• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 26 septembre 2009

Archive pour le 26 septembre, 2009

La Banque d’Algérie fixe de nouvelles règles générales des opérations bancaires

banque.bmpLa Banque d’Algérie a promulgué un règlement dans lequel elle définit de nouvelles règles en matière de conditions de banques applicables aux opérations bancaires.

Ce nouveau texte, publié dans le dernier journal officiel, définit les opérations de banques et établissements financiers effectuées dans leurs relations avec la clientèle, telles que définies par l’ordonnance d’août 2003 relative  à la Monnaie et au Crédit. Soulignant que les banques et les établissements financiers peuvent proposer à leur clientèle des produits bancaires spécifiques, ce règlement précise, toutefois, que  »dans le souci d’une meilleure évaluation des risques afférents aux nouveaux produits et en vue d’assurer l’harmonisation entre les  instruments, la mise sur le marché de tout nouveau produit spécifique doit  faire l’objet d’une autorisation préalable délivrée par la Banque  d’Algérie. » Ces conditions de banques portent sur  »la rémunération, les  tarifs, les commissions et autres appliqués aux opérations de banque réalisées  par les banques et établissements financiers », détaille-t-elle.

La Banque centrale précise que  »les taux d’intérêts créditeurs  et débiteurs ainsi que les taux et niveaux des commissions applicables aux opérations de banque sont librement fixés par les banques et établissements financiers ». Néanmoins, ajoute-t-elle,  »la Banque d’Algérie peut fixer le taux d’intérêt  excessif. Les taux d’intérêt effectifs globaux sur les crédits distribués par les banques et établissements financiers ne doivent en aucun cas dépasser le  taux d’intérêt excessif ».         

(Lire la suite)

Minsitère de la Santé: Un marché de 30 milliards pour un sénateur du FLN !

saidbarkat.jpg El Mouhtarem  « Algérie Politique »

Un haut responsable du ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière a ordonné à ses directions de wilaya d’octroyer plusieurs marchés, dont un d’un montant de 30 milliards de centimes, à un sénateur du FLN. Ce dernier, ami du ministre du secteur Said Barkat, est chargé entre autres d’équiper cinq hôpitaux du sud du pays en scanners, rapporte El Khabar.

Paris annonce la création d’une Fondation sur la guerre d’Algérie

harkis.jpgParis a annoncé vendredi la création d’une Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie, un projet inscrit dans une  loi de 2005 mais resté lettre morte en raison des tensions soulevées avec Alger par un article, abrogé depuis, sur le « rôle positif » de la colonisation. 

Le secrétaire d’Etat à la Défense et et aux Anciens combattants Hubert Falco a également, à l’occasion de la Journée nationale d’hommage aux Harkis, annoncé une série de mesures en faveur de ces derniers, qui furent les supplétifs algériens de l’armée française pendant la guerre (1954/62).  »La Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie est en train d’être créée, c’est un point positif », a déclaré M. Falco. Selon ses services, la fondation aura pour mission de « construire une mémoire historique commune » en s’appuyant sur des « travaux historiques   sérieux ».  Cette fondation sera dotée d’un budget initial de plus de 7 millions d’euros, selon M. Falco. 

(Lire la suite)

France: Le ministère de la Défense a retrouvé 20 documents secrets sur l’assassinat des moines

moines.jpgMathieu Delahousse, Le Figaro, 25 septembre 2009

Les demandes de levée de secret-défense envoyées à la fin de l’été par le juge d’instruction Marc Trévidic à trois ministères ont finalement porté leurs fruits. Après avoir annoncé au début de l’été qu’aucune note du général Buchwalter ne se trouvait dans ses archives, le ministère de
la Défense a finalement répondu. Selon nos informations, une vingtaine de documents portant sur l’affaire des sept moines de Tibéhirine ont été retrouvés au sein de ses services. Il s’agit de rapports, notamment établis par
la DGSE, sur le cas des sept religieux enlevés en mars 1996
dans leur monastère proche de Médéa avant que leurs seules têtes, mutilées, ne soient retrouvées par les autorités algériennes.

La tuerie était jusque-là imputée au GIA (Groupe islamique armé), qui l’avait revendiquée, mais l’audition par le juge en juin dernier du général Buchwalter, ancien attaché de défense à l’ambassade de France d’Alger, a relancé le dossier, car la piste d’une « bavure » algérienne y a été évoquée: des hélicoptères de l’armée régulière auraient ouvert le feu sur un campement où étaient détenus les religieux. Selon le général Buchwalter, le secret aurait été maintenu sur ces faits par la volonté de l’ambassadeur de France sur place. Et les rapports qu’il aurait alors adressés à sa hiérarchie pour signaler ces événements en contradiction avec la version officielle n’auraient eu aucune suite.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER