Preuves de la collusion Aït Ahmed, Israël, Salazar

Conférence de presse du frère Zahouane hier au bureau politique

Documents irréfutables saisis lors de l’arrestation du traître
Collusion avec l’impérialisme étranger

Répondant ensuite aux questions des journalistes, le frère Zahouane précisa que l’arrestation avait apporté des éléments nouveaux.

«D’abord, c’est le résultat de la maîtrise du terrain par les militants et les djounouds, grâce au soutien total de la population qui a collaboré pleinement avec les milices populaires et notre armée et leur ont fourni au jour le jour des renseignements sur les activités de la contre révolution». Ensuite, le frère Zahouane aborde un second élément nouveau; «d’après les documents saisis lors de l’arrestation, la collusion entre Aït Ahmed et l’impérialisme étranger. Une correspondance échangée entre le traître et ses agents de l’extérieur démontre que les services d’Israël et de Salazar accordent un intérêt particulier à la contre révolution et ont essayé de la contacter». Troisième élément nouveau: la confusion qui règne au sein de la contre-révolution et qui ressort également des documents saisis. «Ainsi, des éléments extérieurs contre-révolutionnaires exigeaient d’Aït Ahmed qu’il change son sigle. D’autre part, certains agents du traître proposaient la liquidation physique de Boudiaf notamment, déclare Hocine Zahouane qui rappelle par ailleurs que l’on a trouvé une caisse de bouteilles de bière.
 

Aït Ahmed comparaîtra devant la Cour criminelle révolutionnaire
Abordant la question du châtiment d’Aït Ahmed, le frère Zahouane précisa que l’affaire serait «instruite selon la juridiction du pays». «Il comparaîtra devant la Cour criminelle révolutionnaire. Dès qu’il aura été présenté aux magistrats (cela demande évidemment quelque temps car il a été pris en pleine montagne et son acheminement s’entoure de certaines précautions. Il sera inculpé officiellement et l’inculpation sera rendue publique».

 

Démoralisation et de la contre-révolution
Quant aux autres contre-révolutionnaires, le frère Zahouane ajouta : « Ils ne se manifestent plus beaucoup depuis un certain temps déjà. Ainsi, les services de sécurité ne signalent aucune activité de Sadek, et il n’est pas impossible qu’il soit effectivement parti à l’étranger. Pour ce qui est de Hassani, nous e pouvons évidemment pas le situer de jour en jour car il est difficile de suivre les évolutions de quelqu’un qui se promène dans la montagne». D’une manière générale, le frère Zahouane explique que les quelques petits groupes restant encore dans le maquis avaient une vie de plus en plus difficile, étant donné la mobilisation de l’ANP et le soutien confiant des masses envers les autorités.
Ces éléments donnent des signes de découragement certains lors de leurs contacts avec leurs parents et amis.
 

Ramener tous ceux qui ont été trompés
A ce sujet, le frère Zahouane rappela la position du pouvoir révolutionnaire. «La politique du Parti et du gouvernement est de ramener à la légalité tous ceux qui ont été trompés et qui ne sont pas réellement criminels ». Il mentionna à ce sujet, le retour de deux ex-députés, Ben Brahim et Ali Chérif, qui, revenus de leur erreur, s’étaient d’eux-mêmes mis à la disposition de la justice.
« L’arrestation d’Aït Ahmed, qui était la cheville ouvrière de la réaction extérieure comme le démontrent les documents provoque une démoralisation accentuée des contre-révolutionnaires qui peuvent constater la…simple dont il a été pris. C’est un coup sévère pour la contre-révolution », conclut le frère Zahouane.

Journal Le Peuple du mercredi 21 octobre 1964

Commentaires

  1. mohand dit :

    La vérité finit toujours par se manifester. Voila donc les raisons et les origines de cette haine que je n’expliquais pas du tout. Ainsi donc ce zigoto (qui vient de se distinguer par son allégeance à Kadafi) était un membre du bureau politique du FLN. Mais comment avec ce CV il ne peut prétendre représenter les droits de l’homme en Algérie. Il devrait mieux être inspiré de demander à ses amis un poste d’Ambassadeur ou de Ministre comme ceux qui lui ressemblent.
    Terribles ces mauvaises graines, si ce n’est pas la Kabylie se sont les hommes de Kabylie qui sont leurs cibles !

  2. hasheickoum dit :

    il devrais se cachée derrière ces livres
    sa le rendras plus intelligent !

  3. KABYLE15 dit :

    Voila ce que disait SI EL HOCINE dans une conference de presse le 06 juillet 1964.
    « un mot sur HOCINE ZEHOUANE ,nous connaissons son passé,.il a été comdamné à mort par l’ALN pour avoir déserté son unié ,abandonné son arme pour se refugier au maroc en 1958.le colonel Mohand ou el hadj avait confirmé à l’époque sa condamnation à mort.il reclamait sa tete apres le cessez le feu
    aujourd’hui il siege avec lui au bureau politique .a beau mentir qui parle de loin qu’ils viennent tous dans ici dans leurs villages respectifs ,ils seront pendus par le propre parents qui ne veulent pas etre deshonorés. A alger c’estl’irresponsabilités sociale ,c’est facile de s’y faire une pureté ,de jouer les pucelles héroiques sous la protection de la sécurité militaire .le socialisme à rebours , par ce qu’il ne profite qu’aux renegats c’est du NATIONAL-SOCIALISTE parce qu’il ne eut s’edifier que pare la contrainte ,la force ,la violence exercées sur les authentiques revolutionnaires et sur les populations paysannes qui ont gagné la guerre et qui ont déja maintenant perdu la paix.

  4. KABYLE15 dit :

    j’ai d’abord repondu à ce personnage par la conference de si el hocine du 06 juillet 1964 , qui est une reponse à ses propos d’aujourd’hui qui sont d’ailleurs juste a ce jour maintenant parlons de hocine zehouane :
    l’interessé serait originaire de TIRMITINE wilaya de TIZI OUZOU.il etait (aspirant chargé de de presse)à l’echelle de la wilaya de 03 un jour ,il a disparu , ses superieurs hierarchiques intrigués soupsonnaient sa reddition à l’enemmi ou sa mort avec disparution du corps .un jour on a retrouvé son arme et ses effets bien rangés dans une cache .il s’est averé par la suite qu’il a désérté les rangs de l’ ALN de la wilaya 03 et qu’il a rejoint l’exterieur non pas à pied par le franchissement du barrage éléctrique de l’est ou de l’ouest mais a l’aide de faux papiers qui lui ont été fournis par des amis du parti communiste Algerien .
    le 19 juin 1965 , BOUMEDIENE renversait BEN BELLA ,Hocine ZEHOUANE et ses camarades du parti communiste Algerien le plus stalinien de tous les partis communistes créerent une organisation clandistine OREP(Organisation de la la Résistance Populaire) .Monsieur ZEHOUANE et ses camarades furent vite arrétés et intérnés pendant 07 ans puis libéres ,pour devenir subitement un démocrate et un defenseur des droits de l’homme .
    il faur rappeler que la wilaya 03 avait comdamné à mort pour désértion en temps de guerre HOCINE ZEHOUANE

  5. mohand dit :

    Je me demande si les Algériens dans leur majorité mérite cet Homme de valeur, plus je lis ses déclarations plus je me dis voila pourquoi la Révolution a eu le dessus sur une puissance comme la France c’est parcequ’elle avait en face des hommes de cette qualité.
    Il y a aucun doute possible il a raison de vivre exilé de sa patrie qu’il a aidée à libérer. Il sait qu’on ne peut pas, sans le peuple, se libérer des griffes de ceux qui, non content de s’accaparer les richesses du pays, réduisent à des moins que rien sa population. Les personnes comme HAA ne peuvent pas vivre aux cotés des voleurs des usurpateurs et des traitres.
    Lui il les connait tous, nous quand nous apercevons l’un d’eux , nous disons ce n’est pas possible , cet homme n’est pas net , voyez ses yeux qui fuient, il cache quoi ? On dit chez nous que le visage d’un être nous informe plus que tous ses discours. Comparez , regardez les ! ce n’est pas une question de régularité des traits non il y a autres signes ! je sais que vous me comprenez. Tout comme un assassin il garde toujours une trace de son forfait , visible à qui sait regarder…tout comme un malhonnete et ou un opportuniste.

    Enfin je ne comprends pas, que les journalistes (sensés se renseigner sur les hommes avant de les rencontrer) l’écoutent et lui permettent de mentir en public, aucun ne lui rappelle les origines et les raisons de sa haine.

    Je connais un peu ce genre de spicimen je vous assure qu’il ne jacasse pas pour rien il fait du pied pour qu’on regarde sa condition, il espère un poste. On a nomme beaucoup de ses semblables à des postes c’est sa façon de dire et moi chef !!!
    Qui vivra vera.

  6. justice&verité dit :

    Il avait participé et accéleré l’assassinat du colonel Chaabani avec son ami Benbella et l’EMG.
    Au bon entendeur.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER