Affaire « BCIA »: des biens de condamnés recensés en vue de leur saisie

bcia.jpgPlusieurs biens ont été recensés au nom de personnes condamnées à dédommager la Banque extérieure d’Algérie (BEA) dans le cadre de  l’affaire de l’ex-Banque commerciale et industrielle d’Algérie (BCIA), a affirmé à l’APS le P-DG de la BEA, Mohamed Loukal.  »Plusieurs biens appartenant à des personnes condamnées à dédommager la BEA dans le cadre de l’affaire de l’ex-BCIA ont été recensés en vue de leur  saisie conformément à la décision de la justice prononcée en juin dernier par  le tribunal criminel près la Cour d’Oran », a indiqué M. Loukal. « L’opération suit son cours pour déterminer l’existence, en Algérie ou à l’étranger, d’autres biens meubles et immeubles chez l’ensemble des personnes  concernées », a fait savoir le PDG de la BEA.  

Le tribunal d’Oran avait statué sur le volet civil de cette affaire le 9 juin dernier en approuvant le rapport d’expertise qui met en évidence la part incombant à chacun des 48 condamnés, dont 9 en état de fuite, tenus de  dédommager la BEA d’un préjudice de plus de 13 milliards DA. Les concernés doivent également verser à la BEA un milliard DA pour  la réparation du préjudice moral subi par cette banque.  

L’affaire « BCIA » a pour trame de fond des traites avalisées en 2003  par cette ex-banque privée mais jamais remboursées à la BEA. Le patron de la « BCIA » Kharroubi Ahmed et son fils Mohamed Ali, tous  deux sous le coup d’un mandat d’arrêt international, figurent parmi les personnes en fuite et condamnées par contumace le 28 février 2007 à 10 ans de réclusion.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER