Archive pour août, 2009

Paris et Berne signent un accord de double imposition

impotsdeclaration2008fisc.jpgLa France et la Suisse ont paraphé jeudi à Berne un nouvel accord de double imposition afin d’échanger des renseignements en cas de fraude fiscale conformément aux standards de l’OCDE. Dans un communiqué, le gouvernement suisse a indiqué que le contrat a été signé par le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz et la ministre française de l’Economie Christine Lagarde.  « Le nouvel avenant contient une disposition sur l’échange de renseignements d’après le standard de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) », ajoute le communiqué. Paris et Berne avaient paraphé le 12 juin un accord de double imposition comportant une clause d’assistance administrative avec la Suisse, rapporte l’APS.

Zehouane n’a rien de bon ni de constructif

hocine.bmpPar Mohand 

Il veut impliquer des personnes en utilisant un vocabulaire châtie pour faire passer la raison première de son intervention impromptue. Pourquoi ce moment, pourquoi vouloir crier haut et fort avec des sous entendus à peine voilés. Cette campagne a tout l’air d’une propagande orchestrée dans le but de discréditer ce qui va venir inexorablement et sous peu.

Quelle aisance à critiquer les Marocains alors qu’ils sont nos frères. Les Marocains ne sont pas nos ennemis quoique vous fassiez, nos ennemis à nous sont vos amis de l’ombre devant lesquels vous ne levez pas la voix. J’aurai voulu lire quelques vérités pour caractériser la querelle algéro-marocaine, alors qu’elle repose sur des entêtements des dirigeants.
Les défenseurs des droits de l’homme n’ont pas cette caractéristique de faire de l’amalgame au contraire ils prêchent des principes claires.

Hocine Aït-Ahmed et le FFS deviennent subitement la cible de ce loup des forêts parcequ’il a du deviner que sous peu nous entendrons parler des milliards enfouis en Suisse sous des prêtes noms . Il y a fort à parier que des initiatives seront prises dans ce domaine par le FIDH. Et ça il sait que ça fera mal, alors il prépare le terrain pour ses mentors qui ne vont pas manquer de lancer leurs propagandistes en direction des initiateurs.

Au lieu d’animer des conférences de presse pour critiquer Siadou, que pense-t-il de ça et quand il fera une conférence de presse pour demander à son Gouvernement de faire la même démarche.

“Paris et Berne vont signer jeudi un accord qui permettra au fisc français d’obtenir des banques suisses des informations sur leurs clients français soupçonnés d’évasion fiscale, a annoncé mercredi la ministre de l’Economie Christine Lagarde.
“Je vais signer à Berne la convention entre la France et la Suisse permettant l’échange d’informations (…) dans l’hypothèse de soupçons avérés de fraude fiscale de contribuables français qui utilisaient la Suisse comme terre d’accueil”, a-t-elle déclaré sur RMC et BFM TV.

“Dorénavant, avec la signature de cette convention demain, nous pourrons saisir l’Etat suisse et les banques suisses ne pourront pas nous opposer le secret bancaire”, s’est réjouie la ministre de l’Economie. AP

Algérie: L’argent de poche d’un fils de ministre est équivalent à quatre ans de salaire d’un docteur

euros1.jpgPar Ammi Said 

L’avidité est impossible à satisfaire. Sa bouche c’est le pouvoir des pervers, des criminels, des usurpateurs et des voleurs qui nous gouvernent avec une violence inouïe. Mes frères et soeurs, nous sommes dirigés par l’avarice possédant un ventre qui est capable de détruire l’univers. Rien ne sert de pleurer, ni de désespérer, ni de se suicider, ni d’aller quémander la folie, ni d’avoir peur et surtout d’attendre de ces hypocrites qui nous gouvernent un regard bon, doux et sincère. Ils ont les mains propres, les poches pleines de dollars et un avenir qu’évitera, éternellement, la pauvreté et la misère. C’est eux les commanditaires des assassinats et des disparitions des Algériens  et c’est eux qui ont bénéficié de la gloire, de la noblesse et des sacrifices de tous nos martyrs quelque soit l’époque et quelque soit la guerre. C’est eux l’oeil qui surveille, qui détecte et qui trouve tout Algérien honnête, juste, compétent et amoureux sincère de son pays et de son peuple et c’est eux la langue qui prononce la sentence irréversible et injuste de ce qu’il doit, impérativement et obligatoirement, subir: l’exil, la mort, la censure, la misère, l’humiliation, la torture ou la terreur.

C’est eux qui ont trahi la révolution, qui ont éliminé ses bras armés et son cerveau, qui ont volé sa victoire, avalé ses espoirs, cassé son unité séculaire, fauché ou castré ou enterré vivants ses enfants les forts et les plus utiles et qui ont juré d’utiliser tous les moyens possibles et imaginaires pour nous soumettre corps, coeurs et âmes à leur dictature sans loi, sans pitié pour tous les actes abjects et barbares qu’ils décideront de commettre sur nous en cas de résistance, de révolte ou d’opposition à leurs dessins criminels, malfaisants et destructeurs.

Dafistes, roublards, traîtres, assassins et haineux, jaloux et envieux de ce peuple qui avait protégé, nourri, encouragé et soutenu ses enfants qui avaient refusé l’esclavagisme et la domination. Ils ne peuvent supporter de nous voir libres, dignes, solidaires, fraternels et prospères.
Ils ne sont pas comme nous, ils sont une race d’hommes qui s’étaient dépouillés, totalement et définitivement de la honte, des regrets et des remords. Ils sont des barbares, ils se sont habillés du burnous de la gloire, du courage et d’honneur. Ils sont des ignares aux coeurs pervers, ils ont mis sur leurs têtes la chachia de la perspicacité, de la science, de la sagesse et du savoir.

Ils sont des destructeurs, ils ont ganté leurs mains avec la sueur des bâtisseurs, des travailleurs et ceux qui savent comment construire dans le présent ce qui va servir la génération actuelle et celles à venir. L’argent de poche d’un fils de ministre est plus grand que quatre ans de salaire d’un docteur. C’est l’Algérie d’un nain qui se prend pour un seigneur, c’est l’Algérie qui honore les criminels et délaisse une jeunesse prête à se sacrifier pour la rendre belle, forte et prospère. C’est l’Algérie qui possède des milliards de dollars mais qui est incapable d’offrir le minimum vital à ceux qui la vie refuse son sourire, qui est incapable d’exporter autre chose que le gaz et le pétrole et qui importe tout pour pouvoir survivre chaque jour. Unissons nous et mettons chaque enfant de notre pays au travail et ignorons ces mercenaires, sinon, cette fois ci l’Algérie disparaîtra vers un lieu sans retour.
Fraternellement et Saha ftourkoum

Caricature de notre ami R.Z

nouvelleorganisation.jpg

Olympiade internationale de mathématiques: L’Algérie classée dernière !

maths.jpgL’Algérie a été classée 104e sur 104 à la dernière olympiade de mathématiques, en Allemagne. Une compétition où les candidats s’affrontent à coups d’équations et de formules arithmétiques.

L’Olympiade internationale de mathématiques (OIM) est une épreuve de mathématiques sous forme de championnat du monde destinée aux étudiants et lycéens; elle est tenue chaque année dans un pays différent. Le comité consultatif de l’OIM s’assure que la concurrence a lieu tous les ans et que chaque pays d’accueil observe les règlements et les traditions de l’OIM.  Chaque pays envoie une équipe de 6 candidats au maximum (avec un chef de délégation et un adjoint, ainsi que d’éventuels observateurs). Les élèves doivent avoir moins de 20 ans et ne pas avoir commencé leurs études supérieures, mais aucune limite n’est imposée quant au nombre de participations. L’épreuve consiste à résoudre, sur deux jours, en deux séances de 4 heures et demie, deux séries de trois problèmes issus de la géométrie plane, de l’arithmétique, des inégalités ou de la combinatoire. Leur résolution fait appel plus au raisonnement qu’à des connaissances approfondies : les solutions sont souvent courtes. A chaque problème est attribué un total de 7 points. Source El Watan.

Des touristes en «kits de survie»

misrenoire.bmpPar R.Z.

“C’est la forme la plus exquise du comportement politicien, qui consiste à utiliser un fait vrai pour en faire un mensonge.René Barjavel

Le  mensonge, passe-temps favori de  nos gouvernants, on en est habitués, mais  reconnaissons tout de même que celui que vient de  réaliser  le  ministre des Affaire religieuses  dépasse la dose prescrite. Vous rendez-vous compte ! «Il n’y a pas de pauvres en Algérie, ce n’est qu’une invention des médias !» A  la bonheur ! Il a une sacrée chance de ne  pas être  à la place de Pinocchio, notre gardien de la moralité publique…

A qui espère-t-il faire avaler  un conte aussi inénarrable ?  Sous quel angle aborder une telle énormité ? Par quel bout  prendre un tel parjure. Serait-ce l’effet du jeûne ? Non, pas ça ! Un ministre qui veille au  respect  des valeurs de l’islam ne se laisse  pas aller aux tentations pour commettre un tel pécher ! Serait-il frappé de cécité ? Non, voyons ! Il voit bien… Il doit bien y avoir  une explication rationnelle pour nous faire entendre ce qui dépasse l’entendement.

Qui sont ces médias qui inventent la pauvreté dans notre pays ? Est-ce que, par exemple,  l’«Unique» figure parmi ces médias sataniques ? Non, ce média est objectif, honnête, ne dit que la vérité et n’invente que la richesse. Et  puis, avons-nous besoin des médias inventeurs de mensonges pour connaître  ces vérités ?

N’allez pas croire que cela nous réjouisse ! N’allez pas chercher une quelconque «accointance avec des réseaux d’intérêts à l’extérieur» ou une quelconque collusion avec  l’agence étrangère d’invention de pauvres en Algérie qui n’existe pas encore. Elle est partout…  Mettez vos lunettes. Regardez autour de vous, tout près, au loin, au centre, aux quatre points cardinaux, sur les côtés, dans les airs et  les mers,  les ruelles et  leurs  poubelles,  les  marchés et les escaliers, de jour  comme  de  nuit… Partout où les yeux peuvent poser le regard… Elle ne se cache point. Elle n’a rien à cacher. Elle est aussi nue que  la vérité… Sans apparat  ni déguisement. Elle est de tous âges, au féminin et au masculin. Elle est là, la pauvreté. Elle rode, gagne du terrain. Elle  se compte par centaines de milliers de «coupe-faim».

A la lecture de cette affirmation qui  nie  l’existence de pauvres dans ce pays riche,  la question qui doit  tarauder l’esprit est naturellement celle de savoir à qui sont destinés alors ces couffins du Ramadhan. Cette année, selon ces médias «pointés du doigt», 1.2 million de familles vont bénéficier de ces «kits de survie». Si l’on compte une  moyenne de 6 membres dans chacune de ces familles, faites le calcul… A qui ses sommes colossales  provenant de  la Zakat sont-elles destinées ? Eh oui ! Si les Algériens qui en bénéficient ne sont pas des pauvres, alors nous sommes en droit de nous interroger sur  leur vraie  destination, même si on sait que des personnes «pas pauvres»  figurent à l’article du couffin du Ramadhan et elles se comptent même  parmi des responsables… Ils ne sont ni  fous ni menteurs  ni riches les habitants de Boudjalbana (Khenchela) qui accusent les élus locaux de bourrer les listes des personnes socialement démunies et,  pour exprimer leur colère, squattent  une  école primaire pour s’emparer des couffins du Ramadhan destinés aux nécessiteux.

La question  reste toujours posée. Plus qu’une interrogation, c’est véritablement une énigme. Inextricable et  inévitablement absurde: Qui sont ces pauvres qui ne sont  pas  pauvres mais considérés comme tels et à qui on octroie des couffins du Ramadhan, qui s’en vont vadrouiller en Tunisie et, avant de regagner le pays, font une escale aux Lieux-Saints pour «se purifier les os» ?  

Mentir, c’est vilain …Et  quand c’est le fait d’un commis de l’État, c’est condamnable. Et lorsque ce commis se trouve être  ministre des affaires religieuses ? Mensonge d’État ? Sauver les apparences ? Assurément, voilà la seule et unique explication rationnelle. Ces millions d’Algériens pauvres est un drame certain pour l’humanité algérienne, ces menteurs qui leur concèdent des couffins de survie  et qui les prennent  pour des touristes en est un autre. Quelle misère !

20.000 euros, argent de poche d’un fils d’un ministre algérien !

euros.jpgLa police suisse a interpellé dernièrement un jeune algérien au bord d’un véhicule de luxe en possession de 20.000 euros. Le conducteur, fils d’un ministre algérien dans l’actuel gouvernement, a expliqué aux policiers que la somme de 20.000 euros n’est que l’argent de poche. Il a raison le ministre des Affaires religieuses de dire que les Algériens ne sont pas pauvres. El Mouhtarem 

Les 48 heures de Ould-Abbès

djamelouldabbes3.jpgInterpellé lors d’une visite d’un restaurant de la rahma à la rue Hassiba- Benbouali, à Alger- Centre, Djamel Ould- Abbès s’est engagé à résoudre le problème d’une famille expulsée de son logement qu’elle a occupé pendant trente ans, dans les 48 heures. Une semaine est déjà passée et cette pauvre famille est toujours à la rue. Le Soir

Demande de levée du secret défense sur les moines de Tibéhirine

moines.bmpUne demande de levée du secret défense a été adressée à trois ministères français dans l’enquête sur la mort de sept moines français en Algérie en 1996, où l’armée algérienne est soupçonnée d’avoir joué un rôle, apprend-on de source judiciaire. 

Le juge d’instruction Marc Trévidic a saisi il y a quelques jours les ministères des Affaires étrangères, de la Défense et de l’Intérieur pour qu’ils remettent les documents secrets qu’ils détiendraient éventuellement sur ce dossier. 

L’avocat des familles des victimes, Me Patrick Baudouin, avait demandé cette démarche au magistrat afin de déterminer ce que le gouvernement français connaît de cette affaire. 

« Une enquête judiciaire n’a été ouverte en France qu’en 2004, soit huit ans après les faits », a-t-on expliqué de source judiciaire. Le juge se demande si ce retard pourrait être dû à des pressions politiques pour ne pas nuire aux relations entre la France et l’Algérie, ajoute-t-on de même source.

(Lire la suite)

A QUAND UN GHANDI ALGERIEN ?

ghandi.jpg Par AMOKRANE NOURDINE 15425 BOGHNI 

Mon fils, lycéen avait lancé WIKIPEDIA et m’avait laissé la photo du CHE bien visible à mes yeux pour me signifier sa conscience de la tourmente de la jeunesse algérienne d’aujourd’hui. Je sais la haine de cette jeunesse de toute forme d’injustice. Le MOUVEMENT NATIONAL ALGERIEN a fort bien marqué les Algériens pour des lustres. Je lui précisais que (ce qu’il savait déjà) que le CHE en ayant fini avec la révolution cubaine, délaissa son poste de ministre et s’en alla continuer la lutte en BOLIVIE. C’était l’occasion de lui parler des révolutionnaires algériens

- BEN MHIDI aussi était un grand révolutionnaire ; c’était lui qui disait aux Français: «Donnez-nous vos chars, nous vous donnerons nos couffins… »

Mon fils était abasourdi de savoir que AIT AHMED est toujours en vie, toujours en train de lutter. Il ne connaît pas ABANE RAMDANE; je me fis un devoir de lui en parler.

(Lire la suite)

12345...14

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER