• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 17 août 2009

Archive pour le 17 août, 2009

Zehouane Hocine (Z.H) adhère à l’organisation de Seif El-Islam Kadhafi

kadafi.jpghocinezehouane6953.jpgL’aile Hocine Zehouane (ZH) de LADDH a intégré la Coalition arabe pour la démocratie, le développement et les droits de l’homme, présidée par Seif El-Islam Kadhafi. La LADDH que préside Bouchachi attire l’attention de l’opinion publique et des partenaires nationaux et internationaux sur le fait que des personnes en manque de légitimité et de visibilité se réclamant de la ligue ont associé le nom de la LADDH à la Coalition arabe pour la démocratie, le développement et les droits de l’homme. Une organisation créée par et pour le fils du guide libyen, Seif El-Islam Kadhafi. El Mouhtarem

La LADDH (Bouchachi) reconnue par la FIDH

boucha.bmpLa Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) que préside Mostefa Bouchachi a été reconnue, le 3 août dernier, par le bureau international de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) comme la plus représentative. Ce qui constitue un désaveu pour l’aile rivale présidée par Hocine Zehouane. El Mouhtarem

Louisa trébuche et heurte Abdelmadjid

louisa.jpgsidi1.jpgQuelques jours après cette communication imaginaire, Abdelmadjid rappelle Louisa pour lui faire part de sa position. Une position qui a failli faire mouche car depuis plus personne n’ose dire que je suis…
 
Par Karim Aimeur
 
-Allo Abdelmajid, c’est Louisa qui est au fil !
-Bonjour Louisa, qu’est-ce que tu fait ?
-Eh bien, je suis entrain de penser à émettre une position sur la loi de finance complémentaire 2009.
-Qu’est-ce que tu veux que je te dise, Louisa ?
-Ecoute, j’ai pensé que le syndicat que tu présides défend les intérêts des travailleurs et le parti que je préside est le Parti des travailleurs. A partir de ce constat, j’ai décidé de te demander conseil à propos de cette Loi.
-Très bien Madame. Permet-moi de te dire que moi aussi je suis entrain de penser à la position à adopter. Je t’avoue même que je ne sais plus comment agir: engager ma position personnelle au nom de l’UGTA ou celle de l’UGTA en tant que syndicat.
-Tu sais Abdelmadjid, on est tombé dans le même pétrin. Moi également je ne sais pas trop si je parle en mon nom ou au nom de mes militants.
-Eh bien Louisa, tu attends quelques jours et une fois ma position engagée tu suis, Ok ?
-Mais Ya Madjid, il faut agir vite sinon l’opinion se posera ensuite des questions sur le retard que nous aurons pris.
-D’accord Louisa, entre temps, je te rappelle.

Quelques jours après cette communication, Abdelmadjid rappelle Louisa pour lui faire part de sa position. Une position qui a failli faire mouche car depuis plus personne n’ose…
- Bonsoir Louisa, je m’excuse pour t’avoir déranger en cette heure tardive de la nuit, mais il a fallu que je t’appelle.
-Ok, Madjid, y a-t-il de nouveau ?
-Ecoute, après plusieurs soliloques j’ai fini par décider d’engager ma position personnelle en soutenant la loi du Gouvernement.
-Si cette réponse que j’attends mon ami, car entre temps, moi aussi j’ai décidé d’apporter mon soutien sans consulter personne.
-Dits moi donc, Louisa, comment nous allons faire pour…
-Eh bien, tu invites la presse pour demain matin et tu rends public ta position. Je te suis dans au moins quarante huit heures, en invitant toujours les journalistes qui se chargent de faire connaître ma position.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les deux interlocuteurs ont émis, par la voix de la presse, leur position respective. Seulement Louisa veut que le Gouvernement explique davantage sa loi et elle prend contact avec Karim.
-Bonjour Karim ! Je viens de soutenir ta loi mais je veux que tu l’expliques davantage.
-Ok Louisa, je le ferai après demain dans une longue interview avec la presse.

Qui est Abdelaziz Belkhadem ?

belkha.jpgVoici en quelques lignes de la biographie maléfique du sinistre Belkhadem dont l’accoutrement sur la photo revêt l’hybridité du personnage.

Il a commencé sa carrière d’enseignant à SEUGGER dans l’ouest algérien avant qu’il ne devienne responsable administratif d’un établissement scolaire. A la fin des années 70, il est nommé directeur d’un établissement scolaire à BOUSFER grâce à ses accointances avec le parti cynique de l’époque le FLN. La chance de sa vie, l’a eu bienfait de la présence dans l’établissement scolaire de la fille aînée de l’un des chefs d’une Zaouia de MOSTAGANEM répondant au nom de HALIMA BOUROUKBA. C’est lors de l’inspection d’un projet militaire, en tant que chef de la seconde région militaire que le Colonel CHADLI BENDJEDID, futur président, rencontra la fameuse Dame lors d’une cérémonie familiale tenue chez un notable de la région. La chance, pour ne pas dire la baraka, tomba du ciel sur le Sieur KHADEM qui était convié en tant que représentant de la KASMA sur le quota du Wali. Sentant la faiblesse du Colonel pour la dame que le responsable de la S.M chargea El KHADEM d’approcher la fameuse dame. Ce qui est fut depuis tout le monde connaît la fin de l’histoire.

En devenant président, CHADLI ramena El KHADEM au secrétariat de la présidence. En tant qu’arabophone, il était chargé de l’administration arabe. Depuis, El KHADEM a fait son chemin. D’un simple rabatteur au poste de premier ministre. L’histoire lèvera le voile opaque sur ses personnages d’un autre âge. Nous sommes plus puissants qu’eux, ils sont contrôlés, nous sommes indépendants. Ils sont les serviteurs de leur maîtres qui les ont crées, nous sommes maîtres de notre destin. Ils sont la nuit, alors que nous sommes le jour. Il sont synonyme du malheur, nous les porteurs d’espoirs. Il n y a point de secret que le temps ne révèle. Par Jeff

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER