L’Algérie au 4ème rang mondial des accidents de la circulation

auto.bmpLe sous-directeur de la circulation routière au ministère du Transport fait état d’une hausse de 10.000 sinistres de la route. Entre 1998 et 2008, les accidents corporels sont passés de 31.000 à 41.000.  L’Algérie est classée 4ème au niveau mondial concernant les accidents de la route première au Maghreb et dans le monde arabe. En 2008, notre pays a enregistré 4.200 morts et 61.000 blessés, soit une moyenne de 11 morts par jour. Cette année, le nombre de morts a augmenté de 13%.  Synthèse d’El Mouhtarem

Commentaires

  1. amghar dit :

    Voilà le résultat de l’etat d’urgence que nous vivons en Algérie!Au lieu d’envoyer ses troupes surveiller nos routes ,l’état s’entete dans l’application abusive des lois relative à l’état d’urgence!Beaucoup d’éléments de la gendarmerie et de la police sont utilisés dans des barrages autoroutiers qui ne servent à rien sinon à ralentir la circulation automobile et créer des bouchons interminables quelquefois longs de 20 kilometres!
    Beaucoup diront que ces derniers servent à anhiler le desir des terroristes à commettre des attentats,alors que bien au contraire ,ces derniers sont trop souvent à l’origine d’accidents mortels au sortir de ces dits barrages!Les conducteurs ont tendance à faire de la vitesse dés lors qu’ils se sentent libres de toutes les contraintes dues à l’encombrement produit par les goulots d’étranglement dressés par les services de sécurité.
    Bien sur,je ne dirais pas que seuls les barrages autoroutiers sont des pourvoyeurs d’accidents mais cela reste quand meme une des origines!
    Par ailleurs ,utiliser tout ce monde des barrages pour surveiller nos routes,diminuerait de beaucoup le nombre d’infractions susceptibles de creer des accidents mortels!

  2. fadli dit :

    pour une fois qu’on est classé parmi les premiers de ce monde c’est malheureusement dans le chapitre des tragedies

  3. Moh B dit :

    La premiere cause d’accident de la route en Algerie c’est bien l’incivisme.
    L’Algerien n’a aucun respect pour autruit.
    L’algerien n’a de respect que pour la matraque; En voyant un flic il mets sa ceinture de securite.
    L’algerien dans sa voiture se sent puissant il ne sait pas que la voiture n’est qu’un moyen de transport.

  4. Elouazzani dit :

    Apres plus de neuf mois d’application du nouveau code de la route et de centaines de milliers de retraits de permis derisoires et traque d’automobilistes pour application des sanctions avec maintes fois des depassements enregistrés lors de m’application de ces sanctions avec des pratiques qu’on pourrait facilement remettre en cause car non conforme à la loi, le constat est le meme sur le plan accidents routiers pour dire l’inneficacité de ces mesures car tout bonnement mal ciblées. Faudrait penser a bien etudier et analyser les statistiques tant annoncées par les « semblant » de services concernés pour essayer de bien definir les responsables des ces accidents car pour moi il est impensable par exemple de donner le droit a un jeune de moins de 25 ans de s’amuser a piloter un engins qui depasse les cinquante tonnes sur les routes avec des vitesses depassants parfois les quatre vingt dix kilometres heure sans aucune control sur des dizaines de kilometres voire meme plus. En algerie, le jour ou on saurra cesser d’etre partisant du moindre effort, peut etre on pourra parler d’application « rigoureuse » d’un code de la route et non ouvrir la porte sur des pratiques « d’intervention en vue de recuperation d’un permis qui a été retiré », et ce b’est que seulement là qu’on pourra parler de baisse de taux de mortalité sur les routes.

  5. Ali dit :

    Et l’acquisition des permis de conduite, vous l’avez oubliee !!
    On ne fait pas d’examens serieux: On prend le volant, on fait un tour et vous avez votre permis. Le code de la route, on ne connait pas…Et au volant, certains se prennent pour des Machos..
    L’Examinateur donnant un permis facilement, n’assume pas ses responsabilites, car il donne la mort au Candidat, qui est aussi la mort pour les autres sur la route. Et la corruption entre Auto-ecole et examinateur, il faut en parler. Cela se passe en devises sous la table, car l’instructeur doit avoir un nombre de reussites ! Et j’en passe
    L’algerien au volant est un danger public sur la route

  6. lila dit :

    je veaux le nombre d’accident de route en algerie en 2010

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER