• Accueil
  • > Monde
  • > Paris annonce la création d’une Fondation sur la guerre d’Algérie

Paris annonce la création d’une Fondation sur la guerre d’Algérie

harkis.jpgParis a annoncé vendredi la création d’une Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie, un projet inscrit dans une  loi de 2005 mais resté lettre morte en raison des tensions soulevées avec Alger par un article, abrogé depuis, sur le « rôle positif » de la colonisation. 

Le secrétaire d’Etat à la Défense et et aux Anciens combattants Hubert Falco a également, à l’occasion de la Journée nationale d’hommage aux Harkis, annoncé une série de mesures en faveur de ces derniers, qui furent les supplétifs algériens de l’armée française pendant la guerre (1954/62).  »La Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie est en train d’être créée, c’est un point positif », a déclaré M. Falco. Selon ses services, la fondation aura pour mission de « construire une mémoire historique commune » en s’appuyant sur des « travaux historiques   sérieux ».  Cette fondation sera dotée d’un budget initial de plus de 7 millions d’euros, selon M. Falco. 

M. Falco a aussi annoncé des mesures pour les Harkis, soulignant qu’au-delà de la reconnaissance « morale » de la nation, celle-ci leur devait une reconnaissance « concrète, c’est-à-dire sociale et économique ».  De nombreux Harkis ont été massacrés à l’indépendance, d’autres ont fui vers la France où ils sont restés parqués des années dans des centres de transit. Ils forment aujourd’hui une communauté, descendants compris, d’environ 400.000 personnes. Parmi les mesures annoncées, le gouvernement entend « proroger et renforcer le plan emploi » (en faveur des enfants de Harkis) jusqu’à la fin 2010.  

A « la mémoire et la gratitude » s’ajoute « le respect », a enchaîné M. Falco, jugeant « inadmissible qu’en 2009, dans notre pays, on puisse insulter les Harkis parce qu’ils sont Harkis, les injurier et le faire sans craindre d’être   puni par la loi ».  Il a annoncé une modification de la loi de 2005 pour permettre aux tribunaux de « condamner la diffamation et l’injure envers les Harkis, de la même manière que sont sanctionnés les propos à caractère raciste ».  AFP  

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER