• Accueil
  • > Libre débat
  • > Algérie: « Nous sommes au regret de constater que la gangrène de la corruption fait du chemin parmi les jeunes »

Algérie: « Nous sommes au regret de constater que la gangrène de la corruption fait du chemin parmi les jeunes »

corruption.jpgMohand pour « Algérie Politique » 

Si nous étions adultes pendant la guerre de libération nous aurions été  dans les maquis pour combattre le colonialisme et ses valets. Aujourd’hui nous pensons qu’il est tout aussi de notre obligation de combattre le mal qui ronge le pays, de participer à la mise hors d’état de nuire des ennemis de l’Algérie de l’intérieur du système et leurs complices extérieurs.

Les Algériens, anciens, sont généreux, ils croyaient à la bonne volonté de tous pour construire l’Algérie, mais certains lâches ont sévi de l’intérieur du système. Aussitôt dévoilés ils rejoignent la France pour continuer leur œuvre maléfique.

Quand on fouille un tout petit peu  dans le passé, on constate qu’en fait leur parent a servi la France coloniale. Le nom de quelqu’un dont on a parlé rendu célèbre dans ce chapitre notamment  j’ai eu la désagréable surprise de voir que son père était en fait au service de la France coloniale en tant que député des Oasis.  J’ai alors fait le lien en rapport avec ses agissements passés et actuels. Pourtant l’Etat algérien lui a tout donné, un poste honorable, un bien immobilier grandiose du domaine public, ces collègues l’appelaient l’homme au cigare de 1000 DA… Qu’a fait cet homme pour l’Algérie si ce n’est de fomenter des magouilles à son profit et ses amis  tout en discréditant les collègues et ses Chefs.

Un observateur et défenseur des droits des peuples disait ceci: « Pour faire cesser les actions négatives, il faut trouver le moyen d’en parler, il ajoute, il faut toucher les concernés dans leur portefeuille ». Chez nous on dit un voleur est madhloul, il baisse la tête, on les laisse partir, on les protège ou on les utilise,  c’est pourquoi c’est devenu un sport national malheureusement.

La vigilance fait partie des obligations  citoyennes, c’est ainsi dans tous les pays; aussi nous ne servons pas des armes du pouvoir ni les armes de nos propres parcours, mais nous faisons appel à la vérité, ce mot qui résonne plus que tous les autres.  Des Algériens excédés parlent de leurs cas, de ceux de leurs collègues, de ce qu’ils voient, ils veulent que cela cessent, ils refusent d’être mis dans le même panier pourri. Nous le faisons car c’est notre droit  qui découle de notre  devoir.

Nous ne pouvons pas nous taire et laisser se poursuivre et se propager des informations négatives sur notre pays et sur les honnêtes gens doivent être épargnées. C’est pourquoi nous ciblons  les personnes malhonnêtes, les escrocs de l’intérieur et de l’extérieur.

Nous   donnons peut-être l’impression d’être vindicatifs et virulents mais comment ne pas l’être devant les situations décrites ? Les faits colportés ça et là sont graves. Ils sont devenus un sujet de conversation et de plaisanterie des hommes se vantant de pouvoir faire tout ce qu’ils veulent dans ce pays. Les autorités compétentes au plus haut niveau sont forcément informées. Nous souhaitons qu’elles agissent  car certaines personnes concernées jacassent, elles cherchent, elles appellent, elles essaient d’influer dans ce processus de dénonciation qui prendra de l’ampleur en adéquation avec les règles Onusiennes en la matière.

Nous avons de devoir de participer à réduire les nuisances. Que ceux qui sont concernés directement ou indirectement ne s’avisent pas de continuer en utilisant la menace. En agissant ainsi, ils ne font pas moins que prouver que c’est vrai. De toutes manières rien de plus aisées de le confirmer il suffit d’examiner les documents  et les preuves sont éloquentes. C’est en fait le monde à l’envers, au lieu de se corriger ils aggravent leur cas. Qu’ils sachent que rien n’est plus important pour nous que l’Algérie, leur personne ne nous intéresse pas. Nous  savons beaucoup de choses et nous ne dévoilons pas tout, nous voulons que les causes des délits soient bloquées et que les Fournisseurs cessent de tromper leur client.

Nous voulons que les commissions spécialisées soient souveraines que la commission nationale fasse son travail  qu’elle bloque les marchés  trop chers, trop répétitifs des mêmes bénéficiaires, qu’elle refuse d’être complice de la constitution de monopoles, qui jouent en défaveur de l’Algérie car la concurrence n’existe plus dans certains cas. Notre analyse des données prouvent que les finances publiques sont saignées illégalement dans ces conditions de monopoles.  Qu’elle fasse valoir son droit de sanctionner les vols et les manipulations de données. Nous ne voulons pas encourager les mafias à se constituer au détriment de notre pays. Il faut les dissuader de continuer leurs œuvres maléfiques.

Comment peut-on se taire quand des sociétés dont le statut relève de la fabrication de petits instruments ou simplement de revente sans savoir-faire dans le domaine pédagogique, sans expérience, ou n’ayant jamais réalisés de grandes opérations comme telles qu’on leur confie et qui représente plus de 10 fois son chiffre d’annuel 2008. Comment peut-on permettre qu’un étranger puisse se prévaloir d’un quelconque intérêt pour l’Algérie, alors que son expérience prouve le contraire ?  Comment peut-on laisser dire un tel personnage qu’il a des appuis hauts placés et qu’il fait la pluie et le beau temps, qu’il serait même en mesure de bloquer ses concurrents, il cite des noms dans ces conversations. Nous refusons cependant de le croire et d’accréditer ses délires. Les faits vont prouver sa mauvaise foi et ses mensonges.

Qu’il fasse cadeau d’un logement avec l’argent sale, c’est son affaire mais qu’ils manipulent les gens, notre devoir est d’éveiller les consciences des concernés afin qu’ils se méfient de trop de bonté venant d’une personne qui ne pense en fait qu’à son intérêt personnel.

Alors, si l’on peut dire, donnons leur un conseil, qu’ils cessent leurs manœuvres et leurs actions négatives. Qu’ils cessent de se constituer en gang, ils risquent de laisser encore plus de plumes … et s’ils pensent être impunis en Algérie, ce qui est faux, ils seront attendus dans leur autre pays de rechange. Ce Pays de rechange qui accueille à bras ouverts tous ceux qui portent le nom de ceux qui ont servi la France pendant la colonisation, ceux qui peuvent leur apporter des infos mais aussi ceux qui apportent leur fortune.

Nous sommes au regret de constater que la gangrène de la corruption fait du chemin parmi les jeunes. De jeunes fonctionnaires se vendent si je puis dire, ils tombent sous la manipulation d’homme ayant des buts précis et inavoués. Nous souhaitons que les fonctionnaires de bonne volonté agissent avec raison, font leur travail objectivement et ne se prêtent pas au jeu de chantages et de pressions.

Les informations dont nous parlons ici sur ce site, ne sont pas des élucubrations ni des mensonges, chaque fait dénoncé, nous détenons des preuves, ils émanent de personnes conscientes qui aiment l’Algérie et qui ne jouent pas le jeu des manipulateurs. Au moindre autre mouvement d’humeur des voleurs identifiés nous mettrons en ligne les renseignements qui nous ont été fournis par des militants de la cause nationale les concernant.

Nous  allons parler aussi de leurs rencontres où la belle dame étrangère fait fonction d’appât, elle est là, présente pour les faire baver d’envies.

Résumons nous donc, et disons que l’objectif que nous poursuivons est de limiter les dégâts, l’Algérie appartient à tous, nous y compris. C’est notre devoir de la préserver par le seul procédé que nous avons, celui de dénoncer les corrupteurs d’abord et les corrompus incorrigibles et insatiables ceux qui continuent encore et encore, malgré les fortunes déjà amassées.

Puisque les autorités tardent à agir des citoyens font le travail et continueront de le faire tant que ces actes mafieux se poursuivront. Lorsque ce binational escroc sera empêché de nuire et d’agir ou qu’il rejoint son ami et son porte voix, alors nous cesserons d’enquiquiner les fonctionnaires sérieux qui œuvrent honnêtement et sans calcul dont probablement fait partie celui qui  incidemment se retrouve mêlée par le fait de son soutien et ou l’octroi de son amitié à des personnes indignes de l’avoir.

C’est clair, net et sans bavure.  A bon entendeur salut !

Commentaires

  1. Taous dit :

    Énigmatique, sibyllin…mais résolument d’actualité, et à plus d’un titre car effectivement les ennemis d’hier sont ceux d’aujourd’hui et il n’y a qu’à voir les liens entre certains descendants de harkis et la mouvance terroriste chez nous pour comprendre que la haine de notre pays semble inextinguible. A cela s’ajoute les opportunistes de tous bords et tutti quanti…

    Lamentable et rageant car nous avons tout pour réussir et nous hisser au niveau des nations émergentes et performantes.

    J’apprécie l’espoir que véhicule ce texte car, c’est vrai, les enfants de ce pays qui ont l’Algérie chevillée au cœur sont légion et grâce à eux l’espoir est permis et l’avenir se déclinera comme nous souhaitons qu’il soit.

    cordialement.

  2. Mohand dit :

    Taos, merci pour ta réaction qui vient du coeur on le ressent. Un ancien militant de la cause nationale me disait il y a quelques jours, mon fils on a besoin de vous tous pour croire encore à notre destin à celui de construire un Etat, droit, impartiale; un Etat qui écoute son peuple. On a besoin de vous tous dit il, l’Algérie a besoin de tous ses enfants. Ne lachez pas , tenez bon, c’est notre devoir.Il faut que le flambeau de la révolution ne s’éteigne pas avec notre mort, nous qui avons combattu avec acharnement le colonialisme pour donner corps et vie à notre peuple ».
    Oui chère Taos et tous les autres qui lisent ces pages et qui s’en contentent.
    Il faut cependant agir tout en respectant la loi de notre pays qui est claire.
    Lisez La loi 06-01 et vous verrez que tout est prévu et que tout est dit avec force détail, et nous l’appliquons pas. Nous les citoyens, nous l’appliquons pas, alors qu’elle nous donne les moyens de droit à nos en tant que citoyens , mais elle prescrit et donne toute l’attitude aux organes de contrôle de vérifier, à la justice de sévir et au public de réagir. Cette loi est mise en quarantaine depuis 2006.Pour nous elle existe, et elle est en vigueur. Par ailleurs qu’on se le dise en son article 54 elle prescrit ceci  » nonobstant les dispositions du Code de procédure pénale, l’action publique et les peines relatives aux infractions prévues par la présente loi sont IMPRESCRIPTIBLES dans le cas où le produit du crime aurait été tranféré en dehors du territoire national ».
    Je releve seulement cette disposition volontairement car certains s’imaginent être couverts pour le moment, les uns parcequ’ils dirigent, les autres parcequ’ils comptent parmi leurs amis des personnes influentes, d’autres enfin par solidarité de corps , s’imaginent tout pouvoir faire dans l’impunité.
    Or le pouvoir est temporelle, les clans finiront par se disloquer, et alors chacun aura à s’expliquer sur ses agissements. La loi a cela de vénérable elle n’oublie pas, même si il se trouve des personnes pour la qualifier en fonction de leurs intérêts du moment, elle rejaillit souvent pour s’imposer dans toute sa rigueur, celle que nous aimons voir s’établir sur notre terre pour instaurer la sérénité du peuple et l’exercice souverrain des rôles de chacun dans la société. Quand la loi sera enfin la référence pour tous, alors il y a for à parier que tous les fils et filles de l’Algérie indépendante se mettront à l’ouvrage de la plus belle des façons.
    C’est un objectif noble pourquoi ne pas y croire. Nous commeçons par ne rien lacher de nos droits , nous remplissons nos obligations, nous fachons les ennemis de l’Algérie dui disent de quoi vous vous melez, on vous brisera !
    Ils utilisent bien sur un autre vocabulaire vulgaire,que nous refusons d’utiliser par respect pour les lecteurs…
    Nous leur disons qu’à cela ne tienne , faites , procédez , vous ne saurez jamais égaler la force de la vérité.
    Cette vérité finira par s’exprimer, elle
    vous confondra , elle viendrait inchalah de ceux la même qui vous couvent comme un poussin, ils finiront par vous manger tout comme on bouffe les poules après les avoir rotis. C’est leur conscience qui les rappelera à l’ordre. Sans oublier qu’au sein de toute les couches de la société, dans tous les organes de l’Etat il y a des êtres qui restent infailliblement en éveil. Ils sont engagés à servir et non à se servir.
    Mohand

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER