L’Algérie a importé pour 13 millions de dollars de friperie en 2008

friperie.jpgLe ministre du Commerce, El Hachemi Djaâboub, a déclaré, avant-hier à Alger, que le gouvernement «ne va pas interdire l’importation et le commerce des vêtements d’occasion (friperie, NDLR)», arguant que ce créneau «crée de l’emploi pour 25 000 personnes à travers le pays», dont 6 700 emplois directs.  Le ministre répondait en séance plénière de l’APN, consacrée aux question orales, à une députée du FLN qui proposait d’interdire ce commerce estimant qu’il est «une atteinte à la dignité des Algériens». Le ministre a rétorqué que «ce commerce n’est pas propre à l’Algérie et est pratiqué dans tous les pays», précisant que même l’OMC considère ce phénomène comme étant commercial. Synthèse d’El Mouhtarem d’après  Le Jeune indépendant

Commentaires

  1. amghar dit :

    Voilà donc la question réglée par le Ministre Djaaboub,il ne supprimera pas le commerce de la fripperie!Le gouvernement a finalement opté pour une « soupape de sécurité » à savoir laisser faire les « frippiers » s’adonner à leur commerce meme au depent de la transmission éventuelle de maladies contagieuses!
    La solution de donner aux algériens des salaires décents pour une vie décente ne convient pas à l’Etat;apparemment la création d’emplois non plus ne lui sied pas!
    Le ministre du commerce ne veut pas accentuer le chomage : il laisse faire tous les commerces informels mais sait-il que les collectivités locales souffrent beaucoup des recettes de l’impot ordinaire?
    Boff! Une loi de finances primaire puis une complémentaire régleront le probléme!

  2. kelam dit :

    vive la freperie cela soulage bcp de chose,je suis medecin et n’arrive pas ,cela apporte du baume a toutes la famille.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER