La section du FFS de Béjaia apporte son soutien aux enseignants marginalisés

logo1.jpgContrairement au discours officiel, triomphaliste énonçant une rentrée scolaire effectuée dans de très bonnes conditions, il est reconnu de tous que jamais une rentrée scolaire n’a été aussi catastrophique que celle de cette année.
 
Les raisons d’une rentrée ratée sont multiples. Cependant il est utile de rappeler un exemple des maux qui rongent le secteur de l’éducation de notre wilaya. Par excès de zèle mais aussi pour se distinguer des autres wilayas du pays, la direction de l’éducation de la wilaya de Béjaia sort du «frigo» le décret exécutif n° 08/315, décret consacrant la discrimination entre le titulaire d’un diplôme du système dit «classique» et le titulaire d’un diplôme du système dit «L.M.D».

En effet, l’article 71 du décret exécutif n° 08/315 du 11 octobre 2008 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps spécifiques de l’éducation nationale stipule:
-Sont recrutés en qualité de professeur de l’enseignement secondaire: Les sortants des écoles normales supérieures pourvus du diplôme de professeur de l’enseignement secondaire sanctionnant une formation de 5 années;
-à titre exceptionnel et pour les postes non pourvus selon les modalités fixées dans le cas ci- dessus, par voie de concours sur épreuves, les candidats titulaires d’un master, d’un ingéniorat d’Etat ou d’un titre reconnu équivalant.


 
C’est pour cela auprès des autres articles toujours du décret exécutif n° 08/315, les enseignants vacataires, contractuels et pour les autres diplômés du système type classique ne pourront plus exercer, ni postuler à un quelconque recrutement au niveau du secondaire (lycée). Seuls les titulaires du diplôme type L.M.D (master) pourront y être autorisés. Quel gâchis et quelle remise en cause des diplômes !

Aussi face aux mécontentement des enseignants et  à cette situation ubuesque, la section FFS de Bejaia apporte son total soutien à cette frange d’enseignants marginalisés et les accompagne dans leur légitime revendication de geler dans l’immédiat les dispositions de décret exécutif 08/315 et à court terme d’exiger l’abrogation pure et simple du dit décret.

Le premier secrétaire, Karim Bourai

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER