Karim Tabbou à El Watan Week-end: « Le peuple à gauche, le pouvoir à droite « 

gauche.jpg«Face à la radicalisation de plus en plus visible de la société algérienne, la gauche en Algérie n’arrive toujours pas à se constituer et à se former comme alternative de changement. Elle est l’otage de l’équation : le peuple à gauche et le pouvoir à droite.  

La majorité de ces organisations qui se proclament pourtant de la gauche n’arrive toujours pas à choisir son camp et à ordonner ses priorités. Le FFS, qui souscrit aux principes et aux chartes éthiques du mouvement mondial de gauche, organisé dans le cadre de la puissante Internationale socialiste, reste aujourd’hui le seul mouvement politique à incarner cette opinion de gauche contestatrice. Les autres organisations ont préféré se fabriquer une autre boussole politique et sociale.

 En dehors du FFS dont les positions politiques sont clairement opposées au pouvoir, les autres mouvements de « gauche » doivent faire l’effort de clarifier leur stratégie ainsi que leurs objectifs. Soit ils continuent de soutenir le pouvoir violent, régressif, dans le seul but d’assurer une existence légale, institutionnelle d’embourgeoisement personnel, soit ils décident de se mettre en conformité avec les aspirations et les revendications de la société, en opérant des révisions déchirantes dans ses positions, dans ses alliances et dans ses modes d’organisation. Si dans le passé, l’idéal de justice sociale, de liberté et des droits de l’homme prôné par les mouvements de gauche a réussi à mobiliser les populations dans les combats révolutionnaires de libération, aujourd’hui il incombe à l’élite nationale et aux organisations autonomes de jouer un rôle central. 

Si le problème principal demeure l’impasse des cadres, la dureté des luttes à venir permettra, sans nul doute, l’émergence de nouvelles générations de militants pouvant animer et conduire les luttes politiques, économiques, sociales et culturelles. L’élite nationale est mise en demeure d’engager une réflexion profonde et sérieuse pour construire une alternative démocratique. Le peuple algérien est prêt à se mettre en mouvement dès lors que des actes concrets sont accomplis dans cette direction. Le peuple algérien veut et peut faire le changement. Il incombe à l’élite non compromise avec le régime de trouver les modes d’organisation et d’action qui permettent un regroupement des forces du changement. Il ne s’agit pas d’additionner des sigles ou d’organiser un carnaval prétendument pluraliste de l’opposition, de gauche ou de toute autre coloration politique. Il faudra débarrasser la scène politique, syndicale, associative… des imposteurs, des galériens et des forçats du pouvoir. En tout cas, le FFS croit fermement qu’il est important pour notre pays et pour notre parti d’adopter des stratégies nouvelles et novatrices pour faire barrage aux forces rétrogrades, révisionnistes et violentes. Il pense que la jeunesse et notamment son élite universitaire sont les moteurs du changement. Ils arbitreront l’avenir. » 

Commentaires

  1. choukrane FFS. dit :

    je veux adhérer au FFS,aidez moi pour le faire.

    je suis étudiant à tebessa.

    le ffs incarne parfaitement mon ideal et le combat que je souhaiterai mener.

    aidez moi ,et saha ramadanoukoum.

    badredinne de tebessa.

  2. NASRI Amar dit :

    Le peuple algérien en général, Kabyle en particulier,nous pouvons le qualifier socialiste,si nous basons sur nos anciennes traditions et le degré de solidarité entre les habitants de méme village.

    Méme aussi la révolution algérienne est menée par les pauvres,la classe ouvriére et la classe inférieure de société par contre à nos voisins fréres marocains et tunisiens, le processus de décolinisation est méné par une certaine élite bourgeoise.

    C’est vrais le principe phare du socialisme « La Propriété Collectif des moyens de production » est échoué dans tout dans l’éx U.R.S.S, l’aurope de l’est et le monde arabe,mais il y a aussi d’autres principe qui bésion étre défendu tels que: l’intérét général,l’égalité des chances, la justice sociale…..etc.

    donc il est demander aux socialistes de algérie, l’afrique et de cohabiter avec l’économie de marché et de donner une vocation social comme le cas des pays scodinaves.

    le rassemble des socialistes et démocrates algériens,pour créer une alternative démocratique et social ce ne pas pour demain est pour le long terme.

    pour arriver à ça,le premier pas est demander aux jeunes d’adhérer massivement aux partis d’opposition gauchistes et démocratiques,ainsi les associations et syndicats autonomes.

    NASRI Amar
    Citoyen de la commune de Tizi N’Berber.
    Daira d’Aokas -W- Bejaia.

  3. smail dit :

    A mon avis,se prononcer tel un homme dit de »gauche » n’est pas une si simple affaire!Il ne suffit pas seulement de le dire,mais il est plus important de s’y engager effectivement.Etre de gauche ,c’est renoncer tout d’abord à un esprit de dictacteur et activer pour la vulgarisation réelle d’idées révélatrices d’un comoprtement de partage sans parcimonie avec les autres.
    Etre de gauche ,c’est aussi promouvoir une justice sociale sans équivoque,lutter contre les abérations et la gabegie.
    Militer à gauche,c’est aussi respecter une éthique politique et lutter contre les impostures de n’importe quelle nature!

  4. Moali Mokrane dit :

    Etre dans l’opposition ne consiste pas
    seulement à critiquer le pouvoir à longueur de colonnes mais à construire un
    parti fort capable de constituer une alternative crédible au pouvoir en place. Or le ffs est déserté par les meilleurs de ses éléments et le peuple de
    gauche ne croit plus en ce parti qui pendant un certain temps était porteur de grands pour la démocratie. A part critiquer le ministre de l’intérieur et
    tabasser ses propres militants un certain
    décembre 2006, Mr Tabou n’a rien fait.
    espoirs pour la démocratie.

  5. emule dit :

    le peuple de
    gauche ne croit plus en ce parti qui pendant un certain temps était porteur de grands pour la démocratie. donc que c`es tun peu difficil

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER