Eva Joly dénonce les filiales de la BNP dans les paradis fiscaux

va.jpgLe Monde du 21 août 2009 

L’eurodéputée Eva Joly (Europe-Ecologie) s’en prend aux intérêts de la banque BNP Paribas dans les paradis fiscaux. Lors des journées d’été d’Europe-Ecologie, vendredi 21 août, elle a interpellé la banque française. « La BNP n’a pas été choisie au hasard, a-t-elle expliqué. Dans notre travail sur l’Afrique, nous avons vu trop souvent la BNP impliquée dans des montages sur le pétrole qui permettaient aux chefs d’Etat de dégager des fonds dans leurs propres comptes ouverts dans les paradis fiscaux », a expliqué l’ancienne juge anti-corruption.

« Nous souhaitons savoir pour la BNP ce qu’elle a gagné dans ses deux filiales à Chypre, dans les 27 filiales au Luxembourg, dans les 21 filiales au îles Caïman », a-t-elle ajouté. Selon l’eurodéputé Pascal Canfin, BNP Paribas, « qui a reçu 5 milliards d’aides publiques », est la banque française qui a le plus de filiales – 189 – dans les paradis fiscaux. Selon lui, elle devrait « justifier de son activité ».

LA LISTE GRISE DE L’OCDE JUGÉE « INUTILISABLE »

BNP Paribas s’est refusée à tout commentaire, renvoyant aux déclarations de son directeur général, Baudoin Prot, lors de la présentation des résultats trimestriels de la banque, le 4 août. M. Prot avait alors affirmé que la banque appliquait des normes « sévères » en matière de « respect des réglementations contre le blanchiment et le terrorisme » dans l’ensemble des pays où le groupe est actif.

Il avait également mentionné les propositions formulées fin mai par la Fédération bancaire française (FBF), parmi lesquelles la transparence des implantations et la « proactivité dans la coopération internationale ». Mais la FBF n’avait pas délimité le champ d’application de ces règles, jugeant « pratiquement inutilisable » la « liste grise » des pays non coopératifs en matière fiscale établie par l’OCDE, qui compte 36 pays, dont la Suisse et l’Autriche.

Une loi votée en juin va obliger les banques françaises à publier des informations sur leurs implantations et leurs activités dans les pays non-coopératifs en matière fiscale. Un arrêté ministériel est attendu à la rentrée pour préciser la liste des Etats ou territoires concernés.

Eva Joly a souhaité que « les députés Verts français déposent une proposition de loi qui oblige les multinationales à déclarer les revenus pays par pays ». « En attendant, Europe-Ecologie va prendre l’initiative d’interpeller ces multinationales », a déclaré la présidente de la commission développement au Parlement européen, souhaitant la « création d’une commission d’enquête chargée d’établir le rôle des paradis fiscaux en matière de développement ».

Il faut également « essayer d’attaquer sur le plan juridique les paradis fiscaux » en jouant sur la « concurrence déloyale pour les Etats qui cherchent à lever les impôts », a expliqué de son côté Pascal Canfin.

Commentaires

  1. Spectateur dit :

    Au moins comme ça je dirai qu’il y a des algeriens qui ont pu gardé la tete sur les épaules et sont toujours infomés en cette periode de confusion totale.

  2. mohand dit :

    Vous savez spectateur, il y a beaucoup d’Algériens qui ont leur terre natale dans le ventre. Dès qu’ils entendent parler d’elle , ils tendent l’oreille et comme ils n’aiment pas le mensonge ils confirment par divers artifices. Ils se font une opinion et un jugement aussi juste que possible aussi impartiale que peut l’être un homme de chair et d’os. Les Algériens et ils sont nombreux peuvent beaucoup pour l’assainissement tant souhaité par les honnêtes gens. Malheureusement l’Algérien se dit courageux mais en réalité il manque de cette force de caractère qui le pousse à dire non. Beaucoup de cadres intégres se morfondent de ne pouvoir pas agir dans le bon sens, s’incriminent de ne pas pouvoir dire non à qui non satisfait de se remplir les poches illégalement , enrichissent les étrangers et disent a l’Algérien « tais toi ».Il n’est point besoin d’enquête pour les répértorier , il suffit de les voir se mouvoir dans les endroits huppés d’Alger. Le dilemne de cette situation c’est que les « justes » se taisent , se retirent et laissent la place tout en se morfondant , aux zigotos indgnes de l’honneur que leur fait le peuple en leur confiant leur destin et celui de leurs enfants.
    Un observateur disait un jour , la meilleure preuve de l’absence de droit et du respect qu’il inspire dans la société Algérienne est que n’importe qui pour n’importe quoi vous crie au visage, vous n’etes pas content ROUH ATCHATKI , (va te plaindre).
    C’est une expression que vous n’entendrez jamais dans une société de droit, ou la justice s’impose, par sa droiture, à tous.
    La confusion n’existe que parceque beaucoup ne font pas leur job ou le font mal. Mohand.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER