• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 26 août 2009

Archive pour le 26 août, 2009

Déclaration de Hocine Zehouane

hocine.bmp J’ai décidé de publier la déclaration lue par Hocine Zehouane lors de la conférence de presse qu’il a animée lundi. A vous de juger si ses accusations contre le FFS sont graves ou non.  El Mouhtarem

Déclaration  sur l’autonomie des droits de l’homme  en Algérie 

A toutes les valeurs tenaces et fragiles que sont l’indépendance et l’insoumission, l’autonomie et la liberté, la solidarité et la coopération, les algériens sont profondément attachés au point que leur histoire est faite d’enchaînements de tributs et de sacrifices consentis pour les défendre et les conserver. 

Ces valeurs parce que fragiles, ne sont pas exemptes d’ambivalence et d’ambiguïté ; elles ont en tout temps fait l’objet de dénaturation et de manipulations de la part des puissances en mal d’hégémonie.

Les droits de l’homme catégorie idéologique bourgeoise des temps modernes, par laquelle on glorifie l’homme abstrait alors qu’il est concrètement exposé à la domination et aux massacres, n’échappent pas à ces entreprises et à la compétition qui vise à se les approprier chacun à ses propres fins. 

Notre expérience atteste que l’Algérie fait l’objet d’opérations concertées afin d’instrumentaliser les droits de l’homme au service d’intérêts claniques sur le plan interne et de puissances occultes et ramifiées à l’extérieur.

(Lire la suite)

Oui Mr Ghalamallah, nous sommes riches et nous quémandons !

pauvre.jpgPar Ammi Said 

Oui, Monsieur, il n’y a pas de pauvres en Algérie. Les Algériens vivent tous au club des catins. Ils sont tous riches. Aucun Algérien ne vole, ne ment, ne triche. Oui, Monsieur, l’Algérie que vous dirigez a atteint, grâce à votre perspicacité et la noble guidance de votre Fakhamatouhou, l’auto-suffisance alimentaire. Oui, Mr votre Algérie est prospère, libre, juste et fraternelle. Oui, Mr, les haragas, les jeunes qui se suicident, les disparus, les centaines de morts, les jeunes filles violées grâce à vos petits soins, les milliers de fous qui errent dans nos rues…ne sont pas des Algériens. Ce sont des êtres invisibles, le fruit de notre imagination, des djinns devenus visibles par la force de votre générosité et de votre sincérité, des visions que les ennemis de l’Algérie racontent lors de leurs délires. Ceux-là qui veulent nous salir et enlaidir notre lumière, notre aura et notre joie de vivre et des mensonges proférés par les jaloux et les envieux, ceux disent ce que l’oeil voit, la langue refuse de taire et ce que le coeur refuse d’admettre pour ne pas pourrir.

(Lire la suite)

La statue érigée au port de Tipaza !

porttipaza.jpg

Photo: Dahou Djerbal

Ghlamallah: « Il n’y a pas de pauvres en Algérie »

ghla.jpg«Il n’y a pas de pauvres en Algérie ! Ce n’est qu’une invention des médias. Comment peut-on dire cela alors que 1,5 million d’entre eux vont en Tunisie ou que des millions effectuent les différents pèlerinages chaque année», a déclaré hier le ministre des Affaires religieuses à la radio, rapporte El Watan.

Le FFS répond à Hocine Zehouane: «Cet individu veut plaire au pouvoir»

hocine.bmpLe premier secrtaire du FFS, Karim Tabbou, a qualifié d’«affabulations» les déclarations de Me Zehouane «qui n’est pas à son premier mensonge». M. Tabbou observe que l’homme déchu de la LADDH a raté l’occasion de se taire. «Zehouane est en mal d’assise, à court d’idées et en phase d’illégitimité. En ce moment, il est lâché par tout le monde alors il veut réinvestir son ancien milieu, à savoir les cercles du pouvoir», a soutenu notre interlocuteur, qui relève que Me Zehouane était proche du défunt président Boumediène et était un ami de Bouteflika.

«En dénigrant et en insultant le FFS, en accusant Aït Ahmed, Zehouane veut plaire au dirigeant du pays, il aimerait bien se faire accepter par Bouteflika. C’est pour cette raison qu’il postule à l’allégeance», fulmine le responsable du FFS, qui rappelle que Me Zehouane est un individu qui n’a jamais été proche du FFS et qu’il avait été le premier à applaudir à l’arrestation d’Aït Ahmed, à l’époque du défunt Boumediène. «L’histoire de Me Zehouane parle de son itinéraire. Aït Ahmed n’a jamais sollicité Zehouane pour un quelconque service, donc il n’y a pas lieu d’établir une comparaison entre les deux personnages. Ce n’est qu’en découvrant les vertus de la démocratie que Zehouane s’est proclamé démocrate», a lancé K. Tabbou.

S’agissant de la ligue et sa soi-disant cooptation par le FFS, K. Tabbou explique que lorsque la LADDH a tenu son congrès à Boumerdès, il y avait, certes, les militants du FFS qui ont pris part en leur qualité de membres de la ligue et non pas à titre d’adhérents du FFS. Le FFS, selon M. Tabbou, plaide pour l’autonomie du mouvement associatif et des ligues de droits de l’homme et non le contraire. «Est-il normal qu’au moment où des jeunes Algériens meurent en mer, au moment où la justice les traque comme de vulgaires délinquants, au moment où les droits de l’homme sont bafoués un peu partout à travers le territoire national, Me Zehouane trouve le moyen d’insulter Aït Ahmed ? Elle est drôle cette ligue dirigée par Zehouane», regrette notre interlocuteur qui, plus loin, rend hommage à maître Bouchachi qui a remis de l’ordre dans la ligue via son travail de qualité et ses compétences. «Bouchachi a fait sortir la ligue de la léthargie et du marasme», a soutenu K. Tabbou, qui a refusé toutefois de commenter certains propos de Me Zehouane: «Nous ne donnons pas de l’importance à un homme tenant des propos orduriers.» Synthèse (El Watan)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER