• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 1 septembre 2009

Archive pour le 1 septembre, 2009

Maroc: deux groupes marocains accèdent au capital de Meditel

tele.bmpLes groupes espagnol Telefonica et Portugal Telecom ont cédé à deux entreprises marocaines quelque 65% du capital de   Meditel, premier opérateur privé de téléphonie mobile au Maroc, pour un investissement de 800 millions d’euros, a confirmé mardi à l’AFP le président directeur général de Meditel, Mohamed Manjra. Meditel revendique 8,6 millions d’abonnés au Maroc, soit environ 35% du marché national. Le principal opérateur de téléphonie mobile dans le royaume   reste toutefois Maroc Telecom dont 53% du capital est détenu par le groupe français Vivendi. Maroc Telecom possède 60% du marché marocain de la téléphonie mobile. 

Meditelcom, dont le siège est à Casablanca, est opérationnel au Maroc depuis 2000.  »La transaction entre Meditel et les groupes marocains de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG, publique) et Finance Com, filiale de la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE, privée) a eu lieu lundi à Casablanca. Le  montant de la cession s’élève à 800 millions d’euros », a précisé M. Manjra,   Telefonica et Portugal Telecom se partageant ce montant.   »Cette transaction est excellente pour le Maroc et pour Meditel », a déclaré   Mohamed Manjra.  Selon les milieux financiers, Telefonica et Portugal Telecom sont sortis du   marché marocain afin de « renforcer leur stratégie en Amérique du sud ».  

Le pôvre Hadj Smaïn, brigadier de gendarmerie en retraite…

smain.jpgMais c’est qu’il a vraiment besoin d’un soutien psychiatrique, le Zahou haine. Malheureux permanent, il voit le mal partout et il est incapable de rire. Triste à en pleurer !
Sa maladie? Le stress post traumatique qui date de l’époque de la révolution et qui s’aggrave avec le temps. Plusieurs de ses amis lui ont conseillé de se soigner mais il continue à chercher sur qui se faire les dents. Maintenant c’est la FIDH après le FFS,  Mostefa Bouchachi et Ali Yahia Abdennour.
Le pôvre Hadj Smaïn, brigadier de gendarmerie en retraite, recyclé dans les affaires à Relizane, qui se vante d’avoir pourchassé le FFS en 1963 en Kabylie et qui reste fidèle à Ben Bella n’y comprend rien après avoir été instrumentalisé par la FIDH pour une scabreuse affaire à Nîmes (F) qui le dépassait. Son niveau culturel a des limites. David Lemac

Zehouane à kamel Djendoubi: « Je tiens à vous placer en face de vos responsabilités personnelles pour votre parti pris dans cette confrontation »

hocine.bmpA kamel Djendoubi Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme 

J’ai pris un peu de retard à cause de la période des vacances pour répondre à ton dernier message non daté d’ailleurs. Je crois en préliminaire qu’il serait de bonne méthode de soulever le point d’ordre suivant: je t’avais demandé de m’envoyer en pièce jointe le texte des statuts que vous arguez avoir reçus après le congrès de Boumerdes pour connaître le nom du prétendu envoyeur, et vérifier l’authenticité de la date, de la griffe et du visa, comme je te l’avais bien souligné avec insistance dans ma précédente correspondance. 

En retour voila que tu me demandes de t’envoyer les statuts de la LADDH visés par le ministère de l’intérieur algérien. C’est bien là une façon d’exécuter une pirouette pour éviter de satisfaire à notre demande. Ceci souligné, je voudrai te préciser ce qui suit : Je ne sais pas si Benali vous délivre des visas sur vos statuts en Tunisie. Ici en Algérie le ministère de l’intérieur a un pouvoir régalien dans sa pratique face aux associations sans égard aux stipulations de la loi. Et, en l’occurrence en ce qui concerne les organisations des droits de l’homme, il reçoit les dossiers sans même daigner délivrer des récépissés de dépôt, ce qui pose en cas de nécessité la difficulté de produire une date certaine.

(Lire la suite)

Une loi Algérienne pénalise le port de Marseille

port.jpgL’Algérie décide de limiter les importations en imposant des contraintes pour les industriels étrangers.

Quand le cours du pétrole chute, c’est toute l’économie algérienne qui en pâtit. Pour redresser la barre depuis le 29 Juillet, le gouvernement algérien a adopté une loi qui impose des régles nouvelles et extrêmement restrictive en matière d’échanges de marchandises. Résultat les entreprises portuaires et maritimes de Marseille sont fortement impactées. France 3

Photo France 3: les quais du port de Marseille déserts

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER