bcp plus facile de faire avaler aux gens de gros mensonges (comme ceux du DRS) que de faire accepter une simple vérité (comme celle de KF).

    Allez-y, messieurs, allez-y ! Continuez de faire confiance aux Tewfik, Zarhouni, Tounsi, Boustila & Co. Vos vies sont entre de bonnes mains.

  6. Sor el ghozlane dit :

    C’est le mois de la commémoration de la disparition du général Saidi fodil, plusieurs sites ont publiés des articles sur la tragique par laquelle il a perri.

  7. alligator dit :

    @kara fawzi:

    tu as 1000 fois raison .ils poussent les enfants du peuple ,qui dans les maquis, qui dans les corps securitaires (les appeles du service militaire)a s’entretuer et se massacrer tandis que leurs enfants menent une vie de
    jet-set,les universites occidentales, les bonnes affaires lucratives ,se soignent a l’etranger, l’import/import …en tous cas la belle vie .
    moi , on m’a eu , j’ai fait leur putain de service national, mais enfants ne le feront jamais et ne seront jamais une
    chair a canon pour leurs postes, privileges et bien etre .quitte a changer de pays.
    peuple algerien reveil toi !!!

  8. Massinissa dit :

    C’est ça les algeriens !!!

  9. O'Karb Oz dit :

    Lisez ça et vous saurez que cette lutte anti-terroriste ne finira jamais, car l’ennemi n’est pas au maquis, mais bien au sein du régime algérien même.

    http://www.algeria-watch.org/fr/aw/gspc_etrange_histoire_partie_5.htm

  10. Si Hassen (ALN) dit :

    Il faudra demandé des compte a tous ces gens là qui ont empoisonné l’algerie, en utilisants les enfents du peuple pour les formater et en faire des tueurs ou gardiens du temples interdit de Bouteflika et de tous ces généraux qui se partagent en fait le pouvoir 50 / 50 avec de legers penchements en faveur de l’un des 2 camps de temps a autres.

  11. Alibacha dit :

    Le contenu de l’article a ete tiré du lien suivant qui a expliqué depuis des années comment le général Saïdi Fodhil a été assassiné, il aurait just fallu le citer pour etre plus credible!!
    http://www.anp.org/affairegeneraux/affgene.html

  12. Kara Fawzi dit :

    @Alibacha: Très bon article; merci pour le partage, il ne fait que confirmer ce que j’ai dit plus haut.

  13. Taous dit :

    Alibacha vit encore sur son nuage, l’article evoque l’intention de Bouteflika a réouvrir un dossier d’enquete sur les condition de la mort du général saidi fodil et lui nous parle de completement autre chose, ferait-il de la promo pour anp.org !!? allez vavoir..

  14. New yorker dit :

    Cette organisation fout réellement la trouille

  15. Guevara dit :

    il faut voir pourquoi les algériens n’ont pas le droit de se rendre en europe ce général c’est autre chose.
    il faut voir les choses en face les réalités aujourd’hui ce n’est pas une mort mais qui est le commanditaire et pourquoi l’algérien est humilier par l’europe et personne ne léve le petit doigt. qd a BELKHADEM il faut passer tes vacances a Khartoum tu est musulman non? l’europe est une terre chrétienne.

  16. SARIAK dit :

    Je pence que l idee de reouvrire ce dossier et juste pour la memoire du generale!!!
    Mes je pence qui ne pourras pas le faire!! car cela ne finiras pas !!DE tous ces histoires!!
    OUI mes lui y a fais ca !OUI mes aussi lui a fais!!tous monde balance tous le monde!
    A qui serts tous ceci!!… et pourquoi!!
    Mrs SARIAK nasser

  17. Alibacha dit :

    Ya Taous Moi je parle du contenu de l’article c’est à dire de son essence en plus clair pourquoi Le général Saidi fodhil a été tuer, il n’y a aucune gloire à promouvoir un site quel qu’il soit sur le cadavre d’un homme!!!
    Il faut voir la grande image les assassin qui ont égorger le peuple sont plus riches plus puissant et la populas se partagent les miettes ou plus précisément…s’arrachent les miettes…A MEDITER…….

  18. Chouchou. dit :

    Tous corrompus, tous des traitres, tous des vendus.

  19. Willow dit :

    C’est incroyable de laisser sevir des organisations gouvernementales armées incontrolables meme pas par le president lui même, c’est comme qui dirait un etat dans un autre, une mafia militaire organisée, Bouteflika n’a qu’a bien se tenir avec ces gens là au risque de se faire plastiquer sa voiture, ces toilettes son lit, et meme sa boite de medicament ou son calçon pourraient etre piègés, COURAGE BOUTEF !!

  20. Gino dit :

    LA MAFIA politico-financiere algerienne ne disparaitra pas d’aussitot a moins que le peuple fasse preuve de courage et de ténacité pour faire le menage chez lui, ce qui est pratiquement impossible vu le dégré trés élevé de corruption populaire a toutes les echelles

  21. vérité amère dit :

    La Kabylie s’est maintes fois révoltée, que font les autres régions d’Algérie? Elles dorment ou se réveillent pour organiser des zerda aux éléments du régime assassin. Comment voulez-vous en finir avec ce pouvoir dans ce cas?

  22. Boureka dit :

    J’espere que cette cette organisation lui fera la peau a ce traitre de Bouteflika et sa hachiya.

  23. Benguezar dit :

    Une revolution populaire est désormais nécéssaire si on veut assenir le pays de ces charognards

  24. Souci dit :

    Faudra bien que le peuple se revolte contre cette tyranie que nous a instauré et conforté Bouteflika

  25. orphelin dit :

    À lire cet article, l’impuissance du peuple algérien demeurerait éternellement…à moins qu’un miracle se produise…et j’en douterai fort à un moment ou la patate coûte la peau des fesses…

  26. ringo dit :

    @cherfaoui
    mr cherfaoui,vous croyez encore a l’histoire du bourourou?arretez vos blagues,soyez serieux.
    sans rancunes.

  27. Milèsse et Mohand dit :

    Voilà un commis de l’etat qui pointe du nez, le bourourou dont vous nous parlez c’est plutot vous. Eh bien oui c’est a force d’ecouter des propagandistes de bas etages de votre éspece que le peuple s’est vu confisquer sa legitimité, des propagandiste a la criée, qui ne cesseront jamais de pratiquer du leche bottisme a chaque fois que l’occasion se presente.

  28. Mohand dit :

    Ringo fait de la demago, pauvre type en mal de reconnaissance

  29. Tania. dit :

    Vous vous attaquez a des gens intègres, que vous taxez de tueurs et d’assassins alors que Dieu seul sait que c’est des jeunes qui ont servi leur pays avec une grande integrité et une profonde loyauté sans que la moindre reconnaissance leur vienne en soutient, alors s’il vous plait arretez de vous en prendre aux innocents, les vrais coupables cours toujours, et leur fortunes se comptent en dizines de milliards de dinars, alors que les gens que vous citez dans cet article n’ont rien et vivent normalement comme tous le peuple algerien.

  30. Atonis dit :

    Circulez y’a rien a voir, l’algerie a l’habitude d’etre comme ça, la marrée monte et redecend ! normal non ?

  31. Vladimir dit :

    GROSSE MAFIA QUI GENERE DE GROS SOUS ,SANS CE SOUCIER LE MOINS DU MONDE DES ATTENTES DU PEUPLE

  32. Sansoucis dit :

    Bouteflika est foutu, il ne pourra rien face a ces mafia, bien fait pour sa gueule de traitre

  33. Boudjemaa dit :

    Ce qui nous arrive est le resultat logique de la trahison de beaucoup d’algeriens envers leur pays et leur peuple, des trahisons au nom de l’enrichissement personnel, du bien etre clanique, de la secrurité et la protection des bien individuels, nous meritons ce qui nous arrive, et le pire est a venir

  34. Sirion dit :

    Au lieu de voir des drames partout, il faut se resaisir et reconstruire nos moralités nos dignités et notre nationalisme qu’on a laisser tomber

  35. EL GUERMI J.R dit :

    Terribe tout ça !

  36. Said.MAK dit :

    Il remonte a quand le dernier sursaut du peuple algerien ?

  37. Jimmy dit :

    Allah est grand

  38. Priorité 1988 dit :

    La majorité de ceux qui sont au pouvoir (je ne parle des fils et des filles du peuple, ils et elles sont nombreux mais utilisés, malheureusement par eux contre l’Algérie) considère le peuple comme des cacas, des traîtres, des indigènes, des incapables…Et eux, ils se prennent pour des hommes de bonne famille qui ont dans le pantalons comme à dit l’autre, des moudjahidines de l’autre côté de la frontière, des hommes d’états, exceptionnels, nobles…C’est pour ça qu’ils nous plongent dans la misère et la terreur et c’est pour cela qu’ils assassinent tout Algérien qui les dénonce, qui refuse de se soumettre et qui risque de leur faire de l’ombre.

  39. Farah et Djamila dit :

    L’important aujourd’hui c’est que toutes ces mafias jouissent d’un pouvoir illimité, et d’un champs d’action nefaste a grande portée, je parle de Bouteflika et ses avortons de freres, et des genereaux qui sont assis sur les cadavres pilés des algerie qui ont donné leur vies pour une cause ou une autre

  40. Amirouche. mohand dit :

    Aujourd’hui les chorafa algeriens sont pris en otages entre une populasse decadente rurale et corrompue, sans foi ni loi et une regime qui a boucler toutes les issues et echapatoirs pour la vie dite digne et meilleure

  41. Jupiter dit :

    Bouteflika est incapable de decapiter cette organisation qu’est la CSS.3, et s’il tente de le faire il risque d’y perdre sa peau, il est certainement conscient du risque qu’il encours !

  42. Lala.Nedjla dit :

    Monsieur Bouteflika comme a son habitude essayera par tous les moyens d’amadouer cette oraganisation (C.S.S.3) qui est en réalité un des bras armés du DRS tout comme sa soeur la U.192, une organisattion qui opère dans une totale ilégalité, Bouteflika fera en sorte de lui donné tous les credits et garanties qu’elle voudra, en plus des laissés passer avec l’intention d’acheter un fragile contrat pour une vie sauve, ou peut-etre faire retourner cette organisation pour pourquoi pas en faire un allié de choix quand viendra le moment de menacer, evincer, et eliminer ces futurs adversaires politiques, ou ceux de ses freres et leurs clans , dans un proche avenir .

  43. Dai El Kheir dit :

    Ne tournez pas autour du pot , si vous ne pouvez pas mettre fin aux fonctions de Gaid salah et tewfik alors votre promesse n’est toujours pas tenue lors du premier mandat rappelez vous le reste des « trois tiers de président »?????.Et si vous voulez reouvrir le dossier de l’enquete du general Fodil,qui va reouvrir les autres dossiers ,Boumediene,krim belcacem,lotfi,medaghri,boudiaf,abane ramdane,et …et….et….?

  44. Colonel. N dit :

    Vous croyez vous que Bouteflika arrivera a réouvrir le dossier d’enquete de ce général !!!? ou meme un autre dossier de la meme catégorie !!?, ce n’est que de la poudre aux yeux, il promet ça afin d’éviter certaines colères qui peuvent dégéneréés mediatiquement, donc ça reste que des promesses et rien de d’autre.

  45. Salima dit :

    L’algerie bouillonne est la rue risque d’exploser bientot

  46. Bensalah amel dit :

    Qui peut garantir que ces organisations militaires sanguinaires n’auront plus a sevir dans le futur, en fait personne ne peut le garantir vraiment meme pas Bouteflika et derniere lui les 40 millions d’algeriens

  47. Stephane dit :

    L’algerie en crise, l’algerie prise en otage par la mafia militaire, la mafia financière, celle qui seme la terreur, vole, pille, assassine, reduit a néant les espoirs des algeriennes et algeriens.

  48. Salah el tabib dit :

    C’est foutu avec ces gens là ! l’espoir n’a plus de place en algerie .

  49. Felladugolf dit :

    Desormais les responsables de l’assassinat de Général Saidi fodil auront a repondre de leurs actes devant la justice algerienne, ceci grace a l’acharnement de Bouteflika a vouloir faire toute la lumière sur ce dossier

  50. tchitchi dit :

    Allons Fella es-tu certaine que ce n’est pas juste un feu de paille

1 2

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER